Lagardère : le tandem Amber-Vivendi sort les griffes

 |  | 723 mots
Vincent Bolloré, alias smiling killer, le chef de file de Vivendi.
Vincent Bolloré, alias "smiling killer", le chef de file de Vivendi. (Crédits : Reuters)
Après avoir essuyé un refus concernant la convocation d’une AG extraordinaire pour placer leurs pions au conseil de surveillance de Lagardère, le fonds activiste britannique et son allié, le géant des médias contrôlé par Vincent Bolloré, portent l'affaire devant les tribunaux.

L'« allié » d'hier est devenu l'ennemi. Et il est désormais remonté comme un coucou. Entré au printemps dernier au capital de Lagardère via Vivendi, Vincent Bolloré a permis à Arnaud Lagardère de remporter la bataille qui l'opposait au fonds activiste britannique Amber Capital à l'AG du 5 mai. Mais aujourd'hui, le géant des médias sort les griffes contre la gérance du groupe d'édition, de distribution et de médias, dont il est devenu le premier actionnaire (23%).

S'il a présenté, un temps, cet investissement comme un simple « placement financier de long terme » sans vouloir « exercer d'influence sur les choix stratégiques », Vivendi a changé son fusil d'épaule. A la surprise générale, il n'a pas hésité à s'allier, le mois dernier, avec Amber, l'ennemi juré d'Arnaud Lagardère depuis deux ans....

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/09/2020 à 17:23 :
Mais pourquoi Arnaud insiste ? C'est si difficile que cela à assumer une vie de rentier ? Pourtant la vie rêvée par tous selon nos médias, du moins une de leurs histoires préférées.
Réponse de le 02/09/2020 à 2:46 :
@citoyen blase
Arnaud, c'est un ami a vous ? Pouvez pas le nommer par son nom ?
Réponse de le 02/09/2020 à 15:24 :
@ multipseudos: Non je l'ai trop aimé dans les deux de l'amour du coup c'est Arnaud maintenant !

Signalé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :