Ultra-haute définition : la 8K annoncée pour les JO de 2020

 |  | 1166 mots
Lecture 6 min.
La finesse du grain, la précision des détails, la sensation de relief et de texture, la luminosité des scènes filmées, sont époustouflantes. Tournées en 8K Super Hi-Vision par Sony, ces images à couper le souffle scotchent à leurs fauteuils les fans de sport, de beaux documentaires et de films à grand spectacle.
La finesse du grain, la précision des détails, la sensation de relief et de texture, la luminosité des scènes filmées, sont époustouflantes. Tournées en 8K Super Hi-Vision par Sony, ces images à couper le souffle scotchent à leurs fauteuils les fans de sport, de beaux documentaires et de films à grand spectacle. (Crédits : TV Globo / City of Rio Carnival)
Déployée aux prochains Jeux de Tokyo, cette technologie qui a fait sensation au MipTV de Cannes est freinée par le manque de contenus et le prix inabordable des écrans.

Un carnaval de Rio qui explose de couleurs et offre la sensation de pouvoir frôler les plumes des costumes des Cariocas ; une balade en immersion quasi réelle dans le parc de Yellowstone, ou une course de Formule 1 dans le jeu vidéo Gran Turismo, aussi réaliste que si l'on se trouvait sur la piste. La finesse du grain, la précision des détails, la sensation de relief et de texture, la luminosité des scènes filmées, sont époustouflantes. Tournées en 8K Super Hi-Vision par Sony, ces images à couper le souffle scotchent à leurs fauteuils les fans de sport, de beaux documentaires et de films à grand spectacle.

Diffusés à l'occasion du MipTV, le marché international des contenus audiovisuels qui s'est tenu du 8 au 11 avril à Cannes, ces extraits proposés sur des écrans très larges, venaient alimenter les conférences consacrées à l'ultra-haute définition (UHD), 4K et 8K. Alors que la 4K, dont les couleurs enrichies et la résolution d'image à 8 millions de pixels (soit tout de même quatre fois plus qu'en HD), accroche déjà l'œil, la 8K, c'est encore un cran au-dessus. Toujours expérimentale, cette résolution à 33 millions de pixels va néanmoins faire de plus en plus parler d'elle d'ici à 2020.

La chaîne japonaise NHK en avance sur la diffusion en 8K

Le diffuseur public japonais NHK, qui a lancé le 2 décembre dernier la première chaîne satellitaire en 8K, BS8K, et diffuse 12 heures de programmes par jour, se prépare à une couverture à grande échelle des Jeux olympiques de Tokyo ainsi que des JO d'hiver de Pékin en 2022. En Europe, le groupe public italien Rai a lui aussi annoncé des diffusions en 8K au moment des JO de 2020. Cette initiative le place d'ailleurs parmi les premiers diffuseurs européens à se lancer dans cette technologie.

« Pour la 4K, mais aussi pour la 8K, les Jeux olympiques d'été de Tokyo en 2020 ainsi que les JO d'hiver de Pékin de 2022 représentent de gros enjeux. C'est même une tendance de fond », a estimé à Cannes Michel Chabrol, vice-président senior d'Eutelsat.

France Télévisions mène des essais techniques : après les premiers tests en 8K réalisés lors du tournoi de tennis 2018 de Roland-Garros, le groupe va réitérer l'expérience. Du 26 mai au 9 juin, il proposera, en partenariat avec Orange, plus de 100 heures de diffusion en direct d'images en 8K via le nouveau standard 5G. Les professionnels et industriels internationaux pourront tester la technologie et de nouveaux services sur la plateforme de production 8K qui va être déployée.

Les images en 8K sont magnifiques, mais inutile de s'emballer

Pour autant, si les images en 8K sont magnifiques à regarder, inutile de s'emballer. Le téléviseur 8K ne trouvera sans doute pas sa place tout de suite dans votre salon. Même si vous disposez de très gros moyens. L'adoption de la 8K par les professionnels et les téléspectateurs « prendra du temps, car il faut un grand écran d'au moins 80 pouces [soit 2 mètres de diagonale, ndlr], pour apprécier cette technologie », affirmait à Cannes, Yoshiaki Nakata, un représentant de chez Sony.

Sur le plan industriel, en 2018, seulement 18600 téléviseurs en 8K ont été vendus dans le monde, selon des chiffres du cabinet IHS Markit dévoilés au MipTV. Le lancement au Japon d'une chaîne 8K a effectivement marqué une étape importante en permettant une accélération des livraisons d'écrans 8K au quatrième trimestre de l'année. C'est toutefois la Chine qui dominera en matière de vente d'appareils.

« 8.000 dollars en 2018, mais 1.800 dollars en 2023 »

Au plan commercial, Mark Gray, analyste chez IHS Markit, estime qu'il faut « rester très prudent concernant l'évolution du marché de la 8K, en raison du manque notable de contenus et des prix inabordables des appareils. L'entrée de gamme pour un téléviseur LCD 75 pouces se situe à plus de 8.000 dollars (7.100 euros) en 2018 mais passera à 1.800 dollars environ (un peu plus de 1.600 euros) en 2023 ». Pour un écran de 80 pouces, il faut actuellement compter plus de 10.000 dollars, et près de 70.000 dollars (62.000 euros) pour le Sony Master Séries Z9G à la norme HDR, un téléviseur de 98 pouces (2,5 mètres de diagonale) qui sera commercialisé en juin.

IHS Markit table donc sur un peu plus de 1 million d'appareils expédiés en 2020, et un peu plus de 6 millions en 2023. Pas de quoi parler encore de marché de masse, même si des marques comme Samsung se veulent offensives dans ce domaine : la 8K sur dalle LCD vise à contrer le standard Oled. Une autre étude récemment publiée par Strategy Analytics estime qu'à horizon 2025, 56 millions de foyers dans le monde, dont 8 % aux États-Unis, posséderont un téléviseur 8K.

Des contenus 8K... à condition de convaincre la filière audiovisuelle

D'ici là, il faudra produire davantage de contenus et d'images. La NHK, qui a notamment présenté à Cannes une visite incroyablement réaliste du Château de Versailles, a pris une longueur d'avance. Mais au-delà du Japon et des salles de cinéma Imax, la technologie 8K devra convaincre l'ensemble de la filière audiovisuelle.

Des sociétés de production, déjà versées dans la 4K, s'y essaient, comme la française Saint Thomas Production qui a filmé les impressionnantes éruptions du volcan Anak Krakatoa en Indonésie ou encore l'italienne Magnitudo Film, initiatrice de documentaires sur Léonard de Vinci.

« Utiliser le niveau de technologie le plus élevé permet de montrer les œuvres d'art sous leur meilleur jour », soutient le producteur et réalisateur Francesco Invernizzi.

Vers de nouvelles formes de narration par l'image ?

Même exploitées ensuite en 4K ou en HD, ces séquences resteront de qualité supérieure. Pour les créateurs, la 8K pourrait aussi permettre, un peu à l'instar de la réalité virtuelle, d'inventer de nouvelles formes de narration par l'image.

Globalement, le marché de la 8K (projecteurs, caméras, appareils photo, TV...) devrait passer de 2,57 milliards de dollars de revenus en 2019 (2,2 milliards d'euros) à 23,7 milliards de dollars en 2024 (21,1 milliards d'euros), porté par un taux de croissance annuel de 55,5%, estime la société MarketsandMarkets.

Le proche avenir se regardera donc plutôt en 4K. Déjà partiellement adoptée après le lancement des disques Blu-ray, de 155 chaînes de télévision dédiées dans le monde, dont 76 en Europe (+ 24% sur un an) et de contenus en UHD sur les plateformes de streaming du type Netflix, la 4K va continuer de se démocratiser. Dans la perspective de Jeux olympiques, les analystes misent sur une très forte augmentation des ventes de téléviseurs avec 130 millions d'unités vendues dans le monde en 2020 et près de 150 millions en 2023. En 2022, 60% des foyers nord-américains seront équipés d'au moins un téléviseur 4K contre 40% en Europe, évalue IHS Markit, qui anticipe aussi une baisse significative des prix des écrans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2019 à 11:06 :
Les écrans 8K ne présentent d'intérêt que si la qualité des programmes et films diffusés justifient un tel surcroît d'investissement. Cela n'est de toute évidence pas le cas avec les chaînes tant publiques que privées diffusées par la TNT.
Réponse de le 07/11/2020 à 15:25 :
Votre raisonnement n'est pas le bon. Les personnes achetant une télévision 8K ne le font certainement pas pour regarder la TNT, mais plutôt des chaînes payantes sur box internet/satellite. Ou encore jouer à des jeux vidéos, regarder des films/séries sur Netflix.

De toute façon les chaînes ne seront jamais diffusées en 8K sur la TNT, faute de fréquence. Ce mode de réception est amené à disparaître sur le long terme...
a écrit le 21/05/2019 à 9:59 :
Et pendant ce temps le dérèglement climatique continue de s'amplifier. Qui s'intéresse aux monstrueux dégâts environnementaux que va produire la fabrication des technologies nécessaires à la 8k ?
a écrit le 21/05/2019 à 9:50 :
Les prix des écrans 4k ne sont pas tombés aussi vite qu'on le pensait déjà...

Si c'est pour voir des documentaires c'est génial en effet si c'est pour voir des politiciens continuer de nous manipuler ça ne sert à rien puisque même une ultra haute définition absolue de l'image ne nous dira jamais ce qu'ils pensent vraiment.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :