La Tribune

Des députés PS appellent à Hollande au respect de ses engagements fiscaux

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Ivan Best  |   -  506  mots
Une quinzaine de députés PS appellent François Hollande à agir en faveur des couches populaires, en lançant la grande réforme fiscale promise pendant la campagne. Elle consistait à rendre la CSG progressive, en la fusionnant avec l'impôt sur le revenu

Ils avaient soutenu Montebourg dans l'affaire de Florange, ils lancent aujourd'hui un appel à une politique plus ancrée à gauche. A l'initiative des députés PS Laurent Baumel et Philippe Doucet, et du Conseiller régional François Kalfon, une quinzaine d'élus PS lancent un appel au respect des engagements de François Hollande en faveur des Français les plus modestes. Des Français qui avaient voté à gauche, mais qui se sont massivement abstenus lors des trois élections législatives partielles de ce dimanche, soldées par la perte d'un siège à l'Assemblée nationale pour les socialistes. «Au-delà des spécificités locales propres à chaque élection, le constat est sévère : trois défaites pour la gauche » écrivent les auteurs de l'appel. «Elles témoignent d'une forte démobilisation, notamment parmi l'électorat populaire ». De fait, selon un récent sondagé effectué par BVA, la proportion de sympathisants de gauche jugeant François Hollande "pas assez à gauche" a fortement augmenté. 51% d'entre eux sont désormais de cet avis, soit +11 points en un mois...

Remettre l'agenda social au coeur des priorités
Quels engagements François Hollande aurait-il oublié ? Il faut remettre l'agenda social au c?ur de priorités, estiment les auteurs de l'appel. Comment ? Notamment en mettant en ?uvre la réforme fiscale promise après pas mal d'hésitations, celle consistant à fusionner l'impôt sur le revenu et la CSG, ce qui permettrait de rendre cette CSG progressive. Une réforme inspirée par les propositions de l'économiste Thomas Piketty, consistant à créer un nouvel impôt progressif, permettant de redonner du pouvoir d'achat aux bas salaires, en prélevant sur les plus hauts revenus. Des propositions « un peu vite oubliées » selon François Kalfon. Les auteurs de l'appel le soulignent, « il s'agit de renouer avec l'esprit de l'engagement n°14 pris par François Hollande pendant sa campagne, qui stipulait que : « La contribution de chacun sera rendue plus équitable par une grande réforme permettant la fusion à terme de l'impôt sur le revenu et de la CSG dans le cadre d'un prélèvement simplifié sur le revenu ». Dans le faits, le gouvernement a renvoyé cette réforme aux calendes grecques. Dès le mois de juin, Jean-Marc Ayrault refusait de s'engager clairement sur ce terrain de la fusion IR- CSG. L'argument que le gouvernement opposera certainement aux auteurs de l'appel, c'est que les "riches" ont déjà été mis à contribution avec l'alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail -même si cet alignement n'a été que partiel.

Pas de positionnement à gauche du PS
L'originalité du positionnement des initiateurs de cet appel est de demander une action en faveur des couches populaires, tout en refusant de se situer dans une optique « Mélenchoniste ». « Nous approuvons la réduction des déficits, le plan compétitivité » relève François Kalfon. Même le crédit d'impôt compétitivité ? « Une ou deux contreparties auraient été bienvenues, mais nous ne sommes pas contre » répond-il.
 

Réagir

Commentaires

DOUDOU  a écrit le 17/12/2012 à 14:38 :

Nous ne sommes pas prets de faire des sacrifices car le français moyen ne va pas faire des efforts pour les beaux yeux d HOLLANDE car ils commencent seulement a se rendre compte que tout ce qu a promis HOLLANDE ne soit que des mensonges et que si les français ont faits l erreur en mai ils doivent maintenant s en mordre les doigts et que maintenant ils sont coincés et ils vont devoir s en aller vers une incertitude car les patrons vont faire comme GD allez s instaler dans les pays des environs.et ils auront raison.et je dis ca qu a écrit mon prèdécesseur est entièrement un verité inouie.

pas vraiment surpris.  a écrit le 17/12/2012 à 13:18 :

Etonnant?, pas vraiment, cet individu s'est fait élire avec des tombereaux de mensonges!.
Fallait-il être bien naïf pour croire ce dogmatique à la langue de bois!.
Vous pensiez peut-être que ces milliardaires allaient s'occuper des plus démunis en France?, et bien vous étiez bien mal inspiré!.
Passez en revue tous les membres du gouvernement, vous vous apercevrez de quelles castes ils sont issus.

dtc  a écrit le 17/12/2012 à 12:39 :

il y avait longtemps

ben voyons !  a écrit le 17/12/2012 à 12:26 :

"créer un nouvel impôt" : ah oui, c'est vrai que ça manquait !

dtc  a écrit le 17/12/2012 à 12:14 :

dire que la CSG n'avait une durée de vie que de 15 ans , merci michel rocard pour cette fumisterie

redsonja  a répondu le 17/12/2012 à 14:56:

et la crds avec la cades qui devait fermer quand la dette sociale serait remboursée je crois de mémoire en 2012.

fn  a écrit le 17/12/2012 à 12:09 :

le peuple vat les virer avec des arrestations pour maltretance envers les pauvres

redsonja  a répondu le 17/12/2012 à 14:54:

et maltraitance aussi envers le bescherelle

Laurent  a écrit le 17/12/2012 à 11:52 :

La folie continue. Quand s'arrêteront-ils ? Ils veulent mettre tous les Français à 1500 ? ??? Si le talent et le travail ne paient plus, qui va encore se casser le c... à créer de la richesse et des emplois ???

rb  a répondu le 17/12/2012 à 12:10:

Vous parlez de quels talents?Ces chefs d'entreprise qui ne sont plus remunere en fonction des resultats de la boite?
Les 1500 euros seront reinjecte dans l'economie,de plus ca permettra aux salaries de ne plus se soucier des fins de mois difficile et il est reconnu que quand un salarie est moins anxieux,il est plus productif,plus implique dans son travail.

A l'heure actuelle on ne remunere pas en fonction du talent,mais en fonction du sang et du piston....

En quoi un patron qui licencie,et dans le meme temps se verse des bonus a lui et ses actionnaires,tout en perdnt des parts de marche,est il un bon patron?....Ou est le talent?....
On vit dans un systeme de caste,ou les gens d'en bas ne peuvent pas monter meme si ils sont talentueux car ceux qui detienent le pouvoir ne les financent pas,les laisse galerer dans leur quotidient

churchill  a répondu le 17/12/2012 à 13:12:

rb, merci de nous dire combien vous avez de salarie dans la boite que vous avez creee en vous portant caution personnelle sur les investissements ( et merci de nous eviter les debilites genre ' j'ai pas de boite car je n'en n'ai pas les moyens moi'), et merci de nous faire connaitre leur salaire moyen..... si vous n'avez cree aucune boite et aucun emploi, vous etes responsable de la pauvete et du chomage en france, vu que vous refusez d'assumer vos responsabilites

rb  a répondu le 17/12/2012 à 15:46:

@Churchill: Quelle argumentation,parcequ'il n'ya que les patrons qui ont des responsabilites?....Et si quelqu'un a envie de devenir patron,j'esperes qu'il est assez intelligent pour se renseigner sur ce qu'il aura a acquitter d'impots et autre.Et quand tu deviens patron,tu acceptes le "revers" de la medaille,il est un peu facile de se defausser comme vous le faites sous un pretexte falacieux que seuls les patrons auraient des responsabilite et auraient le droit de s'exprimmer.Vous devez etre un grand admirateur du texte des droits de l'homme

john galt  a répondu le 17/12/2012 à 16:38:

@rb : il est bien évident qu'en bon socialiste, vous trouvez les droits de l'homme parfaitement rétrograde.

john galt  a écrit le 17/12/2012 à 11:50 :

bien comprendre le sens des mots en novlangue socialiste : Un impôt est équitable quand c'est moi qui en profite et que c'est un autre qui le paye.

churchill  a répondu le 17/12/2012 à 13:13:

c'est ce qu'on appelle ' un impot juste', vu qu'il est ' juste' paye par les autres ' car je n'en n'ai pas les moyens moi'

GABUZO  a répondu le 17/12/2012 à 14:58:

@john galt ce qu'espéraient les électeurs de FH c'est que l'effort soit plus justement réparti c'est à dire sur un principe qui va faire hurler le libéral que vous êtes: en fonction des revenus avec une progressivité. je ne demande pas à payer moins d'impôt je suis prêt à payer plus à condition qu'il en soit de même pour les plus aisés qui ces dernières années ont bénéficié de baisse significative de leurs impôts; En période de crise il me semble normal qu'on revienne sur ces avantages. cette revendication est d'autant plus normale que le contribuable moyen voit que proportionnellement il paie plus que le contribuable aisé qui lui a les moyens de se payer des avocats fiscalistes (avec leurs très chers honoraires) pour payer moins ou carrément s'évader. Les français qui ont voté Hollande expriment au travers de ces députés leur incompréhension quant à la capitulation devant les pigeons ou sur les investissements dans les Dom Tom.
Comble de l'horreur pour vous voilà que les States envisagent (sous l'influence négative de Barack Obama avec l'aval des républicains) d'imposer plus fortement les contribuables les plus aisés que fait le Tea Party?!

Opinion7  a répondu le 17/12/2012 à 15:24:

Réforme de l'impôt certes mais en incluant dans le revenu imposable toutes les prestations sociales, toutes les aides versées par les différents organismes étatiques, CAF, etc...

Céline  a répondu le 17/12/2012 à 15:36:

@Gabuzo
Les électeurs de Hollande ont surtout voté pour une ou deux mesures complètement démago qu'il a promises :
- les uns pour le mariage gay
- les autres pour le retour de la retraite à 60 ans
Tous ont entendu que seul le voisin paierait plus d'impôt mais qu'eux seraient protégés. Ils y ont crû ... Je ne souhaite pas payer plus d'impôt, j'en paye assez comme ça, même si on me promet que ce n'ests que le temps de la crise, je n'y crois pas. Je me moque de savoir combien paye Pierre, Paul ou Jacques. Je voulais la baisse des dépenses.

john galt  a répondu le 17/12/2012 à 15:37:

@ GABUZO : depuis 1970, 20 % des français paient 90 % des impots directs, et vous trouvez que les riches ne payent pas assez ? Bah vi, le principe de progressivité de l'impot doit faire hurler tout humaniste, tout républicain, tout défenseur des droits de l'homme, donc tout libéral. C'est un principe marxiste (cf manifeste de 1848) dont le but premier, revendiqué par Marx (lisez Marx au lieu de le citer), est la confiscation des bourgeois. Marx avait l'honneteté intellectuelle de reconnaitre et de dire que c'est du vol pur et simple. Manifestement, le vol pur et simple ne fait pas hurler le socialiste que vous êtes. Nous n'avons pas les mêmes valeurs, moi c'est la justice, vous la justice sociale, cad le vol. De quelles baisses d'impot parlez vous ???? Sarko a créé ou augmenté 52 taxes !!! Le contribuable moyen paye plus que le contribuable aisé ??? vous lisez trop picketty sans le comprendre. Citez moi un seul exemple !!! les avocats fiscalites ne permettent pas de payer moins que le français moyen, reprenez vous. Comble de l'horreur, si les USA font cela, ils auront moins de croissance et donc plus de pauvres... C'est le choix du socialisme : plus d'égalité dans la pauvreté plutôt que plus d'inégalités mais moins de pauvres ... c'est un choix, mais demandez aux coréens du nord ou aux cubains ce qu'ils préféreraient ? (les ex allemands d l'est, les polonais, tous les pays du bloc de l'est ont fait le choix, et ce n'est pas le votre)

Allez on y va!!!  a écrit le 17/12/2012 à 11:22 :

Y'en a pas un qui va s'arrêter dans la course aux taxes et impôts dans cette majorité? Les effets d'annonce et les errements de cette majorité sont catastrophiques sur les forces vives de la France! Personne ne s'en rend compte?

Paulo  a répondu le 17/12/2012 à 11:41:

Si beaucoup s'en rendent compte, et ceux qui le peuvent s'en vont. J'ai rencontré une brave dame de 62 ans qui a des terres et un patrimoine de +/- 2 Mio, et elle m'expliquait qu'elle travaillait pour la gloire tellement elle paie des impots alors que ses revenus ne sont pas très élevés, et qu'une fois tout payé alors il lui reste le smic. Et bien, elle envisage de tout vendre et de s'en aller dans un pays voisin pour ne pas être trop loin des enfants.

rikiki  a répondu le 17/12/2012 à 12:19:

@Paulo, j'en ai les larmes aux yeux......

Albert  a répondu le 17/12/2012 à 12:44:

@rikiki - Quand il ne restera plus que des pauvres en France vous serez enfin HEUREUX.

Les taxes  a répondu le 17/12/2012 à 15:38:

... ! Comme c'est amusant: Pas un de ces gogelus qui nous gouvernent ne parlent de réduction de dépense... ce qui éviterait de racketer ignominieusement les citoyens tout en laissant l'Etat avec sufissement de moyens pour financer justice, armée, police, services sociaux, éducation, et tutti quanti...! Il suffit de S'INTERESSER AUX MULTIPLES RAPPORTS DE LA COUR DES COMPTES pour réaliser et bien comprendre que cet Etat français est LAMENTABLEMENT dispencieux, protège une caste de politicards qui abuse du système et n'a aucun projet immédiat de s'attaquer aux dépenses, investissements inutiles et fonctionnement coûteux du 'Régime'... Ensuite, une fois les réajustements structurels et de dépenses effectués, on notera facilement que les baisses d'impôts (impôts qui aujourd'hui, toutes taxes confondues, font de ce pays un 'enfer fiscal' au sens 'européen' du terme!!) ne pourront plus être critiquées que par les dogmatiques de gauche et les jaloux compulsifs qui eux, certes... ne changeront jamais de discours!