Lagardère : Arnault et Bolloré poursuivent leur guerre de mouvement

 |  | 713 mots
Lecture 4 min.
Bernard Arnault a créé la surprise en raflant 5% du capital de Lagardère.
Bernard Arnault a créé la surprise en raflant 5% du capital de Lagardère. (Crédits : BENOIT TESSIER)
L’arrivée inattendue de Bernard Arnault au capital de Lagardère et la volte-face du Qatar, qui apporte son soutien à Vincent Bolloré et au fonds Amber, rebat encore les cartes dans la guerre de pouvoir pour le contrôle du groupe d’édition, de travail retail et de médias.

Ce vendredi, le cours de Lagardère flambe. De 16 euros à l'ouverture des marchés, celui-ci a grimpé de 30% à 20 euros en milieu d'après-midi. Ce ne sont bien sûr pas les résultats commerciaux du groupe d'édition, de travel retail (la gestion de boutiques dans les gares et aéroports) et de médias, très impactés par la crise du Covid-19, qui expliquent cette envolée. Mais bien une énième surprise dans la guerre de pouvoir que se livrent Bernard Arnault et Vincent Bolloré, les deux milliardaires et figures du capitalisme français, pour le contrôle du groupe.

Comme convenu au printemps dernier avec Arnaud Lagardère, Groupe Arnault, la holding personnelle du chef de file de LVMH, est entrée jeudi au capital de celle de l'héritier du groupe Lagardère, Lagardère LCM, à hauteur de 27% contre un chèque de 80 millions...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2020 à 8:58 :
Leur "guerre" ?

Hé ho on est en UE les gars c'est seulement une partie de baby-foot là, vous emballez pas.
a écrit le 26/09/2020 à 9:49 :
Entre un fils à papa - pas aussi talentueux que le père- et 2 flibustiers des coups financiers. ... les salariés du groupe ont de quoi être inquiet tant sur l issue que sur la pérennité de leurs emplois... quelque soit le gagnant de ce pugilat
a écrit le 26/09/2020 à 9:48 :
Entre un fils à papa - pas aussi talentueux que le pete- et 2 flibustiers des coups financiers. ... les salariés du groupe ont de quoi être inquiet tant sur l issue que sur la pérennité de leurs emplois... quelque soit le gagnant de ce pugilat

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :