Oseo Industrie est officiellement une banque

 |   |  205  mots
Copyright Reuters
Selon nos informations la filiale de la banque publique Oseo vient de recevoir officiellement son agrément banque de la part de l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP).

Officieusement, Oseo Industrie avait déjà commencé son activité. Ce mercredi, la filiale d'Oseo est officiellement une banque. Selon nos informations, elle vient de recevoir  officiellement aujourd'hui son agrément banque de la part de l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP).

Début mars, grâce à un petit tour de passe-passe technique, Oseo Industrie avait déjà octroyé un premier prêt. Le prêt participatif d'un million d'euros dont avait bénéficié un sous-traitant d'Airbus avait été accordé par Oseo pour le compte d'Oseo Industrie.

C'est en février qu'Oseo a annoncé la création d'Oseo industrie, sa filiale à 100%. Celle-ci est dotée d'un milliard d'euros de fonds propres. Avec l'effet de levier, OSEO Industrie compte prêter plus de 10 milliards d'euros en déclenchant les financements privés.

L'objectif affiché est et de faire émerger un plus grand nombre d'entreprises de taille intermédiaire (ETI) de plus de 250 salariés. Selon le rapport du sénateur Retailleau rendu public en février, on ne compte que 4.700 en France, un nombre deux fois moindre qu'en Allemagne ou qu'en Grande-Bretagne. "De plus, leur nombre est dans notre pays stable, alors que pour les autres catégories, il est en augmentation", précisait ce rapport.
 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2012 à 21:55 :
La facture augmente ;-)
a écrit le 21/03/2012 à 16:48 :
Encore une idée farfelue de l'Etat tout puissant mais impuissant, qui finira en faillite, comme toutes les structures financières publiques, nationalisées, ou destinées au secteur public. Combien de centaines de milliards cette décision saugrenue va-t-elle nous coûter dans quelques années, quand il faudra renflouer Oseo en urgence ? Comment l'ACP a-t-elle pu donner un agrément à une structure qui n'est pas en concurrence, qui dépend du bon vouloir des politiciens, qui présente donc le risque maximum ? Inféodée à son maître, l'ACP a largement échoué dans sa mission : sa structure doit être supprimée et ses membres mis en accusation.
Réponse de le 21/03/2012 à 17:35 :
Vous avez raison, Oseo est déjà un "machin" fourre tout, difforme et impotent. Oseo est un échec de Fillon brouillon et approximatif de plus. Si Oseo avait été efficient, cela se verrait, HORS, la France est en chute vertigineuse de désindustrialisation, en plein déclin. De surcroit, le pitoyable résultat d'Oseo innovation, c'est que la France n'est que 11ème sur 27 pays européens, voir le lien suivant : http://ec.europa.eu/enterprise/policies/innovation/files/ius-2011_en.pdf

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :