La Tribune

Paradis fiscaux : ce qui est révélé par les "Offshore leaks"

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  600  mots
Des extraits d'une liste de personnalités qui détiendraient des comptes ou des intérêts dans des paradis fiscaux sont publiés ce jeudi par Le Monde et The Guardian. En voici les principaux enseignements.

Nouvelle déflagration en plein scandale Cahuzac en France. Cette liste extraite des documents fournis notamment aux quotidiens Le Monde et The Guardian par une association de journalistes américains (International consortium of investigative journalists, ICIJ) éclabousse jusqu'au président français. Elle comporte des noms de personnalités qui auraient des intérêts dans des paradis fiscaux. Voici que l'on peut en retenir.

  • Qui est cité?

De nombreuses personnalités figurent dans ces documents, outre Jean-Jacques Augier, un proche de François Hollande. Parmi eux: un ancien ministre des Finances de Mongolie, Bayartsogt Sangajav. D'après ces documents, il a monté une société dotées d'un compte en Suisse entre 2008 et 2012. Il a reconnu que c'était "une erreur de ne pas l'avoir déclaré". Ailleurs en Asie, le président d'Azerbaïdjan est lui aussi touché. Sur les listes figure le nom de ses filles, propriétaires d'entités localisées aux Îles Vierges britanniques. 

Autres noms cités:  Olga Shuvalova, l'épouse d'un ministre russe, Tony Merchant ancien homme politique et mari d'une sénatrice canadienne, Maria Imelda Marcos Manotoc, la fille du dictateur philippin Ferdinand Marcos, Carmen Thyssen-Bornemisza, une collectionneuse d'art espagnole, Denise Rich, l'ex-femme du magnat américain du pétrole Marc Rich qui avait été amnistié par Bill Clinton alors qu'il faisait l'objet de poursuites pour évasion fiscale.

Sont également référencés une dizaine de territoires connus pour la souplesse de leur réglementation et pour l'opacité de leurs systèmes financiers. Parmi eux : les îles Vierges britanniques ou les îles Caïmans.

  • D'où proviennent ces documents?

 Quelque 2,5 millions de documents, dont environ 2 millions de courriers électroniques ont été compilés. Ils proviennent de personnes travaillant dans des centaines de sociétés à travers le monde. Une équipe de 86 journalistes provenant de 46 pays les ont ensuite épluchés pendant plus de quinze mois, notamment grâce à des logiciels permettant de retirer les informations les plus pertinentes.

  • Quel est le rapport avec l'affaire Wikileaks?

Aucun, si ce n'est la méthode. Ces révélations ont déjà été surnommées "offshore leaks", ou "offshore secret". Une référence au fameux site de Julian Assange qui avait diffusé des milliers de documents diplomatiques confidentiels. De la même manière, la tâche de trier et de recouper les informations contenues dans tous ces documents à été confiée à des journalistes puis diffusés dans certains médias choisi à l'avance. En France, Le Monde a pu recevoir une liste comportant 130 noms, comme le raconte la journaliste Anne Michel. Ailleurs, d'autres journaux ont également été associés au projet, comme le Washington Post aux Etats-Unis et l'Asahi Shimbun.

  • Quelles seront les conséquences de cette publication?

Elles seront probablement judiciaires. Il appartient aux autorités fiscales des pays dont les ressortissants ont été cités de mener l'enquête pour vérifier s'il y a bien eu fraude. Et cela pourrait prendre des années, surtout s'il s'agit de demander des comptes dans des territoires où il n'est pas d'usage de coopérer... Mais déjà le gouvernement grec a annoncé l'ouverture d'une enquête sur 103 sociétés offshores citées par le quotidien Ta Nea.

L'affaire rappelle en outre qu'après la crise financière de 2008 et 2009, l'anathème avait déjà été lancé contre les paradis fiscaux. Les pays du G20 avaient à l'époque annoncé des mesures visant à lutter contre ce système et l'OCDE avait établi une "liste grise" ainsi qu'une liste "noire". La mise en lumière de ces centaines d'entités offshore relance le débat.

Réagir

Commentaires

kirk  a écrit le 12/04/2013 à 17:26 :

Bizarre cette liste qui revient sur tous les sites ,trop bien filtrée à mon gout

Iciailleurs  a écrit le 07/04/2013 à 11:57 :

A la lecture des commentaires, le voleur c'est l'autre.

la fourmi  a écrit le 05/04/2013 à 11:39 :

L'evasion fiscale est legitime lorsque l'impot est confiscatoire, aux US l'impot est raisonnable
(20%) sans parler des montages, genre fondation, legaux . La loi "offshore leaks" est equitable au vu de leur fiscalité, si les americains subissaient la notre, les US seraient a feu et a sang.

Ben voyons  a répondu le 05/04/2013 à 13:05:

Si la loi vous semble excessive, vous vous accordez le droit tout seul de pas la respecter. Alors si je trouve que vous êtes trop riche et que c'est pas normal, j'ai aussi le droit de vous voler ?

La fourmi a raison  a répondu le 05/04/2013 à 17:18:

Quand la fiscalité devient confiscatoire et qu'en face l'état augmente toujours ses dépenses alors les citoyens de n'importe quel pays cherchent à y échapper.
Relisez vos cours d'histoire
Cordialement

pas besoin d etre agressif Ben Voyons  a répondu le 06/04/2013 à 21:39:

Vos interlocuteurs vous expliquent calmement que les citoyens ont reagi fermement lorsque spolies de leurs biens par des regimes ou lois vexatoires, ils se sont opposes! calmez vous!

arcesilas  a répondu le 07/04/2013 à 13:52:

La fuite devant l'impôt est une réalité ancienne. Dans l'Egypte pharaonique, les gens fuyaient vers le désert pour y vivre une vie en dehors du monde. Au 16e siècle, les paysans grecs soumis à la République de Venise partaient s'installer dans les territoires dominés par les Ottomans, les impôts y rendant la vie moins dure...

ParadisEnfer  a écrit le 05/04/2013 à 11:22 :

Les paradis fiscaux n'existeraient pas si les enfers fiscaux n'existeraient pas.

mimosa  a répondu le 05/04/2013 à 11:37:

ça reste à voir ? tricher est une habitude pour les plus nantis pour ne pas payer "leur part" ....donc beaucoup d'argent fait défaut dans les comptes publics et c'est vous et moi qui devrez payer les déficits ! les "financiers l'exigent"....

@ mimosa  a répondu le 05/04/2013 à 13:51:

tout à fait exact ! + 1000 toujours les mêmes à cracher au "bassinet" , n'est ce pas ?

baf  a répondu le 06/04/2013 à 19:17:

je vois plutot l'enfer de la concordance des temps...

Boaf  a écrit le 05/04/2013 à 9:50 :

Les conséquences de cette publication sont essentiellement d'ordre éthique!!! La vérité c'est qu'on nous mène en bâteau depuis trop longtemps : avant on le savait aujourd'hui on ne le tolère plus là est la différence!!!!! Bravo Offshoreleaks on en redemande!!!

nicole  a écrit le 05/04/2013 à 9:16 :

Le monde devoile pour commencer les noms des 130 français qui détiennent un ou des comptes dans un paradis fiscal, voila dèjà du travail pour le fisc qui doit controler si tout est déclaré.Mais il faut savoir qu'il y a en réalité 150000 français dont le nom n'est pas connu.Peut-ètre Médiapart pourrait mener son enquète si les services fiscaux ne le font pas.

silence officiel  a écrit le 05/04/2013 à 8:27 :

les documents ont été épluchés pendant 15 mois,donc" le Monde "n'était-il pas au courant depuis longtemps et bien avant que le "pot aux roses" soit dévoilé?

Le Monde est un journal sérieux...  a répondu le 05/04/2013 à 10:12:

... qui prend le temps de vérifier soigneusement ses informations, voilà tout. Ses révélations n'en auront que plus de crédibilités.

Résistance  a écrit le 04/04/2013 à 21:20 :

Je vois qu'il y a toujours les aigris et envieux de tout poil qui éructent contre les entrepreneurs qui sont par nature voleurs, les retraités qui sont profiteurs cela va de soi etc...Remuez-vous ! Bosser ! Au lieu de vous plaindre en permanence.

Bonne nuit.  a répondu le 04/04/2013 à 23:52:

Allez vous coucher, vous êtes, certainement, très fatigué pour dire des choses aussi stupides.

@ Résistance  a répondu le 05/04/2013 à 13:53:

Pauvre résistance" , un peu de camomille vous serait bénéfique.. !

Art  a écrit le 04/04/2013 à 17:55 :

Il faudrait ajouter la France à la liste. Paradis fiscal : pays qui cherche à attirer sur son territoire des particuliers, entreprises, investissements etc...avec une fiscalité plus basse que celle des pays voisins. Exemple : en France le crédit impôt recherche cherche à attirer la R&D des entreprises au détriment de ses voisins en accordant une réduction d?impôts. C?est donc un paradis fiscal.

cm  a répondu le 04/04/2013 à 18:08:

il faut lutter contre tous les paradis fiscaux, la france sur la liste grise ;-))

@Art  a répondu le 04/04/2013 à 21:45:

France paradis fiscal, Il faut atterrir...Tout les jeunes de ma famille qui ont fait un peu d'étude dégagent de France: aucun avenir ici. "Paris fiscal" quand tu travailles pour de faire racketter n'importe quoi.

ZOZO+  a répondu le 05/04/2013 à 13:53:

Une enquête sur tous les exilés montre que 80% reviennent au bout d'un an et 19% au bout de 2 ans, c'est vraiment mieux ailleurs ( l'herbe est toujours plus verte dans le champ du voisin c'est bien connu )

Gérard30  a répondu le 06/04/2013 à 7:46:

Ces jeunes qui quittent la France après avoir bénéficié de l'argent public pour leurs études ont une drôle de façon de remercier leur pays.

ppa3775am  a écrit le 04/04/2013 à 17:54 :

La chasse aux truands est enfin ouverte : il était temps que les journalistes dénoncent les vrais profiteurs du système ! Ces documents sont passionnant à découvrir. Vivement la suite ......

cm  a écrit le 04/04/2013 à 17:47 :

il serait enfin temps que l'on parle aussi des ENFERS fiscaux (regardez dans le dictionnaire la définition de paradis et d'enfer pour ceux qui ont oublier)

mimosa  a répondu le 05/04/2013 à 11:50:

les enfers fiscaux " c'est la belle excuse" ! quand on détourne de l'argent massivement on empêche que l'argent circule, on amplifie encore la crise, on prive les états d'argent qui serait utile à tous, à l'économie même -
l'argent détenu par des priviligiés sert à spéculer , elle manque aux états, et nous contribuables devont combler les trous
car les financiers l'exigent....

Jacques @ mimosa  a répondu le 05/04/2013 à 13:57:

BIEN parlé! c'est tout à fait ça ! ++++ 10000000 qui donc patit encore de cette "confiscation pour et par les NANTIS ??...Question idiote à 10 eur.......

Roudoudou  a répondu le 05/04/2013 à 14:01:

c'est un peu comme la sécu, toujours en déficit ! si tous les organismes, à commencer par l'état mettait ce qu'il fallait dans ses caisses, on en serait pas là...au plus on dérembourse, au moins il y a du fric, un puits sans fond....faut dire qu'il y a d'autres sorties qui ne nous incombe pas perso, mais bon, ce n'est pas politiquement correct d'en parler......

Arretons  a écrit le 04/04/2013 à 17:36 :

Arretons de stigmatiser les fraudeurs en les considerant toujours comme entrepreneurs.

cm  a répondu le 04/04/2013 à 17:53:

tout à fait >>> tous fraudeurs

Patrickb  a écrit le 04/04/2013 à 17:31 :

Il serait enfin temps que l'on parle des paradis fiscaux anglais qui sont numéro 1 toutes catégories !!!

pmxr  a écrit le 04/04/2013 à 17:24 :

Merci "Offshore leaks" !!!!!!!!!!!! Vous comprenez pourquoi le monde politique se cogne à internet comme des mouches contre une vitre !!!!

l heriter  a écrit le 04/04/2013 à 17:00 :

et les 116 000 000 d euros en black par an de dotation de l elysee ils partent oú ?
quand on visite geneve avec un guide on vous montre l IMMEUBLE de mazarine ! c est pas un f2 paye par nos impots ! alors arrtez de stigmatiser les français de geneve ! nous on a rien á se reprocher !

MAZARIN  a répondu le 05/04/2013 à 13:56:

Quand on est dans un paradis fiscal on se tait et on fait profil bas.

9alacock  a écrit le 04/04/2013 à 16:58 :

Et pendant ce temps là l'Etat rackette à tour de bras les retraités du privé dontle plus grand tort a été de
travailler plus dans le but de donner une vie décente à leurs proches sans économiser le temps passé à leur
travail.
Quelle ERREUR avons-nous fait en choisissant ce chemin !!!!

Thargor  a répondu le 04/04/2013 à 17:34:

Vous avez moins cotiser que nous allons devoir le faire pour vous en ayant des salaires plus bas. Donc vous feriez mieux de pas trop parler de votre retraites à ceux qui sont encore sur le marché du travail.

Retraités rackettés ?  a répondu le 04/04/2013 à 17:52:

Et comment donc ? parce vous bénéficiez toujours de l'abattement de 10 % pour frais professionnels ? parce que votre taux de CSG est plus faible que celui des actifs ? Parce que les pensions sont revalorisées en fonction de l'inflation alors que les actifs se serrent la ceinture ? Il faut oser le dire tout de même !

Grincheux  a répondu le 04/04/2013 à 19:24:

@ Retraités rackettés ?: +1000, sans parler des autres abattements dont bénéficient les retraités (1200 euros pour une retraite inférieure à 2000 euros/mois) et de l'absence de cotisation à l'assurance maladie ! Je ne parlerai pas des montants de retraites obtenus sur des durées courtes de cotisation (37,5 ans) à faible taux...ni des cadeaux des niches fiscales de l'immobilier !

Patrickb  a répondu le 04/04/2013 à 20:12:

@Grincheux: faux, les retraités résidant à l'étranger paient une cotisation de 4,6% au titre de la sécu, mais on leur précise qu'ils n'ont pas droit à ladite sécu !!! Les niches fiscales n'ont rien à voir avec les retraités et rien ne t'empêche d'en profiter. Faut pas tout mélanger pour te donner une crédibilité :-)

@ patrickb  a répondu le 04/04/2013 à 20:23:

Faut pas non plus nier que la génération des boomers en a bien profité : petits boulots peinards, spoliation des parents, bonnes retraites à taux plein et revalorisées, toutes choses que n'auront pas les suivantes parce que cette génération a réalisé le casse du siècle ! PS : pas la peine de me traiter de jeune c.n envieux et paresseux (votre antienne habituelle), je suis un boomer...

Grincheux  a répondu le 04/04/2013 à 23:05:

@ Patrickb: dans mon commentaire dis moi ce qui est faux pour un retraité en France.

@9alacock  a répondu le 05/04/2013 à 10:20:

Vous omettez de dire que vos cotisations retraites étaient 2 fois plus faibles que celles des actifs d'aujourd'hui, que vous avez payé votre logement au bas mot 2 fois moins cher qu'aujourd'hui avec des taux d'intérêts certes de 8% mais de 2pts en-dessous de l'inflation, que vous n'avez pas connu le chômage de masse, que vous n'étiez pas confronté à la concurrence des pays à bas couts, que vous n'aviez pas à payer chaque mois 15% de votre salaire en gasoil pour aller au travail, que vous travailliez certes 42H par semaines mais payé 42H alors que la norme actuelle est de travailler 42H à 45H hebdo payées 35H, que vous n'avez pas fait 1 à 2 ans de stages non rémunérés et non cotisés à l'issue de vos études professionnelles, que vous continuez à payer peu de CSG, que vous bénéficiez toujours d'un abbatement de 10% sur l'impôt sur le revenu au titre de vos "frais de retraité" etc...

glopglop  a répondu le 05/04/2013 à 14:01:

Allez travailler au lieu de jacasser!

pas gloup pas gloup!  a répondu le 05/04/2013 à 14:10:

moi, je suis un heureux retraité, alors je jacasse !!

Dingue, dingue, dingue  a écrit le 04/04/2013 à 16:58 :

Et le Mec (le gosse de riche) n'aime pas les riches !!!

marie  a répondu le 05/04/2013 à 16:15:

@dingue dingue dingue

le Mec (gosse de riche) veut rester le seul riche, lol

l heritier  a écrit le 04/04/2013 à 16:58 :

y a plus de 40 deputes et senateurs de droite comme de gauche qui ont ou ont eus des comte en suisse rien qu a l UBS alors arretons le blabla ! nous les français de geneve et de Suisse on en a marre d etre stigmatisé !

HIHIHI  a répondu le 05/04/2013 à 13:59:

Ils ont eu aussi des archiduc() des baron() en Suisse

cm  a écrit le 04/04/2013 à 16:48 :

facile de donner des leçons, qui n'a jamais frauder lève le doigt (frauder: faire du black, payer en espèce en sachant qu'il n'y aura pas de déclaration, voler dans un magasin et donc ne pas payer la tva, etc... certains appelleront cela de la débrouille,>>> tous fraudeurs)

pierrot 350  a répondu le 04/04/2013 à 17:58:

voler c'est prendre le bien d'autrui çà n'est pas frauder

cm  a répondu le 04/04/2013 à 18:06:

si, la tva

Mme K  a écrit le 04/04/2013 à 16:45 :

Le Monde fait du journalisme à scandale sur Jean-Jacques Augier et ils se permettaient ce matin de donner des leçons de morale à Mediapart sur France Inter. Quel mal y-a-t-il a avoir une société aux Caimans avec des partenaires asiatiques? Tant que les revenus sont déclarés... Arrêtons de stigmatiser les entrepreneurs (les vilains qui ouvrent des comptes off-shore) et concentrons sur les réels problèmes...

Pol75  a répondu le 04/04/2013 à 16:55:

Le vrai problème est bien là.

ombrelle  a répondu le 04/04/2013 à 17:07:

Madame K est une femme d'affaires avertie, je suppose! et loin des problèmes qui préoccupent les Français de base en découvert bancaire perpétuel, bien qu'honnêtes et travailleurs...

pmxr  a répondu le 04/04/2013 à 17:30:

heuuu pour un ancien inspecteur des finances c'est fort de café .... tout de même !

@Mmek  a répondu le 04/04/2013 à 21:49:

Ben moi mon compte il est au crédit agricole et pas dans les Iles Caïmans ou a Singapour.

Mme K  a répondu le 05/04/2013 à 10:02:

Moi non plus je n'ai pas de compte aux iles Caïman, ni à Jersey, ni au Luxembourg, etc... Oui je suis aussi chef d'entreprise, je paye mes impots, ne reçoit aucune prestation sociale, habite dans un village de 30 âmes, je connais bien les soucis de mes concitoyens, les aident à faire des démarches sociales ou autres... Au final seriez-vous choqué si Mr Augier avait des actions dans une société Américaine basée au Maryland où il n'y a pas d'impots sur les sociétés, non car vous ne saviez pas que le Maryland vaut largement Jersey! Ah, mais j'oubliais, être patron c'est forcément être pourri et profiteur, gagner de l'argent en France, c'est mal même si l'on travaille 60 heures par semaine pour pouvoir continuer à payer correctement ses employés, être un investisseur aguerri et pourtant honnête, c'est pas bien... Soyons réalistes!

xavier-marc  a écrit le 04/04/2013 à 16:39 :

Impressionnant,
La france avait été un des rares pays a n'avoir rien fait avec la liste d'ubs, préférant laisser tout caché pour éviter des scandales. Là on va bien plus loin, et c'était ce que j'espérais car les trusts sont une ignominie économique, la France va t-elle réagir ?

Résistance  a écrit le 04/04/2013 à 16:31 :

Certains aimeraient ne pas s'arrêter en si bon chemin...et imaginent déjà le retour des bûchers, du supplice de la roue, de la Vierge de Nuremberg et autres joyeusetés...quelle époque formidable !

bracjel  a répondu le 04/04/2013 à 16:45:

C'est vrai qu'on se prend à rêver printemps de la finance avec des exécutions pour l'exemple ..
Faute de cela on verra sans doute le Dr Cahuzac reconverti dans le privé à exercer des opérations financières pour des multinationales...

Moije  a écrit le 04/04/2013 à 16:05 :

C'est la gauche Caviar Quiment ... et après on donne des leçons de morale !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Toitu  a répondu le 04/04/2013 à 16:19:

mdr, la droite n'est guère mieux : Karachi, piscine de Takiedine, sondages de Buisson, écuries Woerth sans oublier notre Sarko One suspecté d'avoir fait le sac d'une petite vieille (mais riche)... Le règne de l'argent roi a tout corrompu

Têtu  a répondu le 04/04/2013 à 16:32:

@ Toitu: les hommes politiques de droite n'ont jamais revendiqué une République irréprochable ni brocardé les riches. Pour l'opinion publique, un scandale financier venant d'un politique de gauche est plus insupportable que celui d'un politique de droite !

Samu  a répondu le 04/04/2013 à 16:44:

Sarkozy avait en 2007 revendique une France transparente et irreprochable, vous avez deja oublie ses promesses de campagne ?

Alain  a répondu le 04/04/2013 à 16:54:

@Têtu : "Les hommes politiques de droite n'ont jamais revendiqué une République irréprochable". Tiens donc.... en êtes vous si sur ? => http://www.dailymotion.com/video/x1pf9t_ump-je-veux-une-republique-irreproc_news

Et pendant ce temps là...  a écrit le 04/04/2013 à 16:04 :

... nous payons...!!!!!!!!!!

ombrelle  a répondu le 04/04/2013 à 17:09:

nous payons et nous nous endettons, tant la vie est chère!!!

JPlergo  a répondu le 04/04/2013 à 19:20:

Arretons de dire qu'en face c'est pire c'est immoral un point c'est tout .