À Barcelone, les Bretons de b-com dévoilent leur « 5G privée souveraine » dédiée aux entreprises

Cette solution de « 5G privée souveraine » s'adresse en priorité aux opérateurs d'infrastructures vitales (sécurité publique, santé, Défense, eau, énergie) ainsi qu'aux entreprises et à l’industrie 4.0. Les chercheurs de l’Institut de recherche technologique breton b-com, qui l'ont baptisée « Dome », la lancent commercialement sur le marché européen cette semaine à l'occasion du salon mondial de la téléphonie mobile, le MWC de Barcelone. L’innovation devrait recevoir sa qualification par Orange au deuxième semestre 2022 et être déployée dans des hôpitaux allemands dans le courant de l’année.

4 mn

Cette semaine au MWC de Barcelone, l'IRT b-com présentera en démonstration plusieurs applications de « Dome », sa solution de 5G privée souveraine dédiée aux opérateurs d'infrastructures vitales (sécurité publique, Défense), aux services publics (santé, eau, énergie) ainsi qu'aux entreprises et à l’industrie 4.0.
Cette semaine au MWC de Barcelone, l'IRT b-com présentera en démonstration plusieurs applications de « Dome », sa solution de 5G privée souveraine dédiée aux opérateurs d'infrastructures vitales (sécurité publique, Défense), aux services publics (santé, eau, énergie) ainsi qu'aux entreprises et à l’industrie 4.0. (Crédits : b-com)

Mise en lumière avec la crise de la Covid-19, la question de la maîtrise des infrastructures est devenue cruciale. Dans le domaine des réseaux de télécommunications, l'institut de recherche technologique (IRT) b-com a lancé il y a un an une initiative de « 5G privée souveraine ».

Ce projet, baptisé « xG » et financé par l'État à hauteur de 30 millions d'euros sur sept ans sur une enveloppe globale de 90 millions d'euros, dispose d'une première version autonome (standalone sur matériel 5G). Baptisée « Dome », cette solution, qui agrègera d'autres innovations importantes d'ici à 2023, est commercialement lancée sur le marché européen cette semaine au Mobile World Congress de Barcelone. Elle sera complètement disponible fin mars.

« Dome est une offre technologique française de 5G privée souveraine qui répond aux enjeux multiples de la 5G en matière de sécurité, d'internet des objets, de latence, de saturation et de flexibilité des réseaux », explique Bertrand Guilbaud, directeur général de b-com, IRT implanté à Rennes mais aussi à Paris, Lannion et Brest.

« Il s'agit d'une boîte à outils permettant de créer des réseaux d'une grande flexibilité, adaptable à différents cas d'usages et répondant aux exigences de sécurité des industriels français et européens. »

Expérimentations avec Orange, Airbus et les CHU de Rennes et Strasbourg

Développée à Rennes et à Lannion, cette solution logicielle s'adresse en priorité aux opérateurs d'infrastructures vitales (sécurité publique, défense), au services publics (eau, énergie...), au monde de la santé ainsi qu'aux entreprises industrielles.

Les premiers prototypes, y compris ceux mariant 4G et 5G, ont été testés avec des partenaires d'envergure, dont certains membres et actionnaires de b-com, tels qu'Airbus et Orange.

L'opérateur télécom français, qui vient d'annoncer que le déploiement de son réseau 5G autonome en France à destination des entreprises serait assuré par le groupe finlandais Nokia, devrait qualifier l'innovation au deuxième semestre de cette année.

« Des expérimentations ont aussi lieu dans les CHU de Rennes et de Strasbourg, avec le groupe industriel Acome, spécialiste de la fibre optique, et avec la SNCF », précise Bertrand Guilbaud.

« Dome offre une réponse sur-mesure à un cas particulier que l'on adresse directement (industriels et entreprises) ou indirectement via de grands intégrateurs pour des déploiements auprès d'un large panel de clients. Outre une grande maîtrise des données traitées, elle se caractérise par un déploiement facile sur tous types de matériels, ainsi que par une prise en main logicielle rapide pour les équipes des services informatiques des entreprises. »

Déjà fournisseur d'innovations dans le domaine de l'image (UHD, HDR, réalité virtuelle et augmentée), de l'Internet du futur et de la e-santé, l'IRT élargit son activité en devenant distributeur logiciel, également engagé dans l'accompagnement des futurs clients.

Avec ce produit 5G standalone, b-com vise une commercialisation à l'échelle européenne, puis mondiale : dans les filiales des entreprises françaises, mais aussi auprès de clients étrangers.

Un déploiement massif dans le secteur de la santé et des hôpitaux en Allemagne est prévu avec des industriels allemands dès cette année.

Le site de Lannion en pleine croissance

Ces contrats de recherche, destinés à intégrer des performances spécifiques dans la solution, alimentent les 25% du revenu de b-com générés au titre de la propriété intellectuelle et des partenariats industriels. Le reste du financement de l'IRT provient à 40% de fonds structurels de l'État, à 25% de l'investissement d'une trentaine de membres et actionnaires, et à 10% des appels à projets compétitifs du type 5G souveraine.

Fondé en 2012, l'IRT b-com est monté en puissance et compte aujourd'hui 400 collaborateurs.

Au plan territorial, l'ambition « xG souveraine » a notamment donné lieu à un vaste plan de recrutement, avec 61 personnes supplémentaires embauchées en 2021, dont 44 à Lannion et 16 à Rennes.

Une trentaine d'autres embauches sont prévues sous deux ans, dont 80% à Lannion, site ouvert début 2021 au moment du plan social lancé par Nokia.

« Le site de Lannion est en pleine croissance » se félicite Bertrand Guilbaud alors que l'IRT prévoit l'ouverture d'un nouveau bâtiment de 1.200 m2 pour la mi-2023.

« Il recèle de nombreuses compétences, notamment issues de Nokia, et le risque de turnover est faible. Nous recrutons aussi des ingénieurs de l'extérieur. Développer un projet comme celui de la 5G souveraine hors de Lannion aurait requis beaucoup plus de temps, en formation notamment. Là, l'efficacité a été remarquable. »

Les intérêts de b-com dans la 5G souveraine pourraient demain croiser ceux de Qualcomm. La filiale du géant américain des télécommunications sans fil a déjà installé à Lannion une équipe d'une dizaine de personnes dans son centre de R&D dédié à la 5G. Elle prévoit le déploiement dès ce mois-ci d'une plateforme d'innovation 5G/6G, qui réunira différents partenaires industriels.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.