Altice va racheter un milliard d'euros de ses actions

 |   |  309  mots
Le groupe de l'homme d'affaires Patrick Drahi présentera par ailleurs ses objectifs de Free Cash Flow (FCF) et de rachat d'actions lors de la publication de ses résultats 2017.
Le groupe de l'homme d'affaires Patrick Drahi présentera par ailleurs ses objectifs de Free Cash Flow (FCF) et de rachat d'actions lors de la publication de ses résultats 2017. (Crédits : Reuters)
Le groupe de télécoms de Patrick Drahi a expliqué que les titres rachetés lors de cette opération "seront ensuite annulés ou conservés pour constituer de la trésorerie". Altice a confirmé ses objectifs ses objectifs opérationnels et financiers à court et moyen terme.

L'annonce devrait satisfaire les actionnaires d'Altice. La maison-mère de SFR Numéricable a annoncé lundi le lancement le même jour d'un programme de rachat d'actions d'une valeur boursière pouvant atteindre un milliard d'euros qui s'achèvera au plus tard le 31 août 2018. Ces titres seront ensuite annulés ou conservés pour constituer de la trésorerie.

"Ce programme de rachat d'actions s'intègre dans la stratégie d'Altice de création de valeur supérieure et de long terme pour l'ensemble de ses actionnaires", souligne le groupe de télécommunications et de médias dans un communiqué.

Disparition de la marque SFR et rumeurs d'acquisition aux États-Unis

Altice se dit ainsi confiant dans ses objectifs opérationnels et financiers à court et moyen terme et confirme ainsi ses objectifs 2017. Dans le cadre de sa nouvelle stratégie mondiale, le groupe a prévu le remplacement de toutes les marques du groupe SFR - il en a récemment demandé le retrait de la cotation après être monté à plus de 95,9% du capital et des droits de vote - d'ici la fin du deuxième trimestre 2018. De l'entreprise télécoms au carré rouge, ne devrait donc plus rester que le réseau.

Le groupe de l'homme d'affaires Patrick Drahi présentera par ailleurs ses objectifs de Free Cash Flow (FCF) et de rachat d'actions lors de la publication de ses résultats 2017.

En outre, Altice et sa filiale américaine Altice USA, qui a réussi en juin la plus grosse introduction boursière d'une entreprise télécoms aux États-Unis depuis 17 ans, réfléchissent à l'opportunité de lancer une offre sur le câblo-opérateur américain Charter Communications, ont déclaré récemment des sources à Reuters.

>> Aller plus loin La fièvre acheteuse de Drahi ne va pas retomber

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2017 à 18:50 :
Incroyable comme la réussite de certains suscite autant de jalousies.
À moins que ce soit de l'antisemistime primaire. Drahi ne doit qu'à son travail la confiance de ses amis banquiers.
Réponse de le 29/08/2017 à 3:44 :
Absolument, bravo!!! Le Français moyen déteste viscéralement la réussite des autres; Le nivèlement par le bas pour encenser les prolos est dans son ADN :-(
a écrit le 28/08/2017 à 18:49 :
Incroyable comme la réussite de certains suscite autant de jalousies.
À moins que ce soit de l'antisemistime primaire. Drahi ne doit qu'à son travail la confiance de ses amis banquiers.
a écrit le 28/08/2017 à 18:49 :
Incroyable comme la réussite de certains suscite autant de jalousies.
À moins que ce soit de l'antisemistime primaire. Drahi ne doit qu'à son travail la confiance de ses amis banquiers.
Réponse de le 28/08/2017 à 22:46 :
Drahi ne doit qu'à son travail la confiance de ses amis banquiers.

Il faut comprendre:
Drahi ne doit qu'à ses relations la confiance de ses amis banquiers.

Ne pas confondre travail avec relations
quand il est question de rachats d'entreprises sans disposer d'une conséquente mise de fond !!!
Réponse de le 29/08/2017 à 6:11 :
Drahi ne doit qu'à son travail la confiance de ses amis banquiers.

Il faut comprendre:

Drahi ne doit qu'à ses relations la confiance de ses amis banquiers.

Rappelez moi le niveau d'étude de Mr Drahi ou ses réalisations avant son endettement ?
a écrit le 28/08/2017 à 14:01 :
Est-ce que ce n'est pas de la cavalerie...avec la complaisance des banques? Jusqu'ici tout va bien donc!......
a écrit le 28/08/2017 à 11:58 :
Donc en toute logique boursière Altice se meurt!!!!!
a écrit le 28/08/2017 à 11:55 :
On a la vague impression que cette aventure va mal se terminer....mais on connaît d'avance les pigeons qui seront mis à contribution.....il faudra bien renflouer les banques embarquées dans cette galère....il y a eu des précédents récents, non? Et personne pour dire stop....
a écrit le 28/08/2017 à 10:26 :
Il est génial ce J2M du début de siècle qui rachète tout se qui se trouve de claudiquant sur le marché (avec l'argent des banques évidemment) en se servant grassement au passage et avec un vague plan produit. Chapeau l'artiste!
a écrit le 28/08/2017 à 10:10 :
En gros leur valeur financière baisse étant donné que drahi n'a fait que détruire ses outils de production comme le bon gros oligarque qu'il est, du coup comme les investisseurs de façon générale sont stupides faisant d'abord confiance aux gens par rapport à leur réseau plutôt que par rapport à leurs compétences ceux-ci suivent bêtement le troupeau et vont gaspiller un énième milliard d'euros.

Il est endetté de combien de milliards drahi svp ?

C'est ça votre "méritocratie" sans rire ?

L'empire des faibles.
Réponse de le 28/08/2017 à 13:08 :
La dettes s'élève a 50 milliards € ( ça a du augmenter ...) .
On estime que ses sociétés valent au alentour de 35 a 40 milliards€. Cet homme qui rachète tout à le don d'acheter plus cher que la valeur réel .

Les banques ont été obligées de suivre ( mieux vaut recevoir des intérêts que de dénoncer une dérive et de perde gros )...

C'est certainement l'homme le plus endetté de France et un des premiers au monde ...
Réponse de le 28/08/2017 à 18:10 :
"mieux vaut recevoir des intérêts que de dénoncer une dérive et de perde gros "

Oui cela ressemble comme deux gouttes d'eau à la citation de je ne sais plus qui" Si vous devez 1000 euros à la banque c'est votre problème mais si vous lui en devez 1000000 cela devient son problème".

Ou comment entretenir des investisseurs au raz des paquerettes tout cela parce qu'ils ont un bon réseau faisant que les établissements bancaires lui ont preté en toutes confiance.

Ce fonctionnement oligarchique de notre société commence à puissamment défaillir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :