Mobile : les opérateurs vont devoir clarifier leur couverture

L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé lundi qu'elle allait exiger des opérateurs qu'ils affinent leurs cartes de couverture mobile, ce qui devrait permettre aux consommateurs de mieux choisir entre les différentes offres.
L'Arcep veut donner aux utilisateurs les moyens de mieux appréhender les lieux où la couverture est de bonne qualité et les lieux où celle-ci est de moins bonne qualité, et publier en open data (données d'accès libre, Ndlr) ces nouvelles cartes enrichies et comparables entre opérateurs, détaille un communiqué.
L'Arcep veut "donner aux utilisateurs les moyens de mieux appréhender les lieux où la couverture est de bonne qualité et les lieux où celle-ci est de moins bonne qualité, et publier en open data (données d'accès libre, Ndlr) ces nouvelles cartes enrichies et comparables entre opérateurs", détaille un communiqué. (Crédits : Reuters)

Pour l'Arcep, le choix d'un opérateur doit pouvoir se faire sur la qualité de couverture, et pas seulement sur le prix de l'offre. Ce lundi, l'Autorité de régulation des télécoms a annoncé qu'elle allait exiger des opérateurs qu'ils affinent leurs cartes de couverture mobile. Ce qui devrait permettre aux consommateurs de mieux choisir entre les différentes offres. Dans la pratique, les cartes de couverture publiés par les opérateurs sur leurs sites internet devront à terme différencier "les zones de très bonne couverture, de bonne couverture et de couverture limitée pour les services de voix et de SMS", alors qu'avant, le consommateur ne pouvait se renseigner que sur la couverture ou non d'une zone.

La fiabilité des informations des opérateurs contrôlée par l'Arcep

L'Arcep veut "donner aux utilisateurs les moyens de mieux appréhender les lieux où la couverture est de bonne qualité et les lieux où celle-ci est de moins bonne qualité, et publier en open data (données d'accès libre, Ndlr) ces nouvelles cartes enrichies et comparables entre opérateurs", détaille un communiqué. Une fois qu'Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat chargée du numérique et de l'innovation, aura validé cette décision de l'Arcep, les opérateurs devront publier dans un délai de six semaines des cartes au nouveau format portant d'abord sur la région Nouvelle Aquitaine.

L'open data pour faire émerger des applications comparatives

Une fois la fiabilité de ces mesures vérifiée par l'Arcep, l'expérience devrait être généralisée. Le régulateur prévoit la publication de cartes pour l'ensemble des régions dans un délai de six mois après le feu vert gouvernemental. Enfin, ces cartes seront ensuite publiées en "open data", c'est-à-dire sous un format dit "ouvert" et facilement réutilisable, "en vue de permettre la réappropriation et la comparabilité de ces données de couverture, et le développement d'applications innovantes", précise l'Arcep.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 20/12/2016 à 12:15
Signaler
Une carte !? 😂 à quelle échelle Tapez un code postale par exemple 42110 Combien vous avez de commune !? Si je suis à cleppé 10 km de Feurs ( meme code postale ) quel en sera la précision ! Pourra t on attaquer les menteurs ? En tout cas une chose...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.