Free passe à l’offensive contre Orange au Sénégal

 |   |  473  mots
Free Sénégal joue visiblement à fond la carte de la data à prix cassé pour ferrer des abonnés.
Free Sénégal joue visiblement à fond la carte de la data à prix cassé pour ferrer des abonnés. (Crédits : Charles Platiau)
Xavier Niel, qui a mis la main sur l’opérateur sénégalais Tigo via un consortium franco-africain, l’a renommé en Free Sénégal. Il mise sur de nouvelles offres de téléphonie mobile pour concurrencer Orange, qui possède la moitié du marché.

Tailler des croupières au champion local, c'est un métier. Une spécialité, même, dont Xavier Niel a fait sa marque de fabrique. La dernière offensive du propriétaire d'Iliad, la maison-mère de Free en France, se déroule au Sénégal. A travers un consortium franco-africain, auquel participe Xavier Niel via sa holding personnelle, le « trublion des télécoms » a récemment mis la main sur l'opérateur Tigo. Ce mardi, celui-ci a été renommé en Free Sénégal. Lors d'un grand show, son état-major a dévoilé plusieurs offres de téléphonie mobile à bas prix.

Free Sénégal se targue de proposer de la 4G, bien plus rapide que la 3G, la précédente génération de communication mobile. Une avancée importante, même si ce sont très probablement les habitants des zones les plus urbaines qui pourront en profiter. En outre, l'opérateur a annoncé le lancement de Free Money, un service de transfert d'argent. Ses dirigeants ont aussi indiqué qu'une Freebox sera bientôt commercialisée.

Free casse (encore) les prix

L'objectif de ce nouveau Free Sénégal, qui possède 25% du marché, est clair : dézinguer Orange. L'opérateur joue à fond la carte de la data à prix cassé pour ferrer des abonnés. On trouve par exemple un forfait de 30 minutes, avec 2 gigaoctets de données et des appels illimités via WhatsApp pour 1.000 francs CFA (1,50 euro). Celui-ci est valable 30 jours. Au même prix, Orange Sénégal propose 90 minutes d'appels supplémentaires, mais seulement 300 mégaoctets de data. Surtout, cette offre n'est valable qu'une journée ! Orange propose de la data au mois, mais au prix fort. Le pass de 2,5 gigaoctets mensuel est disponible à 2.000 francs CFA. Soit le double de l'offre de Free.

Cette offensive risque donc de faire mal à Orange Sénégal qui, du haut de ses 9,2 millions de clients mobiles, possède environ la moitié du marché. Orange Sénégal pèse lourd dans les activités d'Orange Afrique. L'an dernier, elle a généré 718 millions d'euros de chiffre d'affaires. Sachant que les activités africaines d'Orange pèsent aux alentours de 5 milliards d'euros. A noter qu'Orange est propriétaire à 42% de la société Sonatel, qui commercialise les offres mobiles Orange Sénégal.

Encore une fois, Xavier Niel recourt à des prix cassés pour grappiller des parts de marché. En France, c'est cette stratégie qui lui a permis de siphonner des abonnés mobiles à la concurrence, et de s'imposer comme un poids lourd des télécoms. Plus récemment, il a fait de même en Italie, où il s'est lancé en tant que quatrième opérateur mobile. Au grand dam de la concurrence, et en particulier de Telecom Italia, l'opérateur historique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2019 à 17:29 :
Soyez le bienvenu free avec beaucoup d'avantage pour les clients internet à flot et à bas prix
a écrit le 03/10/2019 à 1:03 :
Ils cassent les prix pour se siphonner les clients et puis ils mettent des box à prix d'or sur le marché... à la chinoise
a écrit le 03/10/2019 à 0:44 :
On s'en fiche de ces entreprises gaucho-mondialistes. Elles nous considèrent comme des vaches à lait : arrêtons de leur donner de l'argent pour des services minables en France !

Ce qui nous intéresse, c'est ce qui se passe au niveau économique, en France !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :