Les performances trimestrielles de Nokia enthousiasment les marchés

 |   |  629  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le géant finlandais des Telecom a annoncé des ventes et des bénéfices supérieures aux attentes. Nokia entend cependant tailler dans ses effectifs.

Nokia a fait état jeudi d'un bénéfice meilleur qu'attendu au troisième trimestre, porté par une demande robuste pour ses smartphones bon marché. Le groupe finlandais a nénmoinsannoncé qu'il allait tailler dans ses effectifs. 1.800 postes vont être supprimés.

Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels est ressorti à 0,14 euro, contre 0,18 euro l'année précédente, alors que les analystes interrogés par l'agence Reuters anticipaient en moyenne 0,10 euro, les estimations variant de 0,08 à 0,12 euro.

Ce sont les premiers résultats publiés par Nokia depuis que le Canadien Stephen Elop a pris la tête du groupe le 21 septembre dernier, succédant à Olli-Pekka Kallasvuo.
Les ventes ont atteint 10,3 milliards d'euros, là où les analystes tablaient sur 10 milliards attendus.

Ces annonces ont été saluées par les marchés. L'action Nokia gagnait près de 7,25% à 8,28 euros vers 16h30, récupérant une bonne partie de ses pertes depuis le début de l'année. "Ce sont d'excellents résultats compte tenu du fait que la gamme de produits du groupe était très faible ce trimestre", explique James Dawson, analyste chez Morgan Stanley avant d'ajouter :  "Le bénéfice sur les téléphones est supérieur de 30% aux attentes et bat donc nettement les anticipations des marchés."

prix de vente en hausse

Nokia a augmenté le prix de vente moyen de ses téléphones à 65 euros, grâce à la commercialisation cet été de nouveaux smartphones bon marché. Il s'agit de la première augmentation annuelle des prix en près de dix ans.

"Ce qu'il faut souligner, c'est que le prix de vente moyen s'est maintenu à un niveau meilleur que celui qu'on attendait, et c'est clairement positif", a commenté Nicolas Von Stackelberg, de Macquarie Research.

"Cela explique également pourquoi, malgré le fait qu'ils abaissent à présent leur prévision de part de marché, ils visent des ventes plus élevées que ce que prédisait le consensus pour les activités de matériel et de services", a-t-il ajouté.

Sur le trimestre, Nokia a écoulé 110,4 millions de téléphones et a vu sa part de marché reculer à 30%, soit plus fortement qu'attendu par les analystes.
"Nous avons perdu des parts de marché au troisième trimestre car nous n'avons pas réussi à répondre à la demande sur le segment bas de gamme", a déclaré Stephen Elop au cours d'une conférence téléphonique.

Nokia a endigué cette année le recul de son bénéfice grâce de vigoureuses réductions de coûts. L'activité du groupe souffre d'une pénurie de certains composants, un problème qui a particulièrement touché le segment bas de gamme de Nokia et qui devrait continuer à peser sur son activité dans les téléphones portables jusqu'en 2011, prévoit le groupe.

Le géant finlandais anticipe une marge d'exploitation comprise entre 10% et 12% pour le trimestre en cours. Les analystes tablaient eux sur une marge de 11,4%.
Nokia, qui lance son modèle N8, premier véritable concurrent de l'iPhone qu'il met sur le marché, bénéficie d'un bond de la demande pour les smartphones bon marché. Les expéditions de ce modèles ont démarré le dernier jour de septembre et beaucoup de pays n'en ont pas encore lancé la commercialisation.

Nokia a également estimé que la suppression de 1.800 emplois, soit près de 3% de ses effectifs de son métier de base, aurait des répercussions sur la conception des produits dans les divisions Services et Smarphones Symbian.

Stephen Elop a enfin décidé de repousser le lancement du premier produit Nokia équipé de la nouvelle plateforme logicielle MeeGo, qui apparaît comme le principal atout de l'équipementier pour reprendre des parts de marché dans le haut de gamme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :