Vivendi avertit qu’il pourrait lancer une OPA sur Lagardère

 |  | 474 mots
Lecture 2 min.
Vincent Bolloré, le chef de file de Vivendi.
Vincent Bolloré, le chef de file de Vivendi. (Crédits : Reuters)
Le groupe de Vincent Bolloré, première actionnaire du groupe d’édition, de travel retail et de médias, évoque la possibilité de racheter les parts de son allié, le fonds britannique Amber. Si ce scénario se confirmait, Vivendi devrait alors, dans la foulée, déposer une offre publique.

Vivendi fait parler la poudre. Premier actionnaire de Lagardère à hauteur de 26,7%, le géant des médias contrôlé par Vincent Bolloré a indiqué vendredi, dans un courrier à l'Autorité des marchés financiers (AMF), qu'il comptait encore grimper au capital. Surtout, Vivendi déclare qu'il est « en mesure » de s'offrir les actions de son allié, le fonds Amber Capital, qui possède 19,93% du groupe d'édition, de travel retail et de médias. Dans cette hypothèse, Vivendi franchirait le seuil des 30% du capital et serait contraint de lancer une OPA sur...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :