Divergences sur les prix de l'immobilier en 2011 : qui faut-il croire ?

La Tribune a fait le tour des professionnels de l'immobilier. Certains parient sur une baisse, d'autres sur une hausse proche de 10% dans certaines villes. Ce vendredi 29 avril : les nouvelles prévisions des notaires et du Crédit Agricole. Et vous, quel est votre pronostic ?
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Les Français auront-ils le nez creux ? En décembre, ils étaient 53 % à pronostiquer pour 2011 une nouvelle augmentation des prix de l'immobilier, selon un sondage Ifop / Fnaim.

A vous de juger !

La Tribune a fait le tour du marché pour connaître les prévisions des différents professionnels. Libre à chacun de juger le scénario qu'il estime le plus probable et de vérifier l'an prochain... qui aura eu raison.

Peu enclins d'ordinaire à livrer leurs pronostics, les Notaires de France ont cette fois avancé, en janvier, des chiffres précis pour 2011, qu'ils ont affiné en avril. "Sur les marchés les plus recherchés, l'augmentation sera significative et supérieure à 5%. A côté de ces marchés d'exceptions, on devrait assister à une multiplication des marchés immobiliers gagnés par une certaine morosité en raison de la baisse du pouvoir d'achat, avec une stabilité voire une baisse des prix", annonce Pierre Bazaille, président de l'Institut Notarial de l'Immobilier.

En s'appuyant sur les avant-contrats à fin mars 2011, Orléans verrait ses prix reculer de 1% en 2011, Marseille et Bordeaux également. Rennes connaît un repli de 3% et Lille de 6%.

De son côté, la Fnaim entrevoit un renchérissement de 3 à 6 % en 2011, selon le niveau des taux. "Il est erroné de pronostiquer une évolution moyenne car il n'y a plus d'homogénéité du marché", indique la note de conjoncture. Les deux organismes se rejoignent au moins sur un point : la baisse n'est pas envisageable.

L'Observatoire Crédit Logement / CSA, par l'intermédiaire de Michel Mouillart, maître de conférence, est, de loin le plus optimiste: +3 à 4% au 1er semestre, puis +6 à +8% au second semestre 2011. Sauf si "les nouvelles règles prudentielles (Bâle III) conduisent à freiner l'offre nouvelle. Les prix de l'ancien seraient alors en progression lente (+3 à +4%) au mons jusqu'à l'été 2012".

Même optimisme de rigueur à l'Institut de l'épargne immobilière et foncière (IEIF) qui a réalisé des simulations arrivant à des prévisions... à la virgule près.Bilan : +7.6% en cas de rechute de l'économie, +9.7% en cas de croissance de 2%.

Chez les autres experts de la profession, habitués des études immobilières, on est plus circonspect.

Laurent Vimont, président du réseau Century 21, rappelle par exemple que « les délais de vente s'allongent et les acheteurs ne sont plus prêts à payer ce qu'exigent les vendeurs ». Il table sur une hausse d'à peine 1 à 3 %, à condition que les taux du crédit restent sous les 4 %.

Hausse également mesurée selon l'institut d'études Xerfi, qui entrevoit une hausse de 2,4% en 2011 en Province (et une baisse de 0,1% en 2012) et de 3,4% en Ile-de-France (+0.8% en 2012).

Particulier à Particulier (PAP), va plus loin. Malgré une nouvelle hausse des prix en janvier (+ 0,19 % sur les appartements, + 0,87 % sur les maisons sur un mois d'après l'indice PAP paru ce mercredi), William Legrand reste mesuré pour 2011 : "On est à un niveau record et les taux de crédit continuent d'augmenter. On ne voit pas de raison rationnelle pour justifier un nouveau renchérissement des prix".

Même prudence chez Era immobilier : "On est tellement dépendants de la hausse des taux de crédit que le jeu des pronostics est risqué. S'ils n'explosent pas, les prix pourraient continuer de grimper, mais plus raisonnablement qu'en 2010", note Jérôme Bost, directeur de l'animation du réseau.

Le site MeilleursAgents.com est le plus alarmiste, qualifiant la situation de "bulle spéculative".

Et vous ? Quel professionnel vous paraît voir juste ? Quel est votre pronostic? Réagissez en publiant des commentaires dans l'espace ci-dessous

Le résumé des prévisions pour 2011:

Notaires de France

Prévisions réalisées en janvier :
- Plus de 10% à Paris et dans le centre des grandes métropoles
- Moins de 10% en petite et grande couronne
- Entre +3% et 5% en région


Prévisions au 28 avril :
- Au moins +5% dans les grands métropoles
- Stabilité voire baisse des prix dans les autres marchés (-6% à Lille, -3% à Rennes, -1% à Orléans, -1% à Marseille, 0% à Tours)

Crédit Agricole

-2011: +5%

-2012 : +2%

Fnaim - Scénario pessimiste : +3%
- Scénario optimiste : +6%
Century 21 +1% à +3% selon le niveau des taux de crédit
Seloger.com - Entre +5% et +10% à Paris, petite et grande couronne et dans les centres des grand métropoles
- Jusqu'à -5% de baisse ailleurs

PAP

 

Stabilisation, voire baisse des prix

 

Observatoire Crédit Logement / CSA - Entre +3% et +4% au 1er semestre puis accélération au 2ème (+6% à +8%).

- Variante : les contraintes de Bâle III freinent l'offre : +3% à +4% jusqu'à l'été 2012.

IEIF*

+7.6% en cas de rechute de l'économie

+9.7% avec une croissance de 2% de l'économie

Xerfi

+3.4% en Ile-de-France (+0.8% en 2012)

+2.4% en Province (-0.1% en 2012)

 * Institut de l'épargne immobilière et foncière

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 129
à écrit le 05/10/2011 à 7:39
Signaler
Les SCPI ne sont pas rentables,et pas sures actions invendables d'ou impossibilité de récupérer le capital .mon argent placé durant 20 ans ne m'a rien rapporté j'ai même payé des impots en perdant une partie de mon capital .Un homme avertit en vaut d...

à écrit le 05/07/2011 à 23:39
Signaler
il faut que l'immonde bulle éclate et pour cela le "devoir citoyen" de tout acheteur potentiel est de faire LA GREVE ILLIMITEE DES ACHATS IMMOBILIERS jusqu' à éclatement total de exécrable bulle née ,entre autres, de la totale irresponsabilité des ba...

à écrit le 02/07/2011 à 11:38
Signaler
Il faut arrêter d'interroger les agences immobilières FNAIM etc... ils sont JUGE et PARTIE Leur point de vue n'a AUCUN interêt. Comme ces messieurs disent que ça va augmenter, les gens achètent: c'est une prophétie autoréalisatrice. Si les journaux é...

le 02/07/2011 à 12:41
Signaler
Exactement!

à écrit le 06/05/2011 à 11:32
Signaler
Dans la localité ou je vis proche de Paris, il n'y plus rien de convenable à vendre, les biens présentés sont des bicoques maquillées par des caches misères. Inutiles de dire que pour amortir dans le temps les prix d'acquisitions sur de tels biens, p...

à écrit le 04/05/2011 à 9:53
Signaler
En ce moment louer c'est jeter de l'argent par les fenêtres.... Mais de l'extérieur vers l'intérieur....

à écrit le 02/05/2011 à 7:27
Signaler
La hausse des taux actuellement en cours va définitivement faire baisser le volume des ventes (très surévaluées) = baisse du marché immobilier. Les seuls qui prédisent le contraire sont les professionnels de la vente (et pour cause) en faisant référ...

à écrit le 02/05/2011 à 6:56
Signaler
PAP EST DANS LES CLOUS . Au-delà ,si les prix augmentent encore c'est qu'on ne fait rien pour arrêter ce mensonge sur la valeur des biens. il n'est pas possible que les prix continuent réellement à augmenter. ils ne reflètent pas du tout leur réel...

le 06/06/2011 à 19:42
Signaler
LES TAUX MONTE LES PRIX AUSSI ET LES SALAIRES NE SUIVE PAS DONC OBLIGATOIRE UN RETOURNEMENT DU MARCHER 2012 VOIR 2013

le 07/07/2011 à 17:34
Signaler
si les taux monte, la logique est que les prix de l'immobilier baisse. Et actuellement, c'est le cas l'immobilier baisse en banlieue

à écrit le 01/05/2011 à 15:42
Signaler
20 000 acheteurs de 2010 ont revendu dans les 12 mois... Source : Pierre Bazaille, Président de l'institut Notarial de l'Immobilier, interrogé par BFM TV. http://www.bfmtv.com/video-infos-actualite/detail/immobilier-hausse-des-prix-des-logements-120...

à écrit le 01/05/2011 à 15:28
Signaler
Impossible de savoir SI ça va augmenter ou baisser (quoiqu'avec la hausse des taux d'intérêt...). par contre, il est facile d'arbitrer entre le potentiel de hausse (très faible) et le potentiel de baisse (fort voire très fort). Conclusion : n'achetez...

le 06/05/2011 à 11:35
Signaler
Bonne réponse, tous les bien présentant de l'intérêt on été vendu dans des délais très courts entre le 2 ème semestre 2009 et 2010. Donc attention aux pièges.

le 07/07/2011 à 17:39
Signaler
j'ai vendu mon bien l'an dernier et heureusement. Car aujourd'hui ce ne serait pas le cas (baisse de prix) a entendre les MESSIEURS soit disant agents immobilier "tout va bien, c'est le moment d'acheter) logique ils se remplissent les poches et pour ...

à écrit le 01/05/2011 à 8:18
Signaler
Pourquoi on parle de prix , pourquoi on veut avoir une idée de prix alors que les critères sont hétérogènes quand on parle de prix et notamment dans de l'ancien, le bien est il en bon état avec des travaux, en étage, en rdc, en plus il peut y avoir u...

le 01/05/2011 à 18:52
Signaler
IL est pourtant incontestable que les prix ont explosé depuis 1998 : le mètre carré parisien était dans les 2500 euros environ, et est vers les 7500 maintenant. Et vous ne me ferez pas croire que c'est parce que les logements vendus maintenant sont "...

le 02/05/2011 à 12:10
Signaler
@ faux vous avez raison le sens de mon propos n'est ni de minorer la hausse ni de la passer sous silence, elle est bien là ... je mets juste en avant le fait que parler de prix immobilier c'est comme si l'on compare des choux avec des carrottes, si ...

à écrit le 30/04/2011 à 9:05
Signaler
Pour moi il n'y a pas de bulles car les marchés sont alimentés par des particuliers, la précedente bulle (90) étaient alimentées par des marchands de biens, et des promoteurs, qui se revendaient les permis et les promesses en cascade .... bon nombre ...

le 30/04/2011 à 11:58
Signaler
Les particuliers sont eux mêmes alimentés par des taux très bas, et par les liquidités généreusement déversées sur les banques par la banque centrale, lesquelles se retrouvent en partie dans les prèts immobiliers. Quand ce phénomène cessera, et il de...

le 30/04/2011 à 12:43
Signaler
@FAUX mon ami un écart de 100 points de base sur un crédit de 100 Ke fait varier de 50 euros par mois la mensualités et si l'on raisonne en capacité d'endettement cela représente 5000 euros sachant que le taux actuel sur 20 ans et de 4 % ( 3,6 % il y...

le 30/04/2011 à 13:03
Signaler
Pour qu'il y ai des baisses significatives ils faut que les acheteurs cessent tout simplement d'être stupides, il faut faire baisser les prétentions des vendeurs et arrêter de surenchérir à tout va.

le 01/05/2011 à 12:10
Signaler
@Gibier 100k, ici vous n'avez rien même en mettant 100k de plus comment apport, un petit T2 (IDF) çà s'affiche à 180 minimum mais dans le récent les biens s'affichent plus proche de 200-220K , je ne vous parle de versailles et alentours.....

le 01/05/2011 à 13:20
Signaler
Mon cher ami "gibier", le marché immobilier est très sensible aux taux de crédit et au financement par les banques; rappelez vous de ce qui se passait en 2008 quand les taux augmentaient et que les banques rechignaient à préter autant qu'avant : un b...

le 01/05/2011 à 14:44
Signaler
@chris 100 K E c'est pour vous donner une base, je me doute qu'a ce prix là vous n'avez pas grand chose et pas seulement à paris @faux mon très cher ami prennez le temps de lire mes propos, je n'ai pas dit que les taux n'avaient aucun impact sur l'im...

le 01/05/2011 à 17:26
Signaler
mon message a été tronqué je reprends c'est ce climat d'incertitude et pas les taux qui ont grippé le marché (la défiance envers les banques) quand à l'ajustement sur le prix à l'époque il a été quasi inexistant ... voir ne s'est pas produit ....

le 01/05/2011 à 18:49
Signaler
Mon inestimable ami gibier, il n'est pas réellement possible de savoir de façon certaine ce qui a fait baisser les prix et les volumes de vente de l'immobilier vers 2008. C'est un des problèmes de l'économie : il y a beaucoup d'évènements simultanés,...

le 02/05/2011 à 6:56
Signaler
@Gibier : les prix ont baissé en 2008 et 2009 et ont remontés en 2010, sauf région parisienne. Renseignez vous, parce que si, si, l'immo ça baisse. Et ça aurait continué de baisser s'il n'y avait eu le Scellier et l'amélioration du PTZ. Ah, et toujou...

le 02/05/2011 à 9:42
Signaler
@Gibier, non je disais plutôt 200K car 100K + 100K d'apport (déjà bcp) @HUM en 2008 et 09 çà a baissé en région parisienne , peut-être pas proche de paris mais je survaillais les prix à ce moment là et il y avait une différence avec les prix d'avant...

à écrit le 30/04/2011 à 7:34
Signaler
Vous souhaitez faire baisser les prix de l'immobilier, une méthode, elle vaut ce qu'elle vaut.. Ne pas passer par les agents immobilier et c'est 7% d'économisé en moyenne. Sur 400Ke ça fait 28KE... Pour cela il y a des sites qui sont largement consul...

à écrit le 29/04/2011 à 21:02
Signaler
ailleurs : aux USA, les prix ont baissé de 30% depuis 2007, puis ont légèrement remonté (3 ou 4%...), et maintenant, ils rechutent (-3%, et ça s'accélère). En Irlande, -50% depuis 2007, de quoi effacer 100% de hausse. Et au Japon, -75% depuis 1990, d...

à écrit le 13/04/2011 à 16:31
Signaler
je ne vois pas les prix IMMO baisser de beaucoup, il y a trop d'AI qui s'ouvrent 1 peu partout, c'est 1 signe que l'immo se porte bien, sinon pourquoi :toutes ces nouvelles AI ???Pour vendre QUOI et à quel PRIX ???

le 02/05/2011 à 6:58
Signaler
S'il y a de plus en plus de nouvelles agences, c'est parce que les gros réseaux licencient, et que les AI qui sont sur le carreau ouvrent leur propre agence en indépendant. C'est tout sauf un signe de bonne santé du marché et de ses intermédiaires !

à écrit le 13/04/2011 à 14:53
Signaler
j'avoue que tout cela me laisse parfois perplexe. je suis jeune, j'ai un bon métier, je suis supposé bien gagner ma vie, mais visiblement pas assez pour pouvoir acheter à paris à moins d'avoir un bon apport et de s'endetter lourdement pour un seul ...

le 25/04/2011 à 15:08
Signaler
"des prises de valeur parfois à deux chiffres juste par l'écoulement d'un laps de temps court, sans aucune amélioration du bien vendu ou de son quartier équivaut à une augmentation artificielle du prix" C'est le symptôme évident d'une bulle spéculati...

à écrit le 13/04/2011 à 9:09
Signaler
la notion de bulle immobilière est une manière de manipuler aussi bien les acheteurs que vendeurs. Personne y compris les notaires n'est capable de lire ce que peut-être un marché aussi imprédictible et mal organisé en terme de statistiques. Il fau...

à écrit le 08/04/2011 à 23:44
Signaler
Une chose est sûre: les tarifs des notaires augmentent de 6,85%. L'unité de valeur passe en effet de 3,65 ? à 3,90 ? soit de 4,3654 ? à 4,6644 ? avec la TVA. L'information n'est pas issue d'un "baromètre", d'une statistique, d'une prévision,... mais ...

à écrit le 10/02/2011 à 8:21
Signaler
Qui croire ? Personne, c'est vous même qui nous le faites comprendre : http://www.latribune.fr/vos-finances/immobilier/transaction/20110210trib000600189/prix-de-l-immobilier-neuf-en-france-pourquoi-la-hausse-est-en-trompe-l-oeil.html

à écrit le 10/02/2011 à 0:00
Signaler
Le seul qui comprend quelque chose à tout cela est le patron de Century 21. Ce n'est pas la première fois qu'il dit avant les autres ce qui nous pend au nez. Mais bon finalement on a peut être tous intérêt à ce que les prix baissent. Ca ne va pas cré...

le 10/02/2011 à 10:07
Signaler
Et l'on consacrera surtout plus d'argent à l'emploi et aux entreprises, ce qui ne serait pas plus mal.

à écrit le 09/02/2011 à 12:46
Signaler
Quelle hausse des prix ? Les professionnels du secteur savent bien que l'on a un marché complétement sectorisé avec des petits biens ou des produits d'investissement qui ont rattrapé en partie les baisses de 2008, 2009 et d'autres qui continuent à st...

à écrit le 09/02/2011 à 8:32
Signaler
Vu l'article du jour sur la hausse des taux, les madames Irma des réseaux immobiliers ne voudraient ils pas re-consulter leur boule de cristal pour vérifier que la hausse est possible ? Parce que là, je ne sais pas...A ben si, envoyons des avions dan...

à écrit le 07/02/2011 à 16:25
Signaler
Pour moi la seule chance que l'on ait de voir les prix de l'immobilier baisser et une dépréciation de la note de la France qui augmenterai significativement les taux d'intérêt donc un pouvoir d'achat diminué et ainsi des biens qui ne trouverais plus...

à écrit le 07/02/2011 à 14:25
Signaler
Les prix de l'immobilier ne baisseront probablement que par une crise assez sévère, qui commencera par les zones péri-urbaines (disons à 30 km ou plus des centres d'emploi). Il sera très difficile d'y échapper, car de nombreux français se sont engagé...

à écrit le 07/02/2011 à 11:11
Signaler
les gens sont encore dans la surrenchere des prix mais avec la hausse des taux interet +l atteinte du plafond haut de l augmentation immobiliére = la bulle va exploser en 2012

le 07/02/2011 à 14:00
Signaler
tout d'abord, tout cela n'est que supposition. qui sont les sondés? des propriétaires, des locataires ? quand aux organismes, ils sont aussi fiable que la météo de la semaine prochaine, il suffit de regarder les prévisions qu'ils avaient fait pour 2...

à écrit le 07/02/2011 à 11:03
Signaler
A voir les prix ville par ville je crois quil faut vraiment distinguer Paris qui est au top (données des notaires) : http://www.lavieimmo.com/immobilier-paris-36806/prix.html des autres villes de province dont beaucoup sont en fortes baisse depuis p...

à écrit le 06/02/2011 à 23:26
Signaler
les branches des arbres ne montent pas jusqu'au ciel... le français est long à la détente... mais le temps viendra ou le rideau de la mascarade tombera de lui même... la réalité économique balayera les mensonges des uns et les rêves des autres... la ...

le 07/02/2011 à 10:55
Signaler
Je suis daccord avec vous sauf que les prix continuent sans cesse d'augmenter malgré la crise alors je comprends plus rien.

à écrit le 06/02/2011 à 22:27
Signaler
Je peux vous dire qu'en Normandie les prix chutent depuis 2 ans. On recommence à voir des pavillon avec sous sol sous les 200000? alors qu'ils étaient plutôt à 250000 il y a qques années en arrière et ce n'est pas fini.

le 09/02/2011 à 15:29
Signaler
Je te rassure, c'est pareil un peu partout en France. Et même à Paris.

à écrit le 06/02/2011 à 18:45
Signaler
les gens n'ont plus les moyens et vont commencer à se poser des questions sur la valeur réelle des biens à la vente en FRANCE

à écrit le 06/02/2011 à 12:54
Signaler
Je viens d'entendre à la radio que, pour 1000 euros par mois, on pouvait acheter un 77 mètres carrés à Paris en 1998, et un 27 mètres carrés maintenant !!! Donc le pouvoir d'achat immobilier a baissé de 65%, ce qui représente une augmentation des pri...

le 15/04/2011 à 19:46
Signaler
Attention! Il faut également prendre en compte l'inflation. 1000 euros de 1998 correspondent 1200 euros de 2011 (voir le calculateur sur http://inflation.free.fr/ ).

à écrit le 06/02/2011 à 8:19
Signaler
Le pouvoir d'achat des "smicards" et des revenus modestes sont en bernes. A mon avis certains biens immobiliers et leur emplacement continueront d'augmenter. Par contre les biens ordinaires destinés aux gens modestes risquent de voir leur prix chute...

le 06/02/2011 à 17:19
Signaler
@ patbetton: c'est aussi mon avis. Et avec la démographie et le chômage rampant, je prévoie même une chute vertigineuse.

le 09/02/2011 à 16:34
Signaler
démographie rampante ??? la france a le taux de natalité le plus fort d'Europe... L'allongement de la durée des prêts ??? le prêt sur 30 ans n'existe plus et la durée moyenne des emprunts est toujours le même depuis plus de 30 ans...

le 21/03/2011 à 11:40
Signaler
Taux de natalité élevé oui, mais chez les pauvres....... Faut souvent regarder la réalité des chiffres....

à écrit le 05/02/2011 à 18:40
Signaler
La question de savoir si les prix monteront ou baisseront "en 2011" n'a pas vraiment un grand intérêt. Il est toujours possible de manipuler le marché pendant un an ou deux, voire plus, par des injections de liquidités comme aux USA (quantitative eas...

le 08/02/2011 à 8:04
Signaler
ça me semble limpide, ça reste cyclique, et la bulle va exploser, c'est juste le quand qui est difficile de déterminer mais on sent tout de meme le bout du bout.

à écrit le 05/02/2011 à 16:45
Signaler
Je pense que les choses vont stagner, dans un attentisme général, histoire de reposer un peu l'ensemble du jeu immobilier et de rééquilibrer les secteurs

à écrit le 05/02/2011 à 12:55
Signaler
L'économiste Jacques Friggit a établi une relation entre le revenu des ménages et le prix du M². Le rapport était 1/1 en 1965, 1,5/1 en 1991, 1/1 en 1997, en 2011 le rapport est de plus de 2 pour 1 !!! Les arbres ne montent pas au ciel... Les actifs ...

le 07/02/2011 à 20:31
Signaler
Oui mais le Friggit, ça fait 5 ans qu'il annonce la baisse. Alors c'est sûr qu'un jour il va avoir raison et qu'il pourra dire qu'il l'avait vu arriver. Mais sérieux, avant 2015!!! Et moi je peux vous dire que le CAC40 montera à 5000 avant 2035. Et q...

à écrit le 05/02/2011 à 12:18
Signaler
Dire que l'on ne fait rien pour le social, c'est se moquer du monde. Le logement social vous le payez lorsque vous acheter un logement collectif neuf. Exemple: en 2008, je suis allé rencontrer un promoteur pour acheter un logement dans la grande ...

à écrit le 04/02/2011 à 23:19
Signaler
C'est lorsque tout le monde sera persuadé de la hausse que ça baissera...

à écrit le 04/02/2011 à 21:52
Signaler
Les prix de l'immobilier !!! ca ne signifie rien !! entre les agences qui affichent des biens vendus aux prix d'origine alors que les commerciaux ont certainement beaucoup négocier avec le vendeur et même dû baisser leurs commissions!! Tout est fait...

le 07/02/2011 à 20:33
Signaler
Euh... l'article parle des prévisions de notaires justement. Mais si tu préfères qu'on descende dans la rue pour aller voir les notaires, je te propose un rassemblement à Répu samedi prochain

à écrit le 04/02/2011 à 16:58
Signaler
c'est dans 4 ans que tout baissera !

le 04/02/2011 à 18:00
Signaler
@ dans 4 ans: moi, je prévois d'ici 1 an et demi au maximum, on sera en guerre comme en Tunisie.

le 04/02/2011 à 20:43
Signaler
les seuls qui n'auront rien à perdre c'est à dire la jeunesse risquent en effet de se révolter ! quel logement , quel boulot avec un gros diplome qui n'est plus un bouclier anti chômage ! car l'immense troupeau d'endettés continuera à bosser par peu...

le 04/02/2011 à 21:59
Signaler
La Tunisie, l'Egypte, le Yemen, la Jordanie se révoltent certes parce qu'il y a chez eux des dictateurs, mais aussi parce que les prix deviennent délirants, parce que les jeunes n'ont plus d'espoir. La révolte est alors la seule solution. Il est à cr...

à écrit le 04/02/2011 à 15:57
Signaler
Si on ne peut pas se loger décemment et bouffer normalement en travaillant, la démocratie vacillera...Et tout le monde en prendra un coup même les profiteurs de l'immo...A chaque fois que vous surévaluez un bien messieurs, vous nous envoyez un peu pl...

le 04/02/2011 à 17:44
Signaler
un bien a une valeur : qualité, lieu, âge, état .... le marché ne reflète pas cela c'est devenu un "casino".... il fo "revenir sur terre et se calquer sur un salaire moyen .. les jeunes sans papa rentier n'ont pas d'issue ! et la "cohésion sociale" ...

à écrit le 04/02/2011 à 14:55
Signaler
Dans la mesure où les salaires n'augmentent pas aussi vite que les prix immo, jusqu'à quand cela va-t-il continuer ?

le 10/02/2011 à 19:03
Signaler
Ca dépend de la zone ! Paris intramuros est toujours en manque de logement (location) donc tant que la demande sera supérieure à l'offre...

le 18/02/2011 à 22:37
Signaler
Mémoire courte? 91 à 96, paris intra-muros a très fortement baissé et la pénurie existait déjà à Paris...

à écrit le 04/02/2011 à 8:11
Signaler
les réseaux d'agences immobilières ont tout intérêt à faire penser que le marché se porte bien afin de développer leur business, et donc encourager la fuite en avant permanente des prix - il y a eu dans le passé de l'intox, du bluff: les agents immob...

à écrit le 03/02/2011 à 21:41
Signaler
Finalement l'immobilier se porte bien. Tant mieux ! Qu'on profite de ses perspectives favorables pour arrêter d'abreuver ce secteur d'argent public. Il n'en a clairement pas besoin et il y a tellement d'endroits ou l'argent de nos impots serait dépe...

le 03/02/2011 à 22:43
Signaler
Vous avez entièrement raison, qui plus est en ces temps de gros déficits. Mais je crois que vous ne serez pas entendus : le gouvernement continuera à aider ses amis les promoteurs. C'est pareil avec l'argent du grand emprunt destiné aux universités :...

à écrit le 03/02/2011 à 21:10
Signaler
Cette question est plus intéressante que le communiqué des notaires publié hier. Cependant, je ne peux que constater, en lisant les commentaires ci-dessous, que les lecteurs semblent plus que douter des chiffres et analyses publiés ci-dessus. Ce qui ...

le 07/02/2011 à 20:37
Signaler
Apparemment non : il y avait un sondage sur Latribune.fr et 52% des gens pensaient que, malheureusement, ça va encore monter. C'est sûrement pas un echantillon représentatif mais c'est pas très loin des chiffres du sondage. En fait, je pense que les ...

le 08/02/2011 à 1:35
Signaler
tu ma fait mal à la tête

à écrit le 03/02/2011 à 18:48
Signaler
Les marchés sont toujours imprévisibles. Autant de chance que ça monte, descende ou reste flat. Les taux ont déjà commencé à monter (+0.50 % en 2 mois, et ce n'est pas fini). Cela devrait ralentir la hausse. Centre ville sup à 100 000 hab, Moderne, o...

le 07/02/2011 à 10:48
Signaler
Complémentent d'accord avec vous, et je dirai qu'en plus des taux ce qui guette c'est la nouvelle loi de finance, si on taxe la plus valus se qui risque d'arriver est une baisse de l'offre avec une demande toujours constante les prix vont encore mont...

à écrit le 03/02/2011 à 18:22
Signaler
Qui croire? en aucun cas les professionnels de l'immobilier qui ne vont pas vous dire que le marché est bloqué ou que les prix vont baisser; Les notaires se basent pour faire des pronostics, sur les promesses de vente établies en décembre, qui doiv...

le 04/02/2011 à 17:41
Signaler
Sarko a tout fait pour maintenir voire conforter la bulle ! en 2007 l'immobilier avait déjà pas mal augmenté ! les prêts à taux zéro auraient du être limités aux plus modestes et les taux maintenus à leur taux de l'époque ! la baisse des taux aux sta...

à écrit le 03/02/2011 à 17:54
Signaler
je suis scandalisé par le pronostic des Notaires qui se fondent sur l'envie de voir le marché redémarrer et sur rien d'autre.C'est de cette manière qu'on alimente le robinet des transactions à l'avantage d'une profezssion qui se garde bien d'explique...

à écrit le 03/02/2011 à 17:30
Signaler
Prévoir? une hausse, une baisse? seuls "les professionnels" le peuvent.....à la hausse; c'est leur gagne-pain. Toutefois on peut signifier que l'OAT 10 est ce jour à 3.62% donc les banquiers devraient ajuster leurs taux à la hausse et d'autre part pa...

le 05/02/2011 à 21:40
Signaler
vos remarques sont justes mais n'est-on pas dans l'incertitude la plus complète sur l'avenir de notre société ? L'immobilier devient donc une valeur refuge pour beaucoup - par peur de la retraite - pas toujours réellement fondée - l'emploi à vie éta...

le 10/02/2011 à 19:13
Signaler
A mon sens, il faut arrêter de dire que les prix sont totalement décorélés des rémunération... Dans Paris intra-muros, la demande est tellement forte que les prix ne peux que continuer de monter. Ceux qui n'ont pas le budget achètent mais se déplacen...

à écrit le 03/02/2011 à 17:23
Signaler
Les prévisions dans l?immobilier sont comme les sondages politiques. Tout le monde en parle, tout le monde les commente mais ils sont parfaitement inutiles. Tous ces « experts » sont en conflit d?intérêts car leur fond de commerce bénéficie d?un gros...

le 04/02/2011 à 8:57
Signaler
personne n'évoque les moins de 25 ans qui ne pourront plus BIENTOT se loger à moins que papa et maman aient les moyens de le faire ou de les aider ? ET LES AUTRES ? SORTIRONT ILS DANS LA RUE......??????

le 04/02/2011 à 14:54
Signaler
Et c'est pas sûr que Papa et Maman puissent les aider puisqu'ils se seront eux même endettés jusqu'au cou et trop longtemps pour pouvoir épargner !

à écrit le 03/02/2011 à 16:35
Signaler
Le marché est déja bloqué dans certaines régions et les prix vont sérieusement baisser! Avec des taux qui remontent fortemement, les prix baissent c'est automatique! Attendez encore un peu pour investir, vous acheterez moins cher...

à écrit le 03/02/2011 à 15:32
Signaler
en ile de france ça ne baisse pas à cause de la bulle parisienne et de l'emploi ! les agences ont l'air de se porter bien : elles sont nombreuses ! plus d'agences ici que de boulangers ?on commence à voir apparaitre des mentions comme : toit refait, ...

le 04/02/2011 à 8:43
Signaler
errata suite à mon avis : beaucoup d'acheteurs ont subi la surenchère du vendeur ! combien ont acheté dans l'emballement de la bulle ? Autour de moi de très chères maisons années 70/80 où tout est à refaire : sanitaires, carrelages, sols, toit, voir...

à écrit le 03/02/2011 à 15:27
Signaler
Sur Paris, je ne vois pas pourquoi ils baisseraient. Il y a pénurie et même si les taux augmentent, ils restent relativement bas. Ailleurs, ça stagnera ou ça augmentera peu mais ça ne baissera pas. Tout dépendra aussi des futures lois du budget 2012 ...

à écrit le 03/02/2011 à 15:12
Signaler
A part dans la région parisienne et paca le discours des agences immobilières sont en contradiction avec la réalité , dans ma ville du sud-ouest , 4 agences ont fermés en 1 an pour un secteur en hausse c'est curieux. De plus les charges des ménages a...

à écrit le 03/02/2011 à 14:36
Signaler
VOUS NE L'AVEZ PAS COMPRIS MAIS IL FAUT DE PLUS EN PLUS D'ENDETTéS !! Pourquoi ? c'est simple, les patrons en ont besoin pour obtenir tout ce qu'ils veulent de leur salariés ainsi ils ont tout une troupe de moutons, près à tout pour garder leur job e...

le 03/02/2011 à 15:37
Signaler
c'est vrai que des endettés n'ont pas d'autre choix que de bosser et se taire !!! faut que l'argent rentre pour payer ses prêts ! donc pas le temps de "protester" bosse bosse, "pas d'autre choix" après restent tes enfants, ta famille : si tu as le...

le 03/02/2011 à 17:33
Signaler
@patron. j'ose espérer que vos propos sont au second degré sinon ,ouf......je vous plains.

le 07/02/2011 à 9:35
Signaler
Bien évidemment c'est du second, même du toisième degré. Il ne nous reste plus que l'humour (qui n'est pas encore taxé) ....

à écrit le 03/02/2011 à 14:33
Signaler
Si les prix ont augmenté à Paris en 2010, ils étaient plutôt à la baisse ailleurs... Dans un contexte de baisse des revenus et d'augmentation des impôts, l'immobilier ne peut pas augmenter ! les chiffres des notaires et des agents immobiliers sont bi...

le 03/02/2011 à 15:29
Signaler
Les revenus ne baissent pas pour tout le monde. Les gens qui achètent à certains endroits n'ont pas eu de problème avec la crise. Les chiffres des notaires sont les seuls fiables.

le 05/02/2011 à 21:31
Signaler
@ Laurent: d'accord sur le fait que certains ont et auront toujours les moyens. De là à généraliser, il y a un grand pas que je ne franchirai pas.

le 13/02/2011 à 7:49
Signaler
Les prix des notaires ne sont pas plus fiables; La Base PERVAL n'a aucune valeur.

à écrit le 03/02/2011 à 14:32
Signaler
Il me semble que la vraie question n'est pas tant de savoir si les prix vont augmenter ou baisser. La vraie question est de savoir si la hausse des prix s'accompagne d'un enrichissement net de ceux qui achètent. Autrement dit, ceux qui achètent ont-i...

le 03/02/2011 à 15:41
Signaler
avec ce "système" beaucoup n'ont plus qu'à bosser et se taire , car il fo payer sa dette pendant longtemps : on "tient donc les salariés" à l'obéissance ! les gouvernants sont "tranquilles".....sauf s'ils deviennent insolvables - mais les banquiers s...

le 10/02/2011 à 19:31
Signaler
@Ben Je ne comprends pas votre point de vue. Soit on est locataire et à la fin on n'a rien. Soit on est propriétaire et on a qqch à la fin. C'est aussi simple que cela. Ensuite, on ne peut pas parler d'un "appauvrissement" mais un manque à gagner, e...

le 08/08/2011 à 20:58
Signaler
@Guyom: Effectivement, il s'agit d'un manque à gagner, mais en investissant la quasi totalité de votre patrimoine pour votre logement sur évalué aujourd'hui, vous portez à votre qualité de vie. Pourquoi ne pas investir ses avoirs en attendant des jou...

à écrit le 03/02/2011 à 14:13
Signaler
Cette montée des rpix est illogique. Pourquoi: 1) les actuels propriétaires sont en majorité des vieux. Appelés à mourir, leur biens vont donc inonder le marché à moins que chaque jeune ne rachète 2 biens. 2) Or, de plus en plus de personnes sont au ...

le 03/02/2011 à 15:31
Signaler
C'est plutôt le contraire. Plus vous avez de vieux qui vivent de plus en plus longtemps, plus il faut de logements. Ajoutez à cela, les familles monoparentales, les étrangers qui achètent une résidence secondaire etc. Les gens touchés par la crise so...

le 03/02/2011 à 18:08
Signaler
@ Laurent: 1) les gens qui vivent plus vieux est un mythe. 2) les familles monoparentales n'ont pas les moyens. 3) à part les dictateurs essayant de cacher leurs avoirs en France (ou en Grande-Bretagne), on ne voit pas beaucoup d'étrangers investir. ...

le 10/02/2011 à 19:40
Signaler
@ Patrickb "1) Les gens qui vivent plus longtemps est un mythe". Mdr. 1) non, les bien n'innonderont pas le marché, c'est la magie des la transmission par héritage. 2) le taux de chômage n'est pas nouveau. Je suis d'accord avec Laurent : ce n'est pas...

le 29/04/2011 à 17:40
Signaler
@Guyom. Sur le point 4, je pense que de nombreux ménages US ou espagnols seraient en désaccord avec cette affirmation à l'emporte-pièce. La vraie question est selon moi politique : la ponction qu'opère l'immobilier sur les autres pans de l'économie e...

à écrit le 03/02/2011 à 13:39
Signaler
Qui faut-il croire? Pas plus les politiques et les journalistes qui ne font pas leur boulot mais se contentent des dépêches ou du baratin des notaires et des agents immobiliers. Vous verrez il n' y a pas que dans le monde arabe que ça va péter. C'est...

à écrit le 03/02/2011 à 13:39
Signaler
si les taux progressent les prix devraient stagner voire baisser ! mais si tout le monde trouve "que ce n'est pas encore assez cher" cela va encore augmenter ! ça devient presqu'une enchère !et c'est inquiétant ! l'acheteur doit vérifier l'état du b...

le 10/02/2011 à 19:41
Signaler
Bonne question ! Et malheureusement, tant que la demande sera si forte, celui qui prend trop de temps pour réfléchir se fait souffler le bien...

à écrit le 03/02/2011 à 13:30
Signaler
Franchement un écroulement des prix immobiliers est attendu au cours du deuxième semestre 2011, dans une fourchette variant de 20 à 45% suivant les situation. Raison: marché bloqué à cause des revenus beaucoup trop bas, des banquiers frileux et quoiq...

le 05/02/2011 à 16:03
Signaler
J'espère que vous avez raison. Je ne connais pas grand chose aux prévisions, mais ce serait mieux si le prêt à taux zéro n'existait pas et que les taux d'intérêts augmentaient fortement. Pour ceux qui ont de l'épargne en tout cas.

le 07/02/2011 à 10:03
Signaler
Dans le même temps, les salaires devraient augmenter de 20 à 30 % et le prix de la baguette passer en-dessous des 0,30 euro. Le soleil devrait, quant à lui, briller sans discontinuer de septembre à décembre et la pluie ne tombera que la nuit entre 2 ...

à écrit le 03/02/2011 à 13:12
Signaler
Et vous la tribune, journal économique, quelle est votre analyse? cela ne sert à rien d'exposer des chiffres et de dire en plus qu'il s'agit de chiffres contredictoires si vous ne faites pas d'analyse

à écrit le 03/02/2011 à 12:05
Signaler
INNOVATION FISCALE EN MATIERE D?IMMOBILIER Au risque d?apparaître très désagréable aux yeux des 58 % de français aujourd?hui propriétaires de leur résidence principale, la webradio indépendante AWI a voulu revenir sur une idée qui est à l?étude et...

le 03/02/2011 à 15:33
Signaler
La résidence principale en France n'a jamais été une niche fiscale. Vous semblez oublier la taxe foncière, les droits de mutation et co. qui n'existent pas dans d'autres pays européens !

le 03/02/2011 à 19:10
Signaler
C bien connu l'immobilier ne fait que monter, on s'endette sur 50 ans et bientot on endettera nos enfants. Ou est a ce niveau l'interet d'etre proprietaire a part celui de payer un credit à sa retraite. Et bien je preferes profiter de la vie et vivre...

le 07/02/2011 à 10:54
Signaler
Oui mais si j'ai une résidence principale et que l'on me taxe si je la vend alors je ne vend plus du coup les biens à vendre seront encore plus rare et plus chère ...

le 07/02/2011 à 14:07
Signaler
@Vista37 : On ne s'engage pas pendant 50 ans... L'interet est de pouvoir vivre lors de la retraite. Chose qui est mal barré! Comment pourrez vous payer votre location lorsque vous serez en retraite ?

le 20/02/2011 à 8:55
Signaler
En placant la différence emprunt - loyer(pour un logement équivalent ,en province) sur 30 ans !!! Un sacre pactole dans mon cas !!

le 14/04/2011 à 13:21
Signaler
Pas d'augmentation en province en 2011 pour les ventes Ce sera différent pour les location au centre des grandes villes. Je pense que nous allons connaitre la même période de 10 ans sans augmentations importantes de 81 à plus de 91. Ensuite les prix ...

le 20/07/2011 à 15:56
Signaler
pour les prévisions ,veuillez contacter Madame IRMA Ce sera aussi valable

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.