France Télécom postule pour devenir le 3ème opérateur mobile syrien

 |   |  174  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
France Télécom s'est porté candidat pour devenir le troisième opérateur de téléphonie mobile en Syrie, a annoncé lundi le vice-ministre des Télécoms Mohammed al Galali. Cinq autres concurrents sont également en lice.

L'attribution de la troisième licence mobile en Syrie a suscité l'intérêt de six opérateurs étrangers: Turkcell , Emirates Telecommunications (Etisalat), Saudi Telecom, Qtel of Qatar, l'iranien Tamco et... France Télécom. L'occasion de devenir le troisième opérateur mobile syrien dans un pays de 10,4 millions d'abonnés mobiles pour 20 millions d'habitants. Cette licence, soumise aux enchères, a valeur de test quant à sa capacité à attribuer des contrats selon les standards internationaux.

L'enjeu est d'autant plus grand qu'il est fortement teinté de politique. Lors de l'attribution des deux premières licences à deux opérateurs syriens (Syriatel et MTN), des personnalités politiques s'étaient retrouvées condamnées à des peines de prison de cinq à sept ans après avoir critiqué la méthode.

"Le processus de présélection a été imprécis et embrouillé mais, au final, l'appel d'offres est rédigé d'une façon qui ne laisse de chance qu'à la société qui met le plus d'argent sur la table pour l'emporter", commente une source du marché.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :