Réseaux bas débit : le français Actility lève 25 milllions d'euros pour contrer Sigfox

 |   |  431  mots
L'opérateur historique français, qui pourrait à l'avenir devenir client d'Actility selon Pierre Louette, mène un projet pilote basé sur la technologie LoRa à Grenoble depuis mai 2015.
L'opérateur historique français, qui pourrait à l'avenir devenir client d'Actility selon Pierre Louette, mène un projet pilote basé sur la technologie LoRa à Grenoble depuis mai 2015. (Crédits : Décideurs en région)
La startup a recueilli de l'argent auprès du géant taïwanais de la sous-traitance informatique Foxconn et, notamment, auprès d'Orange. Elle compte accélérer ses partenariats avec les opérateurs télécoms et développer ThingPark, plateforme dédiée à l'Internet des objets.

Un nouveau souffle pour le challenger de Sigfox. La startup Actility a levé 22,5 millions d'euros auprès du géant taïwanais de la sous-traitance électronique Foxconn ainsi que des opérateurs télécoms Orange, KPN et Swisscom, a-t-elle annoncé mardi 16 juin.

Pour mémoire, la société, fondée en 2010, fournit une plateforme de services pour activer les objets connectés dans l'écosystème basé sur la norme LoRa (Long Range) de réseau sans fil à bas débit de la société américaine Semtech.

Développer ses partenariats technologiques

"C'est un tour (de financement) exclusivement industriel, avec des acteurs qui ont tous des synergies, soit de marché, soit de produits avec nous, et au premier rang Foxconn", souligne Actility.

Avec ce financement, la startup veut accélérer la mise en place sur le marché de sa solution ThingPark, dispositif permettant de piloter des capteurs sans fil afin de rendre les villes plus "intelligentes". Il permet de développer des parkings intelligents, de mieux maîtriser l'éclairage public, entre autres.

Actility compte également financer ses opérations et continuer à développer ses partenariats technologiques comme celui déjà conclu avec Swisscom.

Orange partenaire et bientôt client d'Actility ?

"Chaque canal de marché est couvert par l'acteur qui le connaît le mieux. Les réseaux publics, ce sont les opérateurs télécoms, d'où notre alliance avec KPN, Orange et Swisscom", détaille Olivier Hersent, le Pdg d'Actility.

Orange, qui réalise dans ce cadre un investissement de 3 millions d'euros par le biais de son fonds Orange Digital Ventures (ODV), veut jouer un rôle "d'investisseur stratégique" pour Actility en étant présent à son conseil d'administration et à son conseil scientifique.

"C'est le deuxième investissement d'Orange Digital Ventures, après Afrimarket", spécialiste du transfert d'argent convertible en bons d'achat dans lequel l'opérateur avait investi 1 million d'euros, a expliqué Pierre Louette, directeur général d'Orange en charge d'ODV.

L'opérateur historique français, qui pourrait à l'avenir devenir client d'Actility selon lui, mène un projet pilote basé sur la technologie LoRa à Grenoble depuis mai 2015.

La course contre Sigfox

Actility fait face à Sigfox, société toulousaine également spécialisée dans le réseau à bas débit et qui revendique même la place de "leader mondial de la connectivité des objets". En février dernier, Sigfox a levé pas moins de 100 millions d'euros. Parmi ses clients figurent GDF Suez, Air Liquide mais aussi un opérateur comme Actility, avec l'espagnol Telefonica. La startup toulousaine ambitionne de devenir un opérateur mondial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2015 à 14:16 :
"En février dernier, Sigfox a levé pas moins de 100 millions d'euros. Parmi ses clients figurent GDF Suez, Air Liquide mais aussi un opérateur comme Actility, avec l'espagnol Telefonica. "
J'ai eu beau la relire, je n'ai pas compris cette phrase

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :