Devenir propriétaire ? Un locataire sur deux a jeté l'éponge !

 |   |  171  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Devenir propriétaire : un rêve hors de portée pour beaucoup de Français en raison des prix de l'immobilier, selon le sondage commandé à Ipsos par le réseau Orpi.

Parmi les locataires, la perspective de devenir propriétaire s'éloigne de jour en jour, quand elle n'est pas déjà enterrée, comme chez 47% des locataires sondés par Ipsos pour le compte du réseau immobilier Orpi.

Les prix trop élevés incarnent un frein majeur pour 83% des français. Tout comme la crainte de s'endetter pour longtemps chez 54 % des personnes interrogées. Et enfin, les difficultés pour obtenir un crédit, qu'invoquent 45% d'entre eux.

La hausse des taux d'intérêt pour ces crédits serait un facteur paralysant les candidats à la propriété. En effet " Une hausse de 1 point des taux d'intérêt entraîne une baisse de 8 % du pouvoir d'achat immobilier "estime Bernard Cadeau, le président du réseau Orpi.

L'accession à la propriété devrait donc rester un luxe. C'est déjà le cas pour 81 % des habitants d' île de France, qui ne le sont pas pour des raisons financières. Chez les jeunes, seulement seulement 27 % des moins de 40 ans sont  propriétaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2011 à 14:23 :
Faut pas qu'ils jettent l'éponge trop vite, parce qu'ils vont en avoir besoin pour s'essuyer le front avant d'atteindre leur retraite à 75 ans :-)
a écrit le 30/03/2011 à 11:23 :
C'est un luxe que l'on peut s'offrir si l'on a une carrière professionnelle toute tracé. Pour les autres, la précarité de l'emploi et la mobilité indispensable pour survivre ne pousse pas a cette folie!
a écrit le 30/03/2011 à 9:54 :
Ca vaux mieux qu'ils attendent. Si tout le monde le fait, les prix baisseront par 40% (comme prévu par The Economist) pour retrouver un niveau abordable.
Réponse de le 30/03/2011 à 11:40 :
Le problème, c'est que les étrangers n'attendent pas, ce qui maintient les prix du marché.
Réponse de le 30/03/2011 à 12:08 :
@ Soprano: ce qui fera chuter d'autant plus le marché. Les étrangers utilisent des euros achetés à bon prix et spéculent sur l'immobilier français, mais ils prendront tôt ou tard leurs profits et c'est à ce moment qu'aura lieu la chute vertigineuse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :