L'Arcep empêche Orange d'augmenter les tarifs d'un service à Free

 |   |  297  mots
Free veut utiliser des infrastructures normalement dévolues au fixe pour le mobile.
Free veut utiliser des infrastructures normalement dévolues au fixe pour le mobile. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Free veut utiliser des liens de collecte en fibre optique d'Orange pour développer son offre mobile. La société dirigée par Stéphane Richard voulait surfacturer ce service, mais le gendarme des télécoms en a décidé autrement.

L'Arcep a indiqué mercredi que, dans le cadre d'un différend opposant Free à Orange, elle avait imposé à l'opérateur historique "de lever des restrictions d'usage infondées sur les prestations fournies au titre du dégroupage, pour libérer l'investissement dans le très haut débit mobile".

"Dans un contexte de forte croissance de la consommation data en mobilité portée par l'amélioration des réseaux d'accès mobiles (notamment le déploiement de la 4G), Free, qui s'est largement appuyé sur le dégroupage de la boucle locale de cuivre pour raccorder ses sites mobiles, a entrepris d'investir dans le déploiement de fibres optiques en propre en remplacement des paires de cuivre louées à Orange", rappelle l'Arcep.

"La poursuite de cette stratégie passe par une utilisation plus efficace des prestations d'hébergement et de collecte d'Orange", souligne le régulateur des télécoms, Free étant désormais désireux d'utiliser des infrastructures normalement dévolues au fixe pour le mobile.

Le groupe dirigé par Stéphane Richard a réagi en dévoilant en décembre dernier une offre, contestée par Free, "prévoyant le paiement d'un tarif supplémentaire pour l'acheminement des flux issus des sites mobiles des opérateurs alternatifs raccordés en fibre optique".

Une hausse à l'encontre "d'une concurrence effective et loyale"

L'Autorité a donc donné raison au plaignant puisqu'elle "a estimé qu'Orange ne peut facturer à Free de tarif supplémentaire pour ce nouvel usage".

Et voici son raisonnement : elle a considéré d'une part qu'une hausse allait à l'encontre "d'une concurrence effective et loyale, de développement de l'innovation et de neutralité technologique, et d'autre part, qu'il n'existait aucun élément justifiant qu'Orange puisse s'approprier la valeur découlant des seuls investissements de son concurrent".

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2015 à 14:49 :
Normal France Telecom seul vrai opérateur Telecom en France est la vache à lait de l'Etat et des 4 frères dalton que sont Niel, Drahi, Bouygues et Bolloré.
En gros les 100 000 salariés de FT/Orange en France servent à Niel, Drahi, Bolloré et Bouygues pour amasser des milliards d'Euros dans leur fortune personnel et construire des empires médiatiques avec la complicité de l'Arcep, de l'Autorité de la concurrence, et de l'Etat qu'il soit PS ou Républicain.
FT/Orange construit le réseau très haut débit fixe et mobile (qui passe aussi par le fixe ATM ou GE/IP) pour les 4 frères dalton oligarques multimilliardaires des Télécoms en France.
Cette situation de vampirisation de l'opérateur historique est unique en Europe et dans le monde (à l'exception de la Pologne où l'opérateur historique filiale d'Orange est dans la même situation).
Cela ne durera pas éternellement car l'Orange une fois pressée (les effectifs étant en chute libre) et les télécoms réduits comme la peau de Chagrin en France c'est la Chine communiste qui rachètera tout ce fatras pour 1 kopek symbolique et le plus tôt sera le mieux.
Réponse de le 04/09/2015 à 17:18 :
"pour amasser des milliards d'Euros dans leur fortune "
Vous mélangez un peu les notions liés à l'argent. Ces personnes sont peut-être désignes comme des milliardaires, mais non aucunement cet argent sur leur compte en banque.
Leur fortune est lié à la valorisation des parts qu'ils ont dans leur société. C'est les marchés financiers qui les a rendu riche, et pas de l'argent pris aux consommateurs ou à FranceTelecom.
Il n' y a aucune vampirisation de l'Operateur Historique. Il vend ses prestations et ses services (aux entreprises et concurrents) et ils sont plutot très bien vendus avec souvent des marges commerciales qui s'apparentent à la vente de produit de Luxe.
Les problèmes de France Telecom sont connus : trop de monde, esprit trop fonctionnaire, management politique, investissement hasardeux à prix d'or qui en a fait a une époque la deuxième société la plus endetté au monde. Il est inutile d'essayer de trouver un bouc émissaire externe, Orange doit se soigner toute seule
a écrit le 03/09/2015 à 9:27 :
très mauvais signe et très mauvais commencement pour le nouveau président de l'ARCEP...

Ce que craignait Orange en hésitant ses investissements sur la fibre arrive....
J' entends encore les paroles des Présidents succéssifs et les demandes et promesses pourtant des gouvernements.... oui nous investissons mais pour Nous et nos clients pas pour concéder à des vendeurs de sous qualité....

Perdu!!!

Free est vraiment une erreur historique qui finira de tuer notre industrie des telecom!
Réponse de le 03/09/2015 à 11:22 :
Orange clame en façade la neutralité du Net, et par derrière voudrait facturer plus cher de la fibre noire sous prétexte que des données viennent des lignes mobiles plutot que de lignes fixes, sachant qu'actuellement Orange fait déjà une marge commercial de près de 60% sur cette location.
La vérité c'est qu'Orange cherche à pénaliser financièrement Free Mobile, espérant ainsi que celui-ci remontera ses tarifs de forfaits.
L'ARCEP a d'ailleurs dans sa décision une phrase qui résume bien le litige : "il n’existait aucun élément justifiant qu’Orange puisse s’approprier la valeur découlant des seuls investissements de son concurrent."
"
a écrit le 03/09/2015 à 8:57 :
Cette fausse autorité valide le comportement de Free qui mange dans la gamelle d'orange sans faire un euro d'investissement, au contraire d'Orange qui a pris des risques...
Réponse de le 03/09/2015 à 10:33 :
Orange a posé un réseau de fibre optique avec des câbles comportant un bon stock de fibres dont une grande partie n'est pas utilisée. Pour les plus anciens de ces liens en fibre optique, l'entreprise était encore publique donc financé par le contribuable et non par Orange ;-)
Orange propose une offre de gros pour la location de ces "fibres noirs", c'est-à-dire que Free loue uniquement la fibre physique et y connecte sont propre matériel en entré et en sortie. Il est normal que le tarif soit le même quelque soit l'utilisation qu'en fait Free!!!
Quand tu loues une remorque, le tarif n'évolue pas en fonction que tu transporte des lingots d'or ou du sable ^^
Donc Orange a tord et c'est bien normal!!!
Réponse de le 03/09/2015 à 11:14 :
1: Orange- France Telecom- voire les PTT n'ont jamais été financés par le contribuable mais par un budget annexe alimenté par les clients et par des emprunts . Au contraire des ponctions régulières sur ce budget ont été réalisées pour équilibrée celui de l'état !!!!
2: Ce qu'il manque dans l'article ce sont les conditions de location de la fibre sont elles prix coutants ? avec une marge si oui combien ?
Réponse de le 03/09/2015 à 12:55 :
Même si le budget alloué aux PTT était bien à part du budget de l'état, j'ai du mal à croire que le réseau fibre de FT ne s'est monté sans aucun financement publique... Et quand on se rappelle des factures de téléphone fin des années 90 (de mémoire mes parents recevaient des factures qui variait de 600 à 1000 Fr pour 2 mois, pour des appels locaux et quelques appels - autour de 10 - régionaux et nationaux), il est très facile de se construire un réseau!!
Mais bon je ne pense pas que ce soit le point le plus important dans cette affaire. Un réseau avec des fibres libres existe, et ne seront pas utilisés par Orange dans le futur, il est logique que les opérateurs tiers ne refassent pas des liens parallèles. Une grille tarifaire existe depuis plusieurs années, et je pense que, comme la boucle locale, elle est régulée et tiens compte de l'entretient du réseau...Orange doit largement si retrouver ;-)
Maintenant, la question posé est: En fonction de l'utilisation que Free en fait de ces fibre, est-ce que Orange peut majoré son prix... La réponse est non et comme expliqué précédemment , ça me parait logique, la démarche d'Orange est injustifiée.
a écrit le 02/09/2015 à 23:25 :
Tous pareil
a écrit le 02/09/2015 à 20:09 :
on ne comprend pas bien... free se targue d'avoir 90% de marge et n'arrive pas a etre autonome dans ses investissements?
comment ca se fait qu'avec une marge atteinte par personne (!!!!) ils aient besoin d'orange , et pire, vont pleurnicher chez la maitresse quand orange essaie de reconstituer ses marges qui sont bcp plus faibles...
c'est comme si apple se plaignait que nokia l'empeche de progresser car ils refusent de mettre a dispo leurs brevets... franchement on marche un peu sur la tete
Réponse de le 03/09/2015 à 11:30 :
"free se targue d'avoir 90% de marge et n'arrive pas a etre autonome dans ses investissements?"

beau mensonge
1) Free ne se targe pas de 90% de marge consultez les comptes sur leur site
2) Free est autonome dans ses invtissements et c'est la société qui investit le plus dans les telecom au regard de son CA

Dans chaque activité on a souvent le choix de soit acheter un bien, soit le louer. Aujourd'hui la plupart des entreprises par exemple n'achétent plsu leurs locaux, ou leurs véhicules, mais les louent. De la même manière quand Free a besoin de lien de communication il peut soit en poser, soit en louer si une offre de location est disponible.
ET c'est bien le cas ici, Orange disposant de fibre en nombre dans ses locaux a une offre de locations "fibre noires" destinées aux opérateurs. Free a donc souscrit à cette offre, et paie le loyer (sur lequel Orange fait une très bonne marge commerciale), mais sous prétexte que Free fait passer de la données issus des lignes mobiles, Orange avait décidé d'augmenter son tarif pour pénaliser Free Mobile.
Réponse de le 04/09/2015 à 22:55 :
Free, comme Bouygues, comme Numericable/sfr sont des pseudos opérateurs sans techniciens ni réseaux, et c'est l'Arcep, l'Autorité de la concurrence et les différents gouvernements qui se sont succédés depuis 20 ans qui susse FRance Telecom.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :