Quinze organismes spécialisés appellent à un pacte pour la jeunesse

 |   |  280  mots
Une mobilisation générale est nécessaire pour faire réussir la jeunesse de France
Une mobilisation générale est nécessaire pour faire réussir la jeunesse de France (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Rappelant le constat d'échec scolaire d'une partie de la jeunesse française, leurs fondateurs se disent capables de toucher trois trois millions de jeunes à condition de coordination et de soutien des pouvoirs publics.

20 % des enfants entrant au collège sans savoir lire correctement, 2  millions de jeunes sans activité ni qualification, un jeune sur quatre au chômage...C'est à partir de ce triste constat, qui résulte selon eux d'une responsabilité collective que des fondateurs et responsables d'associations et organismes spécialisés dans l'éducation des jeunes en difficulté notamment dans les cités, en appellent ce dimanche à "une mobilisation générale" pour faire réussir la jeunesse de France. La tribune que publient dans le Journal du dimanche l'Agence d'éducation par le sport, Zup de Co, Passeport Avenir, Mozaik RH, Lire et Faire lire ou Unis-Cité bénéficie du soutient de personnalités telles que Jean-Louis Borloo ou Anne Hidalgo.

Une équipe de France pour faire réussir la jeunesse

Affirmant contribuer chaque année  à la réussite de plus de 500.000 jeunes et enfants, leurs fondateurs et dirigeants promettent de toucher trois millions de jeunes dans les cinq prochaines années, "Si nous coordonnons nos efforts et sommes soutenus par les pouvoirs publics » et avec l'aide de la société civile tout entière".

Estimant que "notre pays a besoin d'une grande équipe de France pour faire réussir sa jeunesse, une mobilisation générale autour d'un plan pour l'éducation et l'insertion professionnelle, s'appuyant avant tout sur ceux qui, sur le terrain, sont déjà à pied d'œuvre", ils prônent « un pacte pour la jeunesse unissant toutes les énergies. »

Dès le 20 juin, "Sept cents jeunes, de toutes origines et milieux sociaux, issus de nos différentes organisations (...) se rassembleront pour une journée historique où ils inviteront le nouveau gouvernement et tout le pays à s'engager".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/06/2017 à 11:47 :
Il faut soutenir la jeunesse de façon positive et moderne. Bravo pour votre combat ! Nous faisons le même constat avec le projet Youth ID (http://www.youthid.net). Notre solution proposée ? Intégrer et faire participer la jeunesse au sein des processus décisionnels des organisations.

Au plaisir d'échanger,
a écrit le 19/06/2017 à 10:39 :
Actuellement cela est impossible car dans l'esprit des tenants du pouvoir il n'y a qu'une seule vérité, pensée et décidée : celle venant du sommet de l'état .
Et pour couper court vous entendrez évoqué " l'égalité républicaine " .......sauf qu'à la lumières de ce que nous vivons depuis des décennies force est de constater que plus personne n'a raison tout seul et qu'il est donc temps de s'ouvrir à d'autres ....et de favoriser aussi les initiatives venant de la base de notre société et non uniquement du sommet .
a écrit le 18/06/2017 à 17:36 :
Dubitatif:
Ah les bonnes idées c'est formidable, après il faut juste les financer - un détail sans doute.
Au début du quinquennat précèdent, porté par un valeureux ancien trotskard et ses courtisans, on nous a fait le coup " la priorité c'est la jeunesse ", donc activités pour tous par tous à l'école.....payés par les mairies donc le contribuable municipal. Jackpot pour tout le monde.
Budget éducation nationale plus ou moins constant; Pisa étant ce qu'il est par ailleurs.

Bien, là, formidable. Des sociétés civiles comme on dit maintenant se font fort de faire lire écrire compter à toutes nos chères tètes .........toutes couleurs confondues.
Détail, il faut juste budgéter, sachant par ailleurs que des annonces sur des dédoublement de classes ont été faites. Avec qui , comment ?
Budget éducation nationale plus ou moins constant; Pisa étant ce qu'il est par ailleurs

Un théâtre, du moins une scène vient malencontreusement de bruler à St Etienne.
La semaine dernière, un groupe scolaire à l'architecture audacieuse a lui aussi brulé, Quelle malchance. Des édifices payé par le contribuable justement pour contribuer à ce lire écrire compter
Budget éducation nationale plus ou moins constant; Pisa étant ce qu'il est par ailleurs

Or donc l'appel, d'aujourd'hui des dites sociétés civiles, est médiatiquement soutenu par au moins 2 notoriétés médiatique, à default d'autre chose, qui se prennent une baffe aux élections. Le cador de Valencienne qui vient de vivre grand train au palais de Marigny à nous expliquer qu'il était entrain de visser des ampoules en Afrique - sur quel budget, contrôlé par qui, avec quel rapport d'activité - on ne sait pas. Et notre diéséliste distinguée qui a un si bon bilan budgétaire à la tète de son administration municipale pléthorique, mais quand on aime on ne compte pas et elle doit donc beaucoup aimer Paris.

Je ne sais pas on va avec cet appel, mais c'est sur qu'on y va
Réponse de le 18/06/2017 à 18:43 :
Vous avez oublié de préciser que pendant la lecture de votre long laïus, l'orchestre du Titanic jouait en fond sonore en arrière plan l'inénarrable:
" il faut boire jusqu'à l'ivresse......., sa jeunesse ...esssssse"
( didascalie: l' interprète peut rouler les R exagérément pour surligner les effets et réveiller ceux qui dorment au dernier rang)
Réponse de le 19/06/2017 à 10:43 :
A vous lire l'immobilisme est le meilleur et seul moyen de résoudre les problèmes de notre société !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :