Sur Twitter, la fronde des fonctionnaires contre Trump s'amplifie

Des fonctionnaires et employés de plusieurs agences fédérales et de la Maison-Blanche ont exprimé leurs doutes sur les premières mesures décidées par Donald Trump. Des dizaines de comptes Twitter dénoncent une censure exercée par la nouvelle administration centrale.
Grégoire Normand

5 mn

Le compte Rogue Nasa compte plus de 870.000 abonnés.
Le compte Rogue Nasa compte plus de 870.000 abonnés. (Crédits : REUTERS/Chris Helgren)

La fronde contre les directives de Donald Trump s'organise au sein même de l'administration américaine. Une semaine après les protestations d'anciens employés de l'agence de protection pour l'environnement contre leur nouveau directeur Scott Pruitt, des comptes Twitter détournant les logos et les noms des administrations dénoncent des formes de censure dans les agences fédérales et à la Maison-Blanche. Selon une liste récemment établie sur le réseau social, il y aurait plus de 60 comptes créés sachant qu'il est souvent très difficile d'en identifier les auteurs. Plusieurs médias parlent néanmoins d'employés au sein d'agences fédérales.

Une galaxie de comptes hétéroclites

La fronde des comptes anonymes a déjà commencé il y a plusieurs semaines. À la suite des déclarations de la conseillère de Donald Trump sur les faits alternatifs et l'avènement d'une ère de la post-vérité, plusieurs initiatives relatives à des comptes "alt" (pour alternative) ou "rogue" (pour rebelle) ont fait leur apparition. Comme le rappelle Rue89, ce phénomène a commencé par les comptes de parcs nationaux pour prendre de l'ampleur avec un compte alternatif de la Nasa (RogueNASA) qui recense à ce jour plus de 877.000 abonnés. Les titulaires du compte ont néanmoins précisé qu'ils ne voulaient pas remettre en cause la légitimité du compte officiel qui tweetait au début du mandat de M.Trump des messages en lien avec le climat et la science.

Depuis, d'autres dissidents issus de ministères et agences ont suivi ce mouvement. Des fonctionnaires du ministère de la Justice et d'autres membres des agences en charge de l'immigration et des réfugiés ont exprimé leurs réserves sur les comptes AltsUSDOJ (qui compte 7.800 abonnés) et AltRaio (qui enregistre 3.110 abonnés). Plus récemment, un compte alternatif de la Maison-Blanche a fait son apparition. Il s'agit de @RoguePOTUSStaff et compte déjà plus de 775.000 abonnés à ce jour. C'est d'ailleurs l'une des progressions les plus importantes parmi les comptes recensés dans la liste précitée.

Une identification difficile

Si The Independent  affirme que des employés d'une douzaine d'agences "ont établi un réseau de comptes officieux", les auteurs à l'origine de ces initiatives demeurent difficiles à identifier. Mais ces frondeurs, s'ils sont de véritables fonctionnaires de l'administration américaine, risquent de perdre leurs emplois. Un message Twitter sur le compte Rogue Nasa rappelle que le "Hatch Act of 1939" peut être risqué pour les titulaires d'un tel compte. En effet, cette loi fédérale interdit à tout employé fédéral de s'engager dans des politiques partisanes. Selon des experts interrogés par le même journal britannique, les personnes derrière ces comptes pourraient également être poursuivies en justice au nom du Computer Fraud and Buse Act. Le compte @RogueNasa affirme donc que les commandes ont été confiées à des personnes qui ne sont pas employées par le gouvernement fédéral.

Des pressions exercées

À la suite de la création de tous ces profils, plusieurs agences ont reçu l'ordre d'arrêter de poster des messages sur Twitter à partir des comptes officiels. L'Agence de protection pour l'environnement avait par exemple reçu un courrier électronique en interne peu de temps après l'investiture de Trump leur indiquant de ne plus rien publier sur le compte officiel de l'agence.

En parallèle de cette mobilisation sur les réseaux sociaux, plus de 1.000 diplomates du département ont notifié récemment leur opposition dans un courrier au récent décret limitant l'accès aux ressortissants de sept pays à majorité musulmans.

Grégoire Normand

5 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.