Taux de crédit immobilier : ce qui vous attend d'ici la fin de l'année

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Attendus en hausse en cette fin d'année, les taux de crédit se stabilisent notamment grâce à la décision de la BCE d'abaisser son taux directeur. Mais cette accalmie ne saurait durer, prévient le courtier Empruntis.com.

Un taux fixe moyen se négocie aujourd'hui à 4,00% sur 15 ans, 4,25% sur 20 ans (en baisse par rapport au mois dernier) et à 4,45% sur 25 ans (stable). Et "nous prévoyons à plus ou moins court terme des hausses des taux des crédits aux particuliers", annonce Maël Bernier, directrice de la communication d'Empruntis.com.

En effet il faut tenir compte de la hausse de l'OAT 10 ans, taux des emprunts d'État, liée aux craintes sur la dette française, mais aussi du fait que les banques ne cherchent plus à séduire de nouveaux clients, tant elles croulent sous l'afflux de dossiers, en raison notamment de la fin du PTZ+ dans l'ancien et de ses restrictions dans le neuf.

Au cours du mois de novembre, 39% des banques partenaires du courtier Meilleurtaux .com ont relevé leurs taux de crédit fixe de 0,10 point en moyenne. Quelques baisses ont aussi été enregistrées de la part de banques mais il s'agit là d'une démarche commerciale, interprète le courtier qui estime que « les conditions d'octroi de crédit vont globalement et inévitablement se durcir ».

Il devient d'ailleurs quasiment impossible d'emprunter sans apport personnel : « Certaines banques demandent un apport de 10 % pour couvrir les frais, voire de 20 % pour obtenir un bon taux », confirme Hervé Hatt, le directeur général de Meilleurtaux .com, qui constate par ailleurs que certaines banques ne proposent déjà plus de prêts au-delà de 30 ans. Autant d'éléments qui risquent fort de nuire à la fluidité du marché. Pour l'acquéreur, le salut pourrait toutefois venir du recul des prix : « Une baisse de 5 % en 2012 compenserait une hausse des taux de 0,50 point », soutient le courtier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2011 à 13:12 :
Il serait étonnant de voir une hausse des taux des prêt immobiliers compte tenu de la conjoncture actuelle : crise de la dette en zone euro et croissance quasi nulle dans cette même région. Les banques risquent d'être frileuses en matière de prêt immobilier. Elles vont a mon avis de concentrer sur un produit qui fonctionne toujours en période de crise: le recyclage de crédit ou rachat de crédit. Des sites comme www.rachat2pret.com et autres font fureur d'ailleurs sur le Net.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :