La régie de France Télévisions n'intéresse plus Publicis et Lov Group

Face au probable report de la suppression de la publicité avant 20 heures sur France Télévisions, le tandem Publicis-Lov Group laisse tomber l'idée de racheter la régie publicitaire du groupe audiovisuel

"La perspective du maintien de la publicité avant 20 heures devrait naturellement conduire au maintien de France Télévisions Publicité au sein de France Télévisions et rendre sans effet son projet de privatisation", indique Publicis dans un communiqué publié ce jeudi soir.

Conséquence: Publicis et Financière Lov, l'entreprise détenue par le producteur Stéphane Courbit, le tandem retenu pour racheter la régie publicitaire, ont "pris l'initiative de proposer à France Télévisions de les libérer des obligations du contrat d'exclusivité et de mettre fin aux négociations sur l'ouverture du capital de France Télévisions Publicité" et ce "quelle que soit l'issue des discussions parlementaires en cours". "Lov Publicis ne peut que regretter que les incertitudes n'aient pas permis de mener à bien son projet industriel".

Les informations du report de la publicité révélées par La Tribune se sont précisées depuis. Ce jeudi, les sénateurs Catherine Morin-Desailly (UC) et Claude Belot (UMP) ont déposé une proposition de loi repoussant la suppression de la publicité sur France Télévisions au 1er janvier 2015, au lieu de fin 2011 comme prévu dans la loi.

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.