"Pour obtenir une bonne rente, il faut investir des montants significatifs"

 |   |  197  mots
Interview de Guillaume Leroy, actuaire associé chez Winter et Associés

Pourquoi les rentes ont-elles mauvaise presse en France ?

D'abord pour des raisons historiques, beaucoup d'épargnants gardent en mémoire la spoliation des rentiers lors de la période d'hyperinflation d'avant-guerre. Ensuite parce que peu de gens acceptent l'idée d'aliéner leur capital. Et, enfin, en raison de la fiscalité peu attrayante qui ne plaide pas en la faveur des rentes.

Pensez-vous que cette image puisse évoluer ?

Elle va certainement changer quand les gens vont réaliser que leurs revenus vont fortement chuter à la retraite. D'autant qu'avec l'allongement de la durée de vie, le seul moyen de se garantir un revenu certain jusqu'au décès est de détenir des produits d'épargne complémentaires qui permettent une sortie en rente.

Tout le monde a-t-il intérêt à se constituer une rente ?

Pas forcément, car pour avoir un niveau de rente qui ne soit pas ridicule, il faut investir des montants significatifs, et donc accepter de les perdre si on décède tôt. Ce sont donc surtout les personnes qui ont un niveau de revenu élevé ou un patrimoine important qui ont davantage intérêt à choisir ce type de placements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :