Echec suisse pour France Télécom

 |   |  223  mots
Le projet d'envergure d'acquisition en Suisse à 2 milliards d'euros du géant français des télécoms est abandonné. Toutes les explications.

France Telecom a annoncé ce jeudi soir après la clôture de la Bourse avoir abandonné son projet de fusion de sa filiale suisse avec Sunrise. Le groupe n'a pas précisé ses intentions quant à d'autres projets de consolidation possibles dans le pays.

Il indique dans son communiqué qu'"à la suite de l?interdiction du rapprochement d?Orange Communication S.A. (?Orange Suisse?) et de Sunrise Communications S.A. (?Sunrise?) prononcée par l?Autorité suisse de la Concurrence le 22 avril 2010, France Télécom et TDC ont mené une analyse détaillée des options envisageables. Les conclusions de cette analyse ont conduit les deux Groupes à mettre fin à leur accord en vue du rapprochement de leurs activités dans ce pays. L?appel interjeté devant la Cour administrative fédérale sera également retiré."

L'autorité suisse de Concurrence dite "ComCo" estimait  que la société issue de la fusion aurait créé conjointement avec Swisscom, une position dominante collective sur le marché de la téléphonie mobile, au risque d'afficher des tarifs trop élevés à ses yeux.

Les deux groupes avaient contesté cette décision. C'était fin novembre que France Télécom et TDC avaient annoncé qu'ils allaient fusionner Orange Suisse et Sunrise , le français déboursant 1,5 milliard d'euros dans l'opération pour prendre 75% de la nouvelle entité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :