WeFix, le « Carglass » des smartphones

 |   |  909  mots
D'après WeFix, le ticket moyen pour une réparation est de 60 euros.
D'après WeFix, le ticket moyen pour une réparation est de 60 euros. (Crédits : DR)
Jusqu’alors spécialisée dans la réparation de téléphones et tablettes à domicile, la société a changé de modèle. Elle mise sur le déploiement de dizaines de corners dans les centres commerciaux pour ferrer les particuliers.

Depuis le mois de mars, la startup WeFix a envahi une trentaine de centres commerciaux de l'Hexagone. Dans ces corners situés au beau milieu des boutiques et grands magasins, des techniciens en blouse blanche accueillent les clients. Leur mission ? Réparer et offrir une seconde jeunesse à leurs smartphones et tablettes aux écrans cassés, aux batteries défectueuses ou victimes de pannes. Co-fondateur de la société, Edouard Menantaud assure que le travail ne manque pas. « En ce moment, on répare entre 8.000 et 10.000 smartphones par mois », lâche-t-il, précisant que le « ticket moyen par client est de 60 euros ».

Lui, qui vise 150 implantations dans les centres commerciaux d'ici à la fin de l'année, est persuadé que le créneau est porteur. D'une part, « les smartphones ont un taux de casse de 12% la première année », assène-t-il. D'autre part, il parie que le développement des abonnements « sim only » - c'est-à-dire des forfaits sans téléphones subventionnés, comme ceux de Free - va doper le marché de l'occasion et de la réparation.

Un changement de stratégie

Pour WeFix, les centres commerciaux constituent un moyen privilégié pour dénicher des clients. « On cible les plus importants, ceux qui ont plus de 3 millions de visiteurs par an », explique Edouard Menantaud. A ses yeux, il s'agit d'une collaboration gagnant-gagnant :

« Nous profitons de l'important trafic naturel des lieux. Quant aux centres commerciaux, ils y trouvent leur compte, puisque nos clients profitent généralement du temps de réparation - 20 minutes en moyenne - pour visiter les boutiques environnantes... »

Pour la société, ces corners constituent pourtant un vrai changement de stratégie. Jusqu'au mois de mars, WeFix s'appelait encore Allo Smartphone. Fondée en 2011 avec un capital de départ de 100.000 euros, la société était alors spécialisée dans le raccommodage de smartphones et tablettes à domicile.

« A ce moment-là, nous proposions un service réactif pour réparer au plus vite les terminaux cassés. Les clients faisaient leur demande sur notre site Internet. Un technicien se rendait ensuite chez eux, ou sur leur lieu de travail, pour effectuer la réparation », détaille Edouard Menantaud.

De très profitables clients professionnels

En investissant ce secteur, la société a commencé à travailler avec des grands groupes comme TF1, Axa, Nestlé, Vinci ou Lagardère. De fait, ces grandes entreprises disposent de vastes flottes de smartphones destinées à leurs collaborateurs. Elles sont donc régulièrement confrontées à des pannes et casses diverses, dont très peu sont prises en charge par les assurances. Or d'après le fondateur de la startup, elles n'avaient guère le réflexe de toquer à la porte de la boutique de réparation du quartier. Résultat : plusieurs dizaines de terminaux, chers et loin d'être en fin de vie, croupissaient inutilement dans les armoires des services techniques...

Flairant le filon, Allo smartphone s'est donc focalisé sur l'élargissement de son portefeuille de clients professionnels, délaissant quelque peu le grand public. Edouard Menantaud en témoigne : « A l'époque, 70% du chiffre d'affaires était réalisé par nos offres B2B. » Pour autant, l'entrepreneur a bien conscience que les particuliers constituent un marché bien plus important. Mais à l'en croire, le site Internet n'offre pas la force de frappe nécessaire pour capter davantage de clients, tout en coûtant cher à faire connaître. D'où l'idée de se déployer dans les centres commerciaux. Depuis, le site - pour l'heure mal référencé sur Google - n'offre donc plus aux particuliers un service à domicile. Il ne permet plus que de localiser le corner le plus proche, ou d'envoyer par la poste son téléphone ou sa tablette cassée au service de réparation.

Les objets connectés en ligne de mire

Mais pourquoi avoir troqué la marque Allo smartphone par WeFix ? Parce qu'à terme, la startup compte bien étendre son offre à d'autres objets connectés.

« Plusieurs clients nous sollicitent pour des Apple Watch. Ils ont des problèmes d'écran cassé, ou de mauvais fonctionnement de la molette... Du coup, on souhaite proposer ces réparations à partir du mois de septembre », souligne Edouard Menantaud.

En amont, la société a besoin de temps pour former sa centaine de techniciens. Pour cela, elle dispose de sa propre école à Paris.

« Cela nous permet d'avoir partout la même qualité de service, poursuit le fondateur. Mais nous n'avons de toute façon pas le choix : il n'existe pas vraiment de formation spécifique pour nos réparations. »

Pour être technicien chez WeFix, un BTS en électronique ou tout autre diplôme n'est pas un impératif :

« On prend des gens qui veulent travailler, et on leur apprend à remplacer des pièces, comme des écrans, des batteries ou des boutons. Par la suite, des formations plus pointues concernent la microsoudure sur une carte-mère, ou le nettoyage des composants d'un smartphone tombé à l'eau et qui se sont oxydés. »

Bientôt un déploiement à l'international ?

Avec ses atouts, WeFix veut surtout aller au plus vite à l'international. La société, qui ambitionne un chiffre d'affaires de 7 millions d'euros en 2015 (contre 2 millions d'euros l'an passé) vise notamment l'Espagne, l'Allemagne, la Belgique et la Grande Bretagne. Pour financer ce déploiement, elle espère boucler bientôt un tour de table d'environ 10 millions d'euros. Un impératif pour changer d'échelle. Et surtout ne pas se faire damer le pion.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/08/2017 à 18:48 :
WeFix d'Angoulin en Charente Maritime a changé la face arrière de mon smartphone. Mais après réparation j'ai constaté que le hublot de l'appareil photo était ondulé et rétréci. Cette pièce en matière plastique ne pouvait s'être déformée que sous la chaleur. Le responsable a osé me dire que c'était le choc qui avait déformé le hublot. Une telle mauvaise fois est incroyable car bien entendu il avait chauffé l'arrière de l'appareil (ce qu'il confirmait) pour décoller la plaque abîmée et il y était allé un peu fort...Tout le monde peut se tromper mais ne pas le reconnaître c'est inacceptable. Fuyez ce réparateur.
a écrit le 08/06/2017 à 20:09 :
Tu parles du carglass du smartphone oui comme si carglass n'avait pas de mars brise pour toutes les voitures !!!!!!! J'ai voulu aller voir pour changer la glace de mon Sony m4 aqua on m'a répondu qu'il ne faisait de votre pour ce téléphone !!!!!
a écrit le 07/03/2017 à 13:54 :
Ils sont mauvais, casse votre téléphone plus qu'il ne le répare et se rejette la faute les uns sur les autres quand ils ne peuvent pas la rejeter directement sur vous !
Voici mon histoire :
J’ai effectué une réparation de la façade avant de mon Iphone 6
Je suis revenu quelques jours plus tard car mon écran s’affichait par intermittence avec des lignes violacées verticales ou totalement noir. Ce n’est qu’en appuyant légèrement sur l’écran que je faisais revenir l’image de l’écran nette. Voici les 3 étapes de mes réparations :
1. J’arrive avec un portable qui fonctionne bien mais avec un écran cassé,
2. Mon portable possède un écran neuf mais qui ne fonctionne pas bien,
3. Mon portable a l’écran qui ne fonctionne pas bien et en plus la touch ID et le front APN qui ne fonctionnent plus. On m’indique aussi que la carte mère est endommagée ce qui n’avait pas l’air d’être le cas avant.

Selon leur charte de présentation il offre la garantie suivante :Pour toutes les réparations, nous offrons 1 an de garantie. Cette garantie couvre uniquement les pièces que nous avons remplacées. Si elles s’avèrent défectueuses, WeFix s’engage à les remplacer gratuitement.

S'agissant sans aucun doute d'une erreur, je leur demande de bien vouloir procéder à toutes les vérifications qui s'imposent et de me faire parvenir mon téléphone réparé ou dans un état similaire à son état initial quand je suis venu les voir.
Dans cette attente, j’attends qu’ils me répondent au mail… je peux attendre longtemps !
a écrit le 28/01/2017 à 13:21 :
cette entreprise, c'est des voleurs
une réparation d'ecran de tablette (apparament facule pour pro)
cela dure depuis plus de 5 mois. aucune communication malgré appel et mail
evité cette entreprise...
a écrit le 21/12/2016 à 19:48 :
Promotion de Noel indisponible ou alors moyennant un supplement . Par contre les plus chers étaient disponibles.Les prix semblaient intéressant mais après un moment nous avons appris que les téléphones étaient des appareils reconditionnés, alors que ça n'est indiqué nulle part, mais qui paraissait normal pour les employés. Donc nous sommes partis déçus.
a écrit le 07/12/2016 à 9:26 :
Cette entreprise est une HORREUR !!!!
J'ai déposé un ipad chez eux et lors ce que j'ai voulu le récupérer ils m'ont dit qu'ils ont soit disant aucune trace de mon appareil pourtant il m'ont bien fait un reçu lorsque je leur est remis mon ipad, je pense qu'ils ont du le bousiller mais qu'ils n'assument pas. Je vous conseil de les EVITER ! je leurs court après depuis bientôt 6 mois pour un remboursement. Une honte !!!
a écrit le 30/08/2016 à 15:34 :
bonjour
wefix est un danger pour les client
ils ne font rien a part détruire encore plus vos téléphone
j'ai laisser mon smart phone pour un problème de branchement de chargeur
je suis allez le chercher car en 10 jours je n'avais toujours pas reçu d'appelle
le "réparateur" sois disant m'as dis qu'il ne pouvais rien faire
j'ai pris mon téléphone avec toujours le branchement du chargeur casser et en plus il m'ont fais un cadeau
3 fissure sur mon écran ils n'ont rien dis et rien fais évidemment
je vous déconseille wefix
faites attention
a écrit le 05/08/2016 à 18:10 :
Je me retrouve dans les commentaires ci-dessous, je suis clairement décue par le service we fix : mon téléphone confié pour un changement de vitre a été complètement mis hors d'usage par les "réparateurs" we fixdu corner d'Orléans. Cela fait maintenant 2 mois que je cours après le service client qui me proposent en réparation la somme de 150 (sachant que je leur ai laissé déjà 100 € pr la réparation de la vitre) ou l'échange contre un téléphone soi disant neuf mais sans garantie...
A EVITER donc...
a écrit le 29/04/2016 à 14:52 :
8eme fois que je fais marcher la garantie depuis décembre pour avoir voulu changer mon écran chez eux .... téléphone neuf qu il m'ont saccagé et aujourd'hui je le récupère et encore une panne de leur faute ... 200e de réparation + 8 fois les alle retour dc gazole et en plus un envoie a paris ... et toujours pas de téléphone fonctionnel!!
a écrit le 16/03/2016 à 9:16 :
Vu le service client proche de zéro de cette société, je doute qu'il continue à se développer longtemps.
a écrit le 10/09/2015 à 12:19 :
A vouloir grandir vite, cette société perd de vue la notion de client ... et ne les respecte pas. Attention danger
a écrit le 26/07/2015 à 6:35 :
Comme aux USA. Ils n'ont rien inventé.
a écrit le 25/07/2015 à 22:27 :
Très bonne nouvelle, réparer les objets et ainsi prolonger leurs durées de vie, c'est bon pour la planète !
a écrit le 25/07/2015 à 21:05 :
J'ai un téléphone à 12 euro ... (autonomie 3 semaines) rien de tactile sauf le clavier numérique ... qui en plus, ne me sert qu'a téléphoner ! Ce que je trouve étrange dans l'utilisation des " smart phones " .... on est obligé de regarder le truc .... en plus la batterie n'a pas une grande autonomie ! Bref vive le progrès comme les "smart montres " qu'il faut recharger tout les 48 H !!!!!!!
Réponse de le 20/03/2016 à 0:36 :
On ne vous force pas a acheter un smartphone ? donc voila très bien resté avec votre téléphone et nous avec nos smartphones moi le mien me sert a être réactif sur mes mails a visionner mon compte bancaire en un click ... ce qui me fait gagner du temps et le temps on le sait tous et très important

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :