Expo universelle 2025 : le projet tricolore veut s'ouvrir à la mondialisation

 |   |  731  mots
Sous l'impulsion du maire de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin (UDI), la France sera candidate à l'expo universelle de 2025.
Sous l'impulsion du maire de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin (UDI), la France sera candidate à l'expo universelle de 2025. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
L'acte de candidature de la France à l'organisation de l'exposition universelle de 2025 devrait être envoyé d'ici juin. Ce projet d'ouverture, piloté par le maire de Neuilly-sur-Seine (92), vise notamment à promouvoir l'hospitalité française auprès des touristes du monde entier.

En parallèle à la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024, la candidature de la France à l'Exposition universelle de 2025 - dont le cœur se situera dans la première couronne francilienne - tente de se faire une place médiatique. Elle est portée par le député-maire de Neuilly-sur-Seine Jean-Christophe Fromantin (DVD), qui préside ce projet nommé ExpoFrance2025, et par le sénateur-maire d'Alfortville Luc Carvounas (PS) en qualité de vice-président. Et comme pour les Jeux Olympiques, les échéances se rapprochent pour ExpoFrance2025.

Désignation mi 2018

Avant juin prochain, le chef de l'Etat François Hollande devrait envoyer une lettre au Bureau international des expositions (BIE) officialisant la candidature de la France. La désignation de la ville organisatrice est prévue pour la mi-2018 soit un peu plus de 6 mois après la désignation de la ville organisatrice pour les Jeux Olympiques de 2024. Quel est le but de ce projet, dont le coût est estimé à 3 milliards d'euros, et qui ne veut pas être opposé à Paris 2024 ? D'abord l'exposition universelle est un grand rendez-vous international ouvert au public qui se déroule au moins tous les 5 ans, et où les pays du monde entier se réunissent pour étaler leurs dernières innovations. « Ainsi chaque exposition universelle n'est qu'une étape sur la courbe de l'innovation au niveau mondial », explique Jean-Christophe Fromantin.

Le thème de l'hospitalité retenu

Le pays organisateur apporte pour sa part une thématique personnelle à l'événement. Pour 2025, la thématique retenue par la France, émanant d'étudiants de la Sorbonne, sera l'hospitalité, que le député maire DVD définit comme « la capacité à accueillir, mais aussi de faire découvrir aux individus de passage quelque chose de différent ». L'exposition serait donc aussi un moyen pour la France de montrer un nouveau visage au monde, humainement plus chaleureux, mais aussi architecturalement plus diversifié, allant au-delà de la tour Eiffel, de Disneyland et du Mont-Blanc.

Du reste, le site central d'ExpoFrance 2025, baptisé village globale, sera situé en première couronne de Paris. Cinq villes semblent candidates pour l'acceuillir : Les Ardoines, Marne-la-vallée, Le Bourget, Aulnay-sous-Bois et Saclay. Sur ce site central, « il sera érigé un Globe inspiré du projet inabouti d'Elisée Reclus pour l'Exposition universelle de 1900, un globe terrestre au 100.000ème », détaille Jean-Christophe Fromantin.

23 milliards d'euros de retombées économiques

Mais le projet, dont les retombées économiques directes sont estimées par Deloitte à 23,2 milliards d'euros et 150.000 emplois créés pour une durée d'au moins deux ans, aura aussi une dimension nationale. En effet, des Forums thématiques seront présents dans une douzaine de villes françaises, auxquels les pays seront invités à participer. Par ailleurs, chaque ville ou village français pourra inscrire « un site au catalogue des « Détours » afin de renforcer l'offre au visiteur ». Mais pour accéder à ces sites qui seront parfois éloignés, pas question de créer des nouvelles gares. Les organisateurs s'appuieront sur les infrastructures existantes, et surtout sur les nouvelles technologies qui en 2025 permettront de mieux organiser les flux vers tous ces sites, espère Jean-Christophe Fromantin.

Une vision politique

En voulant insérer les territoires dans l'exposition universelle, le maire de Neuilly souhaite aussi poser une question d'ordre économique : « comment mettre les technologies au service des territoires pour qu'ils puissent s'intégrer dans la mondialisation ? » Ainsi le maire de Neuilly souhaite transposer dans cette exposition universelle sa vision politique des évolutions de nos sociétés, que tous ne partageront pas forcément. « La France fait partie des trois pays les plus considérés par les classes moyennes des pays émergents. Clairement, le monde plébiscite nos avantages comparatifs. C'est pourquoi il faut s'ouvrir davantage pour en tirer profits», indique-t-il à un moment où la tendance est davantage au repli sur soi. « Si nous avions un message à adresser aux Français, c'est que notre identité passera par l'ouverture au monde. En s'ouvrant au monde, on a plus à y gagner que si l'on se ferme », ajoute-t-il.

Il va d'ailleurs lui falloir convaincre les Français de la pertinence de sa vision, car il est notamment prévu de financer le tiers du projet ExpoFrance2025 par un appel public à l'épargne d'un milliard d'euros. Le coût de la candidature -25 millions d'euros- ayant pour sa part été assumé financièrement en totalité par des grandes et moyennes entreprises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/02/2016 à 8:58 :
23 milliards de retombees, vu qu'on va en depenser 30, cherchez l'erreur,tous les grands projets ont des depassements enormes,donc !!!!!!!
a écrit le 18/02/2016 à 8:54 :
"« La France fait partie des trois pays les plus considérés par les classes moyennes des pays émergents. Clairement, le monde plébiscite nos avantages comparatifs. C'est pourquoi il faut s'ouvrir davantage pour en tirer profits»"

Que d'évidences éculées, les politiciens ne sont décidément plus capables de dire les choses simplement. Les interroger n'est qu'une perte de temps de cerveau disponible.
a écrit le 18/02/2016 à 8:51 :
On ne compte pas avec l'argent du contribuable.
a écrit le 18/02/2016 à 6:57 :
un projet très positif,la France qui ose et qui s'ouvre aux autres,de quoi changer les mentalités de ceux qui ont l'esprit bridé.certes cela demandera des efforts,de l'argent,mais les retombées ont toujours été positives,comme pour les grands évènements sportifs
a écrit le 17/02/2016 à 22:52 :
@ BONSOIR : Encore la folie des grandeurs avec quoi allez vous payer ces folies combien cela va couter aux FRANCAIS ? Avant de faire ces conneries pensez à augmenter les salaires, les pensions , les retraites les aides sociales . FRANCAIS c'est avec votre misère que la clique va organiser cette monstruosité si vous ne faites rien tant pis pour vous mais ne venez pas vous plaindre !
a écrit le 17/02/2016 à 20:52 :
En tant que cinquante-et-unième état des us, il faut que nous brillons de tous feux. C'est le minimum, non..??
a écrit le 17/02/2016 à 20:43 :
Tiens il y en a un qui en profite pour faire un commentaire raciste. On dirait que la lepenisation/bushisation des esprits a fait un bond en avant.

Sinon, pour une exposition universelle ayant pour thème l'hospitalité, il vaudrait mieux la faire dans d'autres régions que l'Ile de France ou la Provence.
Réponse de le 17/02/2016 à 22:58 :
il y en a un qui en profite pour montrer son tout beau formatage cérébral. Quand on est capable de citer Bush aussi iniquement, ça relève du prix d'excellence.
a écrit le 17/02/2016 à 19:40 :
Bravo Mm Hidalgo en espérant que les départements 92 93 et 94 soient enfin réintégrés dans Paris d'ici la, ils le méritent !
a écrit le 17/02/2016 à 18:41 :
Hospitalité française :-) Ce type est-il jamais sorti de son fief ? Une véritable gageure en tout cas parce qu'il va falloir 1) changer les mentalités et 2) faire en sorte que les gens parlent couramment des langues autres que l'arabe :-)
Réponse de le 17/02/2016 à 21:00 :
Bonsoir Patrickb. Pour avoir essayé, à plusieurs reprises, de parler à un habitant de la capitale, certes, je confirme que la mentalité est à changer. Laquelle, autre bonne question, vu l'agressivité dont est capable un individu investit du pouvoir de fascination à la fois du "statut géographique", mais pire, celui de devoir afficher son potentiel de richesse matérielle. J'en déduis que le capitaliste courant devrait pouvoir se faire intégralement rembourser sa greffe de cerveau, histoire d'en avoir un.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :