La prise en charge des lunettes par les mutuelles serait limitée à 450 euros

 |   |  351  mots
L'objectif d'une limitation des remboursements est de limiter la hausse des dépenses dans le secteur. (Photo : Reuters)
L'objectif d'une limitation des remboursements est de limiter la hausse des dépenses dans le secteur. (Photo : Reuters) (Crédits : Décideurs en région)
Le gouvernement prévoirait de limiter la prise en charge des lunettes par les mutuelles à 450 euros à partir de 2015, et non plus son abaissement progressif à 300 euros en 2018.

Un décret publié prochainement doit fixer un montant maximum pour le remboursement des frais d'optique par les complémentaires santé (mutuelles, assurances et institutions de prévoyance) afin de limiter la hausse des dépenses dans ce secteur. Selon les Echos, le texte - une nouvelle mouture, la première ayant suscité une levée de boucliers - prévoirait toujours de limiter la prise en charge des lunettes à verres simples à 450 euros à partir de 2015, mais plus son abaissement progressif à 300 euros en 2018.

>> Lire Pourquoi le prix des lunettes est-il aussi élevé en France ?

Contrats responsables

Ces montants maximum doivent s'appliquer aux seuls contrats "responsables" des complémentaires. Instaurés en 2004, ces contrats doivent remplir un certain nombre de critères éthiques en échange d'une fiscalité allégée. Mais ils représentent désormais la quasi-totalité des contrats (90%) car les critères sont peu sélectifs.

Le ministère de la Santé a engagé début mars une concertation avec différents acteurs sur ce sujet. Interrogé par l'AFP, le ministère a souligné jeudi soir que la concertation était "toujours en cours" et que les arbitrages n'étaient "pas encore pris".

Les industriels et fabricants de l'optique se sont récemment inquiétés du "déremboursement dissimulé des équipements d'optique sur le point d'être entériné par les pouvoirs publics".

Limitation du remboursement des dépassements tarifaires

Par ailleurs, selon Les Echos, le remboursement des dépassements tarifaires des médecins par les complémentaires santé sera limité. Après une période transitoire de deux ans, les honoraires ne pourraient être pris en charge que dans la limite de deux fois le "tarif sécu", soit deux fois 28 euros, pour les médecins n'ayant pas signé le contrat d'accès aux soins, écrit le journal.

Etienne Caniard, le président de la Mutualité française, qui regroupe la quasi-totalité des mutuelles, avait dit souhaiter début mars que les dépassements d'honoraires remboursables par les complémentaires soient limités à 50% du tarif sécu, soit 42 euros pour une consultation chez un spécialiste, normalement à 28 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2014 à 23:17 :
Pourquoi prendre une mutuelle ?
Ou pourquoi se faire imposer par son entreprise d'une mutuelle mal négociée sur laquelle vous êtes imposable ?
Autant ne pas être assuré et assumez sa propre couverture.
a écrit le 10/05/2014 à 14:26 :
Une paire de lunettes fabriquee en France a un cout de revient entre 10 et 40 euros (acetate ou metal) et est revendu jusqu'a 500 euros la monture. Qui se gave allegrement ?
Pour info, une paire fabriquee en Chine coute 2 euros.
a écrit le 10/05/2014 à 11:19 :
Après ne plus être remboursé par la sécu, les voilà qui s'attaquent aux remboursement des mutuelles... La santé est bien devenu un luxe. Et combien ces dispositif vont nous couter dans les années futures? Si les malade ne peuvent pas payer le surplus, ils ne se soigneront pas et leur problèmes de vues vont augmenter pour un surcout futur ! Ces réformes sont absurde...
Réponse de le 10/05/2014 à 11:41 :
60% des 1200 Milliards de dépenses publiques concernent les retraites et la santé.Vous voyez bien que toute économie ne peut que concerner ces 2 postes
a écrit le 10/05/2014 à 9:20 :
Voilà une mesure sociale à la socialiste pronant l'inégalité, lorsqu'on pense aux sons gratuit donnés aux étrangers en situation irrégulières il suffit de voir la famille à leonarda qui sans une cotisation à couter 500 000 € aux services sociaux de la REPUIBLIQUE VIVE L'INEGALITE SOCIALISTE ET LA SS A LA DERIVE
Réponse de le 10/05/2014 à 10:03 :
C'est bien pour cela que chacun devrait cotiser pour sa pomme.
a écrit le 09/05/2014 à 23:30 :
Encore une fois c'est la collectivité qui paye pour quelques uns, opticiens et assurés, qui abusent du système. A quand les vrais contrôles, pour éviter de se faire rembourser chaque année la paire de lunettes solaires de luxe....
Réponse de le 10/05/2014 à 1:00 :
Les abus sont comptabilisés dans le business plan alors il n'y a pas de quoi s'alarmer. Si vous ne souhaitez pas payer pour les autres il suffirait de vous désengager auprès de votre mutuelle sauf que les syndicats se sont arrangés pour vous faire les poches à l'insu de votre plein gré...
Réponse de le 10/05/2014 à 7:00 :
Chacun devrait cotiser pour sa pomme. Marre de payer pour les autres.
a écrit le 09/05/2014 à 22:44 :
Mon opticien de quartier a dit il y a quelques temps: désolé l'usine de verres Hoya en Thailande est inondée, je vais me procurer les verres en Suisse...rassurez vous, le prix sera inchangé !?
a écrit le 09/05/2014 à 22:39 :
Les opticiens se gavent, voir les -40% permanents d'une célèbre enseigne.
a écrit le 09/05/2014 à 19:57 :
CA Y EST LES AVANTAGE SANTE N'EXISTENT PLUS DANS NOTRE PAYS ! "TOMBEZ MALADE ET PAYEZ OU CREVEZ" SEMBLE ETRE LE NOUVEAU SLOGANT DU GOUVERNEMENT !
a écrit le 09/05/2014 à 19:33 :
On a baissé la TVA dans la restauration pour quel résultat? Et si les opticiens décident de faire comme les restaurateurs!
a écrit le 09/05/2014 à 17:59 :
Mutuelles baissez donc vos cotisations !!!
Je fais partie du conseil de surveillande de ma boite sur le sujet
ça tombe bien on a rdv fin Mai
Je vais donc demander logiquement de limiter les cotisations à la cette mutuelle puisque les remboursements diminueront du fait de ces mesures !
a écrit le 09/05/2014 à 17:37 :
Les opticiens vivent grassement sur le dos de la collectivité, il faudrait aller bien plus loin que ce plafonnement, mais le courage manque à nos politiques.
Réponse de le 10/05/2014 à 0:54 :
Oui, comme cela vous cotiserez à fonds perdus comme la sécurité sociale...
Réponse de le 10/05/2014 à 1:41 :
@michel: on cotise toujours à fonds perdus dans une assurance (sociale ou pas) jusqu'au jour où on a un pépin et on est alors bien content d'être couvert (du moins en partie). Raisonner comme si on était le centre du monde et que les autres n'existait pas est complètement idiot et on devrait envoyer les gens qui pensent comme cela sur l'île des lépreux :-)
Réponse de le 10/05/2014 à 6:58 :
Chacun devrait cotiser pour sa pomme. Marre de payer pour les autres.
Réponse de le 10/05/2014 à 14:07 :
avec "michel" vous n'obtiendrez aucun autre dialogue, c'est de longue ce qu'il écrit, ça pollue l'atmosphère...
Réponse de le 10/05/2014 à 19:43 :
@anonyme

C'est clair que je pollue l'atmosphère lorsque des anonymes usurpent mon identité...
a écrit le 09/05/2014 à 16:56 :
Quid du plafond pour les verres spéciaux type progressifs ?????
a écrit le 09/05/2014 à 14:46 :
Pour faire des économies la sécu devrait regarder du côté des opérations qui échoues sur les prothèses mamaires, les réparations suites aux échecs prisent en charge par la sécu, et puis il y a les cures thermales de confourt, prisent également en charge par la sécu !! Mais là silence complet, nous payons pour des soins de beauté ou de confort et ce n' est pas normal !!!! La femme qui va se faire poser des prothèses mamaires pour avoir simplement une jolie poitrine, mais qui n' a pas de problème particulier de santé, devrait payer les frais engendrés par un échec lors de l' opération !!!
Réponse de le 10/05/2014 à 2:23 :
@momo: assez d'accord, la sécu ne devrait couvrir que les "accidents de la vie" que l'on a pas cherchés, et nullement les choix personnels comme les implants mammaires et autres soins pour être plus beau. Bon, étant naturellement beau, c'est vrai que je ne suis pas concerné par ce genre de frais:-) :-)
Réponse de le 10/05/2014 à 14:11 :
surtout pas pas les implants mammaires , hein?...
a écrit le 09/05/2014 à 14:39 :
Pour info: Au Canada, le remboursement est de 265 euros par 24 mois pour une bonne mutuelle :-)
Réponse de le 09/05/2014 à 16:03 :
par 24 mois veut dire que si t'achètes des lunettes le 1er juin, la période de 24 mois va débuter le 1er juin, même si t'as rien acheté durant les 3 années précédentes. Il ne s'agit donc pas d'années calendaires, c'est pour cela qu'ils disent 24 mois et pas 2 ans :-)
a écrit le 09/05/2014 à 14:20 :
encore un cadeau pour les mutuelles.
Quand seront-elles obligées de publier leurs comptes pour que chacun sache combien leur rapporte ce racket d'état
a écrit le 09/05/2014 à 11:19 :
et pour un n'y voit rien entré clandestinement en France ce sera combien ???
Réponse de le 10/05/2014 à 14:13 :
GRATOS! ainsi que les CROCS , et le PSY , au cas où il aurait des soucis" , elle est pas belle la vie ? !
a écrit le 09/05/2014 à 10:42 :
Enfin une bonne mesure . . . quand on voit les énormes abus dans ce milieu . . .il était vraiment temps de faire quelque chose . . . Autre point positif se sera de faire baisser le prix des lunettes dont les couts de fabrication sont très faibles mais qui se retrouvent en boutique à des prix délirants car les mutuelles les remboursaient. . . On va revenir à un vrai prix et c'est très bien.
Réponse de le 09/05/2014 à 11:05 :
L'optique en France est un scandale auquel il faut mettre un terme très rapidement.
a écrit le 09/05/2014 à 10:40 :
Quand on voit ce qu'on cotise pour la santé (sécu+mutuelle) et que l'on compare aux remboursements dont on bénéficie, il vaudrait mieux tout arrêter tout de suite. Alors outre le fait que les remboursements des mutuelles ne concerne en rien l'état, leur enrichissement via les déremboursements de sécu ou loi de ce genre devient obscène en regard du niveau des tarifs qu'elles pratiquent.
Réponse de le 09/05/2014 à 12:04 :
@incredule
D’accord avec vous pour le comparatif cotisations/remboursements
Verra-t-on baiser le montant de nos cotisations ? Pas sûr ! Et même convaincu que ce ne sera pas le cas.
Certes, il y a des abus dans le cout de l’optique et il semble utile de réglementer ce marché. Et, oui encore l’intervention de l’état. Cela montre bien que c’est nécessaire, n’en déplaise à ceux qui pensent qu’il y a trop d’état.
Ceci dit, avez-vous fait le bilan de ce que vous coute votre mutuelle et comparer ce cout avec les remboursements. Bien sur, ce comparatif ne vaut que pour ceux qui financent seuls leur mutuelle, sans l’aide de leur entreprise. C’est le cas de la majorité des retraités.
Certes, une mutuelle est une assurance qui ne sert qu’en cas de grosses dépenses. Mais on peut se poser des questions. Personnellement, sur la dernière année, les remboursements n’ont atteint que 63% de mes cotisations. Pourtant, mes dépenses de santé comprenaient des prothèses auditives très chères, peu remboursées par la sécurité sociale et remboursement plafonné par la mutuelle
Par ailleurs, n’oublions pas qu’en cas de maladie grave du type cancer, c’est la sécurité sociale qui prend tout à sa charge et que cela ne coute rien aux mutuelles
Je précise que ma mutuelle rembourse correctement et que ses tarifs (220€/mois pour 2 personnes) sont plutôt dans la fourchette basse des prix pratiqués. Au départ en retraite, ça fait bizarre le cout de la mutuelle.
Réponse de le 09/05/2014 à 13:08 :
Réponse à gérard71.
Salarié ou pas, mais effectivement encore plus quand on n'est pas salarié (ce qui est mon cas) tout cela devient tout à fait abusif et de fait inutile. Je m'en suis particulièrement rendu compte il y a 3 ans, ou hospitalisé, il s'est avéré que l'essentiel des dépenses était pris en charge par la sécu et non la mutuelle et qu'en outre ces dépenses étaient rien inférieures à mes cotisations. CQFD.
Réponse de le 09/05/2014 à 18:04 :
Il faut libérer tout cela à savoir être dans l'obligation de s'assurer au 1er euro certe mais de pouvoir le faire chez l'organisme de notre choix. En u mot appliquer le droit européen et faire sauter le monopole de la sécu et des mutuelles qui nous rackettent!
Réponse de le 13/05/2014 à 12:14 :
En théorie, vous avez raison mais dans la pratique on constate que cela ne marche pas. Regardez l'ouverture du marché de l'énergie. La concurrence n'a pas favorisé une baisse des prix. Si on supprime la sécu, croyez vous que le cout de la santé va baisser? moi non. Et seuls ceux qui auront des moyens suffisants pourront se soigner.
a écrit le 09/05/2014 à 10:34 :
Le gouvernement a bien raison : les mutuelles vivent sur les flux de remboursement : plus il y en a, plus elles gagnent d'argent. Ce sont donc des machines à pousser à la consommation de frais de Santé. Dans un système de sécurité sociale au bout du rouleau, ce genre de coup de ménage s'impose.
a écrit le 09/05/2014 à 10:32 :
Pour limiter les abus, l'état veut mettre en place une responsabilité du citoyen par un plafonnement du remboursement des lunettes... pourquoi pas, ca découle d'une logique... mais alors, quid des jours de carence pour responsabiliser les citoyens, notamment les fonctionnaires (je dis " notamment ", car dans notre branche d'activité, c'est l'employeur qui a obligation de déresponsabiliser le salarié en prenant à sa charge les jours de carence !!! Absurde et illogique, ce 2 poids 2 mesures !!!
Réponse de le 10/05/2014 à 14:40 :
Que préconisez vous pour les entreprises virtuelles de 9 employés.
a écrit le 09/05/2014 à 10:25 :
Ce gouvernement à la nostalgie de l'URSS, ou l'état dirigeait tout, même lorsqu'il était particulièrement incompétent ! On sait ou cela a mené, et les dérives que cela a entrainé! Les libertés en France fondent comme neige au soleil, et l'Etat trouve que les français l'acceptent très bien! Alors, pourquoi se priver?
Réponse de le 09/05/2014 à 10:45 :
La nostalgie c'est de regretter le temps ou les commerçants faisaient des marges raisonnables . . . ce n'est plus le cas avec les opticiens qui font un facteur 20 ou 30 sur notre dos. .Ne faut il pas corriger ces dérives ?
a écrit le 09/05/2014 à 10:22 :
Il était temps...

Voir des marques de luxe subventionné par des mutuelles...

Ceux qui râlent, sont ceux qui ont du bien profité le plus et repartir avec des solaires de marque pour toute la famille...
Ce sont les 1ers qui crient au scandale, comme les fonctionnaires quand on parle de leurs privilèges... ils crient au scandale, à la pauvreté, à la misère,... etc...
a écrit le 09/05/2014 à 10:15 :
Ce "pauvre" Etat composé de politiques s'enrichissant sur notre dos, a décidé de prendre en main tous les sujets qui n'auront aucun impact sur l'amélioration de l'économie française, voire de la égrader un peu plus. Plus il y a de pauvres gens, plus le gouvernement peut etre dirigiste et moins la démocratie existe. Ce gouvernement actuel (amis que gouverne t il ?) nous précipite dans le fond du trou économique avec une assurance sans précédent. AUCUNE volonté de redresser le pays, TOUTE leur volonté à conquérir des bulletins de vote. Bref, une vision à trés trés court terme.
a écrit le 09/05/2014 à 10:11 :
Zorro est arrivé!!!!! de quoi se mêlent ils
a écrit le 09/05/2014 à 10:08 :
450 Euro, encore une règle de technocrate :
- 300 Euro la monture, un scandale
- 800 Euro les verres spéciaux, une obligation !
Mais pour un diplômé assis dans un bureau, ces subtilités sont trop dur à assimiler....
Réponse de le 09/05/2014 à 11:57 :
Apprenez à lire ou prenez plus de temps pour lire un article
cette limitation ne concerne que les verres simles et non les verres spéciaux
a écrit le 09/05/2014 à 9:40 :
Les montures de lunettes françaises sont souvent fabriquées dans le Jura, région pauvre qui n'avait pratiquement plus que cette petite industrie de précision. De petites PME qui mettront rapidement la clé sous la porte, à moins qu'elle ne se reconvertissent en importation de lunettes venues d'Asie ou des pays de l'Est! Quand au fabricant de verres, Essilor, il y a longtemps qu'il avait compris de quoi retournait la France et avait délocalisé mondialement!
La stratégie gouvernementale consiste à chasser les grandes entreprises et à détruire les PME qui n'ont pas la possibilité de partir!
Réponse de le 09/05/2014 à 10:11 :
La quasi totalité des montures (et nombre de verres) sont made in china !!! Et vendus par des grossistes à vil prix aux chaînes d'opticiens (parfois 10 a 20 fois moins cher que le prix de vente au public) arrêtez de nous prendre pour des jambons...
a écrit le 09/05/2014 à 9:27 :
Que les consommateurs raisonnables qui font jouer la concurrence payent pour les inconséquents prêts à mettre 500 Euros dans une paire de lunettes est effectivement anormal. La mutuelle complémentaire étant devenue quasi-obligatoire, il est logique de mettre des limites. Les opticiens s'adapteront d'eux-mêmes à ces tarifs, ce qui vu leurs marges ne parait pas trop difficile. Ceux qui le souhaitent pourront toujours mettre plus mais il s'agit d'un luxe qui logiquement doit être à leurs frais.
a écrit le 09/05/2014 à 9:23 :
je paye une mutuelle à titre privée le gouvernement n'a rien a voir, déjà je trouve fort que les mutuelles privées paye la CMU etc... etc... c'est aux mutuelles et à elles seules de plafonner le remboursement des lunettes si elles le souhaitent, le gouvernement ne doit pas savoir que la SS rembourse 20 euros une paire de lunettes qui en coute 700
a écrit le 09/05/2014 à 9:21 :
Le soit disant plan d’économie du gouvernent consiste en faite a faire supporter le cout de l'ajustement des dépenses publiques non pas sur l'Etat lui même, mais sur des tiers, de préférence n'appartenant pas a la base électorale de la gauche : retraités, labos, mutuelles, militaires, medecins, opticiens .C'est un plan de rationnement opportuniste de la dépense publique pas une reforme du mode de fonctionnement de l’état qui serait invendable au parlemantaires PS
Réponse de le 09/05/2014 à 9:31 :
Hors sujet, le remboursement des lunettes par les complémentaires ne fait pas partie des dépenses publiques.
Réponse de le 09/05/2014 à 10:58 :
Vous avez factuellement raison : le remboursement des lunettes par les complémentaires ne fait pas partie des dépenses publiques. Mais alors pourquoi cette ingérence de l’état dans un domaine qui ne le concerne pas, si ce n'est une volonté idéologique d’interventionnisme étatique
Réponse de le 10/05/2014 à 14:20 :
les lunettes , à côté de celui qui a besoin de dents, c'est peanuts"! vouys avez vu, le prix, ne serai ce que d'un "berlingot"?? on ne parle pas d'implants, mais de simple appareil dentaire, eh! bien le prix est de plusieurs milliers d'euros! qui donc peut s'en acheter un? ou alors on reste édenté, bonjour le sourire, et encore plus la digestion! c'est lamentable, et quand on vous que la sécu est toujours béante, qu'est ce que ce serait s'il y avait ces remboursements là !!! (voit)
a écrit le 09/05/2014 à 8:53 :
S T O P à la gabegie de ces immenses boutiques qui présentent quelques paires de lunettes à l'intrieur. S T O P à ces "fonctionnaires" opticiens qui se gavent sur les dos des cotisants.
S T O P aux commentaires émis ce matin par les inconscients qui ne se rendent pas compte qu'ils payent les mutuelles pour rembourser leurs lunettes. sachant que ces établissements ne sont pas des "bonnes oeuvres"....!!!!!
Voilà, c'est dit :(
a écrit le 09/05/2014 à 8:51 :
La relation entre un client et les mutuelles est un contrat de droit privé dont l'état ne doit pas se mêler. A quand la définition par l'état du nombre de fois où l'on doit changer de lunettes, de chaussures ou de voiture ? Ce totalitarisme qui se met en place est totalement inacceptable. Par ailleurs, cela ne changera en rien le déficit de la sécu qui ne rembourse que des sommes dérisoires pour les lunettes, comme pour le dentaire. Les verres progressifs entre autres sont très coûteux et ne sont pas utilisés pour le plaisir.
a écrit le 09/05/2014 à 8:46 :
donnez votre avis dans les urnes le 25 mai prochain; ils se sont pris une claque aux municipales maintenant ils tendent l'autre joue. Donc ne pas hésiter à frapper fort.
a écrit le 09/05/2014 à 8:45 :
Et les frais de gestion des mutuelles ? Ils ne sont pas limités ? Une belle bande de copains et de coquins, ça aide ...
a écrit le 09/05/2014 à 8:34 :
Le totalitarisme est en marche !
N'en déplaise à Montebourg, on favorise les lunettes fabriquées en Chine ou en Inde, et on programme la mort de cette industrie française qui avait pourtant fait de gros efforts pour résister à la crise!
Ce gouvernement est effarant!
Il faudra ensuite que l'état, donc le contribuable, subventionne les fabricants français?
La France ne se redressera pas!
a écrit le 09/05/2014 à 8:25 :
De quoi se mêlent t'ils qu'ils gère la sécurité sociale, ils ne savent même pas le faire, mais qu'ils laissent les mutuelles en paix, c'est du privé. Je les savais c.. Les bobos de gauche mais pas à ce point. À quand les micros dans nos apparentements. Putain encore trois ans comme disait Chirac.
a écrit le 09/05/2014 à 8:13 :
De quoi se mêle ce gouvernement ? Les complémentaires santé sont des sociétés privées, et l'état n'a pas à entrer dans leurs gestion ! Vous payez une cotisation et vous êtes remboursé selon votre nivea de cotisation.
Les cotisations diminueront-elles ? J'en doute!
Par contre il restera beaucoup plus à votre charge! D'où baisse de pouvoir d'achat et diminution de la qualité des soins! Merci au gouvernement!
Pour vivre un pays à besoin de liberté!
Réponse de le 09/05/2014 à 8:21 :
Voilà ce qui arrive avec un gouvernement qui veut tout régenter, surtout ce qui n'a pas à dépendre de lui, alors qu'il est déjà incapable de se gérer lui même !
Réponse de le 09/05/2014 à 8:26 :
Avec manolo on est mal parti.
Réponse de le 09/05/2014 à 8:29 :
A ce prix n'importe quel opticien vous propose deux paires de lunettes de correction standard si vous ne choisissez pas de griffe surfacturée... cependant je trouve fâcheux la tendance de ce gouvernement à imposer le standard Mao dans le privé.
Réponse de le 09/05/2014 à 8:34 :
la vue qui baisse n'est pas une maladie ! la mode qui s'y rattache ... et ses abus OUI .
Réponse de le 09/05/2014 à 9:13 :
Merci micel de votre commentaire... ;)
Réponse de le 09/05/2014 à 9:55 :
LE PROBLEME EST QUE LES GENTS TRUANDES LUNETTES DE SOLEIL A GOGO A LA PLACE DE VUES?et OUI FINI LES MAGOUILLES ??OU PRESQUE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :