Téléphonie mobile : le marché français encore en croissance

 |  | 398 mots
Lecture 2 min.
Sur un an, le nombre de cartes SIM a augmenté de 1,2 million d'unités, pour dépasser pour la première fois la barre des 73 millions (73,04 millions), sans compter les objets connectés, soit un taux de pénétration de la téléphonie mobile de 109,4%.
Sur un an, le nombre de cartes SIM a augmenté de 1,2 million d'unités, pour dépasser pour la première fois la barre des 73 millions (73,04 millions), sans compter les objets connectés, soit un taux de pénétration de la téléphonie mobile de 109,4%. (Crédits : REUTERS/Zoran Milich)
Le marché français de la téléphonie mobile a continué de croître au premier trimestre 2017, progressant de 1,7%, selon l'observatoire des marchés des communications électroniques, publié jeudi par l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep).

L'accélération se poursuit. Le marché français de la téléphonie mobile a poursuivi sa croissance sur le premier trimestre 2017, progressant de 1,7%, selon l'observatoire des marchés des communications électroniques, publié jeudi par l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep). Il s'agit de la croissance annuelle la plus importante relevée sur les cinq derniers trimestres, celle-ci n'ayant jamais dépassé 1,2%, comme au dernier trimestre de 2016 par rapport à la même période en 2015.

Sur un an, le nombre de cartes SIM a augmenté de 1,2 million d'unités, pour dépasser pour la première fois la barre des 73 millions (73,04 millions), sans compter les objets connectés, soit un taux de pénétration de la téléphonie mobile de 109,4%. Les premiers mois de l'année voient cependant le nombre de cartes actives progresser moins rapidement, de l'ordre de 1,3% sur un an notamment du fait de la baisse de la proportion des cartes prépayées actives (-4,7 points en un an).

Hausse des forfaits

Signe des promotions qui se poursuivent de la part de la majorité des opérateurs, les forfaits ont connu une hausse de 575.000 unités sur les trois premiers mois de l'année, tandis que les utilisateurs de formules prépayées reculent de 500.000 unités sur la même période. Les opérateurs disposant de leurs propres réseaux, Orange, SFR (Altice), Bouygues Telecom et Free (Iliad) ont profité de la croissance du marché sur le trimestre.

A eux quatre, le gain net, entre hausse du nombre de forfaits et baisse du nombre de SIM prépayées, est de 160.000 unités, alors que les opérateurs virtuels (MVNO) perdent, dans le même temps, 110.000 unités. Au 31 mars, les MVNO représentent 10,5% de part de marché, soit 7,4 millions d'unités. Egalement conséquence des promotions proposées par les opérateurs, le nombre de numéros transférés d'un opérateur à l'autre reste à un niveau très élevé, à 1,6 million de lignes, en hausse de 3,4% sur un an alors que les abonnés sans engagement représentent désormais 65,8% des forfaits, en hausse de 0,8 point sur le trimestre (+4,5 points sur un an). L'usage des cartes SIM pour les objets connectés poursuit sa progression, avec une hausse de 2,9 millions d'unités sur un an (+930.000 par rapport au 31 décembre 2016) pour s'élever à 12,7 millions.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2017 à 19:26 :
C'est bel et bien le business du siècle et pourtant les salariés trinquent : les salariés de l'innovation orange sont 3 fois plus violentés et harcelés au travail que leurs collègues. Des agents sont employés à temps complet pour bousiller la vie des salariés jusqu'aux drames qu'on connaît et qui n'ont pas cessé même si les médias n'en parlent plus. La caste dirigeante d'orange l'ignore totalement et s'octroie rémunérations et stocks options délirants, voyages festifs à travers le monde en toute discrétion pendant que les salariés c'est entre 0 et 1% d'augmentation annuelle. C'est avec notre argent de contribuable que notre réseau télécom est pillé de la sorte.
a écrit le 05/05/2017 à 8:59 :
Logique puisque la R et D s'est concentrée dessus, la concurrence y est féroce donc les prix baissent surtout grâce au soutient de l'état chinois envers ses constructeurs de smartphones, ceux-ci deviennent de plus en plus puissants et performants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :