Rouler sans assurance : pourquoi est-ce interdit ?

 |   |  319  mots
1 à 2 % des automobilistes roulaient sans assurance auto en 2011
1 à 2 % des automobilistes roulaient sans assurance auto en 2011 (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Rouler sans permis, rouler sans assurance : même combat. Les sanctions peuvent être sévères. Mais pourquoi ?

Le Code de la route stipule que rouler sans assurance automobile est strictement interdit et sévèrement puni par la loi. Amende, confiscation du véhicule ou même annulation du permis de conduire font partie des peines encourues par tous les contrevenants à la règle. Pourquoi s'assurer est-il indispensable ? Explications.

Non-assurance : les risques encourus

Rouler sans assurance auto est interdit. Pourtant le phénomène n'est pas rare. En France, il représentait 1 à 2 % des automobilistes (chiffres 2011), soit entre 370 000 et 740 000 conducteurs.

Ces derniers s'exposent à de lourdes peines, cumulables :

  • Une amende de 3 750 euros
  • Une peine de travail d'intérêt général
  • Un forfait journalier d'amendes
  • Une suspension du permis de conduire de maximum 3 ans
  • Une annulation du permis sans pouvoir passer l'examen durant 3 ans
  • Une interdiction de conduire certains véhicules à moteur (exigeant ou non un permis)
  • Une obligation d'accomplir un stage de sensibilisation à la Sécurité routière
  • Une confiscation du véhicule non-assuré
  • Une immobilisation du véhicule

Souscrire une assurance, c'est primordial !

Un automobiliste engage sa responsabilité sur la route. Il peut causer des dommages corporels ou matériels à un tiers. Comment faire face alors à une telle responsabilité financière sans assurance ?

L'assurance auto à laquelle cotise l'assuré prend le relai au moment d'un sinistre et prend en charge les frais relatifs. Sans assurance, c'est le responsable de l'accident qui devrait prendre en charge des frais souvent élevés, une situation souvent impossible à assumer financièrement.

A noter : seule la responsabilité civile (pour protéger les tiers) est obligatoire. Les autres garanties qui couvrent les frais liés au conducteur responsable sont à souscrire selon la volonté de l'assuré. A lui donc de savoir s'il souhaite également bénéficier d'une prise en charge pour lui-même et pour son véhicule dans le cas d'un accident responsable.

L'assurance auto est donc un investissement bien avisé !

>> Pour aller plus loin, comparez les assurances auto

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2013 à 10:59 :
Allez ! Un petit impôt de solidarité pour les pauvres qui n'ont pas les moyens d'acheter une voiture, un permis et une assurance : le PS leur en fera cadeau !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :