Qualité de service sur le réseau cuivre : Orange estime faire le nécessaire

 |   |  546  mots
En novembre dernier, l’Arcep avait déjà déploré « une dégradation progressive de la qualité de service » de l’opérateur concernant le service universel de téléphone fixe dont il a la responsabilité.
En novembre dernier, l’Arcep avait déjà déploré « une dégradation progressive de la qualité de service » de l’opérateur concernant le service universel de téléphone fixe dont il a la responsabilité. (Crédits : Yves Herman)
De nouveau épinglé par l’Arcep, qui lui demande d’améliorer rapidement la qualité de services de certaines offres à destination des entreprises, Orange estime que les mesures précédemment prises par le groupe porteront bientôt leurs fruits.

Ce mercredi, l'Arcep à une nouvelle fois épinglé Orange. Concrètement, le gendarme des télécoms a mis en demeure l'opérateur historique de respecter ses obligations en termes de qualité de service sur ses offres de gros pour le marché des entreprises, et sur l'accès à la boucle locale - qui est la partie du réseau reliant un abonné au premier niveau d'équipement du réseau Internet fixe. De manière générale, l'Arcep a constaté une dégradation parfois importante de la qualité de service de ces offres, qui passent essentiellement par le réseau cuivre d'Orange. Par exemple, le régulateur estime que les retards concernant la livraison ou la maintenance des lignes cuivre sont trop importants.

Ce n'est pas la première fois que l'institution dirigée par Sébastien Soriano critique Orange sur la qualité de service sur le réseau cuivre. En novembre dernier, l'Arcep avait déjà déploré « une dégradation progressive de la qualité de service » de l'opérateur concernant le service universel de téléphone fixe, dont il a la responsabilité. Surtout, aux yeux du régulateur, Orange a délaissé l'entretien de son réseau cuivre, qui date des années 1970.

Orange se retranche derrière son « plan d'actions »

Dans la foulée, Orange s'était dit « conscient des difficultés rencontrées », mais avait rejeté les critiques sur l'état de son réseau cuivre. Pour sa défense, l'opérateur avait évoqué des difficultés indépendantes de sa volonté, comme des aléas météorologiques ou des vols de câble. Avant de présenter un « plan d'actions » pour améliorer rapidement la qualité de service du service universel. L'opérateur estime aujourd'hui que ces mesures lui permettront, mécaniquement, d'améliorer aussi la qualité de service de ses offres aux entreprises et sur l'accès à la boucle locale, puisqu'elles concernent, dans tous les cas, le réseau cuivre.

« Nous renforçons significativement nos ressources sur la boucle locale », affirme Orange. L'opérateur précise que le recrutement de 202 techniciens supplémentaires est en cours. « Nous étudions déjà des centaines de candidatures, ajoute-t-il. Nous pensons conclure la majorité de nos recrutements d'ici fin mars. »

Plus de moyens financiers

« En plus du renforcement des compétences au plus proche du terrain, nous allons presque doubler les équipes des forces d'intervention rapide dédiée à la réparation de la boucle locale en période de crise et à la maintenance préventive en dehors de ces périodes, détaille Orange. Au total, en 2019, cette équipe sera constituée de près de 500 personnes prêtes à intervenir en un minimum de temps sur tout le territoire national. »

L'opérateur ajoute que les moyens financiers alloués à l'entretien du réseau cuivré vont augmenter. « Le budget 2019 alloué par ligne de cuivre est en hausse de 17%, à 19,3 euros, par rapport à 2017 », affirme l'opérateur. Si l'opérateur se montre confiant, l'Arcep veillera, quoi qu'il en soit, à ce que les améliorations soient conformes à ses obligations. Si tel n'est pas le cas, Orange risque, sur le papier, une amende pouvant atteindre jusqu'à 5% de son chiffre d'affaires national.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2019 à 11:50 :
Qu' Orange commence déjà à raccrocher les lignes téléphoniques aériennes qui traînent sur le sol depuis 18 mois ( suis à une tempête ) Et ce, dans les alentours de Bourg en Bresse ( Ain ) ....!
a écrit le 17/01/2019 à 18:46 :
apres le 2 euros tout gratuit pour les particuliers, le 20 euros tout gratuit pour les boites
les ingenieurs c'est paye par personne, pas plus que les investissements........
he ben qu'on demande a ceux qui margent a 80% de payer, ils en ont les moyens, leur caf est genereuse!
ha ben non, nous on parle de forfaits gratuits, mais sans investissements!
les boites qui ont besoin du web passent par la fibre, les autres, c'est bcp moins necessaire, meme si ca ameliore le quotidien, idealement de facon gratuite pour tous payee par personne

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :