Retraite : Xavier Bertrand confirme le passage à 41,5 années de cotisation

 |   |  341  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le ministre du Travail a annoncé ce mardi l'allongement, pour la génération née en 1955, de la durée de cotisation à 41,5 ans pour obtenir une retraite à taux plein.

C'est désormais officiel. Xavier Bertrand a annoncé ce mardi l'allongement, pour la génération née en 1955, de la durée de cotisation à 41,5 ans pour obtenir une retraite à taux plein. Le ministre a ajouté, sur Europe 1, qu'il "publierait" un décret en ce sens "parce que c'est logique" et "nécessaire pour préserver l'équilibre de notre système de retraite".

Lefigaro.fr avait annoncé dimanche que le Conseil d'orientation des retraites (COR) devait rendre un avis en ce sens, lors de sa prochaine réunion ce mercredi.

Un résultat qui serait somme tout logique puisque, depuis la Loi Fillon 2003, la durée de cotisation est corrélée à l'évolution de l'espérance de vie afin que l'on passe toujours la même "proportion" de sa vie en retraite. Or, d'après les chiffres de l'Insee, l'espérance de vie aurait gagné un an en l'espace de quatre ans. Si le Gouvernement applique ses propres consignes à la lettre, il devrait donc porter la durée de cotisation à 166 trimestres. Il n'est toutefois pas obligé de faire passer le décret tout de suite, alors que vendredi dernier est entrée en vigueur la réforme des retraites, signant la fin de la retraite à 60 ans.

Pour l'instant, la durée de cotisation atteint 41 ans pour ceux nés en 1952, 41 ans et 3 mois pour ceux nés en 1953 et 1954. Pour tous les gens nés après le 1er janvier 1958, les 41,5 ans étaient déjà quasimment actés, sauf changement de tendance brutal dans la courbe de l'espérance de vie.

Cette nouvelle décision concernerait donc tout particulièrement les générations nées en 1955, 1956 et 1957.

Pour ceux nés à compter du 1er janvier 1956, ils écoperaient d'une double peine puisqu'ils sont également les premiers à devoir travailler jusqu'à 62 ans, voire 67 ans pour obtenir le taux plein automatique.

Pour rappel, la durée de cotisation représente le nombre de trimestres de travail qu'il faut avoir validé afin d'avoir le taux plein, c'est-à-dire une retraite sans pénalité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2011 à 10:42 :
J'ai posté un commentaire sur l'article suivant::il est valable ici aussi bien sûr.Ce qui me surprend peu de réactions!!
a écrit le 07/07/2011 à 19:57 :
SCANDALEUX ?
Monsieur SARKOSY m'a refusé de travailler jusqu'a 65 ans, comme ouvrière d'état à la Defense, et une autre partie dans le privé ? il me manque de nombreux trimestres tous régimes ? suis française !
Les Deputes travaillent jusqu'a 85 ans comme GISCARD et pourquoi pas moi ??
Pas de decret pour travailler " PLUS " la honte de ce pays ...
Réponse de le 09/07/2011 à 6:31 :
ET encore vous ne parlez pas de la maison de retraite rémunérée honteusement !!LE SENAT
a écrit le 06/07/2011 à 7:51 :
Nos élus sont des truants :

Le régime de retraite spécial des parlementaires est régulièrement critiqué comme trop généreux. En 2010, un ex-député touche en moyenne une pension 2 700 euros net par mois et un ex-sénateur 4 442 euros, pension calculée au prorata des annuités acquises. Les parlementaires ont le droit de cotiser double les quinze premières années, puis 1,5 fois les cinq années suivantes. Il est donc possible de toucher une retraite pleine en ayant cotisé 25 années. L?indemnité perçue par les anciens présidents de la République au titre de la retraite, elle, ne dépend pas du temps de cotisation : 63 000 euros bruts par an, soit 5 250 euros par mois, quel que soit le nombre de mandats52.
Cette critique est ressortie sur fond de manifestations de rues et de grèves contre la réforme française des retraites de 201053, spécialement lorsque l'amendement N°249 tendant à aligner ce régime spécial sur le régime général a été rejeté à l'unanimité.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Retraite_en_France

a écrit le 06/07/2011 à 7:04 :
62% des 55-64 ans sont sans emploi. La réforme des retraites va paupériser ces seniors.

Honte à tous ces décideurs qui gèrent la France dans une logique comptable et qui sciemment diminue les retraites sans avoir le courage politique de l'annoncer !

La France n'est pas en situation de plein emploi. Si l'on modifie la Constitution pour encadrer le déficit public, qu'on la modifie également pour permettre à chacun d'entre nous d'avoir un emploi qui lui permettra de cotiser aussi longtemps que nécessaire. Chacun individu a le droit de vivre avec dignité.

Voilà qui me donnera envie de voter l'année prochaine pour un parti plus soucieux des êtres humains que des puissances de l'argent !

a écrit le 05/07/2011 à 20:27 :
Comme d'habitude les salariés sont devant mais que fait notre ministre pour SUPPRIMER les régimes spéciaux en tête le sénat avec 13 mois de retraite, les députés avec 18 mois validés pour une cotisation de 12 mois; les notaires, les avocats etc etc ;
Le manque de courage des élus de mettre en place UN UNIQUE système de retraites est sacandaleux mais le courage manque aux polituiques de drooite comme de gauche car dans ce cas d'un seul système nos politiques ne veulent pas voir leur scandaleux gâteau disparaître et oui la France est un pays ou le Royaume est encore présent pour le roi et les seigneurs politiques
Réponse de le 06/07/2011 à 5:15 :
Sauf qu'en ce moment se n'est pas un roi mais un dictateur
Réponse de le 06/07/2011 à 7:16 :
heuuuu... comment dire.... ? Notaires et avocats??? révisez vos régimes spéciaux! Car notaires et avocats n'ont aucun avantages ,b ien le contraire.
Depuis la 2nd guerre la caisse de retraite des avocats est ponctionnée pour renflouer la caisse de retraite de la SNCF autitre de.... dommages de collabo vers les résistants!!!
a écrit le 05/07/2011 à 15:55 :
de toute façon notre res cher ministre comme les autres ministres quant il réfléchisent au retraite ou autres chause leurs desisins est deja prises,de meme que lorsque il parle avec les acteurs sociaux ci il ne son pas dacord nos cher ministres passe outre et font ceux quil ons envie de toute façon.Quant ons vois que faire des reformes cela signifi detruire!retraite,chomage,enplois,police,exet... il ne manque plus qua se servir sur les retraite de ce qui sont deja a la retraite! il ons du y pensait mai la ci il patiente pour de bon cela doit etre en raport au elections de 2012
Réponse de le 07/07/2011 à 15:32 :
QUI a déjà vu un ministre réfléchir ? Au fait et les régimes spéciaux que deviennent-ils dans l'histoire ? Très discret le gouvernement là dessus.
Dis c'est quand la retraite ? Tais-toi et cotise
a écrit le 05/07/2011 à 14:52 :
en fait comme après cinquante ans ils est extrèmement difficile de retrouver du travail, ce sont les allocations de chômage qui vont remplacer les retraites, le tout n'est pas de travailler 1 trimestre de plus, mais de trouver une (ou plusieurs!)entreprise(s) qui vous permette(nt) de travailler aussi longtemps!!!
Réponse de le 05/07/2011 à 15:49 :
Alors qu'on laisse des PDG de 65 à 70 ans à la tête d'entreprises qui licencient des salariés qu'ils trouvent trop vieux à partir de 45 ou 50 ans!
a écrit le 05/07/2011 à 11:26 :
faire les lois c'est bien mais le gouvernement n'a pas pensé aux travaux pénibles et physique qui usent plus vite l'homme.J en ais fait les frêts.Et je pense à tous ce qui sont dans mon cas
Réponse de le 05/07/2011 à 12:39 :
Alors le stress aussi qui est désormais reconnu comme maladie professionnelle.
Alors que faisons-nous un régime spéciale par personne?
Par essence, le travail use, vivre use, mais sont indispensable!
Il faut surtout adapter les carrières en revenant au rôle sociétale de l'entreprise et, pour des cas TRES ponctuels liés A LA CARRIERE, raccourcir la durée de travail.
Quoi qu'il en soit, une fois à la retraite, il doit y avoir participation au système en fonction des revenus comme tout un chacun.
Réponse de le 05/07/2011 à 12:42 :
40 ans au four de poste empire cristallier 900 euros mois et usé
vive la revolution avec des passages par les armes
a écrit le 05/07/2011 à 11:26 :
avec les vacances les mauvaises nouvelles continuent. Un seul mot d'ordre pour ces incompétents: "LA PORTE"
a écrit le 05/07/2011 à 11:26 :
Ne serait il pas temps de se poser les vrais questions : qqes initiés cyniques et corrompus mènent le reste des pauvres bougres entretenus dans l'ignorance. Réveillez vous !!!
a écrit le 05/07/2011 à 11:01 :
avant de rallonger il faut mettre tout le monde sur le meme rang et supprimer les niches sociales comme celle que mr bertrand vient de créer(exoneration de la prime de mille euros) voir aussi l'exoneration desz heures sup !!!!
a écrit le 05/07/2011 à 10:47 :
et encore une fois le gouvernement profite des vacances pour faire ses réformes importantes . bien sûr la première réforme a été acceptée par force mais çà va continuer tant que les français ne s'expriment pas leur mécontentement
Réponse de le 05/07/2011 à 15:02 :
ludo31, je vous pose la question suivante : quand est çe que les français s'expriment pas leur mécontement, juillet + août ils sont en vacance, et sinçèrement il y n'a peu qui se disent - tiens toi au courant de çe que la vie politique nous prévoient, je dis non, c'est en septembre qu'ils vont réagir quand la loi seras promulgées depuis fort longtemps.
a écrit le 05/07/2011 à 9:59 :
Quelques pistes:
Alignement des politiques sur le régime général; obligation de cotisation pour tous les revenus du travail (incluant primes et stock options...) et taxation de tous les autres revenus (une taxe existe bien pour la sécu); plafonnement des retraites à 4000 euros mensuels.
Réponse de le 05/07/2011 à 10:17 :
Halte aux taxes nouvelles et à la spoliation des personnes ayant cotisé toute leur vie.
Il faut surtout élargir l'assiete aux retraités eux-même!
Pourquoi les premiers bénéficiaires ne participent-ils pas, à hauteur de leurs revenus à l'effort collectifs... pour les payer?!
Le problème des retraites vient du trop grand nombre de retraite par rapport aux actifs en emploi... la logique la plus élémentaire serait que l'ensemble de la nation contribue en fonction des revenus.
a écrit le 05/07/2011 à 9:48 :
Quelqu'un sait-il quel est l'âge de la retraite complémentaire ? J'ai entendu 67 ans, je n'ose y croire ...
Réponse de le 05/07/2011 à 12:20 :
la retraite complémentaire est juste un complément de retraite.
Elle est attribuée quand vos droits à la retraite seront calculés
a écrit le 05/07/2011 à 9:46 :
je suis pour une égalité encore et encore!surtout pour nos chéres dirigeants politique qui nous obligent de leurs exemples!!!Pour quand vite!
a écrit le 05/07/2011 à 9:34 :
Quelques mécontents de plus pour mai 2012.
Intolérable.
Réponse de le 05/07/2011 à 17:48 :
malheureusement je ne pense pas qu'il y aura assez de mécontents ou du moins assez de gens assez intelligents pour voter dans l'intention de mettre ce gouvernement et son petit chef hors d'état de nuire a notre population!!
a écrit le 05/07/2011 à 8:38 :
pourquoi ne pas préciser que seuls les salariés du privé vont encore trinquer ! les régimes spéciaux qui nous coûtent une fortune sont encore bien à l'abri, et pour des années !
Réponse de le 05/07/2011 à 9:17 :
Parce que les politiques sont les premiers à en bénéficier!
Réponse de le 05/07/2011 à 14:10 :
Il n'y a que le régime des parlementaires qui ne va pas trinquer. Les autres régimes spéciaux vont trinquer puisque tout le monde est aligné maintenant.
Réponse de le 05/07/2011 à 16:17 :
pas ci sur que tout le monde soit aligné ,ce qui est sur pour les parlementaires il vivent toujour comme au temp des rois, même apres leur règnes!!
a écrit le 05/07/2011 à 7:27 :
très courageux...en plein mois de juillet ça se voit moins...
a écrit le 05/07/2011 à 7:16 :
Et, bien sûr, cela concerne également l'ensemble des régimes de fonctionnaires....?????!!
... puisque l'on respecte l'équité entre les personnes.
Réponse de le 05/07/2011 à 8:34 :
vous avez beaucoup d'humour, l'égalité est un mot qui n'a aucune signification avec les régimes que l'on appelle pas par hasard "spéciaux" !
Réponse de le 05/07/2011 à 9:16 :
oh!!!! comme vous y allez!
[ton humoristique... jaune] Cen n'est pas possible puisque cela exclurait 8 millions de personnes sur 26 millions d'actifs en emploi!!!! Soit "juste" 31% de personnes privilégiées...!!!
Réponse de le 05/07/2011 à 9:24 :
Tous les fonctionnaires ne sont pas sur des régimes spéciaux, loin s'en faux ! En attendant je vous confirme que pour les fonctionnaires de l?Éducation Nationale, il y a un strict alignement sur le privé pour la durée de cotisation... De mémoire les régimes spéciaux concernent les agents de l'armée et affiliés, de la SNCF et affiliés et des opéras de Paris, personnels de la culture rattachés aux affaires étrangères... Je ne pense pas qu'il y en ait d'autres ah si le personnel politique évidemment, suis-je bête...
Réponse de le 05/07/2011 à 11:00 :
Je na'ai jamais entendu parler d'une caisse de retraite alimentée par les côtisations des enseignants de l'Education Nationale.
Réponse de le 05/07/2011 à 13:42 :
A bas les privileges et ces petits bureaucrates qui ne pensent qu'a s'en mettre plein les fouilles sur le dos des travailleurs, vive la revolution!!!!
Réponse de le 05/07/2011 à 14:45 :
à Henri,
et oui même vous M Henri, pour vous permettre d'écrire ces quelques lignes vous avez bénéficié d 'instituteurs(trices) et profs. arrêtez de critiquer systématiquement les fonctionnaires qui pour beaucoup vous servent tout au long de votre vie! et pour passer le temps intelligemment, retrouvez l'origine de cette phrase célèbre:
"essayez donc l'ignorance" et je rajoute: calculez son coût !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :