L'Autorité de la concurrence enquête chez SFR et Numericable

 |   |  195  mots
Selon Olivier Lelong (CFDT) et un responsable de l'Unsa, l'opération était menée simultanément au siège de SFR à Saint-Denis et celui de Numericable à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne).
Selon Olivier Lelong (CFDT) et un responsable de l'Unsa, l'opération était menée simultanément au siège de SFR à Saint-Denis et celui de Numericable à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). (Crédits : reuters.com)
D'après la direction du groupe, l'Autorité de la Concurrence aurait mis sous scellés certains bureaux du groupe afin de s'assurer du respect des conditions de rachat de SFR par le câblo-opérateur.

L'Autorité de la concurrence a placé jeudi 2 avril sous scellés des bureaux de SFR et Numericable, dans le cadre d'une enquête sur les conditions de rachat de l'opérateur mobile par le câblo-opérateur, a appris l'AFP de sources syndicales, un message interne de la direction du groupe confirmant cette information.

Interrogée par l'AFP, l'Autorité de la Concurrence a reconnu "avoir mené des opérations de visite et de saisie dans le secteur des télécoms" mais s'est refusée à tout autre commentaire.

S'assurer du respect des conditions de rachat

Dans son message, la direction du groupe indique qu'"afin de s'assurer du respect des conditions de rachat de SFR par Numericable Group, l'Autorité de la Concurrence mène actuellement une enquête avec la DGCCRF", chargée de la répression des fraudes.

"Dans le cadre de cette enquête, une intervention a lieu au siège de l'entreprise, avec la mise sous scellés de certains bureaux", ajoute le groupe.

Selon Olivier Lelong (CFDT) et un responsable de l'Unsa, l'opération était menée simultanément au siège de SFR à Saint-Denis et celui de Numericable à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2015 à 8:00 :
Tout cela est sûrement la conséquence d'une requête voir plainte d'une concurrence qui aurait pu être ecarte du rachat de SFR. Et même si la négociation s'est déroulée dans le respect des règles et de la loi, il est toujours bon d'affaiblir un concurrent, surtout au moment d'échéances importantes comme les enchères de nouvelles fréquences.
En tous cas hier soir le titre clôturait a la hausse, attendons de voir mardi si la torpille a touché sa cible.
a écrit le 02/04/2015 à 14:58 :
Manifestement, les règlements de comptes dans l'univers Telecom Français continuent de plus belle... Il finira par ne plus rester que des ruines après la guerre des chefs ...
Et ce sont les troufions de base qui paieront les pots cassés, comme d'habitude... :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :