Le chômage repart à la hausse en février (+1,1 %)

 |   |  598  mots
En février, les demandeurs d'emplois inscrits en catégorie "A" atteignent le triste record de 3.591.000 (3.852.400 avec les DOM).
En février, les demandeurs d'emplois inscrits en catégorie "A" atteignent le triste record de 3.591.000 (3.852.400 avec les DOM). (Crédits : reuters.com)
Le nombre des demandeurs d'emploi (catégorie "A") a augmenté de 1,1 % (38.400) en février, annulant la baisse de janvier. Une fois encore, ces statistiques très erratiques démontrent l'extrême volatilité du marché du travail due à la croissance molle et à la prédominance des recrutements en contrats courts.

Encore raté! En février, le nombre des demandeurs d'emploi (catégorie "A") a augmenté de 1,1 % en France métropolitaine (+ 38.400) sur un mois et de 2,5 % sur un an. En janvier, le mouvement était inverse avec une baisse de 0,8 %. Jamais donc, depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée en mai 2012, le chômage n'aura baissé deux mois consécutifs. Au contraire, les statistiques continuent leur mouvement de "yo-yo", caractéristique d'une période de flottement, de reprise molle. Surtout, ce mouvement erratique est significatif de la structure actuelle du marché du travail qui se caractérise par une très forte prédominance des embauches sur des contrats courts. Il suffit donc que, un mois donné, le nombre de ces contrats courts conclus soit supérieur au nombre de ces même contrats rompus pour que le chômage baisse... et inversement. Une situation qui risque de perdurer tant que les entreprises n'y verront pas plus clair dans l'horizon de leurs carnets de commandes.

Le poids des contrats courts pèse sur le chômage

Ainsi, les fins de contrats à durée déterminée représentent 22,1 % des motifs d'inscriptions à Pôle emploi, ce qui constitue la première raison si l'on ne tient pas compte du motif plus flou "autre cas" qui inclut notamment les ruptures conventionnelles d'un contrat de travail....

Pour sa part, l'intérim continue de progresser. Un autre signe qui prouve bien la frilosité des entreprises: elles préfèrent se cantonner à des recrutements à court terme en attendant des jours meilleurs. Selon le baromètre Prism'emploi (réalisé mensuellement par les professionnels du secteur de l'intérim), l'emploi intérimaire a enregistré une croissance de 4,3 % en février après 5,6 % en janvier. Ce sont les transports qui enregistrent la hausse la plus marquée (9,6 %)... Et même dans le BTP, les effectifs intérimaires progressent (7,1 %) comme en janvier, alors qu'ils avaient fortement chuté en 2015. Mais d'ici à ce que ces emplois soient pérennisés...

Des transferts entre catégories de demandeurs d'emploi

Aussi, en attendant, les demandeurs d'emplois inscrits en catégorie "A" atteignent le triste record de 3.591.000 (3.852.400 avec les DOM). Et si l'on inclut les catégories "B et C" activité réduite), ce nombre grimpe à 5.462.800 en France métropolitaine (+ 0,1 % sur un mois) et 5.766.300 avec les DOM.

Ce qui signifie qu'il n'y a eu "que" 3.100 demandeurs d'emploi en plus si l'on tient compte des trois catégories. Pour le ministère du Travail, la très forte hausse de la catégorie "A"  en févier s'explique d'ailleurs par le fort "basculement" de demandeurs d'emplois inscrits en catégories "B et C" vers la catégorie "A". Ce qui signifie que ce sont des chômeurs qui n'ont plus exercé une activité réduite....

Pour information, si l'on tient compte des cinq catégories de demandeurs d'emploi - y compris celles où les chômeurs ne sont pas disponibles pour travailler immédiatement - le nombre d'inscrits à Pôle emploi s'élève à.... 6.494.100 pour l'ensemble de la France.

Hélas, c'est comme d'habitude chez les plus de 50 ans que la hausse du chômage est la plus marquée avec une hausse de 0,9 % sur un mois.

Le gouvernement pourra faire contre mauvaise fortune bon cœur. Il pourra arguer que ces mauvaise données viennent renforcer la nécessaire adoption du contesté projet de loi Travail, présenté ce 24 mars en Conseil des ministres, pour inciter les entreprises à recruter en contrats à durée indéterminée.... Ce qu'un communiqué du ministère du Travail ne s'est déjà pas privé de faire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2016 à 10:45 :
Le pire est pour 2017 !!!! Diantrebleu, que vont ils nous promettre pour se faire élire ou réélire? Comment peut-on croire qu'ils feront mieux que jusque là!!! Le problème est là; le vainqueur nous aura enfumés et dira qu'il a la majorité et qu'il peut faire ce qu'il veut avec la majorité au parlement. Les lois sont faites pour être contournées et aucune ne pourra obliger l'embauche dans le privé. Et tant que l'on mettra en exergue la société du service, nous continuerons à nous enfoncer un peu plus dans la désintégration du savoir industriel français. La force de l'Allemagne, c'est son industrie pas son économie numérique !!!! nous nous exportons des services mais produits par des étrangers: les bons chiffres de la SNCF sont réalisés par Systra- société d'ingénierie ferroviaire qui n'emploie à l'export que des locaux et non des Français, mais l'on ne présente que les résultats de CA.....
a écrit le 25/03/2016 à 21:18 :
45 année de travail ont nous prend encore pour des feignants tout les fonctonnaires et dirigeants qui font acte de presence au bureau ils perdent rien attendre 2017
Réponse de le 26/03/2016 à 9:52 :
Ça va changer quoi ? Se faire plaisir pour virer Hollande, certes, mais pour mettre qui à la place ? Depuis des décennies ce sont les mêmes partis au pouvoir, interchangeables, qui appliquent sans rechigner les ordres européens. Les prochains candidats des camps adverses ont ils un casier vierge ? Sont ils capables de s'opposer à l'Europe pour que ça change ? Souhaitent ils la sortie de l'Europe / de l'€ pour rétablir notre souveraineté ou va t'on continuer à nous plumer et détricoter notre protection sociale pour faire plaisir à la Commission Européenne et son dumping social ? À lire dans les prochaines "promesses" électorales.. (Qui n'engagent rien, que des promesses pour avoir notre vote).
a écrit le 25/03/2016 à 18:35 :
C'est la faute à Sarko!
a écrit le 25/03/2016 à 9:55 :
Pas de chance pour Hollande.
a écrit le 25/03/2016 à 9:15 :
EXCELLENT, c'est conforme a ce qui a ete seme, et ca ne fait que commencer
artus disait que le seuil de chomage structurel est entre 9 et 10%
maintenant la france va mettre une penalite suupp sur les contrats courts, alors meme les categories b et c ne diminueront plus
au passage, on fait le retraitement statistique pour expliquer quand ca va, pas pour expliquer tous les chomeurs sortis des radars et que le chomage augmente moins vite que prevu ( ce qui, en france, est une baisse, comme pour le deficit, quoi.....)
a écrit le 25/03/2016 à 7:45 :
Du moment que les fonctionnaires,et les intermittents se portent bien , les autres c'est pas grave.
Réponse de le 25/03/2016 à 13:13 :
Oui et tant que les chefs étoilés servent les repas dans les ministères !!

on s'occupera des gueux quand la révolution arrivera et ca pourrait venir la coupe des incompétents est bien pleine
a écrit le 24/03/2016 à 23:26 :
Sans honneur, nos éminents "dignitaires" préparent allègrement leur probable réélection, malgré leur perfidie sans limite, leur incompétence totale, leur mauvaise foi évidente et leur coupable irresponsabilité.
a écrit le 24/03/2016 à 23:26 :
@BONSOIR le chômage avait donc baissé ? OUI ! Mais seulement selon les statistiques de l'ELYSEES !
a écrit le 24/03/2016 à 21:53 :
Hollande et la baratin de Manuel Valls un peu hole hole la France est en de pot de bilan?
a écrit le 24/03/2016 à 20:41 :
Puisse enfin le peuple français comprendre une fois pour toute que les socialistes n'y connaissent rien en économie. Mais le pire, c'est que fondamentalement le chômage ne les émeut pas...
a écrit le 24/03/2016 à 20:03 :
Et au mixeur.
Ça ne mixe pas bien.
Il n'y a plus qu'à créer des taxes écologique et de solidarité.
C'est une question de justice sociale.
a écrit le 24/03/2016 à 19:50 :
Devons-nous rire devant la médiocrité de l'élite politique et syndicale face à la montée du chômage depuis 40 ans ? Devons-nous pleurer face à l'échec de la société française? Tout semble réuni pour battre un nouveau record. Quelle explication vaseuse notre " cher Président" va nous donner pour expliquer son parfait fiasco de sa politique. Qu'il a pas pu acheter la bonne boîte à outils faute d'argent chez Monsieur Bonimenteur? Qu' il ne sait pas lire dans le marc de café? Rendez-vous le mois prochain.
a écrit le 24/03/2016 à 19:25 :
@BONSOIR A TOUS : Pourquoi ? le nombre de chômeurs avait diminué ? première nouvelle .... QUAND ?
a écrit le 24/03/2016 à 19:25 :
@BONSOIR A TOUS : Pourquoi ? le nombre de chômeurs avait diminué ? première nouvelle .... QUAND ?
a écrit le 24/03/2016 à 19:23 :
Ce résultat, encore médiocre, montre bien que nous sommes sur la bonne voie. Il faut immédiatement arrêter cette loi El Komri, arriver aux 32 heures payées 40, surimposer drastiquement les CDD, et arrêter les cadeaux aux patrons. Au contraire il faut meme augmenter les taxes sur les entreprises. Et interdire les licenciements. Voilà un vrai programme de gauche.
a écrit le 24/03/2016 à 19:23 :
Hollande devrait renonce dès ce soir à se représenter
Il laisserait une chance à la gauche et au moins on pourrait lui donner un peu reconnaissance
Mais je reve
a écrit le 24/03/2016 à 19:17 :
Il faut mettre une taxe sur l'énergie pour financer le chomage. Ce ne sera plus du chomage mais du temps libéré par les gains de productivité.
Réponse de le 24/03/2016 à 21:27 :
Taxons ceux qui veulent être encore plus taxer et arrêtons de taxer ceux qui n'en peuvent plus d'être taxé ...
N'est ce pas Gepe .
a écrit le 24/03/2016 à 19:08 :
Il s'agit du pire chiffre depuis SEPTEMBRE 2013 ! Il n'y a pas de reprise, surtout après les attentats qui vont par ricochet faire diminuer les réservations des américains notamment qui dépensent beaucoup en FRANCE comme en BELGIQUE et dont le gouvernement a fortement déconseillé à ses ressortissants de venir dépenser leurs précieux dollars ici. Manifestations qui dégénèrent, chiffre du chômage qui explosent, attentats, bourse qui baisse, pas étonnant que les français aient le moral dans les chaussettes ! Hollande ne sera pas réélu, et c'est tant mieux car il a détruit ce pays.
a écrit le 24/03/2016 à 18:56 :
C'est une hausse en trompe l'oeil:sur les trois derniers mois le chomage est a la baisse.Le mois de Mars sera bon avec les premiers effets de la loi El Khomry.Je ne suis pas inquiet la tendance s'annonce meilleure pour 2016
Réponse de le 24/03/2016 à 19:23 :
Du moment que cela tient jusqu'en 2017...,,
Réponse de le 24/03/2016 à 19:25 :
Vous avez raison suivant une à logarithmique exponentielle cubique en raccordement avec un réacteur biologique couplé au cosinus réactif d'une différence de potentiel d'un courant induit d'un courant de foucaut couplé à une barre hydraulique sur un front logique montant nous avons gagnés la bataille que du bonheur pour 2017
a écrit le 24/03/2016 à 18:49 :
Le pire des terroristes "la finance mondialisée" combien de millions de victimes? Effets dévastateurs sur plusieurs génération Notre peste noire du 20 ième et 21 ième siècle
Réponse de le 24/03/2016 à 19:39 :
C'est la finance mondialisée qui accepte de nous prêter l'argent nous permettant de vivre largement au dessus de nos moyens. Les vilains marchés ne font que nous donner ce que nous lui demandons: notre dose de drogue mensuelle sous forme d'emprunts d'état. Nous n'avons plus de budgets équilibrés depuis 1974 dès lors il ne faut pas s'étonner que nous ayons perdu une grande part de nos marges de manœuvres et de nos libertés. Si encore cet argent emprunté servait à la réalisation d'infrastructures conséquentes sur lequel on espère un effet de levier ce serait acceptable, mais il ne sert plus qu'à financer le fonctionnement courant. Et ce n'est pas fini avec la décision électorale de dégeler le point d'indice pour les fonctionnaires qui avec l'avancement et les grilles à l'ancienneté étaient certainement les moins biens lotis...
Réponse de le 25/03/2016 à 7:35 :
oui depuis qu'on a interdit à la banque centrale de prêter directement aux états quand on a voulu donner le pouvoir à la finance, c'est le début de la dette des états version "moderne"
a écrit le 24/03/2016 à 18:40 :
chômage monte , toute les destructions , robotisation , nouvelle technologie, seniors proche de la retraite apres avoir bien travailler 44 années peine a toucher leur retraite dossier 6 mois
cette scission entre les deux générations pas consommer !!!
dur dur
tout ses dirigeants ils ont rien vu venir vivement 2017 ( fn)
a écrit le 24/03/2016 à 18:30 :
Il y'a donc bien eu un incident le mois dernier : Bug ? radiations massives ? Transfert de la catégorie A à autre chose ?
Tout va très bien Madame la Marquise.
a écrit le 24/03/2016 à 18:24 :
La moindre des choses serait de mettre les 2 milliards d'euros d'augmentation de salaire des fonctionnaires (qui gagnent désormais plus que dans le privé sur une carrière complète avec leur retraite) pour la formation des chômeurs.
Il serait injuste de favoriser ceux qui ont la sécurité de l'emploi et vivent bien plus confortablement que la plupart des travailleurs français du privé.
a écrit le 24/03/2016 à 18:24 :
Patatras, caramba, fatalitas et tout le toutim, pourtant les chiffres avaient été correctement triturés comme il faut, ils avaient briefé tout le monde, rincé les gens utiles, préparé une com. de "ouf", fait taire la Khomry, caressé les fonctionnaires dans le bon sens et tout, même Manolo avait promis de ne pas faire les gros yeux, et puis voilà que cette fichue réalité vient tout gâcher. C'est à désespérer des coups de mains politiques au destin. Seulement on avait oublié de leur dire que là, il s'agissait d'économie, c'est méchant l'économie, c'est têtu l'économie...n’est-ce pas, Moullhande .
a écrit le 24/03/2016 à 18:23 :
Les seniors sont une fois de plus les victimes principales. Mois après mois, j’ai toujours soutenu que la hausse du chômage des seniors était liée au décalage à 62 ans de l’âge de départ à la retraite. Les programmes de Mr Juppé et Fillion, ne sont donc pas crédibles pour régler le problème du chômage car ils vont encore augmenter le nombre des seniors qu'il faudra indemniser jusqu'à 65 ou 67 ans dans un pays où 50% de la classe des 58-62 ans ne sont plus dans l'emploi mais dans des dispositifs divers.
a écrit le 24/03/2016 à 18:15 :
La France socialiste depuis 35 ans est en phase d'effondrement économique et social. Il faut libéraliser mais il est trop tard. Ce pays va chuter grave.
Réponse de le 25/03/2016 à 7:33 :
lol
a écrit le 24/03/2016 à 18:12 :
L'intelligence pointerait-elle le bout de son nez ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :