Est-il opportun d'investir dans des obligations de PME ?

Par Fabrice Imbault, directeur associé en charge du développement de A Plus Finance
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)

Les PME ont un besoin chronique et vital en fonds propres et en financements adaptés à leurs modes de développement. Pour toute une frange d'entreprises, les banques sont grandement absentes. Le financement privé, à travers des obligations convertibles, prend tout son sens à la fois pour l'entrepreneur et pour l'investisseur.

Pour l'entreprise, l'émission d'obligations convertibles permet d'obtenir rapidement plusieurs millions d'euros, puisque ces mécanismes peuvent être mis en place en un mois à peine. Autre avantage : l'émission d'obligations évite toute dilution pour les dirigeants et les actionnaires qui, lorsque l'entreprise est arrivée à un stade de maturité avancé, sont très sensibles au potentiel de valorisation de leur participation. Par ailleurs, la durée des émissions, 3 à 5 ans, est souvent en phase avec le rythme de développement des PME.

Pour l'investisseur privé, les avantages sont importants, puisque les obligations convertibles offrent de fait un profil de risque atypique dans l'investissement PME. La visibilité est meilleure sur le rendement attendu, en général supérieur à 12 %, et la durée de détention est bien plus courte. Parfois, il peut aussi bénéficier de la distribution de coupons pour générer des revenus. Cette convergence d'intérêts incite donc nombre d'entrepreneurs et d'investisseurs à profiter de ce mécanisme des obligations convertibles. Reprises comme stratégie d'investissement dans certains FIP (fonds d'investissement de proximité), les obligations convertibles de PME peuvent représenter jusqu'à 60 % des montants investis. Ces FIP sont éligibles à des réductions fiscales.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 02/07/2011 à 9:01
Signaler
Ce type de placement n?est pas nouveau ! Le problème c?est que l?épargne publique (Epargnants avertis) n?y a guère accès. ??Evidement bien sûr?? puisque les banques qui colonisent désormais le lancement des emprunts privés se servent d? abord , not...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.