Niches fiscales : le gouvernement pourrait abaisser le plafond global

 |   |  310  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Dans un entretien au Echos, le ministre du Budget Eric Woerth s'est dit ouvert à cette proposition. Mais il reste opposé à une modification du bouclier fiscal.

Eric Woerth, ministre du budget, est "ouvert" à un abaissement du plafond des niches fiscales. Il révèle son point de vue sur le sujet dans un entretien publié par les Echos, en marge de l'examen du projet de loi de finances (PLF) pour 2010 qui débute ce mardi à l'Assemblée nationale.

"L'an dernier, nous avons, avec les parlementaires, plafonné l'avantage global à 25.000 euros par contribuable, plus 10% du revenu. Certains préconisent aujourd'hui d'abaisser ce plafond. Je suis ouvert à cette proposition", a-t-il reconnu.

Un avis qui confirme celui évoqué début octobre par le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant. Ce dernier avait déjà dit que le gouvernement était "ouvert à un réexamen des niches fiscales ou sociales".

Mais le ministre du Budget reste opposé à toute réforme du bouclier fiscal, "ni maintenant, ni après". Une remarque qui fait échos aux propos des deux députés UMP et Nouveau centre qui demandent de sortir la Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) du calcul de l'assiette du bouclier.

"La vérité, c'est que toucher aujourd'hui au bouclier, c'est ouvrir la porte aux hausses d'impôts pour tous", a-t-il estimé.

Par ailleurs, Eric Woerth se dit hostile à un transfert de la CSG aux départements, pour compenser la suppression de la taxe professionnelle, ainsi qu'à un durcissement de la taxation des stock-options et des plus-values immobilières, comme l'ont demandé certains parlementaires.

Le ministre se dit également opposé à la modification du régime des plus-values immobilières car, selon lui, "le marché est encore trop fragile".

Enfin, Eric Woerth a reprécisé que l'allocation de solidarité aux personnes âgées augmentera de 4,7% au 1er avril. Un décret publié fin avril au Journal officiel avait déjà indiqué que le minimum vieillesse pour les personnes seules augmenterait de 677 euros à 708 euros par mois en 2010.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2009 à 9:21 :
Je fais partie de ces mères divorcées qui ont droit à 1/2 part supplémentaire, ce qui ne m'exonère pas d'une contribution, très minime, de l'impôt sur les revenus. Cette année, cette "faveur" m'a permis de secourir grandement mon fils et sa petite famille, et de leur éviter une catastrophe annoncée. Inutile de dire que je ne suis pas d'accord avec Zoé qui voudrait voir disparaître cet avantage qui a sans doute permis à d'autres que moi de faire oeuvre, oh combien réconfortante, de pouvoir sortir ses enfants de l'ornière. Des niches fiscales, certes il y en a, et il ne se passe guère de jours sans lesquels on n'apprend que ceux-ci et ceux-là ont des privilèges éhontés dans ce domaine. Ne touchez pas aux mamans qui aident leurs enfants, même qu'ils ont dépassé 40 ans, 50 ans voire 60 (et pourquoi pas au-delà !)
a écrit le 15/11/2009 à 9:10 :
je hais de plus en plus ce gouvernement sarko/UMP,qui devient socialisant.mon bulletin de vote était un grand espoir,il devient une grande deception.
a écrit le 03/11/2009 à 7:31 :
Le problème n'est pas le bouclier fiscal ( qui ne profite qu'a qqs uns) mais
la supression de l'isf cet impot imbecile.
arretrez donc de detourner le probleme, regardez le pere et non son rejeton.
a écrit le 20/10/2009 à 15:52 :
Il y a 1 niche qu'on peut supprimer. Une femme qui élève seule son enfant
après un divorce ou un veuvage bénéficie d'une 1/2 part supplémentaire, et
d'1 part si son mari décède d'un accident du travail. Soit, je suis d'accord
pour l'aider, mais quand ses enfants dépassent 40 ans,ont quitté le foyer
et sont eux même parents, je pense qu'on peut supprimer ces 1/2 parts
supplémentaires. Mais évidemment, comme tous nos politiques sont des
divorcés, .........vous avez compris. Et tous ces clandestins à qui on donne tout, sans avoir cotisé 1 ct. Et surtout ces clandestins qui font grève
de la faim pour avoir 1 logt. Etant moi-même immigrée d'Italie, arrivée en
France en 1948 avec ma famille, je peux vous dire que devant cette arrogance
je suis choquée, de même quand des gens du show biz se font de la publicité
sur la misère des autres. Jamais 1 seule de ces personnes n'a proposé de mettre leur résidence secondaire à leur disposition. Surtout pas. Comme
quoi, c'est une bande de faux culs.
a écrit le 20/10/2009 à 9:20 :
Donner d'une main et reprendre de l'autre; c'est la permanence de nos élus et dirigeants. Aucune cohérence : on veut tout pour relancer un secteur, un système, et puis on oublie le pourquoi de la mesure prise antérieurement et on taxe celui qui avait ouvert sa bourse. Comment ne pas s'étonner qu'au fil du temps on ne croit plus personne ?
a écrit le 20/10/2009 à 9:02 :
Cri du coeur : "La vérité, c'est que toucher aujourd'hui au bouclier, c'est ouvrir la porte aux hausses d'impôts pour tous", dit Eric Woerth.
Pour tous, en effet, mais l'égalité devant l'impôt est inacceptable pour Woerth car il veut que les hausses d'impôts soient réservées aux pauvres et épargnent les riches.
a écrit le 20/10/2009 à 7:46 :
Au lieu de demander ce que le gouvernement peut faire pour nous, demandons nous ce que nous pouvons faire pour redresser les comptes de la France. Par exemple arrêtons de demander toujours plus de prestations sociales diverses et d'assistance...
a écrit le 20/10/2009 à 7:17 :
Surtout que toutes les " indemnités " des parlementaires ou élus de tout poil, en dehors des locaux, soient assujettis au même régime que tous les revenus divers et, également éviter leur cumul avec retraite bonifiée, etc....
a écrit le 20/10/2009 à 6:33 :
ce qu'il faut regarder c'est le reste à vivre une fois les impôts prélevés et ceci en fonction des emplois de chacun et de sa situation familiale et sociale. Mais le "cas par cas" et la répartition des impôts auraient dû être revus il y a déjà bien longtemps!!! Bien des dérives aurient pu être évitées...maintenant que la machine est lancée, on ne peut pénaliser les copains...alors on se retourne vers le français moyen qui ne dit jamais rien.. a force de profit messieurs de tout bords vous n'allez obtenir que du mépris et qui sait une guerre civile...
a écrit le 20/10/2009 à 6:21 :
Je viens de lire un editorial qui me semble tres juste.Il est ecrit " le budget est mauvais mais les deputés le voteront car pour les législatives c'est Nicolas Sarkosy qui designera les candidats".ou est la democratie dans tout cela ?
a écrit le 20/10/2009 à 6:13 :
Il faudrait que le guignol Woerth nous explique pourquoi le fait de supprimer de toucher le bouclier fiscal risque d'impot pour tout le monde (alors que c'est l'inverse, puisque les plus riche paieront plus). Certainement encore des petits copains à protéger...
a écrit le 20/10/2009 à 5:52 :
je suis d'accord avec henry et isidor , mais pas pour les m^mes raisons :
-EW essaie de tenir la baraque et il a bien du mérite .
-en effet Henry , sarko avait fait bcp de promesses,
mais les faits sont têtus : tout n'est pas de sa faute , mais le climat d'injustice à tous les sens du terme qui règne sans ce pays est nauseux et dangereux : c'est dans ce sens que s'accrocher au bouclier fiscal est
un message très clair envoyé aux electeurs de sarko
mais aussi à 99 % du reste de la population .
La question n'est pas de savoir si c'est normal
qu'on ait à payer 70 % d'impots , mais si c'est normal que nos revenus soient tels qu'on soit dans cette tranche . et je vs assure que j'en paie ma part et même plus , mais il faut savoir si vs voulez vivre aux USA ou en France .
Vous ne pouvez pas demander à avoir la sécurité sur tous les plans et le rendement .
a écrit le 20/10/2009 à 5:31 :
En réponse à isidor. Petit cours de désorientation à l'usage des honnêtes gens:
chacun pourra vérifier que lla gauche de son vis à vis se situe sur sa droite
il n'y a que lorsqu'il vous la met dans le c... que la gauche reste à votre gauche
a écrit le 20/10/2009 à 3:52 :
Encore une mesure courageuse! Pauvre ministre, pauvre gouvernement et pauvre de nous! On ne pourrait pas une bonne fois nous faire le portrait d'une France où les Français seraient heureux? Des comptes de la SECU et de l'Etat dégageant une excédent, un Parlement et un Gouvernement où siègeraient des Français modestes et non pas cette bande de guignols qu'on devrait enfermer, j'en rêve!...
a écrit le 20/10/2009 à 3:45 :
quand Woerth s'exprime, je me dis que voter à gauche .. c'est la même chose

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :