Assurance : que faire en cas d'accident de la route ?

 |   |  437  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Vous êtes victime d'un accident de la route? Quelques bons conseils pour savoir comment agir.

En cas d'accident de voiture, les automobilistes doivent suivre des procédures obligatoires, aussi bien pour assurer la sécurité des usagers de la route que pour obtenir une indemnisation. Justement, comment optimiser son temps pour percevoir un indemnisation de la part de son assureur suite à un accident ?

Après l'accident : prévenez votre assureur

Une fois l'accident passé, prévenez au plus vite votre assureur.  En cas d'accident avec un tiers, vous devez avoir rempli un constat amiable. Remplissez ce document le plus précisément possible avec le tiers car ce document permettra de faciliter la procédure d'indemnisation.

Après l'accident vous devez respecter un délai prédéfini afin de pouvoir prétendre à l'indemnisation. Passé ce délai, l'assureur est en droit de vous refuser toute indemnisation voire vous donner responsable pour moitié de l'accident, augmentant ainsi par la suite votre prime d'assurance auto. Vous avez ainsi 5 jours suivant l'accident pour envoyer votre constat amiable, de préférence par lettre recommandée avec AR.
Si vous êtes blessé dans l'accident, vous devez également le signaler à votre assureur via un certificat médical provenant de l'hôpital ou d'un médecin.
Le mieux étant bien sûr d'éviter à tout prix les situations d'accidents. Mais désormais, vous savez comment réagir face à une telle situation.

Quelle prise en charge de la part de votre assurance ?

Vous êtes assuré au tiers
:

Votre assurance n'interviendra que pour dédommager les sinistres matériels et corporels dont vous êtes responsable envers un tiers. N'attendez aucune prise en charge de vos propres sinistres matériels et corporels en cas de responsabilité. Votre bonus/malus risque d'évoluer et votre prime d'augmenter.
Si vous n'êtes pas responsable, vous serez indemnisé par l'assurance auto de l'autre usager impliqué dans l'accident. Votre bonus/malus ne sera pas affecté par ce sinistre.

Vous êtes assuré tous risques
:
 
Cette formule offrant une plus large couverture, vous pouvez espérer une indemnisation. Quoi qu'il arrive, que vous soyez responsable ou non de l'accident, votre assureur prendra en charge les réparations. Notez tout de même que si vous êtes responsable, votre prime d'assurance risque d'augmenter en même temps que votre malus. Vous ne serez enfin certainement pas exempt d'une franchise.
Le responsable de l'accident n'est pas identifié

Vous avez eu un accident mais vous n'avez pu identifier le tiers (après un délit de fuite par exemple). En cas de sinistre corporel, vous pourrez prétendre à une indemnisation via le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO).
 

Pour aller plus loin, comparez les assurances auto

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :