Allemagne : la hausse de la population ne résout pas le problème démographique

 |   |  915  mots
L'arrivée de réfugiés en Allemagne a permis une forte hausse de la population
L'arrivée de réfugiés en Allemagne a permis une forte hausse de la population (Crédits : © Dominic Ebenbichler / Reuters)
La population allemande est passée l'an dernier de 81,2 à 81,9 millions d'habitants. Une hausse inédite depuis 1992 qui s'explique par l'arrivée des réfugiés, alors que le solde naturel s'est, lui, dégradé fortement. Mais cette arrivée ne résout en rien le problème démographique à terme

La population allemande a fortement augmenté en 2015. Selon les premières estimations de Destatis, l'Office fédéral des Statistiques, l'Allemagne comptait à la fin de l'année dernière 81,9 millions d'habitants, soit pas moins de 700.000 de plus qu'un an plus tôt. Cette hausse de 0,86 % est un record depuis 1992, soit 23 ans. C'est donc peu dire si cette progression est un événement outre-Rhin, alors que les démographes s'inquiètent fortement de l'avenir démographique du pays.

Solde migratoire record

La clé de cette progression est évidemment l'arrivée massive de réfugiés dans le pays, une arrivée qui s'est accélérée après le mois de septembre, lorsqu'Angela Merkel a annoncé sa volonté d'accueillir les réfugiés. Pour 2015, Destatis prévoit en effet un solde migratoire (différence entre les entrées et les sorties du territoire) de 900.000 personnes, ce qui semble cohérent avec le chiffre d'arrivée de réfugiés compris entre 1 million et 1,1 million d'habitants. Là aussi c'est un chiffre très élevé, un record pour l'Allemagne réunifiée qui avait connu en 1992 un solde migratoire de 800.000 personnes. En 2014, ce solde était de 550.000.

Les naissances en petite progression, mais à un niveau historiquement élevé

En revanche, le solde naturel (différence entre les naissances et les décès) demeure largement négatif. Certes, le nombre de naissance semble confirmer sa reprise. En 2014, l'Allemagne avait connu 715.000 naissances, et, pour la première fois depuis 2004, ce chiffre repassait au-dessus de la barre des 700.000. L'indice de fécondité allemand s'était ainsi nettement amélioré, à 1,47 enfant par femme, contre 1,42 en 2013. En 2015, cette amélioration devrait se confirmer avec un nombre de naissances estimé par Destatis entre 705.000 et 730.000.

Forte hausse des décès

Pourtant, cette amélioration n'est pas suffisante pour se refléter sur le solde naturel. Le nombre de décès devrait en effet se dégrader considérablement en 2015 pour des raisons qui restent à éclaircir. L'Allemagne aurait ainsi connu entre 905.000 et 930.000 décès l'an passé, contre 868.356 en 2014. Si ce chiffre est confirmé, il indiquerait le passage, pour la première fois depuis 1991 du nombre des décès au-dessus de 900.000. Cette hausse des décès devrait amener le déficit des naissances à être compris entre 190.000 et 215.000. Depuis 1950, le déficit des naissances n'a dépassé que deux fois la barre des 200.000 : en 1975 (207.239) et en 2013 (211.756). C'est dire si le solde naturel de 2015 est un mauvais chiffre. Et donc, c'est dire si l'arrivée de migrants est un salut pour la démographie allemande.

Retour en 2009

Reste qu'il convient de ne pas exagérer cet impact. Avec 81,9 millions d'habitants, l'Allemagne retrouve son niveau de population de 2009. Mais le nombre d'Allemands demeure encore inférieur au point haut de la population atteint en 2002, à 82,54 millions d'habitants. Il est vrai que, compte tenu du rythme d'arrivée des réfugiés, ce record est sans doute menacé dans les prochaines années. Mais il convient de rester prudent pour plusieurs raisons.

Berlin prête à durcir son droit d'asile

D'abord, il est difficile d'évaluer si ce flux de réfugiés va demeurer élevé. Le gouvernement fédéral, soumis à une forte pression de l'opinion dans ce sens, s'efforce ainsi de réduire le nombre des arrivées. Angela Merkel cherche ainsi à tarir ce flux « à la source », en Turquie ou en Grèce, sans succès jusqu'ici et à répartir les arrivées entre les pays de l'UE, en vain également pour l'instant. Par ailleurs, Berlin va durcir son droit d'asile en allégeant les procédures et facilitant les reconduites à la frontières. Le regroupement familial sera durci et le nombre de pays « sûrs » ne donnant pas droit à une demande d'asile sera élargi, après les pays des Balkans orientaux, à l'Algérie, la Tunisie, le Maroc et la Turquie. L'Allemagne va donc tenter de contenir les arrivées et de faciliter les départs. Le chiffre de 2015 pourrait donc ne pas se renouveler.

Le problème démographique allemand demeure

Sur le plan démographique, la question demeure de savoir, par ailleurs, si le chiffre des décès de 2015 était anormal ou s'il est la traduction naturelle du vieillissement de la population. Cette deuxième option est la plus probable et il est possible que ce soit l'amélioration du déficit de naissances en 2014 qui constitue une "anormalité." Dans ce cas, le solde naturel pourrait continuer à se creuser, faisant peser une tendance négative lourde sur l'évolution démographique. Dans ses prévisions de population d'avril dernier, Destatis avait établi des projections avec un solde migratoire moyen de 230.000 personnes d'ici à 2060. Ce chiffre est certes faible en comparaison de ceux de 2014 et 2015, mais il s'agit d'une moyenne sur 46 ans, ce qui, en réalité, dénote une variante avec une immigration régulière et forte. Dans ce cas,  pourtant, la population allemande ne serait plus que de 73,1 millions d'habitants en 2060, soit 8,8 millions d'habitants de moins qu'aujourd'hui, malgré l'arrivée totale nette de 10,75 millions d'habitants !

Même dans la variante la plus optimiste où cette forte immigration s'accompagnerait d'une remontée de l'indice de fécondité à 1,6 et d'une très forte appréciation de l'espérance de vie moyenne à 86 ans pour les hommes et 90 pour les femmes, la population allemande ne serait en 2060 que de 78,6 millions, dont 37,6 % de plus de 60 ans ! Cette hausse de la population de 2015 ne règle pas réellement le problème démographique de fond de l'Allemagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2016 à 20:05 :
Superficie nécessaire pour subvenir aux besoins du mode de vie occidental : 0.05km2 (cf rapports scientifiques et d'ONG prenant en compte les surfaces agricoles nécessaires et toutes les matières premières exploitées pour notre confort). Superficie de l'Allemagne : 350 000 km2. Population qui devrait donc vivre en Allemagne selon le train de vie moyen à l'occidentale : 7 Millions. Le problème pour l'avenir de l'Allemagne (et de la Terre) M Godin est donc ça surpopulation. Quand on se trompe de problème, on apporte rarement la bonne solution. M Godin, votre article va dans le sens de la pensée économique de croissance infini, mais quel avenir souhaitez vous à vos enfants?
a écrit le 31/01/2016 à 14:31 :
La démographie est pour moi le problème de toute l'Europe.

La parole politiquement correcte veut que la dénatalité soit un péril .. Bon .. Sarkozy a parlé dans un de ses discours de la solution apporté par le métissage nécessaire au pays .. C'est le fond politique de la commission européenne .. Toute la classe politique européenne au pouvoir va dans ce sens, et Merkel en est la Jeanne d'Arc. D'ailleurs sont comportement dans les faits est là pour le prouver .

Y a t'il eu, à un moment donné , un débat sur la nécessité de l'immigration massive pour l'Europe ? Non.

Le prétexte de la dénatalité arrive fort opportunément dans cette dérive orwelliene de l'Europe .

L'aveuglement est total.

Plus concrètement par exemple à Bruxelles:
-25% de la population est musulmane , - - 60% des prénoms de naissance sont musulmans.
-32% des députés de l'assemblée Bruxelles Capitale sont musulmans. C'est le parlement local dans un Etat fédéral .

Un étudiants en démographie vous dira que dans 10 ans la population de la capitale de l'Europe sera à majorité musulmane. Que faire alors quand ils voudront le pouvoir politique ?

L'Europe de la classe politique actuelle est une menace pour notre civilisation, c'est un véritable suicide collectif.

a écrit le 31/01/2016 à 13:42 :
On nous bassine à longueur de colonnes sur les allemands et autres pays du nord et leurs valeurs, dont la responsabilité sociétale. Balivernes. Les allemands ont choisi un modèle de vie et de développement leur convenant. Dans celui-ci, les enfants sont rares. Qu'ils en assument les conséquences. Refuser de socialiser les dettes au sein de l'Euro alors qu'on a socialités les transferts massifs qu'il impliquait, avec en vedette la Grèce, était déjà assez lamentable en termes de rigueur intellectuelle mais vouloir socialiser les coûts induits de leur politique de natalité (ou plus simplement de leur mode de vie) est inique. Que tous ces donneurs de leçons reprennent leurs billes et nous les nôtres. On a déjà assez de mal avec nos propres errements politiques.
a écrit le 31/01/2016 à 2:32 :
La baisse de population est une chance pour construire de la qualité au lieu de la quantité, créer du durable, du peu énergétique, rechercher une forme d'harmonie, éduquer mieux.
Là en faisant venir tant de gens différents en si grand nombre ils cherchent à générer du chaos, juste pour avoir plus de consommateurs aux supermarchés, qui achèteront des produits de multinationales qui délocalisent et font tout pour payer le moins d'impôts possible. Quelle absurdité, plus il en viendra et plus il en naitra dans leurs pays d'origine puisqu'on fait baisser la pression des prix chez eux( celle de l'immo , de la nourriture et de l'énergie qui justement ferait réduire le nombre d'enfants et qui les sortirait de la pauvreté), au final il y aura encore plus de monde. Les nostalgiques des barres d'immeubles grises et des routes coupant la nature dans tous les sens je ne pige pas quel futur ils veulent. La mise en place d'une tragédie, y'a pas d'autre mot, c'est comme si l'europe refusait d'avoir une civilisation et prenait les humains pour des bouts de viande interchangeables.
Evidemment les banquiers ne seront pas contents eux qui vivent de la croissance des dettes directement axées sur la croissance démographique, mais qu'est ce qu'on s'en fiche de leurs bonus.
a écrit le 30/01/2016 à 17:58 :
pas sûr qu'il soit très rentables d'accueillir des populations issues du moyen âge ( la photo de l'article est éloquente ) par contre favoriser les mouvements de population au sein de l'Europe est certainement une piste à explorer , la mayonnaise culturelle serait sans doute plus simple
a écrit le 30/01/2016 à 14:10 :
La photo ressemble à une grosse blague ou alors j'ai pas toutes les infos ? Le monsieur est accompagné de femmes toutes voilées et il fait le signe de ralliement des islamistes non ?
a écrit le 30/01/2016 à 12:31 :
Il serait peut être bon de voir le problème à la source....Pourquoi les femmes Allemandes ne
font pas d' enfant ? eh oui on critique le système social Français , avec une politique familiale plus soutenue l ' Allemagne n' en serait pas là . Des économies à l' origine qui vont finalement coûter plus chères .
a écrit le 30/01/2016 à 9:48 :
Oui, et aussi : Et si les migrantes seraient sterilisees a la frontiere comme condition d'entree. Pas de petites reunions de famille non plus. Ca serait quoi ?..... Depuis que nous sommes de plus en plus controlles, je ne vois pas cela comme plus ou moins possible. Nous avons deja des dictatures dites douces qui font ce qu'elles veulent sans nous demander notre avis....Je ne suis pas affilie a aucun parti, bien m'en garde....
a écrit le 30/01/2016 à 9:42 :
Selon les ecrits de certains, il faudrait que la France devienne plus pauvre pour faire fuir les migrants et et les emmigres...Si ca continue comme a present ca se pourrait bien, mais alors il faudrait que ca se passe beaucoup plus vite et fermer les frontieres. Apres coup, on pourrait remettre les choses a niveau et la vie sera belle a nouveau..... Les grande surfaces utilisent ce genre de strategies pour se defaire des petits commercants en baissant les prix et rendre ceux-ci non competitifs......
Réponse de le 31/01/2016 à 13:03 :
Il est manifeste que la France paupérisée attire moins que l'Allemagne, la Scandinavie ou le Royaume-Uni.
a écrit le 30/01/2016 à 5:58 :
La photo de cet article est plutôt parlante sur les problemes a venir....
a écrit le 29/01/2016 à 21:18 :
c'est fou ce que notre ami Godin cherche la paille dans l'oeil allemand sans voir la poutre dans le nôtre. Si les réfugiés se pressent en Allemagne ou en Suède (et tentent de le faire au Royaume-Uni) ce n'est pas pour soutenir la démographie allemande, c'est parce que ces pays ont encore des perspectives économiques solides.
a écrit le 29/01/2016 à 18:54 :
Surtout qu'il y reste en Allemagne !
a écrit le 29/01/2016 à 18:26 :
Après avoir saigné la démographie européenne au XIXème puis au XXème siècle, l'Allemagne, par sa politique démographique irresponsable et dangereuse, est en train d'importer une population à risque de par ses croyances religieuses pour les besoins de la pérennité de son système de retraites et de ses exportations.
Pendant que la population outre-Rhin jouit d'une société où règne le plein-emploi grâce à un euro fort qui profite aux entreprises allemandes, elle est aveugle aux mutations irréversibles qui se produisent en son sein.
Réponse de le 29/01/2016 à 20:43 :
@patex
Si, il y en a quelques uns qui ne sont pas aveugles comme par exemple l'écrivain Thilo Sarrazin ( lire son livre "l'Allemagne disparaît" ). Quant au Japon dont la population vieillit aussi, il s'est tourné vers l'automation afin d'essayer de remédier à ce problème.
Réponse de le 29/01/2016 à 22:59 :
@Samovar,
Très juste ! Dans notre pays un auteur pareil aurait été soit censuré soit mis en prison. Avec un pseudo pareil, vous prendrez bien un peu de thé ?
a écrit le 29/01/2016 à 16:39 :
dans ce flux migratoire , il y aurait 60 à 70 % d'hommes seuls ! le regroupement familial , ça veut dire une femme et 3 enfants par célibataire entré dans l'espace Schengen ! l'Allemagne a laissé rentrer 1 million de migrants célibataires ,ça veut dire qu'environ 2à 3 millions de femmes et enfants vont encore arriver dans le cadre du regroupement familial ! c'est là que le problème de l'accueil de tous ces gens va être crucial!
Réponse de le 29/01/2016 à 16:50 :
Vous avez de biens gros soucis vous dites moi... Pour ma part je n'ai pas peur, suis-je donc anormal ?
Réponse de le 29/01/2016 à 19:12 :
Mais non, tom calcul est faux ! Comme leurs cousins en France , ils vont en faire 4 à 8 par femme ... Donc , à moyen terme une immigration globale de 4 à 8 millions soit presque autant que la Slovénie ! Ça c'est l'Europe d'aujourd'hui ... Et encore 1 millions l'année prochaine et ça fera une dizaine de millions à horizon de 20 ans soit la population de l'Autriche ou de la Hongrie ...comme dirait Merkle : Inchallah 😭😭
Réponse de le 29/01/2016 à 20:08 :
@ Bernardo Zorro
Cher Monsieur, c'est avec vos discours que le FN se retrouve aux portes du pouvoir. A force de balayer d'un revers de main les difficultés d'intégration, les problèmes liés au communautarisme, on a laissé les classes populaires se rapprocher des seuls qui posaient les bonnes questions (sans apporter les bonnes solutions).
Facile de dire: "il n'y a pas de problèmes, moi je n'ai pas peur", surtout quand on vit dans un beau quartier (ce qui est peut être votre cas).
Réponse de le 30/01/2016 à 11:55 :
Romany, de quel calcul parlez vous ? Avez vous lu mon commentaire au moins ? Je n'y parle pas de calcul du tout.
Réponse de le 30/01/2016 à 11:58 :
"Cher Monsieur, c'est avec vos discours que le FN se retrouve aux portes du pouvoir. "

Vous voulez dire que ce sont les antiracistes qui génèrent un parti raciste comme le front national !? Intéressant...

Tout ça parce que je n'ai pas peur des immigrés ???

Pourriez vous êtes plus clair je vous prie parce que là vous êtes en train de me dire que si le climat se réchauffe c'est parce que les frigos font trop de froid... Merci.
Réponse de le 30/01/2016 à 20:01 :
@Bernardo Zorro
Oui, c'est à nier les difficultés de l'intégration des immigrés depuis que cette immigration n'est plus européenne, et à en vouloir toujours plus que les antiracistes autoproclamés ont provoqué l'explosion du FN. Je ne vois d'ailleurs pas ce qu'il y a de raciste à rappeler que nos pays ont des capacités d'accueil et d'intégration limitées et que l'immigration doit être strictement limitée à ce niveau. Mais d'ailleurs les activistes antiracistes autoproclamés ont besoin du FN pour exister, alors tout est bon pour le faire gonfler. Permettez qu'en tant que démocrate, je mette le FN et le lobby immigrationniste dans le même sac-poubelle des fossoyeurs de la démocratie et de nos libertés.
a écrit le 29/01/2016 à 15:48 :
C'est toute la différence d'une politique de long terme qui recherche la pérennité de son action et celle de court terme qui ne recherche que le profit pour une génération!
a écrit le 29/01/2016 à 14:55 :
Merci pour ces précisions.
En Allemagne et en 2015, l'espérance de vie à la naissance a peut-être baissé, comme chez nous mais aussi comme aux EU (je crois avoir lu cela mais je n'en suis plus certain). 2015 est-elle une année atypique quant au nombre de décès ?
Ceci étant écrit, le problème démographique n'est pas cantonné à l'Allemagne mais à pratiquement tous les pays d'Europe; France et Irlande étant, pour le moment, des exceptions.
Cordialement
a écrit le 29/01/2016 à 14:55 :
La photo du début de la fin pour l'allemagne, nous nous sentirons moins seuls dans le malheur.
Réponse de le 29/01/2016 à 16:51 :
Vous êtes astrologue ?
a écrit le 29/01/2016 à 14:49 :
L'Allemagne n'est pas intéressée par les "bébés" mais par de la main d'œuvre qualifiée car eux sont restés un Pays très industrialisé. Nous, nous avons les bébés y compris "boomeurs" , mais pratiquement plus d'industries et un niveau de chômage record grâce en partie aux 150.000 nouveaux arrivants annuels sur le marché du travail.
Réponse de le 29/01/2016 à 16:52 :
Vous pensez donc qu'il faut virer les bébés sans rire ?
a écrit le 29/01/2016 à 14:45 :
M Godin, ou j'habite les parents qui le peuvent s'enfuient car ils ne veulent pas que leur mouflets aillent à l'école ou la majorité des mères sont voilées et ou il n'y a plus que des pauvres et des vieux. En France la natalité baissera aussi, l'Allemagne ce pays que nos grands cerveaux nous donnent en exemple en permanence nous a donné un aperçu le 31 décembre de ce qui nous attend.
Réponse de le 29/01/2016 à 16:54 :
"M Godin, ou j'habite les parents qui le peuvent s'enfuient car ils ne veulent pas que leur mouflets aillent à l'école ou la majorité des mères sont voilées"

Et ils ont peur des femmes voilées donc ? Heureusement pas leurs enfants à priori...
a écrit le 29/01/2016 à 13:37 :
Sympa cette famille ou les 3 femmes sont déjà bien voilés, on sent le désir de s'intégrer rapidement !
Réponse de le 29/01/2016 à 16:56 :
entre voiléEs et bien voiléEs pourriez vous nous expliquer la différence ? Parce que là je vois pas...
a écrit le 29/01/2016 à 13:29 :
en quoi avoir une population en augmentation constante est une bonne chose ?
A part pour avoir plein de soldat afin d envahir le voisin, dans un monde fini il n est pas souhaitable d avoir une croissance exponentielle comme le souhaite l auteur (car x% par an c est une croissance exponentielle qui a fait qu a ma naissance il y avait 4 millards d humain et qu on est a 7 et qu on va bientot arriver a 10 !!)

En plus vu que nous nous orientons vers une societe ou il y aura besoin de moins en moins de bras (informatique, robotique) a quoi bon importer ou inciter a pondre des bac -5 comme nous le faisons en france ?
Réponse de le 29/01/2016 à 14:11 :
Le problème c'est que la nature a horreur du vide. Si l'Europe se vide de ses habitants, ils seront remplacés par ceux d'une Afrique en pleine explosion démographique.... Bonjour le choc géopolitique et politique en perspective.
Pour le développement futur de nos deux continents, il faudrait des politiques de maîtrise de la natalité en Afrique et de soutien à la natalité en Europe.
Réponse de le 29/01/2016 à 16:59 :
"il faudrait des politiques de maîtrise de la natalité en Afrique et de soutien à la natalité en Europe."

Oui vous trouvez qu'il y a trop de noirs et d'arabes en sommes mais vous préférez couper le cheveux en quatre afin de le dissimuler un peu, on comprend bien...
Réponse de le 30/01/2016 à 19:50 :
@bernado Zorro
Essayons pour une fois de réfléchir. L'exemple de la Chine et de l'Inde montre que seuls les pays qui maîtrisent leur démographie peuvent accéder au développement économique, c'est un préalable indispensable. Tant que les pays d'Afrique n'auront pas fait cette transition démographique (grosso modo se ramener à un taux de fécondité voisin de 2 enfants par femme) et resteront des bombes démographiques, ils resteront misérables et ne connaîtront que le malheur. Ce n'est pas impossible, le taux de fécondité est à peine supérieur à 2 en Tunisie. Il reste à y lever l'hypothèque islamiste pour que ce pays puisse redécoller. Pourquoi vouloir voir du racisme là où il y a simplement de la statistique et de l'économie ?
a écrit le 29/01/2016 à 13:04 :
OH!... Le nombre d´Allemands augmente?... Il y a deja trop d´Allemands en Europe!....Ils n´ont pas le "Planning familial" chez eux?.... Ah! Ils l´ont le "Planning",..bon, il ne fait pas son travail comme il faut!...Alors, il faudrait distribuer la pilule contraceptive a l´ecole gratuitement, ca aiderait peut-etre a enrayer la croissance?... Que fait Merkel pour cela?... Elle reve?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :