La Tribune

Les Européens menacés de vieillir... pauvres

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Florence Autret, à Bruxelles  |   -  439  mots
La chute de la démographie en Europe fragilise la solidarité entre générations. Mais la phase de destruction de richesse financière dans laquelle le monde est entré après la crise de 2008 questionne tout autant les retraites par capitalisation.

Décidément, il n'y a pas pas de solution simple au casse-tête des retraites. On savait que l'Europe vieillissait. La situation ne s'arrange pas, nous dit la Commission européenne dans un document publié jeudi. Le Vieux continent n'a jamais autant mérité son nom. Il connaîtra cette année un basculement historique : la population européenne âgée de 20 à 59 ans va commencer à baisser alors qu'elle était restée en augmentation constante depuis la dernière guerre. Pendant ce temps, le nombre d'Européens âgés de plus de 60 ans seront 2 millions de plus chaque année pendant au moins une décennie.

Les bilans des fonds de pension laminés

Mais ce n'est pas tout. On savait qu'avec une telle évolution démographique, il devenait de plus en plus difficile de faire financer les retraites par les actifs. Les systèmes par répartition avaient du plomb dans l'aile mais on pensait connaître la parade : la capitalisation. A présent, même Bruxelles reconnaît que la crise financière a sérieusement hypothéqué cette option. Elle a littéralement laminé les bilans des fonds de pension. "Nous devrions porter un regard nouveau (sur) la connexion entre marchés financiers et fonds de pension, pas dans la perspective de réduire leur taille mais de revoir" leur fonctionnement, a dit jeudi Laszlo Andor.

Le commissaire européen en charge des Affaires sociales présentait un « livre blanc » sur les retraites qui ouvre des perspectives saisissantes sur le défi démographique européen. Pour un quart des Européens, la retraite est déjà la principale source de revenus. « Si les pays européens ne parviennent pas » à créer des systèmes soutenables, « des millions d'Européens feront face à la pauvreté », souligne cet économiste socialiste hongrois.

De nombreux pays concernés

Après la crise, la destruction de richesse détenue par les fonds de pension a été brutale. La baisse des actifs des fonds de pension fin 2010 en comparaison à fin 2007 atteignait respectivement 10 et 13% en Belgique et en Espagne. « En Irlande, certains fonds ont perdu 50% de leurs actifs », a dit jeudi Laszlo Andor. Le problème n'est pas circonscrit aux pays traditionnellement dotés de grands fonds de pension comme les Pays-Bas ou le Royaume-Uni.Il est particulièrement grave dans les pays qui, comme en Europe centrale ou dans les Balkans, ont fait le choix, à la fin des années 1990 de système de retraite obligatoire par capitalisation. La Pologne, la Hongrie, la République slovaque, l'Espagne ont vu leurs fonds afficher des taux de rendement réels... négatif entre 2008 et 2010.

Réagir

Commentaires

EIFFEL  a écrit le 20/02/2012 à 11:44 :

Je ne comprends pas ! J'ai 63 ans et je n'ai jamais été autant à l'aise. Ah ! j'oubliais de dire, je travaille tous les jours et je suis disponible et disposé à faire des travaux que la plupart rechignent à faire. J'ai oublié de dire aussi que je ne bois, ni ne fume, que je mange pas de viande et que je fais du sport.

Dr House  a répondu le 01/09/2014 à 20:20:

C'est dingue ce que le négationnisme peut faire. Prenez vous en main...

nimportequoi  a écrit le 18/02/2012 à 11:08 :

Et dire qu'il y a encore 4 ans ont trouvé des messieurs en belles chemises, bardés de diplômes qui nous regardaient avec condescendance lorsqu'on essayait avec notre bon sens de leur expliquer qu'après le coup d'emeron les fonds de pension, ont été refroidi et qu'il fallait être sacrément orgueilleux pour prétendre savoir quel entreprise fonctionnerait encore dans 40 ans... on n'était des ignards qui ne voulaient rien entendre... c'était sensiblement les mêmes qui nous disait "sortir de l'euro, mouarf mouarf mouarf" y a encore un an...

ProblemePrisMauvaisBout  a écrit le 18/02/2012 à 10:25 :

Le plus inquiétant est de constater au travers d'un grand nombre de commentaires, qu'une majorité trouvent toujours des arguments pour ceux qui les plument, quand bien même ils ont compris l'article. Entre les amalgames effarants (mille ouvriers d'hier ne feront pas mille ingénieurs demain, la gestion de 2 milliards d'êtres humains en 1930 et 15 milliards en estimation pour 2100 ne peut être comparée et ce qu'à dit Descartes n'est pas ce qu'à dit Lavoisier), la méconnaissance des mécanismes économiques et financiers mondiaux actuels (ne serait-ce que dans ses principes) ainsi que la jalousie bien Française des petits entre eux, la toute petite minorité "à qui profite le crime" (et ne s'exprime certainement pas ici), peut dormir tranquille. Même le débat droite-gauche est dépassé, tant le problème est d'envergure planétaire et humanitaire. Si les citoyens qui ont encore la possibilité de s'exprimer, de voter, ne comprennent pas le film qui est en train de se jouer, une ultra sophistication technologique dans une société de type féodale, ne sera pas impossible dans un avenir relativement proche.

EIFFEL  a répondu le 20/02/2012 à 11:54:

La planète est surpeuplée et déjà surpolluée avec 7 milliards d'humains. L'enfer est à notre porte et les politiques, hormis Yves Cochet, ne voient rien, absolument rien, sinon un avenir rayonnant de soleil. Mais ce sont des rayons alpha, béta et gamma de la fission nucléaire ! FL/ing. diplômé en économie

illico  a écrit le 18/02/2012 à 8:34 :

Que d'agitation autour de ces retraites !!!
les politiques nous ont toujours pris pour des ""billes"" ou pour des ""cons"" en français populaire !!!
Depuis la """vignette"""(si célèbre, de Mr Ramadiette!) ils n'ont fait que nous mentir et nous VOLER notre argent en nous affirmant que l'on préparait nos retraites??? ils ont préparé la leur ... et .. TRES BIEN !!!!!

lecture  a écrit le 17/02/2012 à 17:46 :

il faut vraiment réapprendre à lire à l'école pour un grand nombre de répondants.
cet article dit clairement que la voie proposée par les capitalistes, de se faire sa retraite en cotisant à des fonds de pensions, ne marche pas. .
le gouvernement actuel, réduit la répartition et le système qu'il propose de retraite par capitalisation est pire!
virons donc ces incompétents qui ne savent plus ce que c'est que la solidarité, et qui se font élire par les vieux en les spoliant de plus en plus!

boma7  a écrit le 17/02/2012 à 17:05 :

Cette Europe nous impose une réduction du pouvoir d'achat : TVA , taxes , réductions et des salaires , réductions des droits de retraites ... réveillez-vous ! Si vous voulez que les riches continuent à s'enrichir et que le plus grand nombre soit sans toit , au travail partiel ou sans aides au chômage votez Sarkozy
Le petit prince du Fouquet's!

Quelles retraites ?  a écrit le 17/02/2012 à 17:04 :

Dans la plupart des pays, les fonds de pension ont été majoritairement investis en titres publics plutôt que dans l'économie productive. Ce choix était mauvais puisque les dettes publiques servent à financer la consommation à crédit et non l'investissement. Cette crise bienvenue va contraindre les gestionnaires des fonds à revenir à la raison et investir à nouveau dans le secteur productif. Tandis que les retraites Madoff par répartition vont continuer à distribuer des faux droits (spoliation des actifs) payés de plus en plus en fausse monnaie (dettes publiques), les retraites par capitalisation vont montrer leur supériorité manifeste au cours des années à venir dans tous les pays qui les auront adoptées. Parce que ce sont des contrats individuels, les retraites par capitalisation proposent des vrais droits, constitués par les intérêts perçus sur les investissements préalables dans l'économie productive. Les pays qui auront adopté les retraites par capitalisation seront dynamiques et prospères, ceux qui auront fait le choix du collectivisme socialiste des retraites par répartition s'enfonceront dans la pauvreté et finiront par s'effondrer, à l'instar des pays marxistes qui, tous, sans aucune exception, se sont effondrés. Il n'y a aucune alternative.

illico  a répondu le 18/02/2012 à 8:44:

Faut pas oublier la CHINE ! Mr Quelles retraites !
Quant aux pays par capitalisation ,on commence à en voir les avatars ...et ce n'est qu'un début !!!!!

Alan John  a écrit le 17/02/2012 à 16:43 :

Pas tous.De nombreux pays sont menaces mais parlez-nous, s'il vous plait , des retraites des fonctionaires Europeens et des elus Europeens et vous verez que, pour ces beaux messieurs, tout va pour le mieux et qu'il n'y a aucun soucis a avoir.Est ce que la comission en parle dans son rapport ou prefere- t-elle garder ce petit scandale secret ?

Alan John  a écrit le 17/02/2012 à 16:43 :

Pas tous.De nombreux pays sont menaces mais parlez-nous, s'il vous plait , des retraites des fonctionaires Europeens et des elus Europeens et vo

Libre  a écrit le 17/02/2012 à 16:05 :

40 ans de collectivisme effréné, et d'anti libéralisme, et voici le résultat..le meilleur système social au monde il parait, alors ne changeons rien comme ça nous serons tous égaux dans la misère, comme les égalitariste bolchévique qui regnent en France le souhaitent.

rb  a répondu le 17/02/2012 à 16:42:

Anti liberalisme....Vous devez avoir un probleme de comprehension du mot liberalisme. Et vous oubliez que c'est grace, a ce que vous appellez le collectivisme(allez en coree du nord et vous verrez ce qu'est le collectivisme),ce qui est plutot un etat providence en france, que vous avez la secu,une retraite,des vacances,que vos enfants ne descendront plus a la mine etcetc. L'ultra liberalisme,on voit les degats que ca cause(les subprimes ca vous dit quelque chose?!) et on voit bien des pays comme les USA ou le R-U qui sont dans une situation aussi merdique que la france mais en plus avec des inegelitees encore plus pousse.

Libre  a répondu le 17/02/2012 à 17:52:

Et oui les collectivistes n'ont d'autre choix pour faire passer leur propagande qu'à ajiter leur anti américanisme primaire pour faire peur. Le libéralisme cher Monsieur rb, c'est la liberté de vivre du fruit de son travail et de son tentreprise sans se faire spoiler par vos copains ultra collectiviste, fonctionnaires, syndiqués, assistés et autre politique UMPS. Le libéralisme c'est Bastait, auteur francais du 18 eme, mais aussi Tocqueville. L'état coercitif que vous adorez est anti individu et liberté. Mes exemples sont plutot le Canada, l'Australie mais aussi la Pologne (flat tax) que je pense.

rb  a répondu le 17/02/2012 à 19:23:

Avec le liberalisme vous n'auriez peut etre meme pas eu acces a l'ecole,mais ca ca vous passe visiblement au dessus de la tete.Effectivement on peut faire un seul reproche a l'etat providence,c'est de permettre a des individus comme vous d'apprendre a lire et ecrire,a vous soigner et donc vivre plus longtemps pour pouvoir cracher dans la soupe et raconter n'importe quoi

flo  a écrit le 17/02/2012 à 15:41 :

ça sera dans la continuité, déjà en travaillant nous sommes pauvres alors la retraite... si l'on en a une...

Cynique  a écrit le 17/02/2012 à 15:03 :

Mathematiquement dans les pays occidentaux le probleme va se resourdre tout seul, oui reflechissez combien de famille de plus de 2 momes aujourd hui??? combien du temps de papy boomer??? donc mathematiquement quand il calencherons dans 1° ou 20 ans, peut etre avant avec une bonne grosse canicule, un fukushima ou simplement une bonne grippe espagnole bien resitante a tous medoc (bah oui avec toute la chimie qu ils prennent....) ou un SRAS.... Le systeme redeviendra excedentaire...
Pour la chine et autre pays ou soit on favorise l enfant unique ou la masculinite le manque de femme fera aussi sentir ses effets...... L Homme est le seul animal capable de se detruire lui meme et il en prend bien le chemin

Béto  a écrit le 17/02/2012 à 14:52 :

Référendum: êtes vous pour l'ouverture de camps pour les personnes agées pauvres,tout confort(eau chaude,eau froide)et une soupe chaude par jour?

jules  a répondu le 17/02/2012 à 15:53:

OUI

rb  a écrit le 17/02/2012 à 14:46 :

Il suffit de taxer autre chose que le travail,je sais pas....allez soyons revolutionnaire,le capital qui s'en ait mit(et continue)de s'en mettre plein les poches,et detruit l'etat providence(qui n'est pas un gros mot) Avoir un etat fort n'est pas incompatible avec la libre entreprise. Messieurs les economistes relisez Keynes,un tres grand bonhomme

tout faux  a répondu le 17/02/2012 à 15:08:

C'est pas taxer qu'il faut, c'est faire des ECONOMIES de fonctionnement.on vie avec trop de social et d'assistance.

henry  a répondu le 17/02/2012 à 15:54:

@rb,
Hélas je ne peux que soutenir "Tout faux" !
Il faut réduire les dépenses !!!!
Sociales, militaires, d'aides aux pays étrangers etc....

Plus faux encore  a répondu le 17/02/2012 à 15:55:

Ce qu'il faut c'est fermer, boucler définitivement toutes les agences blas blas et banquets, quellessoient nationales, régionales, départementales, et même des grandes agglomérations, il faut toutes les boucler en priorité, elles sont squatées par des fonctionnaires inutiles carriéristes prétentieux qui pullulent...

Libre  a répondu le 17/02/2012 à 16:07:

Le capital est déjà taxé à plus de 40 % en France, soit le record européen !! Il faut au contraire du libéralisme au pays des bolchévique, pour que ça change.

paul  a répondu le 17/02/2012 à 16:18:

à tout faux : c'est vrai trop de social...par exemple : supprimer ou imposer les allocations famililales lorsque le revenu annuel du ménage est supérieur à
70.000?/an... ce qui n'est pas le cas aujourd'hui

rb  a répondu le 17/02/2012 à 16:32:

@Libre:Comme le R-U et les usa,c'est vrai que le liberalisme leur a tres bien reussit....

fennec  a répondu le 17/02/2012 à 16:37:

J'ai entendu un sociologue qui rapportait les résultats d'une récente étude:
lorsqu'on demande à des personnes parmi un échantillon représentatif, ce qu'elle ferait si un revenu leur était assuré jusqu'à la fin de leur jour, 95% répondent qu'ils continueraient à travailler. Lorsqu'on pose comme question à ces mêmes gens ce qu'ils pensent que ferait leur voisin, 95% répondent qu'il glanderait bien évidemment.
Voila je crois que cela caractérise un manque criant de confiance envers autrui ainsi qu'un défaut de projection de soi sur l'autre. Bref, pour résumer cela traduit un manque caractérisé d'humanité...par curiosité qu'aurait répondu
notre ami monsieur tout faux tout flamme à ce dit questionnaire?

rb  a répondu le 17/02/2012 à 16:45:

Dans le sens de paul,oui mais si,a tout faux, faisait allusion aux plus demunis,deja humainement ca serait inadmissible mais en plus ce ne sont pas les pauvres qui coutent le plus d'argent a l'etat(niches fiscales,subventions aux grosses boites etcetc,ne sont qu'un ex parmi tant d'autres.Faisez le calcul,le budget de l'etat est consultable sur le site du gouvernement)

Patrickb  a répondu le 17/02/2012 à 16:49:

@Libre: tu vois des bolchéviques partout. Soit tu as raison et il te faut partir rapidement, soit tu as tort et tu dois trouver du travail ailleurs. Au Nicaragua, par exemple où le salaire moyen est de 200 dollars US par mois. Là, pas de problèmes d'impôts, ni de cotisation sociale d'ailleurs puisque les services sont inexistants :-)

Libre  a répondu le 17/02/2012 à 23:11:

Merci de vous inquiétez pour moi mais je suis déjà parti de la France collectiviste, c'est pour cela que je parle en connaissance de cause, car non seulement l'europe c'est le tiers monde maintenant mais en plus la mentalité des pays pas aussi bolchévique que la France, voir un peu libéraux est bien meilleur. Bon courage pour vous...

Alan John  a répondu le 18/02/2012 à 10:11:

Si taxer le capital est revolutionnaire, alors les grands revolutionnaires du siecle passe ne sont pas le Che, Lenine ou Mao mais Giscard, Mitterand, Chirac , Sarkosy et leurs mignons.

rb  a répondu le 18/02/2012 à 12:49:

@Alan: C'est sur que sous leurs mandats respectifs,les riches n'ont cesse de s'enrichir encore plus pendant que les pauvres s'appauvrissaient....Alors les faire passer pour des revolutionnaires,c'est un peu ose.

Yanikuza  a écrit le 17/02/2012 à 14:32 :

De toute façon, les retraités actuels sont les plus gros consommateurs en France, ils font tourner la demande interieure. Mais il ne faudra pas compter sur les quadra comme moi et ma femme dans 25 voir 30 ans. Vu la taille de nos retraites, nous serons heureux d'avoir un toit et de quoi manger. Pour le reste, que le système ulta-libéral et ses afficionados se débrouillent !

QUICK  a écrit le 17/02/2012 à 14:12 :

Ce sera le reflux des marchés et pour un bout de temps sauf à voir la jeunesse bien payé(on peut rêver) pour se préparer une retraite comme papi et mami qui aujourd'hui vendent à tour de mois leurs avoirs mis de coté. Ce compartiment de papi/mami toujours en hausse les politiques tentent de le contrer en reculant l'âge de la retraite à perte de vie.

Made in ...  a écrit le 17/02/2012 à 13:29 :

OUI vous êtes prévenu alors maintenant si vous continuez de sur-consommer du "made in China" faudra pas venir vous plaindre !! .....mais on vous l'avait déjà dans les années 80 avec le textile, à l'époque tout le monde était mort de rire ..... demain on mourra de faim !!!

Evidence  a répondu le 17/02/2012 à 14:39:

Si nous ne consommons pas un peu Chinois, les Chinois ne consommeront pas Français. Devinez qui a le plus à perdre dans l'histoire ?

kendal  a écrit le 17/02/2012 à 12:58 :

Les données démographiques sont ce qu'elles sont, et l'augmentation de l'espérance de vie comme le passage de la bulle des "baby-boomers" modifient l'équilibre entre actifs et retraités ... la solution de décaler l'âge de départ est une approche qui semble logique pour rétablir cet équilibre, dans un système par répartition... encore faut-il assurer que les actifs puissent cotiser en ayant un emploi !
Sur le point démographique d'ailleurs, la politique familiale conduite en France par le biais des aides diverses, les crèches, les écoles maternelles ... a relativement limité la dégradation (comparaison avec l'Allemagne par exemple).
Il reste des pistes à explorer, depuis le mix entre répartition et capitalisation, la réduction progressive d'activité (cumul emploi/retraite), la limitation des retraites "dorées" (effectivement un peu choquant pour certains de nos élus)... mais il y a du boulot pour construire cela, à commencer par réduire les corporatismes qui s'arcqueboutent (?) sur leurs prés carrés...

merci les papyboomers  a répondu le 17/02/2012 à 14:05:

Pourquoi le gel des pensions élevées est il tabou ? pourquoi pour protéger les retraites faibles on augmenterait pas les retraites en valeur absolue et non en pourcentage? Pourquoi conserve t'on ces 10% d'abattement ? pourquoi la retraite qui était à l origine une assurance (pour protéger les employés de l'état de la misère) c'est elle transformée en rente et revenu....Cette retraite est une vrai arnaque où les boombers nous sortent des arguments de retraite par capitalisation alors qu'ils savent très bien qu'on est dans un système par répartition...qu'est ce qu'on offre comme perspective aux jeunes : des emplois de service à la personne low cost....super ! Ou comment servir d'esclave à ceux qui nous ont ruiné.

ProblemePrisMauvaisBout  a répondu le 17/02/2012 à 14:33:

Toujours ce vieux raisonnement "actifs-inactifs" du siècle derner. Quand 95% de la production sera automatisée (ce qui arrivera et doit arriver), de quoi les "inactifs" devront-ils vivre ?
Bien sûr, on pourra toujours ouvrir des camps pour les exterminer (comme je ne sais plus qui a dit : "tout ce qui est inutile doit disparaître").

@roblemePrisMauvaisBout  a répondu le 17/02/2012 à 14:54:

Quand il y aura des machine partout il faudra des techniciens pour en assurer la maintenant, des reparateur et installateurs des ingenieurs pour les creer et concevoir, des informaticiens pour concevoir les programmes qui les feront fonctionner..... Cela s appelle le transfert de competence et d emploie, Avant Ford et sa T tout les travailleurs etaient au champs, aux mines..... puis a l usine.... Quand a votre derniere remarque je peux aussi citer Decartes hein Dans la nature Rien ne se perd rien ne se cree tout se transforme....
Il est grand temps que les papyboomer et autre 68ard retrogradent le comprennent et l accpetent!

pierre  a répondu le 17/02/2012 à 16:27:

à merci les papyboomers : pour info l'abattement de 10% est plafonné pour les
retraités et pour ceux qui perçoivent le minimum vieillesse, c'est récupérable sur
l'héritage

gwenn kabell  a répondu le 18/02/2012 à 12:53:

@roblemePrisMauvaisBout
pour info ce n'est pas Descartes qui a dit:"Rien ne se perd rien ne se cree tout se transforme" c'est Lavoisier chimiste, philosophe et économiste,guillotiné le 8 mai 1794 par des ignares ayant le QI d'un lombric. Les papy boomers eux le savent......Pas comme vous

@gwenn kabell  a répondu le 18/02/2012 à 15:32:

Ce n'est pas ProblemePrisMauvaisBout qui le dit mais celui qui lui répond ! ... d'où le "@" avant le nom (vous parliez de QI et d'ignorance ? ... C'est pas grave). Et justement, ProblemePrisMauvaisBout écrit plus haut, le 18/02/2012 à 11:25, que bien des intervenants font bien des amalgames. S'agissant d'un sujet sur les retraites, normal que certaines interventions soient un peu séniles.

to yasemi  a écrit le 17/02/2012 à 12:57 :

la bourse a perdu 17% cette année et faisant fi de la perte de ce capital, la demagogie demande qu'on taxe le capital comme le travail, vous perdez votre capital mais on vous pique les dividendes
comment esperer mettre de l'argent de coté pour la retraite avec des placements fixes qui ne couvrent pas l'inflation, un immobilier laminé par les impots supplémentaires (au bout de 6 ans vous payerez l'impôt sur une plus value qui n'existe pas, on retirera 2 % du prix d'achat alors que vous aurez perdu 12 juste avec l'inflation) et la bourse qui glisse vers le bas

trop c'est trop et on récoltera ce q'uon a semé

Evidence  a répondu le 17/02/2012 à 14:37:

Effectivement. L'arnaque est totale. De quoi décourager celui qui cherche à éviter de mettre la collectivité à contribution, en se constituant sa propre retraite. Il se fait laminer au bout du compte. Sans oublier que les économies sont généralement constituées de revenus déjà imposés (double imposition).

DerRichter  a répondu le 17/02/2012 à 15:23:

Sûr que les bommers ayant revendu leurs biens immo, avec des PV allant de 100 à 300%, à de jeunes ménages s'endettant sur 30 ans, ont pensé à l'avenir de la Nation !!!

Tahi  a répondu le 17/02/2012 à 15:51:

Entièrement d'accord avec DerRichter!! Un immobilier cher est fondamentalement néfaste.

Réalité  a écrit le 17/02/2012 à 12:54 :

Pour les français, sous l'ère Sarkozienne, devenir pauvre est une rélaité au stade des salariés, des auto-misères etc ... en conséquence, en france vieillir pauvre est une certitude, ce n'est plus une menace.

Merci les papyboomers  a écrit le 17/02/2012 à 12:51 :

Merci à la génération des papy-mamy-boomers pour ce désastre. Merci d?avoir sur-endetté notre pays, merci d?avoir refusé la moindre réforme durant 30ans, merci d?avoir toujours reporté cet effort sur les générations suivantes, merci de vous être octroyé de telle pensions sans même chercher à comment les financer, merci de jouir de vos retraites délirantes au regard de ce que gagne un actif, merci de vous accrocher aux 10% d?abattement sur vos retraites pour « frais professionnels »?,merci d?exiger encore et toujours plus de sacrifices aux générations suivantes pour que vos avantages soient préservés, merci de plomber la sécu il est vrai que vous ne rembourserez jamais, merci de vouloir nous vendre à prix d?or ces tas de parpaings que vous avez acheté 2 francs si sous à l?époque, merci de vouloir à tout prix protéger votre patrimoine et sa fiscalité et de plomber la fiscalité sur le travail et l?entreprise?Rassurez vous, on est prêt à encore plus de sacrifices : nouveau recul de l?age de la retraite, libéralisation du marché du travail, école et santé payantes etc?ca serait tellement dommage qu?on vous prive de vos thalassos et de vos croisières Costa. A j?oubliais, merci à tout les vieux qui se vantent de participer à l?économie par leurs dépenses et leurs aides aux familles?.merci pour cette aumône, même si elle est payée par à crédit par nous, les actifs, les jeunes et les entreprises?.Le hold-up intergénérationnel, le plus grand casse de l'histoire.

PAPY RENTIER  a répondu le 17/02/2012 à 13:30:

DE RIEN. FAITES PAREIL AVEC VOS GOSSES ET ARRETEZ D ETRE JALOUX DE TOUT

NicO  a répondu le 17/02/2012 à 13:50:

+1, j'aurais pas dit mieux!!!

Ghostly  a répondu le 17/02/2012 à 13:52:

Votre panorama peut sembler excessif mais il est réel. Des personnes âgées sont des situations difficiles, mais les baby-boomers profitent aujourd'hui des conditions privilégiées d' hier.

OBJECTIF  a répondu le 17/02/2012 à 14:05:

Réponse à Merci les papyboomers.
Allez voir votre député et demandez lui si les inégalités de revenus entre les retraités sont justifiés et durables.Il comprendra.Profitez en pour lui demander une réduction drastique des dépenses publiques,notamment de personnel,qui sur le long terme vous privent d'usines et de promotions.

@Papy Rentier  a répondu le 17/02/2012 à 14:14:

Et si on venait plutot chez vous pour vous spolier voir pire!!!! Et non nous nous avons la responsabilite de ne surtout pas commettre le meme braquage et les meme abus que vous!

Loi de la jungle  a répondu le 17/02/2012 à 14:20:

Je vous rappelle que dans la nature, meme le chef de meute qu ils soit lion, loup, gnou..... quand il est trop vieux il est mis a l ecart du groupe pour assurer la survie de ce dernier..... Et ce patriarche/matriarche se debrouille tout seul tant qu il peut ou se fait bouffer par un autre prédateur.... A force de vouloir a tout prix preserver vos "sacro-saints acquis sociaux" sur le dos des generations suivantes (fait tres recent datant d apres la seconde guerre mondiale) mefiez vous que la societe n adopte pas un tel principe.......

Patrickb  a répondu le 17/02/2012 à 17:00:

@Loi de la jungle: sauf que les lions s'attaquent généralement aux plus jeuens qui sont plus tendres à manger et surtout sans expérience pour les attraper :-)

ProblemePrisMauvaisBout  a écrit le 17/02/2012 à 12:42 :

Quand on arrêtera de raisonner "actifs-inactifs", au lieu de "production-distribution" dans un monde qui génère de plus en plus de richesses avec de plus en plus de pauvres, peut-être commencerons-nous à entrevoir la solution.

rb  a répondu le 17/02/2012 à 16:54:

Bien parle.Merci

najbar  a écrit le 17/02/2012 à 12:28 :

Nous sommes des enfants gâtés. Incapables de réfléchir par nous mêmes, râleurs, cherchant en permanence des coupables mais surtout pas nous. Nous sommes des assistés, nous sommes un peuple de déresponsabilisés.

gg  a répondu le 17/02/2012 à 13:28:

+1

Répartition = Madoff  a écrit le 17/02/2012 à 12:19 :

La retraite par répartition est une arnaque intellectuelle : il est évident que ce n'est pas le retraité qui fabrique une baguette, mais le boulanger! Il est donc impossible d'éviter les problèmes démographiques par ce type de retraite. Le jour où il y a beaucoup de retraités et peu d'actifs, alors les retraites par répartition, tout en réduisant le pouvoir d'achat des pensions, pèsent de plus en plus sur le coût du travail des rares actifs. Sur un plan financier, c'est aussi une forme d'arnaque, mais qui est la victime? Sur ce point, les pays endettés à cause des retraites par répartition ont un intérêt énorme à faire rentrer d'autres pays dans le mécanisme, par exemple par le biais des Eurobonds. Et c'est le dernier pays qui rentre qui perd, car tant qu'il y a de nouveaux entrants, le flux de nouvelles dettes finance les premiers entrés. A défaut, les montants des pensions s'effondrent et le retraité est laminé. Les retraites par répartition, c'est l'arnaque de Madoff imposée à l'échelle des pays, voire des continents. Il faut interdire les retraites par répartition et sanctionner par de la prison ceux qui les imposent.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 12:42:

Bien d'accord avec vous et comme avec le système de Madoff, il faut de plus en plus d'entrants, c'est-à-dire de plus en plus d'enfants pour payer la pyramide de Ponzi que les politiques veulent entretenir en criant sur tous les toits que la population vieillit. En fait, il faut gérer différemment et abandonner le système de Ponzi en maintenant les plus anciens le plus longtemps possible au travail en aménageant les postes pour qu'ils se sentent bien.

Tahi  a répondu le 17/02/2012 à 12:56:

Merci de respecter les commentaires des autres! Vous pensez et dites ce que vous voulez, mais faites le avec votre pseudo, et évitez les copier coller déformés des commentaires des autres...

ProblemePrisMauvaisBout  a répondu le 17/02/2012 à 13:15:

D'accord avec cette analyse.

Delphin  a répondu le 17/02/2012 à 13:26:

"La retraite par répartition est une arnaque intellectuelle : il est évident que ce n'est pas le retraité qui fabrique une baguette, mais le boulanger!"
---------

Pas du tout, car ce qui compte - ainsi que le disait la personne précedente - ce n'est pas le boulanger mais le nombre de baguettes produites en un temps donné.

Or il faut maintenant nettement moins de boulangers pour produire nettement plus de baguettes.

Les vieux ont donc encore de longues années de baguettes devant eux.

Le problème qui reste à résoudre, c'est la qualité des baguettes, laquelle s'est dégradée pour enrichir certains au détriment des mangeurs de baguettes...

Delphin

gg  a répondu le 17/02/2012 à 16:01:

@Delphin,
je confirme que "La retraite par répartition est une arnaque intellectuelle " !!!
Mais pas pour les raisons listées !!
En fait cette méthode est un pari sur l'avenir !
Il faut croire que dans 50 ans il y aura des jeunes et que ces jeunes actifs auront un travail pour payer les retraites !!!!
Mais en fin de compte, nous voyons bien que ce pari n'est pas gagné d'avance !!!!!!
Et que meme si il y a des jeunes : auront ils un travail et gagneront ils assez pour payer les retraites ?????
La vérité c'est que personne ne peut répondre honètement à cette question ! (personne ne peut prédire l'avenir )

@Tahi  a répondu le 17/02/2012 à 16:39:

Votre commentaire initial étant un chapelet d'âneries, il n'est pas respectable. La facilité d'inversion de sa logique avec des mots semblables démontre qu'il relève de la pure idéologie sous couvert d'arguments pseudo-économiques. La droit à la liberté d'expression implique un devoir, celui de dénoncer librement les bêtises pour ce qu'elles sont. Ainsi fut fait.

pierre  a écrit le 17/02/2012 à 12:00 :

qu'on le veuille ou non la solution c'est l'immigration et c'est une erreur d'expulser les gens qui viennent chez nous et qui apportent du sang neuf meme si ça bouleverse nos habitudes

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 12:08:

D'autant plus que les pays qui ont eu beaucoup d'immigés comme l'Espagne ont 23% de chômeurs !

Georges  a répondu le 17/02/2012 à 12:53:

C'est ça Pierre, lorsque vous serez devenu minoritaire dans votre propre pays vous verrez si les nouveaux arrivants seront encore disposés à payer votre retraite de leur poche.

@pierre  a répondu le 17/02/2012 à 13:27:

OUI c'est simple, vous avez un gateau pour 10 personnes, si vous êtes 20, vous aurez une demi-part, c'est aussi simple que cela.

Antoine  a écrit le 17/02/2012 à 11:32 :

Honnêtement, la génération 68 qui s'est gavé et a pourri une situation rêvée, en envahissant massivement les zone fonctionnarisées de confort, elle peut bien aller se tapper la crise, la famine et le froid, je m'en fiche!
Ceux qui n'ont pas eu d'enfants, bon courage!!

candide  a répondu le 17/02/2012 à 12:59:

Je suis tout à fait d'accord avec vous. Tous les problèmes rencontrés par cette génération ont été résolu sur le dos des générations suivantes.

Jeune  a répondu le 17/02/2012 à 14:15:

+100

L Parisotte  a écrit le 17/02/2012 à 10:45 :

Il faut faire travailler les retraités et les enfants, c'est ainsi que nous rattraperons la Chine.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 11:27:

En France, les enfants sont rois et il faut les préserver de tout soucis, et surtout de tout effort qui risquerait de traumatiser ces pauvres petits. Quand j'étais enfant, je devais participer à différentes tâches dès mon plus jeune âge et je n'en suis pas mort, bien au contraire. J'ai élevé mon fils dans le même esprit sans mollesse. Aujourd'hui, il a une bonne situation et il est à l'aise dans la vie. Il me remercie souvent pour l'éducation qu'il a eue qui lui permet d'être fort et résilient.

bancopasillico  a répondu le 17/02/2012 à 13:01:

ces valeurs sont toujours d'acualité pour le plus grand nombre, merci de ne pas l'oublier avec vos raccourcis rapide..

Lennart  a écrit le 17/02/2012 à 10:42 :

Comme il y a 10 000 ans ou les plus faibles (vieux, malades etc..) étaient abandonnés car étant une charge pour la tribu et ne lui apportant plus rien.
Peut être reviendront nous comme au temps jadis ou au Japon les vieillards se faisaient emmener par leurs enfants, petits enfants, dans les neiges des montagnes pour y mourir car il avaient conscience d'être devenu une charge trop lourde pour leurs familles.
Pas certain que notre civilisation prennent le chemin de la "grandeur" !

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 11:06:

Je pense que les vieux doivent cesser de gémir et de penser qu'ils sont vieux. Si on fait un peu de sport et si on ne mange pas de la viande et boit trop d'alcool, on peut vieillir "bien" et travailler facilement jusqu'à 70 ans, voire plus. Je me répète en disant que j'ai 63 ans et que je travaille beaucoup comme depuis mes 18 ans, en faisant un travail qui demande des aptitudes physiques et mentales moyennes sans aucun problème.

desabusé  a répondu le 17/02/2012 à 11:09:

Bah nos vieux a nous sont loin d etre "reponsables" pour aller dans votre sens, interrogez les, auraient ils eu la meme reactions que les retraites vivant a proximite de fukushima???? Pour memoire ce sont eux qui ont pris l initiative de remplacer les jeunes, avenir de la nations, dans les equipes de nettoyage car selon eux meme irradiés avec un risque d ecourter leur vie c est moins pire que de priver le pays de sa force vive..... Bel exemple de solidarite et de conscience de ce qu il vaut mieux pour le pays... En france ils se seraient barricader chez eux, mattant par la fenetres les autres faire le boulot..... Voila pourquoi le Japon meme avec une recession reste une grande puissance,alors que nous on regresses

korpsbeau  a répondu le 17/02/2012 à 11:50:

le vieux ça sera toi demain

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 12:03:

Korpsbeau : vieux ne veut strictement rien dire, car c'est une notion relative

bancopasillico  a répondu le 17/02/2012 à 13:04:

avec l'ambiance actuel au boulot, les "futurs vieux" en ont marre de faire leur taf dès 50 ans.. alors allé jusqu'à 70... faut pas avoir un job de couvreur ou de carreleur pour suivre votre logique.. y'a pas que des postes de bureaucrates pseudo intellectuels dans la vie.. les gens qui bossent et font tourner la societé au quotidien, ce sont les petites mains. métier dur à tenir!

lennart  a répondu le 17/02/2012 à 15:03:

mais alors Mr EIFFEL serait il sénateur ?

OBJECTIF  a écrit le 17/02/2012 à 10:21 :

Je rajoute au titre : ou comment les fonctionnaires deviennent riches.

Ghostly  a répondu le 17/02/2012 à 14:04:

Riche peut être pas, mais privilégié oui. Si il était appliqué les conditions de travail des fonctionnaires à l ensemble des salariés, ce pays serait sur le carreau. A court terme, les dépenses de salaire et de retraite pèseront tellement que les classes populaires et moyennes contraindront n importe quel gouvernement.

gc54  a écrit le 17/02/2012 à 10:08 :

Encourager la natalité, notamment par des aides financières, est une pure aberration économique. En effet, l'assiette des postes de travail ne croit pas en fonction de l'augmentation de la population. La natalité (ne parlons même pas de l'immigration qui aggrave le phénomène) est donc une machine à fabriquer des chomeurs et des futurs pauvres. Il faudrait engager une décroissance mondiale de la population, y compris en france mais par quel(s) moyen(s) ?

Licence to live  a répondu le 17/02/2012 à 11:05:

Il y a bien quelques moyens extrèmes et rapides mais nous les tairons pour éviter la censure ; Lennart en rappelle un justement

letroll  a répondu le 17/02/2012 à 11:41:

la 3ème guerre mondiale sera un de ces moyens :-))

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 12:28:

Tout à fait d'accord avec gc54 et il vaut mieux réguler la démographie et gérer l'économie pour éviter toutes les calamités. Certes, gérer exige un minimum de formation et de connaissances en économie qui manque cruellement à nos "politiques". FL/diplômé en économie et en management

CPM  a écrit le 17/02/2012 à 9:36 :

La Cigale, ayant chanté. Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue.
Quand la bise fut venue

monsieur burns  a répondu le 17/02/2012 à 10:35:

il ne nous reste qu'a danser ??? c'est cela que vous voulez nous dire??? ;-)

Ghostly  a répondu le 17/02/2012 à 14:06:

Au thé dansant le dimanche après midi ou lors d' une petite croisière ...

Tahi  a écrit le 17/02/2012 à 9:12 :

La retraite par capitalisation est une arnaque intellectuelle : il est évident que ce n'est pas le compte épargne titres qui fabrique une baguette, mais le boulanger! Il est donc impossible d'éviter les problèmes démographiques par ce type de retraite. Le jour où il y a beaucoup de retraités et peu d'actifs, alors les fonds de retraite vendent les actifs qui se déprécient fortement et le coût du travail augmente du fait de sa rareté... Sur un plan financier, c'est aussi une forme d'arnaque, mais qui est la victime? Sur ce point, les pays précurseurs ont un intérêt énorme à faire rentrer d'autres pays dans le mécanisme. Et c'est le dernier pays qui rentre qui perd, car tant qu'il y a de nouveaux entrants, il y a un flux d'achats puissant sur les actifs financiers. A défaut, les valeurs s'effondrent et le cotisant est laminé...

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 10:04:

J'ai une retraite complémentaire d'un fond de pension acquise par point et je la touche depuis 2 ans sans aucun problème.

gc54  a répondu le 17/02/2012 à 10:11:

Attention, les fonds de pension ne sont pas les uniques possibilités pour une retraite par capitalisation, ils existent (heureusement) d'autres possibilités beaucoup plus fiables.

Tahi  a répondu le 17/02/2012 à 11:04:

à Eiffel, je vous souhaite d'en profiter longtemps, mais je ne sais pas si dans 20 ans ce sera aussi simple. C'est une question qui s'apprécie sur la durée d'une génération et pas sur la performance de quelques années. Le lien actif / retraité nécessite un mécanisme de redistribution/allocation et je ne vois aucun mécanisme qui ne soit soumis aux conditions démographiques. Sur ce point, ce n'est pas un drame non plus, certains de nos voisins font bien plus mal et nos générations sont plus ou moins renouvelées... Vivre plus chichement n'est pas dégradant.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 11:36:

Tahi, merci pour votre commentaire. La retraite par capitalisation est un outil qui fait partie d'une large panoplie. Il faut ne pas se limiter à ce seul outil mais développer dans la mesure du possible son patrimoine et surtout, à mon avis, ne pas cesser de travailler quand on en a encore les moyens en s'abandonnant à un confort qui de toute façon est préjudiciable sur le plan financier et de la santé. Rien n'est cependant défintivement acquis, la retraite par capitalisation pas plus que la retraite par répartition et un patrimoine peut fondre du jour au lendemain. Cela fait partie des aléas de la vie qu'il faut affronter avec courage et détermination.

letroll  a répondu le 17/02/2012 à 11:42:

les fonds de pension vont faire faillite comme les autres organismes financiers, le mouvement a déjà commencé aux USA

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 12:14:

Le monde est ce qu'il est et rien n'est définitivement acquis et certain. L'incertitude est la dominante universelle et il faut vivre avec et ne pas être paralysé tout autant, je pense. Ou alors restons couché et ne bougeons plus !

EIFFEL  a écrit le 17/02/2012 à 9:07 :

La croissance démographique par la natalité oul'immigration n'est pas la solution car elle se traduit par un accroissement du même ordre du chômage. Voir les pays comme l'Espagne ou la France qui ont un accroissement phénoménal du chômage, alors queles pays en baisse de population comme le Japon et l'Allemagne ont des baisses de chômage et moins de déficits.

miro69  a écrit le 17/02/2012 à 9:06 :

Les fonds de pensions sont dans le rouge, la retraite par répartition est en voie d'implosion, une seule solution c'est un filet de protection minimale pour chaque retraité et de ne plus faire varié la retraite du simple au double.
Un retraité consomme moins en biens de consommation courant , mais plus en matière de santé.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 10:06:

je connais beaucoup de retraités qui travaillent comme moi et nous ne voyons jamais de médecins car l'activité nous entretient. Oisiveté = pauvreté = mal être = maladies.

el zorro  a écrit le 17/02/2012 à 8:41 :

Je sens qu'on va revenir à des époques plus anciennes où l'on redécouvrira la solidarité intergénérationnelle et 3 générations sous le même toit pour partager les charges de la vie toujours plus hautes.
les familles sans enfants et divorcées sont ceux qui souffrirons le plus de la nouvelle donne.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 9:41:

Tu rigoles ou quoi ? Les familles sans enfants sont les plus riches et les plus propères, car ils n'ont aucune charge !

jf  a répondu le 17/02/2012 à 9:57:

Pas necessairement. Une famille sans enfants peut epargner plus et acheter par exemple un appartement dont les revenu lui serviront de retraite. Donc soit on investit dans ses enfants soit dans un 'autre' actif mais dans les deux cas on espere que cet investissement nous garantira une retraire.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 10:35:

Oui Jf, sauf que "l'actif" enfants est aléatoire et pleins de risques. Je connais par exemple une famille normale ou le fils aîné a sombré dans l'alcool suite à un divorce et qui se fait entretenir depuis 11 ans par son père qui paie également une pension alimentaire à ses 2 petits-enfants. Tu parles d'un actif !

soleil vert  a écrit le 17/02/2012 à 8:35 :

Menacés de vieillir pauvres! Comme si les jeunes n'étaient pas menacés d'être pauvres. La pauvreté est un plat qui sera mangé par la majorité d'entres-nous, jeunes ou vieux. Où j'habite, les produits commencent à baisser car il n'y a plus grand monde pour acheter. Même Carrefour, Leeder ont moins d'acheteurs, alors la baisse de la démographie ne peut-être qu'un bien puisqu'il n'y a pas de travail pour tous et qu'il n'y en aura plus. Autrefois quand un vieux ne servait plus à rien et qu'il était gaga on lui mettait un oreiller sur la tête pour l'étouffer. Aujourd'hui c'est la spéculation et son bras armé le politicien qui nous étouffent.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 9:19:

Faire des enfants représente un coût croissant. On ne peut pas s'en sortir au-delà d'un enfant pour 2 raisons. La première, parce que cela coûte cher et la deuxième, parce que vous êtes moins disponible pour le travail. Or si l'on ne travaille pas d'une façon acharnée, on est mort ! La pauvreté = manque de travail acharné !

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 9:39:

Les pauvres sont essentiellement et majoritairement constitués de jeunes pauvres sans travail et qui vieillissent pauvres. Pour avoir du travail dans la jungle du marché, il faut être un surhomme. Surhomme veut dire surdiplômé avec une santé de fer, un moral d'acier et une volonté extraordinaire pour accepter toutes les conditions mêmes les plus dures. Sinon, c'est foutu.

GeorgeOrwell  a écrit le 17/02/2012 à 8:19 :

L'immigration c'est la solution. Importons des chômeurs. Un chômeur européen coûte, un chômeur immigré rapporte. Ceux qui ne comprennent pas ça sont soit des crétins soit des fascistes, et le plus souvent les deux.

Corsaire de la République  a répondu le 17/02/2012 à 9:17:

Bien dit.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 9:54:

Je ne comprends pas votre raisonnement qui me paraît plutôt tiré par les cheveux ou alors vous êtes un plaisantin !

GeorgeOrwell  a répondu le 17/02/2012 à 16:19:

Oui, je plaisantais.

GeorgeOrwell  a répondu le 17/02/2012 à 16:21:

Moi je plaisante mais Attali dit la même chose sans plaisanter.

tour  a répondu le 17/02/2012 à 17:21:

a eiffel à 10h54 il faudrait être au boulot monsieur Eiffel.

as16  a écrit le 17/02/2012 à 7:57 :

Au nom de la solidarité, les jeunes cotisent pour la retraite de leurs aînées, tout en sachant qu'ils n'auront plus de retraite par répartition à leur tour. Ils sont spoliés une première fois.
On leur conseille de mettre de l'argent de côté en assurance-vie, PEP ou PERCO, et toute suite après le gouvernement sarkosis applique un taux d'imposition énorme de 40 %, du jamais vu. Ils sont spoliés une deuxième fois.
Elle est où la solidarité inter-générationnelle ?

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 9:16:

J'ai 63 ans et je travaille chaque jour, comme encore jamais. Dans mon activité je me retrouve souvent entre gens de mon âge que les patrons apprécient car les jeunes ne veulent faire notre travail qui demande une disponibilité totale de jour comme de nuit 24h/24, 7j/7. Pour s'en sortir, il n'y a pas 36 solutions : il faut vouloir travailler et faire ce qui est disponible sur le marché. Quand mon patron m'appelle pour une vacation, je suis toujours disponible, quelque soit la mission, quelque soit les conditions. C'est dur, mais si on veut rester dans la course, il faut y aller et abandonner tout confort. Grâce à cette détermination, je ne connais pas de problèmes financiers ou autres. Je dis ou autres, car quand l'activité et l'argent sont là, tout est OK et tout est là !

Désabusé  a répondu le 17/02/2012 à 10:38:

Cher Eiffel d une vous etes une exception de 2 c est bien facile de toujours dire que les jeunes sont feignants la realité est tout autre, et de 3 vous ne repondez en rien a la reflexion d as 16 qui est tout autres.

Quand a votre activite je ne sais ce qu elle est mais vous etes la aussi une exception, vous parler de la realite du marche vais vous la donner 63 tjrs en activite c est beau mais c est tres rare, car la plupart des societe vous mettent dehors des que vous atteignez 55/60 ans car vous etes trop cher, donc go chomage a l autre extremite on embauche pas les jeunes car ils ont les diplomes mais par l experience, et quand on les embauches, grace au 35H que la majorite de votre generation a soutenu et fait vote, bah on les payes a coup de lance pierre.......Et on s etonne que les jeunes n ai qu une idee partir dans un pays ou ils gagneront mieux.... Ou prefere l interim car artificiellement avec les primes de fin de missions et les conges payés verse a chaque fin de mission ils ont l impression de gagner plus????

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 10:55:

Je réponds implicitement à as 16 que les jeunes ne cotisent pas tant que celà puisque 30% des jeunes de 18 à 25 ans sont au chômage. Je ne les considère pas comme des fainéants mais comme des personnes non formées à l'âpreté de la vie. On les a élevé dans du coton et ne sont pas prêt à afronter les conditions de plus en plus dures de la société. Je suis un ancien directeur qualité et j'ai cédé ma place à un jeune à 60 ans. Ne supportant pas l'inaction, je me suis mis en quête de travail et j'ai pris un emploi sous tension comme on dit, mais qui me comble.

Chris  a répondu le 17/02/2012 à 13:00:

Vos point de vue se rejoignent, on arrive a une situation ubuesque ou pour la majorite des grosses boites a 55/60 ans, parfois meme a 45 on veut plus de vous car "improductif" moins maleable et cher et de l autre côté on ne veut pas des jeunes diplomés car il n ont pas l experience...... On marche sur la tete la....D'autant qu effectivement souvent la rupture emploie/chomage-retraite est brutale.... J en reviens toujours a ce meme concept, pourquoi ne prepare t on pas la perenite de l activite de l entreprise, je ne sais pas arrive a 55/60 ans le salarie se "voit aide" a preparer sa retraite et valorise ses acquis en le transettant au jeune qui va le remplacer, au fur et a mesure que le jeune acquiert le savoir on diminue le temps de travail du futur retraite qui a 60 ans se retrouve au 2/5 ou 1/5.... Il a ainsi pu preparer la transition, l entreprise a embauche un jeune forme a la culture de l entreprise...... Ca me parait somme tout logique

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 14:39:

Oui Chris, c'est logique ce que vous dites , mais les oligarques incapables et les dirigeants d'entreprises ne comprennent rien à la logique.

horaires  a répondu le 17/02/2012 à 17:18:

vu les horaires des messages d'eiffel, il doit travailler dur (de la feuille à son age!)
laissez votre place à un jeune merci.

Chris  a répondu le 18/02/2012 à 11:43:

@Eiffel, je ne sais pas, j essaie juste de penser de maniere a la fois cartesienne, mathematique et humaine, si d un cote on fait travailler les "anciens" plus longtemps en valorisant leur experience par la transmission de celle a un jeune qu on a embauche pour le remplacer a terme, en reduisant d un cote le temps de travail de l ancien a mesure que le jeune devient de plus en plus apte a le remplacer..... Pour moi mathematiquement au 2 extreme de la carriere pro et de l emploi on diminue les couts des regimes retraite/sante/chomage.... Ca implique donc une baisse drastiques non seulement des charges salariale et patronnale, mais aussi celle en cascade de la sante et d autres.... puisque l on diminue la precarite.....Que vaut il mieux continuer a creuser tout les deficits en restant attentiste ou alors on essaie une autre voix...... Certe ca n effacera pas totalement le chomage mais si on le baisse deja d 1/3 voir plus ca ne peut qu a terme etre benefique.... Enfin je dis ca je ne suis pas Enarque ou polytechnicien non plus...

Tiens  a écrit le 17/02/2012 à 7:54 :

Ha bon c'est une surprise ? Entre une démographie à la Française (record de naissance pour futur jeunes sans emplois) et "UNE GENERATION" d'anciens qui vivent sur des économies basées sur de la Dette après guerre, je vois mal pourquoi cela irait bien ? On a construit après la Guerre une société d'égoisme, du chacun pour soi pour créer des consommateurs, le juste retour des choses devaient arriver. Pendant ce temps on va bousiller l'Inde (par exemple) en proposant le même modèle. Normalement le anciens sont pris en charge par la famille dans un domicile partagé et les ressources misent un peu en commun, mais là évidement ce n'est pas bon pour la vente de petite maison pourrit, ou d'appartements empilés sans connaitre son voisin. Quand aux enfant ils sont éduqués pour partir vite fait histoire de s'occuper que de soi-même ! Bref ce n'est pas une surprise et tant pis pour ceux qui ne le voient pas venir. La solution, créer son patrimoine (bricolage-retaper...) et préparer ses enfants (si on a préféré ça à une voiture) à ce que le monde de demain sera plus pauvre et qu'il faut déjà s'y préparer.

Tahi  a répondu le 17/02/2012 à 9:01:

pffff.... il faut lire l'article! L'Inde n'est vraiment pas prête à un régime de retraite par capitalisation, c'est évident! Et qui veut avoir mémé à la maison en permanence dans un appartement parisien déjà trop petit pour les enfants?

Ghostly  a répondu le 17/02/2012 à 14:14:

Tahi : vendez votre appartement parisien et installez vous en région. Vous faites de la place aux jeunes parisiens, et votre mémé et vous serez heureux sur une plus grande surface.

talens  a écrit le 17/02/2012 à 7:46 :

Et si l'immigration était la solution? Et si la solidarité ne s'exprimait pas simplement à l'intérieur des frontières mais aussi entre pays? Et si les pauvres d'aujourd'hui étaient les riches de demain et vice versa? Et si nous étions moins "bornés"?.....

El zorro  a répondu le 17/02/2012 à 8:39:

quelle bonne blague et naïveté! comme si on n'avait pas assez de problèmes de communautarisme, d'intégration et de coûts sociaux-économiques avec ceux déjà présents?! Qu'on encourage plutôt la natalité, c'est classé ringard et réac, pourtant c'est la meilleure solution à long terme.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 10:09:

La natalité est la porte grande ouverte sur la pauvreté. Que l'un des géniteurs tombe malade et c'est la galère. Mon fils ne peut fonder de famille car son travail de responsable SAV France l'absorbe complètement. Il a choisi l'activité et le revenu plutôt que la famille et la pauvreté.

Vive le monde  a répondu le 17/02/2012 à 10:44:

Il etait si pauvre qu'il n'avait que de l'argent...

kendal  a écrit le 17/02/2012 à 7:41 :

Réponse à Madoff ... la retraite (de la CNAV) est déjà plafonnée à 50% du plafond de la sécurité sociale (PPMS), ce qui donne une pension max de l'ordre de 1500? brut aujourd'hui.... et encore faut-il avoir cotisé pendant toute sa carrière au dessus de la PPMS pour l'atteindre.

as16  a répondu le 17/02/2012 à 9:24:

Vous avez oublié nos "chers" politiciens qui empilent les mandats et se retrouvent avec des montants de retraite mirobolants ; certes, l'incompétence paie pourvu qu'on a procédé à des malversations pendants ces multiples mandats de députés, sénateurs, conseillers territoriaux et autres cumulards !

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 10:44:

Les politiciens font la promotion de la natalité et de l'immigration car en augmentant la population on augmente l'assiette des prélèvements, ce qui leur permet de tondre encore davantage ceux qui travaillent. Ne vous laissez pas abuser par les politiciens pro-natalistes et qui veulent régulariser les immigrés sans-papiers, ce n'est pas désintéressé !

Tomibiker  a écrit le 17/02/2012 à 7:04 :

C'est cela l'Europe, les états providences sucent les contribuables à raison de plus de 50% du pib en redistribuant la plus grande partie aux vieux par l'intermédiaire des retraites et de la maladie et ils deviennent encore plus pauvres, mais alors qu'est ce qui ne joue pas dans les comptes ?
Il y a un problème qui ne fait que commencer en Europe, c'est l'inflation qui va ruiner les épargnants et les rentiers, c'est un choix qui a été fait par les banquiers centraux et le processus ne fait que commencer, l'Europe sera reléguée au rang des pays pauvres du tiers monde, la gangrène a commencé en Espagne, Portugal, Grèce, et remonte Italie, France, Belgique, j'ai bien peu qu'il soit trop tard et que le déclin a commencé, cela aura été vite !

Libre  a répondu le 17/02/2012 à 8:55:

La seule garantie pour conserver son patrimoine c'est d'acheter de l'or !!

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 9:44:

Oui libre , les 5 millions de chômeurs, les 2 millions de RMIstes, les 30 millions d'allocataires de tout poil, les 10 000 clochards se précipitent d'ailleurs, pour acheter de l'or.

@libre  a répondu le 17/02/2012 à 9:45:

tu reconte vraiment n importe quoi avec ton or.... C est comme toute valeur speculative pauvre buse..... Pour le moment il stagne, quand les gens vont commencer a le vendre sa valeur va diminuer comme tout actif et la on rigolera bien quand t aura pris le bouillon.... D autant qu il faut bien le stocker B.... Rappel si tu as un coffre chez toi ta MRH ne couvrira pas en cas de cambriolage.... Si ton coffre est a la banque pareil tu sera Indemnisé pas remboursé......Donc arrete de raconter des conneries et d induire les gens en erreur.... Les comptes en banques sont couvert jusqu a 100 000 euros >>>> Directive de la BCE et de L AMF, ton or en coffre fort non!

SarkHollande  a écrit le 17/02/2012 à 6:52 :

Sauve qui peut et chacun pour soi

Madoff  a écrit le 17/02/2012 à 6:51 :

Que la cotisation soit proportionnelle à ce que l'on gagne, soit ! Mais ne devrait on pas plafonner les retraites à 2000 ? ? La solidarité et le partage équitable devrait primer, surtout dans la mesure ou on n'est pas sensé cotiser pour soi même mais pour la génération suivante. Ensuite, c'est à chacun de cotiser à une complémentaire pour arrondir cette retraite.

Generation Post 80  a répondu le 17/02/2012 à 7:29:

"dans la mesure ou on n'est pas sensé cotiser pour soi même mais pour la génération suivante.." Vous vous êtes trompé d'adjectif, dans le système actuel, nous cotisons pour la génération précédente.... et ceux qui n'ont pas la chance d'avoir des parents / grand-parents avec une grosse retraite (et par conséquent, un potentiel de transfert intéressant) n'ont que leurs yeux pour pleurer à chaque réforme de l'actuel système de retraites, ou comment cotiser plus pour toucher moins ;-)

jacotte  a répondu le 17/02/2012 à 7:39:

on cotise pour la génération précédente

churchill  a répondu le 17/02/2012 à 8:25:

un partage ' equitable' ' a la francaise', c'est quand des gens qui n'ont jamais cotise, ( car ils n'avaient pas la chance d'avoir envie de travailler), touchent plus de retraite que des gens qui ont cotise tte leur vie ( et je ne parle meme pas de ceux qui n'ont pas cotise un ou 2 trimestres du fait de pbs divers et varies...)

Georges  a écrit le 17/02/2012 à 5:43 :

Comment croire un instant que la retraite par répartition pourra continuer dans un pays dont la population sera devenue hétérogène, formée de communautés bien souvent hostiles les unes aux autres et dont la répartition par tranches d'âge sera radicalement différente?

Maurice  a répondu le 17/02/2012 à 6:53:

"Ethnos" veut dire "Peuple" en Grec ; c'était stupide de vouloir réinventer le peuple.

Credorsur  a écrit le 17/02/2012 à 5:15 :

"La compétition internationale fait des ravages et laisse son cortège de victimes derrière elle. C'est même une véritable hécatombe.... Cette situation devrait s'aggraver..." Livre "les corps indécents" Il est certain que des dizaines et des dizaines de millions d'Européens connaissent et vont connaître la misère. Peut être même une centaine de millions ou plus.

EIFFEL  a répondu le 17/02/2012 à 10:12:

Le monde est devenu incompréhensible, dur, où seuls les plus forts, l s plus aguerris, les plus disponibles c'est-à-dire sans attaches familiales, survivent. Tu fondes une famille, t'es foutu !

PaulDe  a écrit le 17/02/2012 à 4:13 :

avec le stres, les journées de 10 heures + 2 de transport, la nourriture et la qualité de l'air en constante dégradation, le problème de la retraite devrait se règler de façon "naturelle", l'espérance de vie en hausse ne concernant plus que quelques parlementaires dont la retraite (sans rire) dépasse les 5000euros/mois

enrico  a répondu le 17/02/2012 à 7:59:

... s'ils ne sont pas décimés eux-mêmes par l'excès de prise de produits dopants

dopants  a répondu le 17/02/2012 à 17:06:

le champagne et les petits fours ne sont pas dans la liste des produits dopants.
ah j'oubliais, le caviar et le chateau petrus non plus.

wildleech  a écrit le 16/02/2012 à 23:10 :

Même si tout est fait pour le nier, le capitalisme n'est pas sans risque.
Il a absolument besoin de croissance pour fonctionner.
Et la croissance ne peut pas être infinie.
Donc pour croitre encore, le capitalisme doit se concentrer.
Tuer les capitalistes, les plus faible d'abord, est sa seule issue.

pierre 2  a répondu le 17/02/2012 à 0:46:

Vous simplifiez les choses ,car il n?y a pas que le capitalisme qui est risqué et les faits de guerre ont été le risque le plus important pour les retraites. La retraite par capitalisation existait avant la guerre de 14. Ceux qui avaient souscrits (quand ils revenus) ont été ruinés .Ils ont cotisé de nouveau et ont été ruinés de nouveau après la guerre de 40. La situation a donc été bien pire pour les générations précédentes.