Le chômage reflue pour le troisième mois consécutif en novembre (-0,9%)

 |   |  856  mots
En novembre, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie « A » a diminué de 31.800 personnes en un mois, soit une baisse de 0,9%. Ainsi, pour la première fois depuis février 2008, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi a baissé pour le troisième mois consécutif. Mais ces bons résultats sur le front du chômage interviennent trop tardivement dans le quinquennat de François Hollande.
En novembre, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie « A » a diminué de 31.800 personnes en un mois, soit une baisse de 0,9%. Ainsi, pour la première fois depuis février 2008, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi a baissé pour le troisième mois consécutif. Mais ces bons résultats sur le front du chômage interviennent trop tardivement dans le quinquennat de François Hollande. (Crédits : reuters.com)
Pour la première fois depuis début 2008, en novembre, le nombre des demandeurs d'emploi a diminué (-31.800) pour le troisième mois consécutif. Mais cette décrue du chômage, bien que réelle, intervient trop tardivement pour "sauver" le quinquennat".

C'est Noël ! En novembre, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie « A » a diminué de 31.800 personnes en un mois, soit une baisse de 0,9%. Ainsi, pour la première fois depuis février 2008, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi a baissé pour le troisième mois consécutif. En fait, la bonne nouvelle était quasi éventée depuis que l'Élysée avait décidé, en fin de semaine dernière, de programmer pour François Hollande une visite d'entreprise, avec la ministre du Travail, ce lundi... précisément à l'heure où sont officiellement connues les données mensuelles sur le chômage. Si les chiffres avaient été mauvais, on n'imagine pas que François Hollande serait ainsi monté en première ligne.

Fin novembre,en catégorie "A", il y avait très exactement 3.447.000 demandeurs d'emploi inscrits en France métropolitaine et 3.703.400 en incluant les DOM. Si, cette fois, on ajoutes les demandeurs d'emplois inscrits en catégorie "B et C" (ceux ayant exercé une activité plus ou moins réduites), ils sont 5.475.800 en France métropolitaine et 5.778.000 avec les DOM. On notera à cet égard que le nombre des inscrits en catégorie "C" a fait un bond de 3,8% sur un mois. Il s'agit peut être de salariés en poste qui, devant la reprise des créations d'emploi, on décidé de se réinscrire à Pôle emploi pour tenter de trouver un autre travail.

Une inversion de la courbe réelle, mais trop tardive

Quoi qu'il en soit, certes extrêmement tardivement, l'inversion de la courbe du chômage s'est cependant bien produite depuis le début de l'année 2016. Sur onze mois de statistiques mensuelles, on a enregistré sept fois une baisse... Alors qu'entre mai 2012, mois de l'arrivée de François Hollande à l'Élysée et décembre 2015, il n'y a que six mois où les données mensuelles ont été orientées à la baisse. Depuis le début de l'année, le nombre des inscrits en catégorie « A » a diminué de 133.500 (- 3,7%). Sur les trois derniers mois, se réjouit le ministère du Travail, le recul est de 109.800 (- 3,1%), soit la plus forte baisse trimestrielle observée depuis janvier 2011.

Il faut aussi reconnaître que la baisse est également une nouvelle fois particulièrement forte concernant les jeunes, de moins de 25 ans pour lesquels le nombre d'inscrits en catégorie « A » a diminué de 10.900 en novembre (-2,3 %) et de 49.500 depuis le début de l'année (-9,5 %), atteignant son plus bas niveau depuis mai 2011.

Cette tendance favorable est notamment la conséquence de la reprise des créations d'emploi notamment dans le secteur marchand. Dans sa dernière note de conjoncture, l'Insee soulignait que près de 237.000 créations de postes ont été enregistrées dans le secteur marchand au cours des 18 derniers mois, dont 157.00 depuis le début 2016. Une tendance qui devrait se poursuivre début 2017, mais moins vivement.

Une baisse... invisible

Mais, dans l'opinion, cette nouvelle baisse du chômage risque encore une fois de passer inaperçue, voire d'engendrer du scepticisme. Pourquoi ? Car, malgré la baisse réelle du chômage, celle-ci intervient trop tardivement par rapport aux promesses de François Hollande. Elle n'est en effet perceptible que depuis le début 2016. Et, à ce stade, il y a environ 570.000 chômeurs de plus en catégorie « A » depuis le début du quinquennat. Des résultats qui plombent le bilan de François Hollande. D'ailleurs, le 1er décembre, lorsque celui-ci est intervenu pour annoncer qu'il ne briguerait pas un second mandat, il avait parfaitement conscience qu'il ne pouvait pas crier « victoire » sur le front du chômage :

"Les résultats arrivent, plus tard que je ne les avais annoncés, j'en conviens, mais ils sont là (...). Le chômage enfin diminue, mais il reste à un niveau trop élevé et je mesure ce que cette situation peut avoir d'insupportable pour nos concitoyens qui vivent dans la précarité".

Trop tard en effet pour le président en place... Même si, selon les dernières prévisions de l'Insee - qui comptabilise le chômage de façon différente de Pôle emploi en retenant les critères définis par l'Organisation internationale du Travail (OIT), l'amélioration va se poursuivre, mais très doucement: le chômage devrait reculer à 9,6% en métropole (9,9% en France entière) à la fin 2016, et cette décrue se poursuivrait jusqu'à la mi-2017 pour atteindre 9,5% de la population active en métropole fin juin.

Reste aussi que, selon une étude de l'OFCE, au total, en intégrant le sous-emploi et le  "halo du chômage" (temps partiel subi, chômeurs découragés qui ne s'inscrivent plus, etc.), ce sont près de 6 millions de personnes qui se trouvent dans une situation fragile vis-à-vis de l'emploi, soit... 8% de plus que quatre ans auparavant, ce qui correspond à 400.000 personnes supplémentaires. Un constat dur à avaler pour un président qui avait fait de la baisse du chômage sa priorité. Difficile dans ces conditions de "vendre", politiquement parlant, les récents bons résultats...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2016 à 11:55 :
Peut-on considérer qu'un chômage qui reflue ; et cela même depuis trois mois, puisse être considéré comme signe de prospérité économique pour La France. Ne s'agit-il pas de déclarations visant l'opinion publique ? - Plus l'information est tronquée moins elle est juste ; jusqu'à atteindre le seuil de la désinformation. Les commentateurs le savent bien en évitant d'associer des résultats contestables à une réalité sans détour. Le P.I.B. Français n'est pas de nature à produire de l'économie ! Donc du travail. Cela explique aussi pourquoi malgré toutes ces déclarations de bonnes intentions, le président n'a pas souhaité renouveler sa candidature.
Ce n'est pas prendre parti que de dire la vérité. Mais c'est vouloir un changement de comportement qui du reste ne trompe plus grand monde ( d'un côté comme de l'autre.)
a écrit le 27/12/2016 à 13:30 :
Magouilles-Transferts entre Catég A B C D. 500 000 stages bidon, sortis de LA CATEGORIE A : Hypnose.....Parapsychologie...Déclanchés sur juin 2016-Mai 2017
5 888 7578 CHOMEURS. 12 Millions de Foyers, sous ou juste au dessus du seuil de Pauvreté.
a écrit le 27/12/2016 à 12:11 :
en ne tenant pas compte des radiations , et d'autres magouilles pour truquer les chiffres, l'on vent nous faire coire que le chômage baisse, mais la mayonnaise ne prend plus, l'on n'y croit plus
Réponse de le 27/12/2016 à 13:39 :
Le doigt sur la gachette à Pole Chomage, pour radier, radier, radier.... Cassez le thermomètre, et la fièvre baisse. Transferts vers le R.S.A des Départements, et flambée perpétuelle des Excessifs-Massifs Impots Locaux.
Dépressions, Divorces, études et équilibre des enfants brisés, expulsion ou saisie logem, et plus de retraites : manque 15 ans de cotis ( 49-65 ans )
a écrit le 27/12/2016 à 10:07 :
Dommage que l'auteur de cet article, se prête au jeu des bricolages politiques, avec un titre aussi complaisant.
Le Chomage ne baisse pas, au mieux, disons pour être aimable, qu'il y a un palier favorable !!! dans la courbe ascendante du chomage.
Réponse de le 28/12/2016 à 10:36 :
Il n'y a pas que le titre de l'article qui soit complaisant : tout l'article l'est ! La Tribune n'a jamais été aussi "inobjective". Campagne électorale oblige ? Foutu pour MM. Fillon, Macron et Valls ?
a écrit le 27/12/2016 à 7:27 :
Bien comme d'habitude selon cette source.

http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-blolo1216dcmdf.pdf

En tenant compte, pour moi que le chômage est la somme des catégories A+B+C. Pour moi le taux de chômage aux USA U6 ressort à 9,3%. Je ne regarde pas le taux U3 officiel.

Page 5/13
A+B+C novembre 2015: 5477.7
A+B+C novembre 2016: 5475.8
Soit 0.5% de hausse

Certes le chômage des moins de 25 ans baisse, ceci se voit sur le graphique de cette page 5. Mais le chômage des plus de 50 est en hausse.

Page 9/13 les sorties des catégories A+B+C. pour novembre 2015-novembre 2016

Entré en stage hausse de 87.8%
Radiation administrative hausse de 27.3%
Voir page 11/13 pour les graphiques.

Bref je ne vois pas de baisse du chômage. Certes je suis très heureux pour celles et ceux qui ont retrouvé un emploi. J'espère qu'il n'est pas précaire, mal payés et dans des conditions de travail déplorable. Je suis très triste à l'idée que les personnes en stage vont peut-être ne pas trouver d'emplois à la sortie. Je suis désespéré pour les chômeurs de long duré. Je ne supporte plus celles et ceux bien payés, les élus bien indemnisés par nous, qui nous disent que l'on devrait gagner moins, travailler plus et avoir moins droits. Euh juste pour rire je prends leur place pour un an. Eh on voit.
Réponse de le 27/12/2016 à 13:17 :
Page 5/13
A+B+C novembre 2015: 5447.7
A+B+C novembre 2016: 5475.8
Soit 0.5% de hausse
Désolé pour la faute de frappe.
a écrit le 27/12/2016 à 4:07 :
A depute ps. ..."une declaration de condidature"....dixit. A n'en pas douter, chez le socialiste, le mensonge est un mantra incontournable.
Qu'il se presente, il subira la meme humiliation que son predecesseur bismuth.
Aux poubelles de l'histoire.
a écrit le 27/12/2016 à 1:41 :
Article incomplète pour ne pas dire plus !!

Si on prend les catégorie b et c le chômage a augmenté de 0.3% en 1 mois et 0.5% depuis le début de l année
Je vous parle même pas des 500 milles formation bidons
Hollande à échoué lamentablement malheureusement pour le pays au suivant
a écrit le 26/12/2016 à 21:09 :
C'est la grande illusion .Tout à été fait pour que les chiffres du chômage soient compatibles avec une réélection de Hollande . Patatras , son bouquin l'a mis hors jeu . La réalité réapparaîtra après la présidentielle . On ne peut pas déclarer que le chômage baisse tant que la croissance ne dépasse pas 1,5% ... c'est le discours que le gouvernement nous rabâche depuis 5 ans !
Réponse de le 27/12/2016 à 7:09 :
@Alfred 26/12 21:09
Comme vous l'écrivez, je suis aussi un peu dubitatif. Je souhaite vivement que le chômage baisse effectivement mais avec un croissance 2016 espérée à 1.2 %, je me demande comment cela est possible.
Cordialement
a écrit le 26/12/2016 à 19:20 :
qu'on le veuille ou non , HOLLANDE a échoué face au chômage, quelque soit la tendance de la courbe, tout comme SARKOZY en fin de leur mandat il y a plus de chômeur, ça c'est la réalité qui cache la détresse de nombreuse famille. Alors oui il faut se réjouir de la tendance mais non il n'y a pas de succès. Quand le chômage sera revenu sous la barre des 2 millions de chômeurs alors on pourra peut-être s'en satisfaire mais à condition que ce chiffre ne cache pas une précarité accru des salariés et des petits artisans/commerçants
a écrit le 26/12/2016 à 19:20 :
l activitée reduite aussi augmente !!!!!! les départs en retraite aussi
des mensonges tout ses hommes politiques
a écrit le 26/12/2016 à 19:16 :
Si avec 9.5 % de chômeurs , le gouvernement est content , il est vraiment urgent que les socialistes quittent le pouvoir. Ils vont nous laisser 2100 milliards de dettes ,une croissance très faible et une fiscalité la plus élevée du monde occidental .
a écrit le 26/12/2016 à 19:01 :
On ne va pas s'en plaindre et même être content pour ceux qui retrouvent le chemin de l'emploi. Mais ces chiffres montrent encore que le chômage des seniors continue sa hausse constante et ce depuis que l’age de départ a été décalé à 62 ans sous le gouvernement Fillon Sarkozy. Mr Fillon qui d'ailleurs n'en tire aucun enseignement puisqu'il veut même reculer cet age à 65 ans, ce qui ferait exploser le nombre des seniors au chômage car les employeurs devant garder des des travailleurs jusqu'à 65 ans , hésiteraient à l'embauche. Le FN qui par ailleurs a une politique économique "fantaisiste", est le seul à avoir une solution réaliste, la retraite au prorata des années à partir de 60 ans dès que l'on a les 40 annuités .On oublie que la France a une sociologie que n'ont pas nos voisins et que de vouloir décaler à 65 ans l'age de départ est un non sens :
Réponse de le 27/12/2016 à 8:11 :
combien de fois il faudra le répéter, l'augmentation de l'âge de la retraite n'a qu'un seul but c'est de donner le moins de pension possible à chaque retraité, les reste ils s'en foutent
a écrit le 26/12/2016 à 18:43 :
Le président a annoncé le retrait de sa candidature aux primaires,la porte est toujours ouverte à une déclaration de condidature légitime
Réponse de le 27/12/2016 à 11:03 :
Non pas légitime.
Un président faible, calculateur. Sa politique en 2012 a différé la reprise qui arrivait partout. Dehors, place a quelqu'un de moins fade qui défend les intérêts de tous les Français et pas seulement ceux de ses camarades nantis.
a écrit le 26/12/2016 à 18:42 :
Ces chiffres ont de quoi rendre inquiet:nous allons tout droit vers des goulots d'étranglement,un manque de main d'oeuvre criant dans plusieurs secteurs.S'y ajoute une politique trop restrictive sur l'immigration économique.Hollande peut encore frapper un grand coup et comme Merkel ,ouvrir le pays a l'arrivée d'un million de migrants dynamiques en 2107.sinon c'est toute l'économie qui risque de se gripper.cessons d'etre frileux!
Réponse de le 27/12/2016 à 10:59 :
ELU PS vous êtes heureux de vivre dans notre beau pays qui donne du travail à toute une classe de privilégiés nantis mais surement pas dans la vraie vie des classes laborieuses qui souffrent.
a écrit le 26/12/2016 à 18:33 :
.
" Il s'agit peut être de salariés en poste qui, devant la reprise des créations d'emploi, on décidé de se réinscrire à Pôle emploi pour tenter de trouver un autre travail. "
Si ma tante en avait... on connait la suite. Tout ça pour dire que: quand on ne sait pas, on dit rien....
Par contre les transferts de catégorie (A vers..) ça n'inspire guère les discours.
a écrit le 26/12/2016 à 18:12 :
Voilà les vraies réponses:

Les métiers que vous recherchez n'existent pas
Votre demande d'information sur les aides à la mobilité est en dehors de mes attributions
Je ne peux rien pour vous. Les employeurs ne voudront pas vous recruter. Dem…dez vous (sourire).
Pourquoi venez-vous nous voir ?
Demandez l'Allocation Adulte Handicapé vous ne serez plus pris en compte parmi les DE et ça vous fera une allocation plus importante, vous serez dispensée de rechercher un emploi
Votre CV effraie les recruteurs
Allez faire un bilan de compétence ou une formation bidon à l'AFPA. On travaille en réseau.
Je vous déconseille d'aller dans des organismes de formation privés, choisissez un organisme public pour que ça passe en commission. C'est mieux le service public: fonds publics ( qui ont une origine privée) pour le service public !
Votre de demande de formation en italien a été refusée car vous êtes débutante / de niveau moyen / trop expérimentée , par contre vous pouvez suivre une formation pour apprendre le tri des déchets auprès de l'AFPA pendant 6 mois, c'est bien pour vous. Ça commence la semaine prochaine. Je vous mets dessus ?
Votre de demande d'aide à la formation a été refusée car vous n'en avez pas besoin
Votre de demande d'aide à la formation a été acceptée pour un montant de 325 € pour les 3200 € restant , vous pouvez faire un prêt bancaire ou vendre vos meubles ou trouver un emploi pour la financer
Votre demande passera en commission le mois prochain, on rappellera dans 5 mois si on y pense
Vous avez un accroc sur votre pull, cela signifie que vous avez un problème psychique grave, allez voir le psychologue. Si vous voulez je peux prendre contact avec elle.
Faites un recours administratif
Faites à un courrier à ma direction (… qui ne vous répondra pas )
Je ne suis pas habilité à vous répondre, allez voir ailleurs
Vous n'avez pas le droit d'accéder à votre dossier au regard du secret professionnel. Faites une demande auprès de //
J'ai plus de 850 demandeurs d'emploi à gérer dans mon portefeuille: pas le temps.
Faites un stage au centre d'information sur les droits de la femme: ça marche très bien. On fait comme ça ?
Je comprends, je vois ( faire un sourire)
Faites un stage de Programmation Neuro-Linguistique ( signalé défavorablement par la MIVILUDES)
C'est votre problème
On n'a pas passé d'accord (?) avec cet organisme de formation
C'est TRRRRRRRRREEEEEEES difficile de // , c'est TRRRRRRRRREEEEEEES difficile de //, ( bien insister sur le "TRES" et faire siffler l'air aspiré par la bouche en grimaçant)
On vous a rattaché à une autre agence située à 20 km de chez vous. C'est pour vous aider qu'on a fait ça ( faire un sourire)
L'imprimante est en panne, on vous écrira dans 3 semaines
Réponse de le 26/12/2016 à 20:10 :
Voila ce qui arrive quand on a la mentalité socialiste,qu'on attend tout de l'état.LOL!
Réponse de le 28/12/2016 à 10:41 :
@LOL, pour tenir ce discours j'espère, au moins, que vous avez monté votre boîte et êtes devenu riche sans même être allé à l'école, sans avoir eu besoin de soins, de médicaments, de subventions...et la liste est longue.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :