Teleperformance veut licencier 830 personnes

 |   |  199  mots
Pour revenir à l'équilibre d"exploitation, Teleperformance a annoncé ce jeudi prévoir une réduction d'un peu plus de 13% des effectifs en France et la fermeture de quatre sites.

Le numéro un mondial des centres d'appels Teleperformance a perdu l'an dernier plusieurs contrats importants et les mesures de contrôle des coûts mises en oeuvre en 2009, qui se traduisaient déjà par un plan de départs volontaires, n'ont pas permis de restaurer suffisamment sa compétitivité. En France, où Teleperformance réalise 16% de son chiffre d'affaires, la perte d'exploitation s'est élevée à 36 millions d'euros en 2009.

Résultat, le groupe a décidé de lancer un nouveau plan de restructuration. Ce plan se traduit par la réduction en France de l'effectif salarié de 830 personnes sur un effectif total de 6.291 employés. Mais il est également prévu de concentrer les activités sur quatorze implantations en France au lien de vingt-deux jusqu'à présent.

Les quatorze sites retenus dans le projet sont Belfort, Bordeaux, Guyancourt, Laval, Lyon, Le Mans, Montpellier, Niort, Orléans, Paris, Reims, Toulouse et Villeneuve d'Ascq (deux implantations).

Et les quatre sites que Teleperformance entend fermer sont Marseille (25 emplois ), Pantin (149 ), Rennes (194 ) et Tours (51). Il est en outre prévu que des activités soient regroupées au Mans (41 emplois ), à Lyon (169 ), Orléans (71) et Toulouse (61) alors que 69 emplois seront également supprimés à Bordeaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :