Déploiement de la 5G : les opérateurs appuient sur le champignon

 |  | 403 mots
Lecture 2 min.
En nombre de sites, c'est Free qui fait la course en tête. Avec 6.273 sites 5G, l'opérateur de Xavier Niel devance très largement Bouygues Telecom (1.885 sites), Orange (953) et SFR (869).
En nombre de sites, c'est Free qui fait la course en tête. Avec 6.273 sites 5G, l'opérateur de Xavier Niel devance très largement Bouygues Telecom (1.885 sites), Orange (953) et SFR (869). (Crédits : Fabian Bimmer)
Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free ont ouvert commercialement près de 10.000 sites 5G dans l’Hexagone, dont 1.594 en bande 3,5 GHz, qui offre les meilleures performances.

La course à la 5G se poursuit. Malgré les réticences de certains élus écologistes et de gauche, les opérateurs continuent de déployer la nouvelle génération de communication mobile. Selon les derniers chiffres de l'Arcep, le régulateur des télécoms, près de 10.000 sites sont désormais ouverts commercialement au 31 janvier. C'est 1.300 de plus en un mois. En nombre de sites, c'est Free qui fait la course en tête. Avec 6.273 sites 5G, l'opérateur de Xavier Niel devance très largement Bouygues Telecom (1.885 sites), Orange (953) et SFR (869). Mais il faut rappeler que l'écrasante majorité des antennes de Free propose la 5G via des bandes basses, qui portent loin, mais délivrent un service moins performant que via les bandes hautes, en 3,5 GHz.

Sur ce dernier front, c'est Orange qui devance la concurrence. L'opérateur historique affiche 711 sites 5G, contre 410 pour Free, 275 pour Bouygues Telecom et 198 pour SFR. Dans sa communication, l'Arcep a d'ailleurs pris soin de mettre en avant les déploiements en 3,5 GHz en grisant les chiffres des déploiements dans les bandes moyennes et basses. L'objectif du régulateur est ici de différencier les services 5G selon les fréquences utilisées.

Échange de piques entre Orange et Free

Ces différences de stratégies pour la 5G empoisonnent les relations entre les opérateurs depuis des mois. Stéphane Richard, le PDG d'Orange, est particulièrement remonté contre l'initiative de Free, qui revendique aujourd'hui « le plus grand réseau 5G de France » dans ses publicités. Lors d'une conférence de presse courant janvier, le chef de file de l'opérateur historique a taclé son rival, sans le citer, estimant que la 5G, « c'est celle qui utilise la bande de fréquences 3,5 GHz ». « Le reste, c'est pas de la 5G, même si ça porte le nom de la 5G », a-t-il canardé.

Des attaques que Xavier Niel balaye d'un revers de main. « La 5G, c'est une norme, on la respecte ou on ne la respecte pas, a-t-il lancé sur BFM Business le mois dernier. Donc vous ne trouverez jamais aucun opérateur dire : 'tel opérateur fait de la fausse 5G'. Ce n'est pas possible. Et vous savez pourquoi ? Il serait condamné immédiatement ! » Les passes d'armes vont à n'en point douter se poursuivent sur ce sujet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :