La Tribune

En un an, le prix de la pomme de terre a explosé... de 81,3%

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Fabien Piliu  |   -  266  mots
C'est la conséquence des mauvaises récoltes en Europe du Nord-Ouest. Globalement, les prix de production des produits agricoles ont augmenté de 3,6% entre août et septembre selon l'Insee. Sur un an, ils affichent une croissance de 10,7%. Ils ont bondi de 43% depuis 2005.

C'est une mauvaise nouvelle pour le portefeuille des ménages. Alors que le pouvoir d'achat des Français devrait reculer de 0,5% cette année selon les calculs de l'Insee, l'Institut évalue à 10,7% l'augmentation globale des prix agricole à la production en septembre sur un an. Sur la seule période comprise en août et septembre, ils ont affiché une hausse de 3,6%. Depuis 2005, l'indice des prix agricole à la production (IPPAP) a progressé de 43%! Parmi les produits ayant vu leurs tarifs progresser le plus fortement, on peut citer la pomme de terre. Conséquence des mauvaises récoltes en Europe du Nord-Ouest, le tubercule a vu son prix exploser de 81,3% en septembre sur un an.

Peu de produits ont vu leurs prix baisser

Le blé tendre (+30,3%), les céréales dans leur ensemble (+22,2%), les oléagineux (+18,3%), les légumes (+16,4%) et les fruits frais (+16,2%) ont également vu leurs prix flamber. Dans la production animale, on peut noter la brutale augmentation des prix des porcins (+31,1%) en septembre sur un an, ainsi que celle de gros bovins (+16,3%). Le prix des oeufs a bondi de 18,8% sur la période.

Sur un an, les seules baisses de prix notables sont celles des «autres vins», c'est-à-dire de qualité variable (-7,2%), des produits de l'horticulture (-1%), des veaux (-0,7%) et du lait (-8,5%, dont -9% pour le lait de vache).

Les mauvaises récoltes ne sont pas les seules explications à cette flambée des prix. Tirés par la hausse des prix des consommations intermédiaires et de l'énergie, le prix d'achat des moyens de production agricole augmente de 4,7% sur un an en septembre.

Réagir

Commentaires

jp  a écrit le 18/02/2013 à 3:37 :

bonsoir, j'adhore la patate, la krompere ou la kartoffel,donc la pomme de terre ' la cuisiner est un plaisir,pas fragile et d'une merveilleuse odeur,mais vraiment trop chère meme chez Leclerc ou LIDLil vaudrait mieux la subventionner lors de problemes de sous production en prenant les 17,5 millions d'? que l'etat donne au FIGARO pour se faire insulter a chaque page!!!

lououi  a écrit le 11/12/2012 à 2:37 :

le 11/12/2012 ill me reste 10/100 en terre définitivement perdu le stock rentré est de qualité
médiocre trop de pluies depuis début octobre cout de production x par 5 cette année
(fongicides et frais de récolte ) un demi volume par rapport à 2011 dans les hangards

la matrice  a écrit le 05/11/2012 à 23:05 :

a lire les commentaires(sur ce sujet ou dans d'autre sujets socioéconomique) un sentiment me viens.Les Puissants ,ceux qui nous asservissent a cette société toute consomation pour rouler sur des dizaine de milliards/an de bénéfice (je veux parler de goldman-sachs jpmorgan et non pas hollande ou sarkozi et autres PR hormis DE GAULLE) arrivent a nous maintenir divisé nous le peuple de france ou d'autre nations.je vois tels catégorie fustiger les agriculteurs ou les cheminots ,les enseignant ou la fonction public voir "ces vilains chômeurs".La crise on veut nous la faire payer une fois de plus (augmentation d'impots de TVA de CSG temps de travail licenciement ) alors notre principal cancert c'est notre dettes abyssale de 1800 milliard d'euro qui n'aurai surement pas étaita ce niveau (les experts l'aurai éstimé a 180 milliard seulement si le 3 janvier 1973 la france sous pompidou n'avait pas voté lune loi qui interdit a la france d'emprunter auprés de la banque de france. depuis cette date bientot 40 ans la france emprunte aux banque privée et a cumuler 1620 milliard d'intérêts a rembourser. NOTRE probleme économique et financier a tous sur cette terre CE SONT LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES qui nous dévore a petit feux individu comme les états.
faisont comme l'islande nationalisons les banques et supprimons
pas les intérêts dues a ces même banques,depuis cela l'état et le peuple islandais c'est sauvé de la crise .


agri  a écrit le 05/11/2012 à 21:46 :

Encore du monde qui ne comprend rien à l'agriculture, je ne pense pas que vous continuerez votre travail de 60 à 70h/semaine pour 700?/mois et je ne pense pas étre plus béte qu'un autre en étant agriculteur avec bac+4...
Bref, je trouve certains de vos commentaires assez durs. Quand tout les cours chutent de 80% personne n'en parle, et cette chute n'est jamais paralléle avec les prix en magasin, étrange non!!!....ne l'oubliez pas...
PS: les aides PAC, en gros c'est mon salaire...et nous sommes comme tout le monde, nous préférerions vivre de notre métier sans aides.

yan  a écrit le 05/11/2012 à 21:17 :

au boulot les chômeurs, cultivez des patates !

kappla  a écrit le 05/11/2012 à 11:27 :

http://www.jovanovic.com/angeQDM.htm
Blythe Masters "La femme qui a inventé les armes financières de destruction massive".
La Jp morgan spécule désormais sur les matières premiere...

schtroumf en colere  a écrit le 04/11/2012 à 11:18 :

le japonais( emission le weekend dernier sur M6) qui vend les légumes aux sept restaurateurs sur paris a tout compris , il vend minimum 100 euros la cagette , alors la patate , il s'en moque .

Ulysses  a écrit le 04/11/2012 à 5:17 :

Je veux bien entendre que le coût du pétrole a des incidences sur la production, mais ce qui m'étonnera toujours, c'est que les patates provenant du Maroc sont moins chères que celles produites en France.

kiki 67  a répondu le 05/11/2012 à 15:50:

On mettra encore le prix de la patate sur le dos des producteurs, ce qui, faut-il le répéter une nouvelle fois, une hérésie. Il faut savoir que le producteur est toujours le dindon de la farce : il est payé 0,10 ? le kg quand celui-ci est vendu 1,00 ? dans le commerce. Cherchez à qui profite le "marché" ? Quand c'est acheté au Maroc, il y a moins d'intermédiaires.

pathinder  a répondu le 05/11/2012 à 18:09:

@ kiki 67 : à qui la faute au commerçant qu'il les payent, à la politique des prix du marché, je sais que le producteur est comme vous dite si bien le dindon de la farce, mais il faut mettre ce facteur de prix sur les intermédiaires qui mettent des taxes pas possible avant qu'elle arrive pour être vendu, car malgré tout il faut bien manger, du plus riche au plus pauvre, alors que faire s'attaquer au système de cette chaîne infernale qu'est la société de consommation on ne peut que constater que le prix de vente des pommes de terre est de plus en plus chère mais qu'est-ce qu'il ne l'aie pas aujourd'hui

lyon69  a écrit le 03/11/2012 à 19:43 :

Juste un petit rappel pour ceux qui critiquent la baisse du taux de TVA dans la restauration : ce fait est AUSSI à prendre en compte quand on veut juger des efforts des restaurateurs dans la baiise des prix !! Voilà : c'était juste une parenthèse !!

pathinder  a répondu le 05/11/2012 à 18:12:

@ lyon69 juste un petit rappel, vous êtes bien dans la restauration ou dans une de ces branches là, il faut bien préciser un de ces critères.

roro  a écrit le 03/11/2012 à 8:48 :

je pense qu'il faudrait faire un article sur les aides europeenes que touche les agriculteurs , mais que l'on ne parle jamais , dans tout les cas cela ne va jamais trop de vent ,de pluie,de soleil,de gele, on mangera des pates!!

EIFFEL  a répondu le 03/11/2012 à 13:24:

Le prix des pates va aussi augmenter suite à la pression excercée par les biocarburants. Il faudrait en revenir au potager pour chaque citoyen, mais la politique gouvernementale de concentration des habitants dans des HLM's va à l'encontre de cette solutuion. Que peut faire le RMiste dans son logement social, sinon attendre son maigre pécule de survie ?

Don Papillo  a répondu le 03/11/2012 à 15:03:

@ EIFFEL: Que peut faire le RMiste dans son logement social, sinon attendre son maigre pécule de survie ? Manger des pâtes, oui mais des P.....i !

EIFFEL  a répondu le 03/11/2012 à 16:34:

Le Rmiste dans son logement social ne peut pas cultiver un potager qui rapporte pourtant beaucoup. Ainsi, pendant les mois d'été, j'ai des fruits et légumes bio à profusion et j'en distribue. C'st pourquoi je le dis et le redis, le logement social est une grave erreur. Ce qu'il faudrait, ce sont éventuellement des cités ouvrières avec un petit jardin et destinées aux gens qui ont un travail. Sans travail, pas d'autorisation de séjour et pas de logement. Et tout irait beaucoup mieux avec mons de délinquance et moins de crimanalité car le jardin socialise, humanise, stabilise les personnes autour des vraies valeurs de la vie que sont les fleurs, les plantes, la biodiversité des jardins que sont les insectes, les lézards, etc, toutes choses merveilleuses que les enfants des HLM's ne voient et ne verront peut-être jamais. Haro, donc sur le logement social, cher aux natalistes, qui ne voient que du court terme avec l'augmentation importante de la population qui permettra une augmentation encore plus importante du chômage, nécessaire à la pression sur les salaires.

Pitcho  a répondu le 03/11/2012 à 23:13:

Excellent post cher ami! Pertinent et original, vous gagnez à être connu!

Vilmorin  a répondu le 04/11/2012 à 10:26:

@ EIFFEL: excellent post et merci pour la pub !

pathinder  a répondu le 04/11/2012 à 17:22:

@ Don Pappillo : tu est comique, que c'est drôle tes commentaires à 2 balles, bon je ne fais pas mieux mais là respect j'ai trouvé quelqu'un qui manie la déraison de main de maître, BRAVO, continu de nous faire marrez

JLP  a écrit le 03/11/2012 à 7:07 :

N'oubliez pas de produire un article du même ordre lorsque le prix de la pomme de terre baisse d'autant comme ce fut le cas entre septembre 2011 et mai 2012, cela pourrait éviter des commentaires stériles d'auteurs en manque d'informations et d'analyses précises. La presse économique doit travailler l'objectivité de ses articles en publianrt les variations de prix de la pomme de terre sur plusieurs années. Vous constaterez que ce produit au même titre que les légumes ou les fruits présentent de très fortes variabilités de prix. Les cours peuvent varier d"un rapport de 1 à 5 (voir 10 pour l'échalote par ex) à la baisse ou à la hausse d'une année sur l'autre. Partant du principe que la consommation est assez stable, c"est la variation des volumes de production qui va influer l'équilibre : Offre / Demande à cause de l"évolution des surfaces produites et des conditions climatiques favorables ou défavorables. Ne pensez pas que l'évolution des prix des pommes de terre et des fruits et légumes est la résultante d'une spéculation éffrénée de multiples fonds de pensions. Ces fluctuations existaient bien avant eux A l'année prochaine ou dans 2 ans, je vous informerai de l'écroulement des cours de la pomme de terre, ce sera l'occasion de publier un article positif pour le consommateur, c'est tellement mieux parfois de produire des informations optimistes !!!

Goldman & JP  a écrit le 03/11/2012 à 0:21 :

Demandez à Blythe Masters pourquoi les prix des matières premières augmentent aussi vite... La haute finance :)

VOLTAIRE  a répondu le 03/11/2012 à 9:34:

La réponse s?appelle « pic de pétrole, d?énergie et de matières premières » ; elle s?appelle aussi « taxe carbone » qui surtaxe l?énergie déjà trop chère.
Moins d?engrais, de pesticides et de machinisme, cela veut dire plus faible rendement à l?hectare, plus de récolte perdue par les insectes, donc moins de nourriture.
Ce n?est pas pour rien que l?agriculture dite « bio » est plus chère, et cela va s?aggraver avec l?épuisement des sols.

lyon69  a répondu le 03/11/2012 à 19:46:

Rien à voir avec la haute finances : les écolos veulent encourager les bio-carburants...mais cela prélève sur l'agriculture alimentaire, ce qui entraine des pénuries, d'où hausse des cours !!! c'est la même chose pour le sucre, les céréales, les oléagineux, etc !!!

Revenu agriculteur ? opportunité de rétablir les situations finanicère ? de financer des modernisations ? un dossier SVP !!  a écrit le 02/11/2012 à 21:23 :

tin !! j'en ai que j'ai pas encore mangé... je vais les mettre à la banque de ce pas!!

Blague à part, ça pose une autre question : pourquoi les agriculteurs continuent de dire qu'ils ont des difficuléts ? pourquoi ça ne modernise pas les exploitation à tout vas dans les campagnes ? ce devrait être le moment, et tirer l'industrie de la mécanique agricole vers le haut! on pourrait avoir plus de détail là dessus La Tribune ? Il y a quand même soit un probleme de fonds, soit une opportunité qq part pour assinir les situations financières et moderniser les exploitations ? Ce ne serait pas le moment de pousser le sujet ?

Supreme  a répondu le 03/11/2012 à 10:18:

Mon dieu mais va voir les agriculteurs dans les campagnes avant de parler! Autant d'imbécilité c'est consternant!

non, ce sont des questions.  a répondu le 03/11/2012 à 11:25:

Et bien si le fait de poser ces question permet d'aborder le sujet de manière plus approfondie, je suis content de l'avoir écrit, désolé. Mais si vous pouviez developper ce serait bien, car vous avez surement plein de choses à expliquer, alors merci de le faire pour apporter des réponses permettant d'approfondir les choses.

Flodor  a répondu le 03/11/2012 à 15:06:

@ Supreme: c'est dommage d'écrire des c......s depuis un Iphone!

lououi  a répondu le 11/12/2012 à 2:29:

2012 année tres humide tres froide en zone de production manque de tonnage pour un marché libre (ou contractualisé)manque d"ensoleilement donc flambée des cours

pathinder  a écrit le 02/11/2012 à 19:04 :

patate : tout est prétexte pour mettre tout le malheur de la société sur l'autre, enfin il nous reste les pattes surtout celle qu'on trouve dans les magasins qui font des prix hard-discount.

Don Papillo  a répondu le 03/11/2012 à 9:14:

Allez y à 4 pâtes cherchez vos pattes...

pathinder  a répondu le 03/11/2012 à 11:20:

@ Don Papillo : comme vous le dites si bien et pourquoi pas

patate  a écrit le 02/11/2012 à 18:24 :

Merci Monsieur Hollande, mais vous allez nous dire que c'est la faute à Sarkozy, comme les chômeurs que vous êtes en train de fabriquer

couac  a écrit le 02/11/2012 à 18:13 :

Les courges , elles ont prises combien en 6 mois

Josiane  a répondu le 03/11/2012 à 10:32:

J'ai pris 5,4 kg en 6 mois !

Patrickb  a répondu le 04/11/2012 à 15:18:

@Josiane: t'as dû te tromper de courge parce que 5,4 kg en 6 mois, cela veut dire que t'es enceinte :-)

AGRICULTEUR  a écrit le 02/11/2012 à 18:10 :

et les navets en 6 mois , ils ont pris combien ?

Patrickb  a répondu le 04/11/2012 à 15:19:

@agriculteur: quels navets, ceux avec Depardieu :-)

schtroumf en colere  a écrit le 02/11/2012 à 17:55 :

encore une statistique à la hausse , vous inquitez pas , l'année prochaine , elles (les patates) se vendront à prix d'or ( bientot la prohibition ) , merci flambie

oriane  a répondu le 07/11/2012 à 15:46:

Et Comment nos grands parents agriculteurs se débrouillaient t'ils?. Pas d'indemnités pour les catastrophes naturelles!!! A vrai dire, ils remontaient leurs manches!!! et d'une année sur l'autre ils prévoyaient, Je suis petite fille de "paysans". Je sais que les patates, lorsqu'elles sont plantées ne demandent pas d'entretien,après récoltes elles se conservent une année sur l'autre.Mais effectivement lors d'intempéries pluvieuses elles risquent de pourrir, j'ai vu a la télé qu'un agriculteur ne les avait pas ramassées en temps et en heure et lors des inondations, eh bien il allait devoir remplir un dossier et demander des indemnitées pour cause de catastrophes naturelles!! Et c'est pour tout pareil!!! notre société est faite d'assistés. Pourquoi croyez vous que personne ne descend dans la rue comme nous l'avons fait en 68? c'est simple!! trop d'assistés qui ne veulent surtout pas perdre leurs "acquis" c'est plus facile d'obtenir plusieurs aides sociales que de se retrousser les manches pour aller bosser!! Mais tout ceci a une fin, et elle se profile a l'horizon, a trop tirer sur la corde elle fini par casser!!

agri  a répondu le 10/11/2012 à 17:48:

de là à dire qu'il n'y a pas d'entretien à faire sur les pommes de terre...vous y allez un peu fort oriane. Venez donc les cultiver avec moi et vous verrez, au soir vous n'aurez pas besoins de regarder la télévision debout pour étre fatigué...
Aprés je suis d'accord avec vous quand vous dites que l'assistanat est un gros probléme, c'est sur que ce n'est pas le social qui va relever la France, faut pas réver, bien au contraires....
PS: la balance commerciale de l'Agriculture est l'une des seules encore positive en France, et 1 agriculteur fait vivre en moyenne 6 personnes, n'oubliez pas...