Drahi met la main sur Cablevision et poursuit son expansion aux Etats-Unis

 |   |  357  mots
Cablevision, groupe familial fondé en 1973, va donner à Altice accès au lucratif marché new-yorkais.
Cablevision, groupe familial fondé en 1973, va donner à Altice accès au lucratif marché new-yorkais. (Crédits : Reuters)
Altice rachète le quatrième câblo-opérateur américain pour 17,7 milliards de dollars. En juin, le groupe avait acquis un autre géant du secteur aux États-Unis: Suddenlink Communications.

Jusqu'où ira Patrick Drahi ? Le groupe Altice a indiqué jeudi, avant l'ouverture des Bourses européennes, le rachat du quatrième câblo-opérateur américain Cablevision Systems pour 17,7 milliards de dollars, dette incluse. Il confirme ainsi des informations rapportés mercredi par l'AFP et Reuters, qui citaient chacun des sources proches du dossier.

Selon les termes de la transaction, Altice verse 34,90 dollars en cash pour chaque action Cablevision.

Cette opération marque une étape importante dans la construction de l'empire des télécoms et des médias de l'homme d'affaires. Le rachat du groupe familial fondé en 1973 va en effet donner à Altice accès au lucratif marché new-yorkais. Sous sa marque Optimum, le câblo-opérateur  Cablevision est présent dans la ville de New York, le New Jersey, le Connecticut et dans une partie de la Pennsylvanie. L'an dernier, il a réalisé un chiffre d'affaires de 6,46 milliards de dollars pour un bénéfice net de 465 millions.

L'action de la holding Altice a pris 10,5% à 9h07, en début de séance à Amsterdam, après l'annonce du rachat. Sa filiale Numericable-SFR prenait 1,12% à la Bourse de Paris.

Objectif : générer la moitié de ses revenus aux Etats-Unis

C'est la deuxième opération réalisée par Patrick Drahi en l'espace de quatre mois outre-Atlantique. En mai, la troisième fortune de France a mis la main, via Altice, sur Suddenlink, septième câblo-opérateur américain, pour un peu plus de 9 milliards de dollars.

Patrick Drahi fait des États-Unis la pièce maîtresse de ses ambitions. Altice s'est en effet fixée pour objectif à terme de générer la moitié de ses revenus des Etats-Unis, contre 15% prévus d'ici la fin de l'année.

    Lire aussi >> Drahi, la dette academy

Désormais, outre les deux câblo-opérateur, le géant des télécoms et des médias détient un portefeuille s'étendant de Numericable-SFR, NextRadioTV, Libération et L'Express en France à Portugal Telecom en passant par la chaîne d'informations i24news en Israël.

(Avec AFP et Reuters)

Article publié à 7h45, mis à jour à 9h50.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2015 à 20:28 :
Et pour les impôts drahi en France non .? suisses ils va finir chez Poutine ( drahi Poutine ) camarade drahi
a écrit le 17/09/2015 à 18:27 :
33 milliards de dettes après le rachat de Sunddenlink + 17 pour ce dernier achat, cela fait 50 milliards de dettes. Quand je pense que mon banquier me compte des agios dès que j'ai quelques dizaines d'euros de déficit, il y a de quoi se poser des questions
Est-ce que cela va durer longtemps ou se terminer comme Jean Marie Messier?
a écrit le 17/09/2015 à 18:19 :
Bah dites donc , ils n en ont jamais assez , ces gens !!! vont t ils emmener leurs milliards avec eux , dans la tombe ? Impressionnant , comme la religion du gain est latente chez cette communauté ! moi , j ai mon salaire & m en contente , je n ai d ailleurs pas le choix , vu le racket des impots directs ou indirects , tandis que celui la , en engrange plus & plus encore en se debrouillant pour en laisser le moins possible ... oui , je suis impressionné !
a écrit le 17/09/2015 à 17:34 :
Drahi est l' un des chouchous des investisseurs qui parient sur sa réussite. C'est un pari raisonné qui, à mon avis, est un bon pari sur l'avenir.
a écrit le 17/09/2015 à 16:32 :
Qui est Altice Drahi ? un musulman ?
Réponse de le 18/09/2015 à 7:59 :
non , un juif marocain !!!
a écrit le 17/09/2015 à 15:54 :
Altice est un teneur de bougie qui récupère les fonds des paradis fiscaux pour les investir dans de quasi véhicules financiers, l'activité est presque secondaire. Les USA construisent leur spectre de communication en laissant entrer uniquement les "amis" constitués déjà par les différentes entreprises japonaises pour la zone pacifique et maintenant on le voit cet israélien pour celle qui nous concerne. Des accords croisés de réseaux des différents acteurs étant inévitables, une intervention massive n'est pas nécessaire, seul un paquet cohérent et complémentaire est souhaitable. Il est possible d'ailleurs que le groupe Le Monde rejoigne cet ensemble en lui apportant un quotidien. En face Bolloré semble vouloir organiser la réponse tandis que tout le monde s'inquiète. Altice qui roulera certainement vers un conglomérat composite pour poursuivre son action de teneur de bougie, vendra un jour, prochainement, sa division communication à un grand groupe américain.
a écrit le 17/09/2015 à 15:25 :
Drahi me les casses paye les impôts à l étranger ?
a écrit le 17/09/2015 à 14:45 :
il y a un truc que je comprends pas, quand illiad (free) voulait racheter l'opérateur mobile américain Tmobile, la bourse ont descendu en flèche l'action de iiliad car sa ferait trop de dette mais, quand drahi s'endette durement, la bourse, et surtout les banques, applaudissent.

pourquoi ce 2 poids 2 mesures? quand c'est illiad c'est mal et quand c'est drahi c'est bien? car xavier niel doit acheter en son nom, les opérateurs étrangers sans être sanctionner, car si il le fait avec free, l'action est durement sanctionner alors que free pourrait s'émancipé à l'extérieur .
a écrit le 17/09/2015 à 14:45 :
il y a un truc que je comprends pas, quand illiad (free) voulait racheter l'opérateur mobile américain Tmobile, la bourse ont descendu en flèche l'action de iiliad car sa ferait trop de dette mais, quand drahi s'endette durement, la bourse, et surtout les banques, applaudissent.

pourquoi ce 2 poids 2 mesures? quand c'est illiad c'est mal et quand c'est drahi c'est bien? car xavier niel doit acheter en son nom, les opérateurs étrangers sans être sanctionner, car si il le fait avec free, l'action est durement sanctionner alors que free pourrait s'émancipé à l'extérieur .
a écrit le 17/09/2015 à 13:15 :
C'est la fete des taux à zéro
Les banquiers suivent !!

Si le vent tourne il sera mort
Les taux vont sûrement remonter
a écrit le 17/09/2015 à 13:07 :
encore un nouveau MADDOX.....attention a plus grosse bulle financière est e marche.!!
a écrit le 17/09/2015 à 10:51 :
Ca me rappelle J2M dans les années 2000 , l'action VIVENDI semblait (avec l'ambition de son patron et sa boulimie d'achats )pouvoir monter au ciel (150€) et l'entreprise avec . Résultat des milliards d'endettement quand le soufflé est retombé, bradage des actifs et action à 10€ avec de nombreux actionnaires floués.
Réponse de le 17/09/2015 à 12:56 :
Drahi est propriétaire de une grande partie de sa boîte contrairement à J2M
Drahi regarde tout les dossiers meme les petites comme Square de Vivaction une start up qui sécurise la voix et la data pour les mobiles ! Le marché des entreprises en a besoin ! Et il y a encore de belles choses à faire !
a écrit le 17/09/2015 à 9:29 :
attention a l endettement !les arbres n atteignent jamais le ciel avec les LBO le risque est réel en cas de retour de bâton !
a écrit le 17/09/2015 à 8:43 :
Demain, avec ses copains banquiers, drahi rachète Google et Apple ...
a écrit le 17/09/2015 à 8:17 :
Drahi achète l'univers,les banques le suivent.LOL!Les contribuables doivent s'attendre a renflouer encore un peu plus leurs banques
Réponse de le 17/09/2015 à 15:32 :
Même stratégie que Robert Hersant et France Antilles, quand un patron de presse les plombent, les banques lui bisent les pieds et en redemandent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :