Télécoms : record de livraisons de câbles en fibre optique

 |   |  405  mots
Selon le Sycabel, la production de câbles en fibre optique devrait connaître un nouveau pic en 2019.
Selon le Sycabel, la production de câbles en fibre optique devrait connaître un nouveau pic en 2019. (Crédits : DANIEL MUNOZ)
Les fabricants de câbles dédiés aux télécoms voient leurs ventes dopées par le plan France très haut débit (FTHD), qui veut apporter, essentiellement via le déploiement de la fibre, une connexion ultra-rapide à tous les Français d’ici à 2022.

Les usines tournent à plein régime. Les fabricants de câbles à fibre optique ont affiché de belles ventes l'an dernier. Selon le Syndicat professionnel des fabricants de fils et câbles électriques et de communication (Sycabel), quelque 17 millions de kilomètres de câbles en fibre optique ont été commercialisés en France en 2018. Ce qui représente une hausse de 32% par rapport à l'exercice précédent. Un record donc. La production a bien plus que doublé depuis 2015, où moins de 8 millions de kilomètres de câbles en fibre optique avaient été écoulés.

Ce n'est pas une surprise. Les industriels de la fibre, à l'instar des groupes Nexans ou d'Acome, bénéficient de la montée en puissance du plan France très haut débit (FTHD), qui vise, essentiellement via le déploiement de la fibre, à offrir une connexion ultra-rapide à tous les Français à horizon 2022. Les industriels ont dû s'adapter pour répondre à la grosse demande des opérateurs nationaux (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free), et autres opérateurs d'infrastructures, qui déploient la fibre dans les campagnes et zones peu denses.

210 millions d'euros d'investissements

« Sur les six dernières années, la profession a investi dans de nouveaux équipements, construit plus de 55.000 m2 de locaux industriels supplémentaires et recruté ou reconverti plus de 700 personnes pour relever le défi, souligne le Sycabel dans un communiqué. Ces données correspondent à un investissement de 210 millions d'euros, soit 18,5% du chiffre d'affaires de la profession. »

Toujours selon le Sycabel, le secteur « reste mobilisé ». « Il prévoit une nouvelle croissance considérable de la production en 2019, en rapport avec la demande qui devrait rester soutenue », se projette l'organisation.

Les industriels de la fibre rappellent qu'ils ont besoin de visibilité par rapport aux déploiements pour calibrer leurs capacités de production. Surtout, à l'instar d'autres acteurs du FTHD qui redoutent une pénurie de main-d'œuvre, ils rappellent que la réussite du plan « repose aussi sur la disponibilité, partout dans l'Hexagone, d'un nombre suffisant d'installateurs formés et qualifiés aux métiers du déploiement de la fibre optique, maîtrisant les règles de l'état de l'art et les impératifs de la normalisation ». « Le respect des calendriers, mais aussi la garantie de disposer de réseaux déployés de qualité et pérennes en dépendent », renchérissent-ils.

Lire aussi : A Mortain, Acome transforme le verre en fibre optique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2019 à 19:04 :
Une fibre optique n'est pas un cable. C'est "une fibre optique" !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :