Altice cède 30% de Cablevision à deux fonds

 |   |  157  mots
Patrick Drahi, PDG d'Altice, est lancé sur une stratégie d'acquisitions.
Patrick Drahi, PDG d'Altice, est lancé sur une stratégie d'acquisitions. (Crédits : REUTERS/Philippe Wojazer)
Le groupe télécoms, propriétaire de Numericable-SFR, a confirmé que BC Partners et Canada Pension Plan Investment Board participeraient au rachat du cablô-opérateur à hauteur de 30%.

Altice a fait, comme prévu, appel à des investisseurs pour le rachat de Cablevision. Le groupe de télécoms emmené par Patrick Drahi a annoncé ce matin que BC Partners et Canada Pension Plan Investment Board allaient participer à hauteur de 30% au rachat du cablo-opérateur américain.

Altice avait annoncé en septembre le rachat du quatrième câblo-opérateur américain, Cablevision pour une valeur d'entreprise de 17,7 milliards de dollars (15,7 milliards d'euros) dette incluse. L'investissement réalisé par BC Partners et le fonds canadien représente un montant d'approximativement un milliard de dollars, indice Altice dans son communiqué.

"Avec le financement récent de la dette de Cablevision et l'émission d'actions Altice, l'acquisition de Cablevision est totalement financée", précise Altice. La maison-mère de Numericabe-SFR a lancé une augmentation de capital pour un montant d'environ 1,8 milliard d'euros au début du mois et une émission obligataire de 4,8 milliards de dollars fin septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2015 à 22:02 :
J'ai résilié Numéricable et je m'apprête à le faire avec la Poste Mobile. Pas envie de donner mon argent à un Monsieur qui a fait fortune grâce aux infrastructures patiemment construites par les Français mais qui ne veut rien rendre à titre personnel puisqu'il est résident fiscal suisse, que sa holding est cotée aux Pays Bas, qu'il habite en Israel, et qu'il a très certainement délocalisé le plus d'emplois possible. Je préfère son concurrent qui investit dans des start-ups en France, lui...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :