Prélèvements obligatoires : Barnier estime que "nous avons dépassé la ligne rouge"

La Commission européenne estime que le niveau des prélèvements obligatoires est trop élevé en France et salue l'objectif de réduire le déficit quasi exclusivement par des économies, a déclaré lundi Michel Barnier, au nom de l'exécutif européen.

1 mn

Le Commissaire européen au marché intérieur, Michel Barnier, estime qu'il y a trop d'impôt en France, pour un résultat qui n'est pas toujours à la hauteur
Le Commissaire européen au marché intérieur, Michel Barnier, estime qu'il "y a trop d'impôt en France, pour un résultat qui n'est pas toujours à la hauteur" (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Trop c'est trop! Le Commissaire européen au Marché intérieur Michel Barnier estime qu'en France "nous avons dépassé la ligne rouge" en termes d'impôts:

"Il y a trop d'impôt en France, pour un résultat qui n'est pas toujours à la hauteur. La dépense publique dans notre pays atteint désormais 57% du PIB, soit 12 points de plus qu'en Allemagne."

Trop d'impôts pour une telle dépense publique ?

Cette annonce tombe au moment où l'Assemblée nationale doit entamer mardi l'examen en séance publique du projet de loi de finances. Celui-ci prévoit de ramener le déficit public de la France de 4,1% du PIB fin 2013 à 3,6% fin 2014 par un effort de 18 milliards, dont 15 milliards d'économies par rapport à la croissance tendancielle des dépenses. Sachant que Bruxelles a donné un répit à la France: deux ans de plus pour ramener son déficit sous la limite européenne de 3%, à fin 2015. Le gouvernement prévoit d'ailleurs de ramener ce déficit à 2,8% à cette échéance.

La Commission, qui a ouvert une procédure pour déficit excessif contre la France, rendra ainsi le 15 novembre un avis sur les projets de budget 2014 des pays membres de la zone euro. Rappelons que Bruxelles peut formuler des critiques et des recommandations, que les pays peuvent choisir de ne pas suivre, au risque de se voir infliger de lourdes amendes si leur déficit public dérape.

Mais pour 2014, Michel Barnier se veut optimiste:

"Il nous paraît positif que l'assainissement budgétaire passe à 80% par une meilleure maîtrise des dépenses et à 20% seulement par de nouvelles recettes. Néanmoins, toute la difficulté consistera à tenir ces orientations volontaristes"

 

 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 33
à écrit le 05/11/2013 à 14:33
Signaler
un peu gonflé ce monsieur qui a quand meme été ministre d'un gouvernement qui pendant dix ans a participé a toutes les hausses des prélèvements obligatoire , c'est vraiment ce moquer du monde , car le nouveau président lui n'est là que depuis 18 mois...

à écrit le 15/10/2013 à 18:17
Signaler
ah bon c'est pas un peu tard pour s en apercevoir , flambie ne fera jamais machine arriere en supprimant tous les impôts qu'il a crée, chiche , supprimons déjà la csg , le rds , la tva, l'impots sur le revenu , juste cela et les Français vont retro...

à écrit le 15/10/2013 à 10:17
Signaler
aprés la razzia sur les depots en banque des particuliers qui a eu lieu à Chypre, Mr Barnier a été le premier à voter la meme loi pour les depots en banque au niveau europeen, ce qui veut dire que l'état peut ponctionner n'importe quelle somme sur n...

à écrit le 15/10/2013 à 7:05
Signaler
Réforme de la retraite, suppression de collectivités, réduction du nombre de fonctionnaires... vu que les français n'ont déjà plus rien pour créer des richesses ou consommer, on sera obligés de passer par là... reste à savoir si le PS va avoir le cou...

le 15/10/2013 à 7:39
Signaler
On a vu se que l'UMP a fait aussi.l'umps nous coule avec leurs politiques et une chose qu'ils ne maitriserons jamais (pour le moment) c'est les votent les intelligents et les moins intelligents ont autant le droit de voter dans ce pays.

le 15/10/2013 à 12:30
Signaler
Ben voyons, taper sur les fonctionnaires, ça vous aimez.

le 15/10/2013 à 12:57
Signaler
@...:Un fonctionnaire pour 4 actifs, soit 5 millions de fonctionnaires qui doivent être assumés parce qu'ils ne produisent pas de richesses et qui ne se pressent pas de travailler parce qu'ils ne connaissent pas le privé. Oui on doit supprimer des fo...

le 15/10/2013 à 14:07
Signaler
Plutôt que de parler des supposées compétences des autres électeurs, interrogez vous sur vos propres compétences en économie. Puisque selon vous un fonctionnaire ne produit pas de richesse contrairement à un salarié du privé, j'aimerai que vous m'écl...

le 15/10/2013 à 15:45
Signaler
Les fonctionnaires n'ont aucun risque concernant leur emploi, ce qui a amené à avoir ces différences sur le temps et la qualité travail. Pour la comparaison du public/privé, il s'agit du domaine d'un marché de service, on peut considérer que si il y ...

le 15/10/2013 à 17:36
Signaler
Sur quel critère vous basez-vous pour affirmer que " la masse socialiste <la moins intelligente> partira "" ? Il se pourrait bien que ce soit la moins "" Conne ""pour avoir compris ,mais un peu MOINS tard, qu'il fallait quitter cette bande de -----...

le 05/11/2013 à 14:40
Signaler
a prout , vous manquez pas d'air , l'UMP nous a légué un festival de taxes et d'impôts en 5 ans et 10 ans de dettes = 1000 milliards c'est pas mal comme démagogues qui se sont achetés la paix sociale par l'endettement , ils ont ruiné leur propre part...

à écrit le 15/10/2013 à 5:57
Signaler
... mais il ne faut pas oublier non plus qu'on paye aujourd'hui les dépenses et largesses d'hier ! Quant aux excès en tout genre d'aujourd'hui, Dieu seul sait comment nous les paierons demain (ou nos enfants)...

le 15/10/2013 à 12:31
Signaler
Oui, les constructions d'hôpitaux, de routes, et j'en passe. A ce que je sache, on en profite aussi, et on profite aussi du système social.

le 15/10/2013 à 14:13
Signaler
@... : En effet on en profite. Ce qui serait bien, c'est de ne pas financer ce train de vie en endettant les futures générations. Car quand elles devront payer nos dettes et nos retraites, il y a peu de chances qu'elles l'acceptent, et elles auront r...

le 15/10/2013 à 14:51
Signaler
@Tintin.Si elles n acceptent pas que feront elles ?

le 15/10/2013 à 15:13
Signaler
Comme en Grèce et en Espagne, on observera une fuite massive des cerveaux et de ceux qui peuvent partir, une explosion du travail au noir pour ceux qui sont forcés de rester, et une montée des partis extrémistes pour casser le système, par exemple en...

le 15/10/2013 à 18:29
Signaler
Ce qui prouve que ceux qui nous ont "dirigés" (?),depuis Pompidou et Giscard (les 2 comparses qui ont fait ce qu'il fallait pour que l'on fasse des dettes auprès de leurs ""copains,les banksters"" ) et tous leurs multiples successeurs ensuite n'ont p...

à écrit le 15/10/2013 à 5:53
Signaler
En trente-cinq ans, les annonces tendant à nous faire croire que la France allait faire des économies ont toutes été vaines. Les pressions de toutes sortes y ont fait barrage. Comment voullez-vous que ça change ? Même quand on aura le nez complètemen...

le 15/10/2013 à 12:31
Signaler
Mouais enfin...pour le moment on s'arrache les bons du trésor.

le 15/10/2013 à 18:37
Signaler
Le plus fort c'est que les banksters ( ceux qui prêtent les 90 % de cette dette ; si ce n'est davantage ? )ne prêtent que du VENT car chacun sait (à part les socialos ,peut-être ?)qu'ils prêtent 30,50 voire 100 fois plus qu'ils n'ont en dépôt car...

à écrit le 15/10/2013 à 5:16
Signaler
SURDOSE D?IMPÔTS ET TAXES A juste titre, l'automne est la saison des feuilles qui tombent, se ramassant à la pelle. C'est encore plus vrai pour les feuilles que les finances publiques font tomber dans nos boites à lettres... et la plupart de nos élu...

à écrit le 15/10/2013 à 0:48
Signaler
Le gouvernement envisage de taxer fortement et de la façon rétroactive le PEA. La TRIBUNE devrait à mon sens se faire l'écho de ce nouveau mauvais coup porté aux petits investisseurs. Je croyais que les lois ne pouvaient être rétroactive en France ??...

le 15/10/2013 à 10:37
Signaler
Nous avons affaire à un gouvernement de véritables crétins, taxer encore plus et de façon rétroactive le PEA qui sert aux entreprises pour créer un PEA aux PME ? C' est du n'importe quoi dans le désordre absolu, ils ne savent plus quoi inventer pour ...

à écrit le 15/10/2013 à 0:37
Signaler
Non seulement on dépasse la ligne rouge en prélèvements, mais en plus cela finance de moins en moins de services et de plus en plus de rentiers...

à écrit le 14/10/2013 à 22:35
Signaler
Bien sur nous comptons sur les francais pour revoter socialistes aux prochaines elections et gonfler d'avantage la TAXE, la SurTAXE, et l'hyperTAXE...tout ca car ces votants pensent que l'argent va leur etre redistribue...ils sont en plein Hollywood ...

le 15/10/2013 à 0:59
Signaler
Les socialistes ont raison de rembourser les dettes laissées par différents gouvernements pendant environ 30 ans. Votre esprit partisan vous fait manquer d'objectivité.

le 15/10/2013 à 7:38
Signaler
Il suffira de faire comme la grece ou l'espagne avec un defaut de paiement car on en est pas loin au trend ou on va. Apres peu importe la couleur, c'est la troika qui imposera le budget et avec des coupes budgetaires a la tronçonneuse. Pays riche mai...

à écrit le 14/10/2013 à 22:01
Signaler
"Il y a trop d'impôt en France, pour un résultat qui n'est pas toujours à la hauteur." dixit Michel Barnier. Quand on a des "UMP" comme ça, on a plus besoin de Socialistes...

à écrit le 14/10/2013 à 22:01
Signaler
l eau mouille,le feu brule,le francais crée des impots.. on y peut rien, c est la nature , c est genetique

à écrit le 14/10/2013 à 21:56
Signaler
L'Europe n'a strictement aucune légitimité en la matière (où quelque chose m'a échappé). Nous définissons nos ressources et nos dépenses comme nous voulons, la seule chose que nous devons à la BCE c'est équilibrer le budget pour qu'elle puisse gérer ...

le 14/10/2013 à 22:48
Signaler
@Théophile L'Europe n'a peut être rien à dire, mais quand un pays dépense depuis 30 ans plus qu'il ne gagne, à priori , il n'est pas capable de s'en rentre compte tout seul. Et préfère emprunter et vivre sous le dictat des créanciers...... c'est un ...

à écrit le 14/10/2013 à 20:47
Signaler
Mr de la Palice en aurait dit autant.

à écrit le 14/10/2013 à 20:27
Signaler
Champion de l'inertie, de la fiscalité à outrance et de l'enfumage , alors évidemment les sondages sont de plus en plus calamiteux et la France va mal. et la France est très en colère. et la France va durablement sanctionner .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.