L'Agridrone du français Airinov en vedette à l'Exposition universelle de Milan

#French Tech - Airinov, entreprise française de drones agricoles, compte défendre la technologie "made in France" à l'Exposition universelle de Milan (de mai à octobre 2015). La startup est en pleine ascension: le nombre d'utilisateurs des Agridrones est passé de 300 en 2013 à 5.000 aujourd'hui.
A partir de photos, l’agidrone calcule les besoins en engrais pour chaque parcelle de terrain. Son capteur, serait susceptible d'obtenir des images et des données dix à vingt fois plus précises que celles d'un satellite.
A partir de photos, l’agidrone calcule les besoins en engrais pour chaque parcelle de terrain. Son capteur, serait susceptible d'obtenir des images et des données "dix à vingt fois plus précises que celles d'un satellite". (Crédits : Flicker)

En cinq ans, la société Airinov, créée en 2010 par deux ingénieurs, Florent Mainfroy et Corentin Chéron, et par un fils d'agriculteur, Romain Faroux, est passé de l'expérimentation d'un drone à vocation agricole dans une ferme du Poitou à la place de leader du secteur, célébrée au pavillon France à l'Exposition universelle de Milan.

Les deux jeunes ingénieurs, qui avaient développé des drones pour leur thèse de fin d'études, ont construit le prototype avec Romain Faroux en 2010 dans la grange de sa ferme familiale à Mauprévoir (Vienne). Le jeune agriculteur a ensuite mis au point, en partenariat avec l'Inra (Institut national de la recherche agronomique), un capteur susceptible d'obtenir des images et des données "10 à 20 fois plus précises que celles d'un satellite".

Amélioration de la production et réduction des engrais

Les informations récoltées après un survol, synthétisées sous forme de cartes et transmises à l'Inra, vont permettre de générer des économies d'échelle en engrais et d'améliorer les rendements en adaptant les soins à chaque parcelle.

"Agridrone est un drone fabriqué par Parrot, avec un capteur et divers équipements d'Airinov", précise Romain Faroux depuis le siège de sa société à Paris.

Avec l'apport de capitaux injectés dans la société par la société Parrot, leader français du drone grand public, Airinov, qui avait fabriqué jusque-là ses propres drones, s'est concentré sur l'élaboration et la fabrication de ses capteurs.

5.000 utilisateurs de l'Agridrone

Parti d'une ferme familiale poitevine, Airinov est désormais à l'affiche de l'Exposition universelle de Milan, qui se déroule de mai à octobre, où elle participera de fait à la promotion de la technologie "made in France".

"Avec le développement prévu, les coûts vont baisser et l'usage personnel fortement progresser. Il y a en France 75.000 agriculteurs céréaliers à qui s'adresse l'Agridrone. On prévoit qu'il y aura 20.000 utilisateurs d'ici à trois ans pour un millier d'Agridrone", a déclaré Romain Faroux.

En France, aujourd'hui, ce sont 5.000 agriculteurs qui utilisent collectivement son Agridrone au sein des coopératives et des chambres agricoles, contre 300 en 2013.

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.