Louer son logement pendant les vacances : ce qu'il faut savoir !

 |   |  416  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Si la sous-location est légale, il ne faut pas la prendre à la légère ! Quelques conseils pour louer votre logement pendant votre absence...

Louer son logement pour financer vos vacances, c?est réalisable, mais cela ne se fait pas en un simple claquement de doigts. Entre l?assurance de le louer à quelqu?un de confiance et la question de l?assurance habitation pour vous protéger contre d?éventuels sinistres occasionnés en votre absence, il y a du boulot ! N?ayez crainte, nous vous éclairons sur la meilleure manière de s?y prendre pour louer son logement momentanément.

Sous-louer son logement momentanément, c?est possible ?

Avec les loyers plutôt élevés, les locataires peuvent parfois chercher le moyen d?économiser durant leur absence en sous-louant leur logement. Il y a sous-location à partir du moment où l?on fait payer un loyer de location à quelqu?un. C?est une pratique légale si elle est encadrée, afin que tout se passe bien pour le locataire, le sous locataire et le propriétaire de l?appartement.
Pour bien faire, il faut respecter les conditions suivantes :

- Le bailleur doit être d?accord (le locataire doit lui faire une demande écrite)
- Le loyer de la sous-location ne doit pas dépasser celui de la location

L?avantage pour le locataire : il économise le montant des loyers durant son absence.
L?avantage pour le propriétaire : il loue son logement sans période « vide », ce qui lui garantit le paiement réguliers de loyers.

Conseil : créez un contrat de sous location délimitant les droits et les devoirs de chacune des parties prenantes de la sous location.

L?assurance habitation en sous-location : qui s?assure ?

Quoi qu?il arrive, le locataire est toujours responsable aux yeux du propriétaire. Pour se protéger, le locataire doit faire une demande d?attestation d?assurance habitation au sous-locataire (comme le bailleur l?a fait avec le locataire). Le sous locataire doit au minimum s?assurer pour sa Responsabilité Civile, qui couvrira les éventuels dommages qu?il peut causer à l?appartement ou à des tiers.

Pour une couverture optimisée, le sous locataire devra également opter pour une garantie « personnelle des risques locatifs et recours des voisins ». De son côté le locataire, normalement déjà assuré pour sa location, peut également se protéger avec une garantie « recours du sous-locataire » en renforçant sa propre assurance appartement. Bref, il est tout à fait possible de sous-louer son logement à condition uniquement de respecter le cadre de la sous location !

>> Pour aller plus loin, comparez les assurances habitation

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :