Profiter des vacances pour faire des travaux de rénovation

 |   |  354  mots
Réféction d'un logement : quelle assurance ? (c) Reuters
Réféction d'un logement : quelle assurance ? (c) Reuters
La période de vacances est souvent le moment propice pour effectuer des travaux de rénovation dans son logement. Comment ces travaux jouent-ils au niveau de l’assurance ? Et vice-versa. Réponses.

Des travaux : quelle assurance ?

Que les travaux soient réalisés « maison » ou conduits par un professionnel, il convient toujours de s'interroger sur le rôle de l'assurance.

Quoi qu'il arrive, prévenir son assureur de son intention d'effectuer (ou de faire effectuer) des travaux est un passage indispensable. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces travaux peuvent avoir une influence sur la protection proposée par l'assurance.

De son côté, un professionnel doit absolument garantir ses travaux :

-         La garantie de parfait achèvement : pendant un an, tous les éventuels défauts sont couverts.

-         La garantie décennale : comme son nom l'indique, elle est valable 10 ans. Cette garantie couvre les malfaçons plus importantes et les défauts du gros-œuvre, influant par exemple sur le bâtiment lui-même ou sur l'utilisation de ce dernier.

-         La couverture des équipements : durant deux ans sont couverts les équipements type robinetterie ou volets électriques.

-         La garantie dommages-ouvrage : souscrite par le propriétaire du logement, cette couverture liée à la garantie décennale permet de gagner du temps dans l'indemnisation en cas de responsabilité de l'entrepreneur.

Les éventuels défauts révélés sont à signaler par lettre recommandée dès leur découverte. L'entrepreneur responsable devra alors intervenir pour remédier à ces défauts.

En ce qui concerne l'assurance logement, celle-ci continue de protéger l'habitation durant les travaux, à hauteur des garanties souscrites.

Rénovation : des bienfaits au niveau de l'assurance ?

Les travaux effectués participent au renforcement de la sécurité de votre habitation (pose de volets, porte blindée ou encore clôture renforcée) ? L'assureur peut faire un geste sur la garantie cambriolage par exemple puisqu'avec de tels travaux le risque est sensiblement diminué.

Côté travaux d'agrandissement, l'assureur doit être averti en cas de modifications de la surface et du nombre de pièces de l'habitation. En général, cela ne change pas la prime d'assurance habitation mais en cas de sinistre, l'assureur doit être informé de cette modification, sous peine de ne pas proposer d'indemnisation.

 

>>  Pour aller plus loin, comparez les assurances habitation

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :