Plus de 35.000 foyers fiscaux français ont fait leurs valises en 2011

 |   |  564  mots
Exactement 35.077 foyers fiscaux se sont expatriés en 2011, en majorité vers les Etats-Unis et le Royaume-Uni pour les plus jeunes, vers la Belgique et la Suisse pour ceux bénéficiant d'un patrimoine confortable.
Exactement 35.077 foyers fiscaux se sont expatriés en 2011, en majorité vers les Etats-Unis et le Royaume-Uni pour les plus jeunes, vers la Belgique et la Suisse pour ceux bénéficiant d'un patrimoine confortable. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Leur nombre a considérablement augmenté par rapport aux années précédentes puisqu'ils étaient 21.646 en 2010 et 25.473 en 2007 à avoir quitté l'Hexagone. Globalement, les partants ont des revenus supérieurs de près de 70% à la moyenne française.

Plus de 35.000 foyers fiscaux ont quitté la France en 2011. Parmi eux, 40% ont moins de 30 ans, a précisé ce mardi le sénateur Philippe Marini (UMP) citant un nouvel indicateur mis au point à sa demande par l'administration fiscale.

Destinations les plus prisées : Etats-Unis, Royaume-Uni, Belgique et Suisse

Cet indicateur porte sur l'impôt sur le revenu et non plus seulement, comme c'était le cas, sur l'impôt de solidarité sur la fortune, un échantillon beaucoup plus réduit. Exactement 35.077 foyers fiscaux se sont expatriés en 2011, en majorité vers les Etats-Unis et le Royaume-Uni pour les plus jeunes, vers la Belgique et la Suisse pour ceux bénéficiant d'un patrimoine confortable, a précisé le président de la Commission des Finances du Sénat.

Un indicateur qui ne tient pas compte du nombre de retours

Ils étaient seulement 21.646 en 2010 et 25.473 en 2007 à avoir quitté la France. A noter cependant que cet indicateur n'est pas un solde puisqu'il ne tient pas compte du nombre des retours qui doit aussi faire l'objet d'un travail statistique à venir.

Par ailleurs, les chiffres pour 2012 et pour 2013 devraient bientôt être publiés et permettront peut-être de constater un changement en lien avec la politique menée par les socialistes depuis leur arrivée au pouvoir.

Les partants ont globalement des revenus supérieurs de près de 70% à la moyenne française

Parmi ceux qui se sont expatriés en 2011, 2.024 ont des revenus annuels supérieurs à 100.000 euros (ils étaient 1.101 en 2007) et 251 supérieurs à 300.000 euros (137 en 2007), selon le document de la Direction générale des finances publiques (DGFiP). Globalement, les partants ont des revenus supérieurs de 70% environ à la moyenne française, précise la DGFiP. Leur revenu fiscal de référence ne dépasse pas en moyenne 40.000 euros.

"Les motivations professionnelles jouent un grand rôle dans les migrations"

"Ces constats peuvent atténuer une analyse purement fiscale des départs de contribuables de France", a estimé Philippe Marini pour qui "il est clair que les motivations professionnelles jouent un grand rôle dans les migrations des contribuables de la population générale".

Le sénateur a également ajouté, auprès de l'AFP que :

Ce sont surtout des raisons d'ambiance (...) la France est perçue comme un pays figé, qui a de la peine à faire ses réformes, qui n'incite pas au dynamisme, qui comporte des dispositifs d'assistanat très lourds donc des niveaux de charges publiques très lourds (et) qui, par conséquent, sera amené à solliciter des prélèvements obligatoires élevés (...) Je ne sais pas si chacun des partants fait tout ce raisonnement mais je pense que l'aspect du moral des jeunes actifs vis-à-vis du site-France compte.

Une "collection de causes" pour les contribuables les plus fortunés

Quant aux contribuables plus fortunés, il a cité "toute une collection de causes" parmi lesquelles en 2011, la fin du bouclier fiscal et la perspective d'une alternance à gauche. "Les conseillers fiscaux le disent, en 2011, ils ont fait beaucoup de dossiers de transferts de résidence fiscale à l'étranger, ce n'est pas un mystère", a-t-il argumenté, tout en se disant "pas en mesure" de "distinguer les causes".

A lire aussi :

>> Exil fiscal : Richard Branson même combat que Gérard Depardieu

>> Bercy espère récolter 2,5 milliards d'euros grâce aux régularisations d'exilés fiscaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2013 à 14:00 :
Ce gouvernement chasse les français qui ne demandent aucune aide et encourage les assisté à le rester et s'arrange pour en faire venir d'autres d'autres pays sachant qu'il n'y a pas de travail en France.Nous sommes gouvernés par des nuls qui font tout pour détruire notre beau pays.
a écrit le 24/10/2013 à 13:10 :
Nous sommes un groupe de retraités pas riches mais aisés, nous sommes entrain de franchir le pas , nous organiser pour partir ensemble et quitter la France.C'est dramatique d'en venir la à cause de socialistes incompétents et qui pratiquent le racket.
Réponse de le 28/10/2013 à 10:56 :
Parce que cotiser toute sa vie pour viser une retraite de 2500? (c'est à dire cotiser largement plus que l'ecrasante majorité des francais), et s'entendre dire qu'on est un privilégier, un profiteur, et comme vous le dites fianlement, qu'on ne merite pas de toucher cette retraite, vous pensez que ca aide a amier son pays ?
Et j'ai 40 ans, donc tres loin de mon hypothetique retraite ...
Le plus probable, c'es que je cotise sur la base d'une promesse actuelle q'une retraite autour de 3500?/mois, et que je ne toucherai que 1500? comme tout le monde parce qu'un gouvernement futur decretera qu' "on ne peut plus payer de telles retraites, et que 1500?/mois quand on a gagné autant, ca suffit amplement".
Mais vous vous savez ce que c'est que la justice sociale .... Savez vous ce qu'est un contrat ?
a écrit le 24/10/2013 à 12:53 :
Avec Hollande, la France est devenu un pays de taxe et d'impot. Avec les prix de l'immobiliere sur evalué, vaut mieux partir et faire sa vie ailleurs. Des que l'on arrive dans la tranche de 30%, cela vaut le coup de partir. Les salaires sont generalement largement plus eleve ailleurs et les impots plus faible. Certain vont dire: "et la retraite". Ben on en aura pas meme si l'on reste en France. En France, les jeunes cotisent jsute pour les retraités actuel. Ils n'auront pas de retraite.
a écrit le 24/10/2013 à 12:37 :
Ces exilés ont bien raison. C'est une mesure de légitime défense !
a écrit le 24/10/2013 à 11:42 :
La raclée dans les urnes va être brutale en 2014 ! adieu élu ps ;o))))
a écrit le 24/10/2013 à 11:40 :
Le must c'est la taxation de l'épargne !
a écrit le 24/10/2013 à 11:33 :
La France devient un pays d'émigrés fiscaux !
a écrit le 24/10/2013 à 11:21 :
L'état augmente massivement les impôts -et on n'en voit pas le bout !-mais continu d'emprunter sur les marchés internationaux pour combler un déficit chronique. Il y a comme un problème: on ruine le pays, on augmente les impôts mais ils rentrent de moins en moins par suite de l'appauvrissement, de l'exil fiscal, des fermetures d'entreprises suite aux taxes et en plus le déficit est toujours la! Ou va-t-on ?
a écrit le 24/10/2013 à 10:26 :
A Genève nous sommes tous étonnés de voir à quel point le gouvernement français fait faux... Ici tout le monde voudrais que la France soit prospère et soit un partenaire proche! Ça fera moins des soucis chez nous aussi! Les Français n?aiment pas les riches- n?aiment pas la réussite! Le président qui devrait se préoccuper de ses contribuables riches et les raisons de leur départ, au lieu de ça il propose de revenir en France une tzigane qui à des motivations douteuses? Cherchez l?erreur? Je vous recommande vivement de lire «Exilés fiscaux ? Tabous, fantasmes et vérités» de Mme Sieraczek-Laporte. Ça fait ouvrir les yeux. Salutations, Caro
Réponse de le 24/10/2013 à 10:58 :
Français et connaissant la Suisse, tout n'est pas forcément très clair et n'a pas l'odeur de l'eau de rose dans votre pays, c'est bien de voir la paille dans l'oeil de son voisin, mais voir la poutre que l'on a dans le sien c'est mieux!.
Réponse de le 24/10/2013 à 12:25 :
+1 a frontalier
a écrit le 24/10/2013 à 9:59 :
...et ce n'est PAS FINI !!
a écrit le 24/10/2013 à 9:24 :
Il faut séparer les questions. 1. Pour les plus fortunés, droits des succession et ISF inacceptables en France: 0 droits de succession au Lux., droits des donations très favorables en Belgique (non rapportantes à la succession après 3 ans)..et évidemment, ISF inexistant si ce n'est en France.2. Plus values: inexistant dans beaucoup de pays, et cela cogne en France..3. Pour les impôts des actifs, ce je crois pas que cela soit le problème, si ce n'est les hauts revenus, et une fiscalité qui donne un très mauvais signe global. Et enfin 4. La France ne souhaite plus avoir les activités liées à la finance, les abandonnant à Londres, NY et Singapour, pour sans doute mieux les réguler..qui sème le vent récolte la tempête..
a écrit le 24/10/2013 à 9:06 :
Grand pays d exportation de riches, de diplomés et d entrepreneurs, et d importation de dibranis
Réponse de le 24/10/2013 à 9:36 :
Et il y en a encore qui arrive à y voir des points positifs dans tout ça .. Les fameux 23% de satisfaits...
Réponse de le 24/10/2013 à 9:51 :
+1 malheureusement c'est vrai...la France est tellement devenu un enfer pour les entrepreneurs qui n'hésitent plus à passer n'importe quel frontière...
Réponse de le 24/10/2013 à 10:00 :
La FRANCE , pays RICHE de PAUVRES!!!!
Réponse de le 24/10/2013 à 11:15 :
de quitter la France qui se trouve au plus mal ce jour
Réponse de le 24/10/2013 à 12:26 :
oui on quitte quand ca va mal et reviendront quand ca ira mieux???
si j'etais ministre, ils ne reviendraient pas par contre ! !!
a écrit le 24/10/2013 à 9:05 :
Le Titanic , silence on coule.

La France , quoi!!!!

a écrit le 24/10/2013 à 8:53 :
L'IR est plus élevé en Belgique qu'en France. Partir en Belgique n'a pas d'intérêt pour quelqu'un qui vit des revenus de son travail (au sens salarié). Tout ça relativise la portée de cet article.
Réponse de le 24/10/2013 à 16:52 :
pour un salarié moyen, 2500 euros mensuel X14, et même moins, la Belgique n'a aucun intérêt, le principe belge est simple : ON VOUS TAXE UNE FOIS, et après on arrête. En France on vous taxe légèrement moins dans le cas de salaire, mais on continue a vous taxer sur le reste et jusque mort s'en suive : taxe foncière et taxe d'habitation et taxe ISF et taxes CSG et assimilation dune plus value d'un bien de toute nature à un "revenu". Conclusion si vous vivez de votre modeste salaire restez en France pays qui glorifie la pauvreté, la modestie et le misérabilisme, et où le mot "PROPRIETE" est UN GROS MOT. Si vous avez une capacité d'épargne ou la perspective d'un héritage, allez voir ailleurs. Il y a la Belgique mais aussi le Portugal etc...La France plusieurs fois dans son histoire s'est fait hara kiri, que ce fut à la saint Barthelemy, au mai flower de mai 1981 ou son actuel exode fiscale massif. Grande nation de culture, peuple difficile à gouverner, et ou le pragmatisme économique est inconnu.
a écrit le 24/10/2013 à 8:51 :
Combien d'étrangers fiscalement "intéressants" (comme des retraités belges, par exemple) sont-ils venus s'installer en France, la même année ?
a écrit le 24/10/2013 à 8:27 :
Et les nouvelles mesures fiscales du gouvernement ne vont certainement pas arranger les choses ! Tout cela parce que ce gouvernement ne veut absolument pas prendre les mesures de réduction des dépenses nécessaires et peut-être toucher aux avantages fiscaux dont bénéficient les trop nombreux élus! La caste dirigeante danse sur un volcan.
a écrit le 24/10/2013 à 8:27 :
En 2012 ce chiffre aura exploser et ne parlons pas de 2013 et au-delà si l'ongarde ce gouvernement qui ne sait pratiquer que le matraquage fiscal et n'obtient aucun résultat positif dans toutes ses entreprises.La gestion d'un pays s'apprend comme celle d'une entreprise ou d'une famille.
Réponse de le 24/10/2013 à 9:35 :
Moi si je pouvais je ferais pareil mais comme je n'ai pas d'argent, impossible. Bravo à eux il n'y a que les jaloux qui critiquent. On n'arrête pas de payer dans ce pays et pour rien . Il faut attendre de voir partir ces bobos de gauche alors là on pourra espérer.
a écrit le 24/10/2013 à 8:22 :
Partons en Espagne, on trouve de l'immobilier pas cher, et l'Espagne encourage les français à s'installer par des mesures fiscales intéressante.
Réponse de le 24/10/2013 à 8:42 :
OK, mais il y a peu de boulot. Mis à part si l'on est retraité ou rentier pas d'intérêt...
a écrit le 24/10/2013 à 5:15 :
Ben, qu'ils partent !! Ils seront remplacés par cent fois plus d'immigrés qui apporteront au pays leur valeur ajoutée, leur potentiel scientifique et leur inventivité, et qui accroîtront la sécurité partout où ils sont, augmenteront le niveau scolaire et donneront l'exemple d'un vrai respect de la femme. Et en plus, ils voteront socialo. On a tout à y gagner.
a écrit le 24/10/2013 à 1:34 :
partis ???? mais ils reviendront se faire soigner en France dans nos hôpitaux payer par nos impôts et nos taxes
Réponse de le 24/10/2013 à 2:20 :
Je suis partis il y a 13 ans, avec juste l'équivalent de 5000 euros en poche. En tant que célibataire a l?époque, je faisais que payer, et zéro aide, j'ai compris que je me faisais bais..

Ne crois pas que le système français est le meilleur, j'ai trouve mieux pour le même prix, ils balancent pas le pognon par les fenêtres eux.
Réponse de le 24/10/2013 à 9:09 :
Je suis parti il y a 12 ans, même si je n'utilise pas les médecins de France pour ma santé la France continue de me prélever 5% de ma pension de retraite en charges sociales. C'est une des rares façons dont elle se rappelle à moi avec aussi le personnel typique des administrations françaises quand je fais renouveler mon passeport. Je reçois d'elle du papier quand il y a une élection. Par exemple la lettre de Sarko qui me traitait de traitre et de mauvais français.
Autant dire que pas une seconde je n'ai regretté mon expatriation, bien au contraire c'est une des meilleures décisions que j'ai prise de ma vie et je ne suis pas prêt de revenir - cauchemar d'y penser.
Je n?achète plus de livres en français, ils sont 4 fois plus chers que ceux en anglais - bonjour la démocratie - et depuis l'arrivée de Hollande - considéré hors de France comme un parfait demeuré entouré d'une clique d'inexistants - je ne dis plus à personne que je suis français. Donc oui parti et bien parti.
Réponse de le 24/10/2013 à 9:27 :
O.K,et lâchez nous les baskets .on vit très bien sans vous.
Réponse de le 24/10/2013 à 9:37 :
Vous partez quand, on vivra mieux sans vous
Réponse de le 24/10/2013 à 10:50 :
@retraité
Apparemment vous lisez quand même les journaux Français dont la Tribune!.
Réponse de le 24/10/2013 à 10:54 :
Et bien moi je suis également retraité, je lis Français, je mange Français, (et je me régale tous les jours), je roule dans une automobile Française, (tant pis si c'est un vieux modèle et pas du haut de gamme), et je n'ai pas l'intention de changer de pays, même si j'ai l'intention de changer de gouvernants.
a écrit le 24/10/2013 à 0:36 :
Pas grave les députés viennent de trouver de nouvelles poches, en votant mercredi une uniformisation du taux de prélèvements sociaux à 15,5 % sur les PEA, PEL et les assurances vie, avec rétroactivité sur les gains constitués depuis 1997. Et hop, 600 millions d'euros. Ces classes là ne s'expatrieront pas à l'étranger. N'épargnez plus, consommez !
a écrit le 24/10/2013 à 0:13 :
Pour rappel, ce que l'on vit actuellement me rapelle la révocation de l'edit de Nantes ... Extrait Wikipédia : Cette révocation entraîne l?exil de beaucoup de huguenots, affaiblissant l?économie française, dont la croissance devient négative et les recettes des impôts du Royaume s'écroulent.

Cette émigration forcée enrichit au contraire les pays concurrents de la France : Les pays protestants du nord de l'Europe, qui les ont accueillis : l?Angleterre et ses colonies d'Amérique du Nord, de Virginie et de Caroline du Sud, les Pays-Bas, la Prusse10, la Suisse, les Pays-Bas et ses colonies du Cap et de la Nouvelle-Amsterdam. On parle de plus de 3 500 000 exilés, plus de 10% de la population Française de 1685, dont beaucoup d?artisans, la majorité des relieurs, typographes et imprimeurs, des mécaniciens, des tisserands ou de membres de la bourgeoisie.
Réponse de le 24/10/2013 à 0:43 :
@Paulo: la population française est d'environ 20 millions aux alentours de 1700 et pas de 35 M (bien qu'on ait pas de recensement officiel), mais les chiffres sot variables selon ce que l'on inclue (parce que les frontières sont mobiles en fonction des victoires et des défaites de Louis XIV). Les protestants qui quittent la France n'ont rien à voir avec les friqués qui partent aujourd'hui: ils sont le coeur de l'économie et leur savoir-faire est irremplaçable.
Réponse de le 24/10/2013 à 9:59 :
Merci pour les précisions.
a écrit le 23/10/2013 à 22:46 :
C'est très grave et nos fonctionnaires de l'état (qui font des budgets .. mais n'ont jamais payé la moindre TVA ou cotis URSSAF le 20 du mois ) ne prennent aucune mesure .. sauf augmenter les impôts , taxes etc mais qui auront moins de rentrées et ne pourront faire l'équilibre des comptes
Comment vont-ils faire avec moins de recettes ( départ de contribuables et entrepreneurs ) et plus de dépenses ( émigrés et social à tout va )
En +, ils nous annoncent une reprise ..
= MENTEURS + INCONSCIENTS + INCAPABLES= DÉMISSION ET VITE

a écrit le 23/10/2013 à 21:41 :
Sans compter tous les français qui ont déplacé leurs avoirs à l'étranger et qui bénéficient de conditions très favorables. Il est vrai que les pays d'accueil des avoirs français manient le double langage. Il ne faut pas fâcher le gouvernement provisoire français.
Réponse de le 24/10/2013 à 0:46 :
@toto: explique-nous quelles sont les conditions favorables qui n'existent pas en France quand on a du fric ??
a écrit le 23/10/2013 à 21:28 :
Z...ayrault pointé ! C'est la note du gouvernement en matière de prospective fiscale. Les "cerveaux" de Bercy ayant simplement oublié que "trop d?impôt tuant l?impôt", les contribuables les plus aisés seraient naturellement les premiers à se barrer de France. Donc "adieu veau, vache, cochon, couvée" pour notre Perrette de l?Élysée va bientôt se retrouver à régner sur des couvées de numides, de roms,de syndicalistes et de retraités ayant en commun d'etre tous des assistés et complètement fauchés. Comme disait Jean de la Fontaine: "On m?élit Roi, mon peuple m?aime ;
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant :
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ;
Je suis gros Jean comme devant."
Plutôt mal barrée la reprise économique!
Réponse de le 24/10/2013 à 0:48 :
@sezac: comment tu sais qu'il est pointé ? tu supputes à partir de la loi sur le mariage gay :-)
a écrit le 23/10/2013 à 21:24 :
Qui était au pouvoir de 2007 à 2011 ?
Réponse de le 23/10/2013 à 21:53 :
Les chiffres de l'exil sur 2012 restent secrets, et ne parlons pas de ceux de 2013.
Réponse de le 24/10/2013 à 1:01 :
@tjmoi "Qui était au pouvoir de 2007 à 2011 ?"

Des socialistes Chrétiens au lieu des socialistes d'État que nous avons actuellement, selon la taxonomie de Ludwig Von Mises. Autant dire à peu prés la même chose...
a écrit le 23/10/2013 à 20:37 :
La France exporte des cerveaux et importe des ventres!.
Réponse de le 24/10/2013 à 7:34 :
Effectivement, Ngô B?o Châu mange comme quatre !
Réponse de le 24/10/2013 à 9:39 :
Vous avez tout dit et avec ces bobos on est très mal parti
a écrit le 23/10/2013 à 20:34 :
En 40, nous avons connu l'exode devant l'avance Allemande, aujourd'hui nous connaissons l'exil avec l'avance des troupes de l'UMPS qui détroussent systématiquement les Français.
a écrit le 23/10/2013 à 20:00 :
Quand on voit hollande s'occuper de l'affaire Leonarda, puis de la baballe des footballeurs on se demande si c'est ça un President et on a vraiment envie de partir
Réponse de le 23/10/2013 à 23:07 :
...et quand on sait que "Leonarda a une soeur réfugiée dans la Meuse , vit dans sa belle famille de Kosovars dans une petite maison individuelle, tout ce monde vit d'aides (+alimentaires), et même que les services sociaux ont pu juger leur attitude vis à vis des dites aides auxquelles ils ont droit comme "provocatrice", on peut se demander dans quelle France on vit, et on ne peut qu'admirer " les propositions de notre président auprès de cette jeune personne !!!! sidérant !!!(sur L'Est Républicain article )
a écrit le 23/10/2013 à 19:52 :
Les partants déclarent en moyenne 32.000 euros de revenus à l'IR. Bon c'est une moyenne mais quand elle est corrélée avec l'âge, on suppose à Bercy qu'il s'agit de jeunes actifs. Ils en ont probablement marre de se faire doublement exploiter : par les vieux et par l'état ! Ça commence à sentir le sapin (jeu de mot)pour le Ponzi Scheme de nos papys boomers !
Réponse de le 24/10/2013 à 0:51 :
@partants: laisse ceux qui ont cotisé de côté et prend ton avenir en main...enfin si tu en es capable au lieu de jalouser les autres :-)
Réponse de le 24/10/2013 à 7:18 :
Sacré Patoche ! Tu as du cotiser des nèfles car ta génération laisse 4.000 milliards de dettes et la France est toujours obligée d'emprunter !
Réponse de le 24/10/2013 à 11:10 :
Le problème n'est pas un pb de génération, mais un pb de pids du secteur public (20% en France contre 10% en Allemagne).
Sur des recettes de 370 Milliards, 270 Milliards vont aux salaires et retraites des fonctionnaires!!
Quant au courageux anonyme, qu'il s'achète un smartphone Alcatel à 200? au lieu de lacher 800? à Apple juste histoire d'être dans le vent...
a écrit le 23/10/2013 à 19:23 :
Tout à fait d'accord avec l'analyse de ce sénateur les jeunes diplômés ambitieux du type BAC + 5 à 7 n'ont pas envie d'embrasser des sous-emplois, bien évidemment sous payés et mal considérés, souvent aussi en CDD. Donc ils se barrent et ont bien raison. Quant à l'air du temps en France il suffit pour s'en convaincre d'assister pendant une semaine au dernier Opéra-Comique de l'Elysée sur cette pauvre gamine Kosovard qui n'en demandait pas tant, pauvre France !
Réponse de le 23/10/2013 à 19:50 :
Hhmm.. vous ne devez pas être bac+5. Car il existe DEUX bac+5 : ceux qui aiment leur job, et ceux qui aiment le fric. Laissez partir les assoiffés de fric. Ceux qui resteront, comme moi, seront bientôt bien plus qu'utiles. Tout comme les vrais enseignants et les vrais patrons qui préfèrent le boulot bien fait plutôt que le fric à tout prix. Tout le monde n'est pas idiot, sur terre.
Réponse de le 23/10/2013 à 20:29 :
@yvan : les Bac + 5 ingénieurs ont perdu 15 % de leur salaire d embauche en quelques années sans parler des impôts ( ir) qui ont fortement augmenté source CTI ( commission titre ingenieur) ; n oubliez pas de renouveller votre carte du PS
Réponse de le 23/10/2013 à 20:29 :
Etre chomeur en France ou avoir un emploi a l'etranger... je suis vraiment assoiffe de fric
Réponse de le 23/10/2013 à 20:56 :
tu n'es pas assoiffé mais juste envie de manger et vivre.
Réponse de le 24/10/2013 à 6:47 :
@yvan : possédez vos un master enseignement pour sortir une conerie pareille ?
Réponse de le 24/10/2013 à 9:23 :
@yvan il n'y a pas que le fric, il y a la France maffieuse qui ne reconnait pas la compétence ou la valeur mais uniquement les diplômes et condamne toute personne capable à rester dans un placard tandis qu'un énarque ou frère lui passera toujours sous le nez; il y a l'impossibilité de se loger tout l'immobilier et cher et petit, il y a l'ambiance qui condamne la réussite et le travail, il y a un pays qui ne veut pas d'ambition.
Réponse de le 24/10/2013 à 9:31 :
@ Yvan(ilitch?) C' est une façon de voir, de se voir, de se re-présenter . Mais elle semble un peu trop simple par rapport à la massivité du problème que vous modélisez : 50 % de rapaces parmi nos jeunes diplômés sans le sou. "Rapace et sans le sou" ou "vilain et sans le sou" : nouveau concept utile pour justifier qu' on continue tout pareil et tranquilles ! (mediatiquement plus sexy que : "sans le sou ni espoir cherche avenir ailleurs ").
Grosse hémorragie qui assèche bien plus sûrement et durablement que n' importe quelle ponction fiscale nécessaire : pas beau à voir en effet, continuez à dormir. Il ne faut pas leur en vouloir d' essayer de se construire un avenir pour eux et leur famille (c' est humain), il faut esperer qu' ils veuillent bien revenir un jour à la maison pour aider au ménage qui s' accumule pendant que les parents regardent la télé en signant distraitement des dettes en leur nom au lieu de se retrousser les manches comme ils avaient su le faire dans le passé...faites un signe les gars, et tout le monde s' y mettra
Réponse de le 24/10/2013 à 11:05 :
Ah!, la France et sa diplomite!.
Si vous allez aux états unis pour faire carrière, lors de votre entretien d'embauche, il vous sera demandé, "que savez vous faire?", en France, on se fout pas mal de vos compétences, on vous demande seulement, "quels diplômes avez vous obtenus?".
Réponse de le 24/10/2013 à 12:23 :
@le pragmatisme ...en france on vous demande "que savez vous ne pas faire?" ..et vous touchez une quantité d aides genre RSA etc
a écrit le 23/10/2013 à 19:09 :
Pour être tout à fait franc, avec les nouvelles taxes sur les PEA, l'assurance vie, l'or et tout le reste, à 4 ans de la retraite, j'envisage tout à fait sérieusement le départ à l'étranger. retraite payée en France et dépensée à l'étranger, placements dans des paradis fiscaux et tant pis pour la participation au redressement national ; j'abandonne mon pays aux rastaquouères et aux assistés de tous poils. Merci St Francois.
Réponse de le 23/10/2013 à 19:47 :
Et ben nous à un moment on cessera de cotiser pour ta retraite et là s'appliquera la règle d'airain : "Tu ne travailles pas ? Tu ne manges pas !"
Réponse de le 23/10/2013 à 19:54 :
On vous retient pas. Surtout, allez ailleurs, y' parait que c'est "mieux"... Par contre, allez jusqu'au bout de votre logique : ABANDONNEZ votre nationalité. Mais là, je vous sens plus trouillard...
Réponse de le 23/10/2013 à 21:30 :
On est un quoi déjà?
Réponse de le 23/10/2013 à 23:04 :
Abandonner sa nationalité? Pourquoi pas? Il suffit qu'un autre pays me nationalise ! Les autres pays sont souvent tout aussi respectables.
Réponse de le 24/10/2013 à 0:55 :
@oups: renseigne-toi mieux avant de dire des bêtises :-) l'herbe n'est pas plus verte chez les autres et à moins d'avoir vraiment du fric, les paradis fiscaux dont tu parles ne sont pas pour toi :-) Cela dit, il faut changer le système :-)
Réponse de le 24/10/2013 à 9:35 :
c'est ce que font des millions de Britanniques, d'Allemands, et bien entendu il faut le faire aussi, vivre au soleil est une très bonne vie, en Espagne les autoroutes sont gratuites, il est facile de se loger et 25% de l?agriculture est labellisée bio, on y vit bien, on y mange bien, manifestement le pays fait tout pour vous retenir,. Rien à voir avec le midi de la France. Le Portugal aussi commence à faire des efforts, nombreux y sont les francophones, pour peu de choisir le sud des pays qui est en climat méditerranéen. Il ne faut pas te poser la question, la France ne veut pas de toi, tu t'en vas chez des gens où tu est le bienvenu et où la vie est bonne.
a écrit le 23/10/2013 à 18:57 :
Depuis le temps que le dis sur La Tribune et que certains me raille ... Et ce n'est que pour 2011, moi, j'ai vu surtout cela depuis 2012 et 2013, et il y a du monde ...
a écrit le 23/10/2013 à 18:53 :
les gens ne partent pas forcement pour la fiscalité, il partent pour être libre, le coup politique est exorbitant dans notre démocratie.Même si le pays choisi pour partir est une dictature personne ne vous parle de parti politique et d?élection se sont des sujets tabous dans la plus parts des pays.Tous le reste est permis du moment que c'est légal.
a écrit le 23/10/2013 à 17:59 :
Je n'ai jamais connu une ambiance aussi mauvaise qu'actuellement en France.Ce gouvernement a réussi à mécontenter tous les français et persiste encore à faire plus de dégats.Espérons que les prochaines élections vont commencer à nous débarrasser de tous ces élus socialistes aussi nuls.
Réponse de le 23/10/2013 à 19:43 :
Pour mettre qui au gouvernement? Ils font TOUS la même politique...
a écrit le 23/10/2013 à 17:58 :
La majorité des cadres de mon entourage ont le même discours. Ils sont écoeurés et pous les plus franchouillards ils ne se reconnaissante plus dans cette france de la médiocrité. Beaucoup de discussions ont pour fond les retraites et les impôts notamment ceux de la tranche 28/38 qui s'interroge sur l'intérêt de resté ici surtout que nous sommes tous shot en immobilier ce qui implique de consentir une grosse part du revenu pour se loger. Ensuite il y a la sensation d'une france à étage avec tout en haut les dignitaires (PDG du CAC 40, Médecins spécialistes, Avocat mais surtout les hauts fonctionnaires, les retraités), l'étage de la population active en souffrance, l'étage étudients et enfin l'étage de la population sur le banc. Ce dernier étage étant le plus important avec le premier étage, il en résulte une compression de la population du milieu. Enfin la partie sécuritaire où les gens ne comprennent plus le laxisme à l'égard de cette population qui sème le trouble (grand banditisme, gang, drogue, armes à feu,etc.) que la justice ne veut plus punir alors que dans le même temps elle est prêt à condamner plusieurs années de prison des fraudeurs fiscaux ou certans patrons. Par exemple les gens sont attérès de voir le sort réservé à Kirviel ou PICANO NACCI par rapport à des violeurs, dealers.... Pour les premiers il s'agit d'une sanction totale qui ruinera à jamais leur vie alors que pour les seconds il y a toujours des excuses sans parler que la punition constitue une forme de promotion sociale. Bref tous ces cadres ont l'impression que le système marche à l'envers.
Réponse de le 24/10/2013 à 9:42 :
+ 1
pays maffiosé relire Tocqueville
a écrit le 23/10/2013 à 17:40 :
Moi j'en ai marre de ce pays, quand je vois les prix de l'immobilier, l'horizon professionnel plus que bouché et surtout qui va devenir impossible d'ici à ce que j'atteigne les 45 ans (je bosse dans l'informatique via SSII), la masse des intermédiaires à payer, les impôts... Je me dis que ce pays n'a plus rien à m'offrir. Je n'aurais jamais rien, le peu que j'aurais je l'aurais surpayé et ne serai jamais à l'abri d'une spoliation tôt ou tard. Bref, le constat est pour moi enfin clair et sans appel: il faut partir.
Réponse de le 23/10/2013 à 19:05 :
Sur mars ? Personne ne peut échapper à la mondialisation sur terre. Aucun pays n'est aujourd'hui sûr. Et la fuite plutôt que le combat relève de l?égoïsme.
Réponse de le 24/10/2013 à 2:47 :
Á la mondialisation non, mais avec moins de profiteurs de tout acabit de vos épaules, nous ne sommes pas plus stupides/moins productifs que les autres. Je me sens beaucoup plus léger au Canada...

L'égoisme ? j'imagine que c'est le reproche que l'on faisait à un serf du moyen-age qui voulait quitter le fief pour une ville-franche...
Réponse de le 24/10/2013 à 7:53 :
Se battre en continuant d'alimenter la bête ? Drôle de conception. Je ne me laisserai pas saigner à mort, je ne vis pas en quoi cela est égoïste.
a écrit le 23/10/2013 à 17:34 :
Les français espérent que le Sénat et le conseil constitutionnel ne vont pas accepter les hausses de prélévements sociaux et encore moins la rétroactivité que veulent imposer les parlementaires socialistes à ceux qui épargnent depuis des decennies pour se constituer un complément de retraite.
Réponse de le 23/10/2013 à 17:41 :
l'espoir fait vivre, quelle maigre pseudo victoire se serait.
Réponse de le 23/10/2013 à 23:10 :
Cette rétroactivité est illégale au sens de l'article 2du Code. Mais ce gouvernement à pour habitude de ne pas respecter la légalité! Regardez Leonarda, après une décision de justice, le président dit le contraire!
a écrit le 23/10/2013 à 17:25 :
La France exporte des cerveaux souvent avec des portefeuilles et en retour elle importe des ventres. Y a pas un petit problème?
Réponse de le 23/10/2013 à 19:44 :
Ben non il n'y a plus de bras en France pourquoi avoir des cerveaux? Si c'est pour qu'on soit tous chômeur autant ce barrer.
a écrit le 23/10/2013 à 17:18 :
Et encore il s'agit de 2011.Flamby et sa bande sont en train d'exploser les compteurs.
Réponse de le 23/10/2013 à 18:09 :
@celestin . 2011 conséquences de la politique de sarkosy .
Réponse de le 23/10/2013 à 19:17 :
Non c'était la prévision de victoire des nullos...
Réponse de le 23/10/2013 à 19:47 :
Désole mais le problème ne viens ni de la droite ni de la gauche... Eux pardons le problème vient de la droite ET de la gauche. Ils sont tous a mettre dans la même poubelle... Mais attention ils frauderaient voir à ne surtout pas les recycler... Sinon la merde continuera pour tous.
Réponse de le 23/10/2013 à 19:57 :
vous relire, c'est la peur de voir arriver ce qui était prévisible ,le nul que l'on a hérité.
Réponse de le 23/10/2013 à 21:24 :
@oula de 1809 +celestin@oula .la nullité c'est 10 ans d'ump dont 5 ans de sarkosisme. voir les résultats économiques catastrophiques sur cette période ,accessibles à tout le monde. pas facile de colmater les brèches .par ailleurs "la droite"(on ne sait plus très bien ce que cela veut dire),l'ump,(on ne sait plus très bien...)sont en décomposition avancée ,mais encore loin de la décomposition totale ,n'ont rien de rien à proposer ,ce qui est inquiétant pour la démocratie ,car les bisbilles au ps posent aussi problèmes .
a écrit le 23/10/2013 à 17:18 :
Actuellement autour de moi il y a un ras le bol de la France et surtout de son gouvernement et beaucoup réfléchisse où partir ? Les conditions proposées par l'Espagne et le Portugal aux français valent la peine d'étre étudiées et pourquoi pas de franchir le pas. Les roumains viendront peupler la France.
a écrit le 23/10/2013 à 17:05 :
Avec un gouvernement tel que nous avons en France la tendance n'est pas prète à s'inverser bien au contraire.
Pourquoi pressurer à ce point ceux qui gagnent de l'argent.Mieux vaut avoir des français aisés qui ne demandent de ce fait aucune aide, que des assistés. Hollande et sa clique ne comprennent rien.
Réponse de le 23/10/2013 à 17:54 :
La précarité la misère sont leur fond de commerce
a écrit le 23/10/2013 à 17:00 :
Les français partent , d'autres arrivent en quantité pour profiter des aides sociales payées par les pauvres français qui restent.Jusqu'à quand cela va durer ?
Réponse de le 23/10/2013 à 18:08 :
La France se perdra comme elle a perdu ses colonies...
a écrit le 23/10/2013 à 16:58 :
Et cela va s'amplifier si les nouvelles mesures fiscales proposées par les parlementaires socialistes sont votées, prélévement de 15,5 % sur le PEA sur le PEL sur les assurances vie avec par dessus le marché la rétroactivité.
La France va devenir un pays d'assistés, puisque les riches et disons les aisés seront partis et que ceux qui restent ne pourront pas épargner.Quel désastre !.
a écrit le 23/10/2013 à 16:51 :
Pas tres etonnant comme chiffre, ces gens qui parttent ce font taxer a mort et ce font insilté de salle riches qui n'ont qu'a payer. La France est un pays qui n'attire que pour les aides sociales il faut arreter de se voiler la face
Réponse de le 23/10/2013 à 17:00 :
Rien d etonnant à ca vu le grand banditisme fiscal que nous subissons de la part d un gouvernement de félons et d incapables Si je pouvais je ferais pareil mais je ne suis qu un petit francais de la classe moyenne
Réponse de le 23/10/2013 à 17:21 :
Le plus triste est que ceux comme vous comme moi qui ne peuvent partir mais qui ne demandent aucune aide, vont payer pour tous les assistés qui viennent en France.
a écrit le 23/10/2013 à 16:44 :
Au fait qui était au pouvoir en 2011 ? Ne serait ce pas un certain nicolas sarkozy ?
Réponse de le 23/10/2013 à 17:32 :
La cour des comptes a estimé que la crise n?avait compté que pour 109 milliards d'euros sur les 632 milliards d?accroissement de la dette du gouvernement sarkozyste.
Personne ne peut décemment soutenir que sarko n'était pas un socialiste.
Réponse de le 23/10/2013 à 17:37 :
A nextkinney.Oui mais un vrai socialo.L'agite voulait meme taxer les non residents comme s'ils etaient en France.
Réponse de le 23/10/2013 à 19:50 :
Moi si c'est pas un socialiste, mais un "fumiste" , "détourniste" ou encore un "arnaciste"...
a écrit le 23/10/2013 à 16:40 :
Tout est à la même image ! on ne va pas reprocher aux particuliers de faire comme les entreprises, hein ! C'est ça le libéralisme, la libre circulation des personnes et des capitaux !
Même les smicards ne vont pas tarder à faire de même vu la casse sociale. Il ne restera plus qu'à embaucher les immigrés à des salaires ramenés au niveau du Bengladesh pour avoir de parfaits esclaves modernes quelques temps, parce que même eux finiront par se révolter ou rentrer chez eux !
Bah oui la mondialisation dérégulée c'est d'aller jouer des coups partout où ils sont jouables sans le moindre état d'âme.
a écrit le 23/10/2013 à 16:36 :
A la fin il n'y aura plus que des fonctionnaires et des assistés.
Réponse de le 23/10/2013 à 16:56 :
Oui, une France de loques, mais alors les revenus de nos chers politicards vont devoir être revus à la baisse!
Réponse de le 23/10/2013 à 19:51 :
Mais non les fonctionnaires aussi se barrent avec leur retraite qu'il ne toucheront jamais en totalité, ils partent dans des pays où ils pourrons manger.
a écrit le 23/10/2013 à 16:21 :
Sans oublier les retraités attirés par le soleil et moins d'impôts, de plus en plus de pays se portent volontaire pour inciter à venir chez eux, Portugal, Espagne, Grèce Maroc Thaïlande etc etc....
Réponse de le 23/10/2013 à 17:15 :
Plus de soleil, moins d'impôts. Que demander de plus!!!
Réponse de le 24/10/2013 à 9:47 :
plus de sécurité aussi, moins de police, moins de jalousie, des bons produits alimentaires, une médecine qui marche bien, effectivement je ne regrette rien
a écrit le 23/10/2013 à 16:03 :
Et dire que les "locomotives" quittent le pays à l'ambiance nauséabonde, qui demain va tirer les wagons d'assister....
a écrit le 23/10/2013 à 15:44 :
Ce ne sont pas des exiles mais une exode !
a écrit le 23/10/2013 à 15:43 :
Et en plus, ils l'ont fait !!!!!!!
Réponse de le 23/10/2013 à 16:03 :
On peut donc dire bravo au journal Libération et à toute cette mentalité de m...e qui anime encore trop de gauchistes en France. Il faudra peut-être que les gens crèvent de faim dans notre pays pour que ces bobos journaleux se rendent compte de leur connerie.
Réponse de le 24/10/2013 à 9:52 :
Regardez sue LCP à 9 heures l'émission de Gérard Leclerc vous aurez le type parfait de ces bobos journaleux et vous verrez le facilité avec laquelle il retourne leur veste. Vous les reconnaîtrez aisément. Ils on atteint un niveau de connerie impensable mais ils ont copiés le modèle nos politiques.
a écrit le 23/10/2013 à 15:42 :
Ils votent avec leurs pieds.
a écrit le 23/10/2013 à 15:41 :
C'est a croire qu'ils reviennent et qu'ils repartent pour mieux montrer leurs mécontentements c'est l'inverse pour ceux que l'on paye pour qu'ils partent et qui reviennent!
a écrit le 23/10/2013 à 15:41 :
Quand on voit qui part et que pendant ce temps notre Président est très occupé à faire revenir Léonarda, il y a de quoi s'inquiéter !!
Réponse de le 23/10/2013 à 16:02 :
hahahaa ! très bon !
a écrit le 23/10/2013 à 15:39 :
Ça fait 30 ans qu'il y a un flot continu de Français qui quittent le pays. On a commencé avec les riches à cause de l'ISF, puis les entrepreneurs à cause de l'hyper-réglementation et du niveau des charges. Depuis quelques années ce sont des services entiers de grandes entreprises et enfin maintenant des jeunes français en quête d'un pays plus dynamiques offrant plus d'égalité des chances, qui ne condamne pas la réussite et où les salaires sont plus élevés. J'habite à New York et jamais cette ville n'a autant parlé français. Les entreprises et cabinets spécialisés US et Britanniques ne se privent pas pour venir démarcher nos jeunes, nos entrepreneurs, nos chercheurs et même nos artisans directement en France. Il font le nécessaire pour leur obtenir les visas et permis de travail et parfois même le logement. Les plus qualifiés doublent ou triples leur salaire net (IR compris) d'entrée de jeu. Le problème ne se limite pas aux impôts et au chômage. Par exemple en France l'échelle des salaires et des postes à responsabilité en entreprise est fonction de votre ancienneté et de votre école pas de vos compétences ni de vos réalisations, c'est souvent très dur à avaler pour les plus ambitieux. Il n'y a pas de fatalité mais pour inverser la tendance il va falloir changer beaucoup beaucoup de choses dans ce pays. Il ne suffira d'expliquer à ces jeunes que ce n'est pas bien de partir, qu'ils ne sont pas patriotes...
Réponse de le 23/10/2013 à 15:47 :
+ 1000 !!!
Réponse de le 23/10/2013 à 16:12 :
Entièrement d'accord.
Que voulez vous, le but ici c'est de PARTAGER le gateau, et tant pis si celui-ci se réduit de jour en jour...
Ce pays est foutu.
Réponse de le 23/10/2013 à 16:21 :
Vous oubliez qu'il y quelques années un sondage nous expliquait que 70% des jeunes français deviendraient volontiers fonctionnaires dans le futur... ceux-là ne partent pas ! C'est un cas intéressant de mise en place rapide d'une "idiocratie".
Réponse de le 23/10/2013 à 17:01 :
A Tolomei,
Dis-donc je suis preneur d'infos sur les entreprises/cabinets qui font venir des francais/etrangers aux USA. Personnellement, je croyais que par protectionnisme , les postes étaient déjà proposés aux Américains avant d?être offerts aux étrangers non-résidents. Donc, n?hésite pas, je suis entrepreneur et veux me "barrer" vite fait avant qu'ils nous "pompent" tout. Merci
Réponse de le 23/10/2013 à 17:52 :
@TomReeve

La mise en relation se fait par les banques, cabinets d'avocats, grandes entreprises, cabinets de chasseurs de tête, voire universités US et Britanniques. Effectivement, en principe aux US les postes doivent d'abords être proposés aux locaux mais en réalité cela ne concerne pas les postes à forte valeur ajoutée pour lesquels l'immigration est la bienvenue, l'entreprise devra attester que vous avez une compétence rare ou recherchée (la définition est large, par exemple parler plusieurs langues peut suffire). Des grandes entreprises recrutent de jeunes français à la sortie de leur école de commerce et sponsorisent leur visa sans problème... Pour le R-U qui est dans l'UE c'est plus simple : aucune barrière.

Mais vous n'êtes pas concerné par cette règle US puisque vous êtes entrepreneur et pas salarié. Si vous voulez déménager votre activité aux US sans être démarché, je vous conseil de postuler pour un visa E-2 "treaty investor" ou de racheter une activité équivalente là-bas, ou encore de vous vendre à une boite US. Les banques d'affaires US implantées en France (Citi, JPM etc..) s'occuperont de vous avec grand plaisir si votre business a un peu d'intérêt (si vous êtes plombier ou carrossier... ça va être plus compliqué), je vous invite à solliciter un rdv, la plupart ont des filiales ou succursales à Paris et vous expliqueront bien mieux que moi les options dont vous disposez.

Si vous échouez pour les US, tentez le R-U, là aucun problème quel que soit votre business, vous êtes le bienvenu sans restriction si vous êtes citoyen de l'UE. C'est aussi souvent une bonne porte d'entrée pour les US.

Bon courage
Réponse de le 23/10/2013 à 18:44 :
@Tolomei: ben voilà, moi j'affirme, mais pour régler ton problème (TomReeve), adresse-toi ailleurs !! Comme quoi les conseilleurs ne sont pas les payeurs :-) Cela dit, la recherche d'emploi, aux US comme ailleurs, n'est pas très différente. Quant à créer son propre emploi (son entreprise), c'est aussi le parcours du combattant parce que les Américains (ou les autres) ne t'attendent pas à bras ouverts. Mais pas de défaitisme, l'indépendance est la meilleure des solutions, je voulais tout simplement dire que c e n'est pas aussi simple que certains voudraient le faire croire. Pour info: je suis moi-même entrepreneur au Canada et je me méfie toujours des conseils de ceux qui n'ont de conseils que de s'adresser ailleurs :-)
Réponse de le 23/10/2013 à 19:38 :
Heu... Patrickb vous êtes sûr d'avoir bien compris le poste de Tolomei??
Réponse de le 23/10/2013 à 19:56 :
Si on ne compte que sur des gens comme vous, ce n'est pas un pronostic mais une certitude...
Réponse de le 24/10/2013 à 7:23 :
Tu ne dois pas être super stressé par le job chez les ricains vu le temps que tu passes à poster ici (et l'heure en tenant compte du décalage horaire). On a perdu un sacré "talent" avec toi...
a écrit le 23/10/2013 à 15:15 :
Qu est ce que ça sera en 2012 et 2013 ? Et ça n inquiète personne. En tous le cas, le gouvernement ne perd pas de voix avec ces départs.
Réponse de le 23/10/2013 à 15:40 :
les medias et le gouvernement c'Est comme au temps de l'ex URSS;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
Réponse de le 23/10/2013 à 15:50 :
Oui, mais il perd beaucoup de rentrées fiscales. Ne pas oublier que même si ils paient moins d'IS, ils payent beaucoup de CSG/TVA et de charges sociales, en tant d'employeur ou salairés, et quand ils sont partis ( ou qu'ils arretent de jouer) l'argent ne rentre plus. Et ca on va très vite s'en rendre compte. Que la classe moyenne ( dont je fais parti) et populaire prépare leur porte monnaie, la facture à payer va être sympa. Pas sur qu'ils ne perdent pas un peu de voix au passage. Si nos dirigeants ne comprennent pas bien ce qui s'est passé suite a léonarda, ils l'apprendront vite en 2014
a écrit le 23/10/2013 à 15:14 :
marrant , que le meme article mais sur les echos, est plus mitigé , moins subjectif... les chiffres seraient a relativiser..... les departs ne sont pas tous dus au "matracage fiscal" comme vous le sous entendez !
Réponse de le 23/10/2013 à 15:46 :
Non bien sur tout le monde sait que la France est un pays fiscalement très avantageux.
Réponse de le 23/10/2013 à 16:11 :
pas le pire non ^plus ...
en tout cas les departs se sont faits sous l'ancien regime, et ce que l'on peut dire, c'est que ct plutot avantageux pour eux a l'epoque. !
Réponse de le 23/10/2013 à 17:53 :
ben oui Hades, ce sont les chiffres de 2011. On verra la suite (mais on la connait déjà).
a écrit le 23/10/2013 à 15:06 :
tiens c était sous le gvt sarko/fillon .déjà ils quittaient le navire
Réponse de le 23/10/2013 à 15:17 :
Oui tout a fait ...ceux-là avaient peut-être aussi anticipé l'arrivée de la Gauche ...Il va être maintenant intéressant de connaitre le nombre de ceux qui seront partis ...depuis l'arrivée de Hollande . Et là je pense que certains vont prendre le temps de bien "épurer" les chiffres avant de les annoncer !
Réponse de le 23/10/2013 à 15:38 :
prendre le temps ???? a partir du oment que la date butoir de paiement des impots est passée ... ils savent
Réponse de le 23/10/2013 à 15:44 :
Ah bon! Sarko c'était pas déjà la gauche caviar?
Réponse de le 23/10/2013 à 15:45 :
Vu le bashing contre Mr Sarkozy qui avait inventé la crise.. Cela était facilement prédictible. Comme a ce jour, il est tout a fait prédictible que 2014 va être une formidable raclée pour l'UMPS. Mr Copé devrait s'occuper des vrais problèmes au lieu d'invectiver comme dans une cours de Maternelle. Après avoir saignée les interets de l'épargne des français, ils vont naturellement s'attaquer à la spoliation de cette épargne. Faites très attention, relisez vos cours d'histoire et la déclaration des droits de l'homme. en tout cas, il est facile de prévoir le succès du FN. Il faut que nos dirigeants descendent dans la VRAIE vie et qu'ils s'appliquent à eux même la cure qu'ils appliquent aux salariés et petits entrepreneurs privés. Redescendez sur terre et vite !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :