Assurance-vie : qu'est-ce qu'un contrat à "Fonds euros diversifié" ?

 |   |  290  mots
Bernard Le Bras, PDG d'ACMN Vie (Crédit Mutuel), décortique le mécanisme de ces contrats d'un nouveau genre.

Apparus il y a quelques années, les fonds en euros diversifiés représentent une innovation majeure dans le domaine de l'épargne assurance vie. Le support diversifié est en réalité composé de deux parties : une partie « prudente » investie en titres obligataires, comme sur n'importe quel fonds en euros classique, et une partie plus « dynamique », qui mise sur d'autres classes d'actifs comme les actions, l'immobilier, ou encore les placements alternatifs. L'objectif ? Diversifier et maximiser les sources de performances.

Ce n'est pas la seule originalité de ces assurances-vie d'un nouveau genre. En effet, contrairement à un contrat multisupport classique, les sommes investies dans ce type de produit ne sont pas prises en compte dans le calcul de l'assiette ISF (impôt de solidarité sur la fortune). En outre, les contrats diversifiés offrent des perspectives attrayantes en matière de succession : si le contrat est ouvert avant 70 ans et que l'assuré décède dans les 10 années suivant la souscription, la plus-value réalisée est totalement exonérée de droits de mutation.

Mais il y a une contrepartie. Les contrats à fonds euros diversifiés ne peuvent pas être rachetés avant un certain délai, qui varie en général de 8 à 10 ans. En d'autres termes, l'épargne du client est bloquée sur toute la période.

Ces contrats à fonds euros diversifiés sont donc avant tout destinés à une clientèle d'épargnants assujettis à l'ISF, disposant de sommes dont ils sont certains de ne pas avoir besoin dans les années à venir. C'est pourquoi il est conseillé d'utiliser ces contrats en complément d'autres placements plus liquides.

- Accéder à toutes les "Questions Pratiques"

- LE GUIDE COMPLET de l'assurance-vie

- Comparez gratuitement parmi 450 contrats

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2010 à 13:36 :
bonjour, les contrats eurodiversifiés viennent de revenir dans la maxxe taxable soumise à l'ISF depuis le 4 janvier 2010 (confiérer BOI 7S 4 10).
Merci de nous indiquer votre position. Crdialement, VMO.
a écrit le 16/12/2009 à 13:30 :
Là je m'adresse d'abord à la TRIBUNE par rapport à "le guide commplet de l'assurance-vie" pour rappeler que sur les frais d'arbitrage, vous mettez "juqu'a 1% maximum" du montant arbitré, pas un mot sur les arbitrages gratuits par Internet comme c'est le cas chez Mr LE BRAS (ses partenaires comme altaprofits,...) et que chez les monstres dont on voit les LOGOS à la défense il est toujours question de proportions après un gratuit (pour les derniers contrat sortient mais pas sur les anciens comme mon Nov'actifs de ALLIANZ et dont le LOGO est un aigle. Il faut faire comprendre aussi que la retraite ? donc plus de huit ans ce n'est pas génant de le dire. Les droits d'entrée sont différents aussi de chez Mr LE BRAS et des établissement comme lui suravenir, Générali: face aux monstres de la défense auxquels ils ne faut pas avoir peur de négocier les droits d'entrée lors de l'ouverture d'un contrat, comment ? en leur montrant leurs échecs AGF Nov'Actif en dessous d'un LA historiquement, par la gestion qu'il a reçu de trois agents auprès du client. Quant aux frais annuel ils se touchent et parfois montrent bien que l'EURO à moins de frais, Tellus avenir de ALLIANZ a moins de frais que Nov'actif que des UC. Une dernière chose est la tribune, Mr LE BRAS et les collègues n'oubliez pas qu'il existe aussi vos mêmes produits avec le nom "épargne vie handicap" ce qui n'est pas la même chose vis-àvis de l'Etat sur les 12.1% l'handicap n'est pas qu'un fauteuil roulant dans notre société. De moi maintenant j'avance vers un médiateur de ALLIANZ et je ne croirai que ce que je verrai, car chez ACMNvie SURAVENIR il y avait un petit problème mon satut (handicap) et ils ont accepté de rectifier, mais pas chez Générali et ALLIANZ, ça retourne de voir leur mentalité. Je vous informerai de leurs volonté à la DEFENSE. Saint-Thomas

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :